Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Pokémon Version Or : HeartGOld
DS

Contributeur

Les versions de Pokémon Or et Argent ont généralement laissé d'excellents souvenirs dans le coeur des fans de la série. On les cite souvent en exemple pour la richesse de leur univers et l'efficacité de leur gameplay. C'est donc avec un légitime enthousiasme mêlé de curiosité que nous accueillons aujourd'hui en France leurs remakes sur DS. La magie va-t-elle opérer une nouvelle fois ?

Le 6 avril 2001, Pokémon Or et Argent sortaient en France sur Game Boy après avoir déchaîné les passions au Japon. Comprenant deux régions à explorer, 100 créatures supplémentaires et un cycle jour/nuit basé sur l'horloge interne de la cartouche, ces versions firent un carton auprès des fans des premiers épisodes. Les nouveautés proposées étaient nombreuses et bien pensées. Ainsi, nos Pokémon pouvaient tenir et utiliser des objets, ils étaient capables de pondre des oeufs, leur bonheur était pris en compte et certains d'entre eux bénéficiaient d'évolutions inédites . Les types Ténèbre et Acier faisaient leur apparition, tout comme les fameux Shineys que l'on n'avait qu'une chance sur 65536 de croiser à chaque rencontre. En fonction de la date et de l'heure auxquelles on jouait, les Pokémon tapis dans les herbes n'étaient pas les mêmes et des événements spéciaux pouvaient se produire. Bref, rarement suite d'un best-seller ne s'était montrée aussi généreuse sur les améliorations apportées au concept initial, ce qui explique sans doute le chiffre hallucinant de 23 millions d'exemplaires écoulés dans le monde.

Les graphismes ont évolué tout en gardant l'esprit de la série.

Pokémon Soulsilver et Pokémon Heartgold reprennent naturellement le scénario qui nous avait amenés à explorer il y a une dizaine d'années de cela les vastes régions de Johto et Kanto. Accompagné au départ d'un Héricendre, d'un Kaiminus ou d'un Germignon, le joueur devra capturer et élever toutes sortes de créatures afin de devenir à terme le meilleur dresseur de son temps. Il devra également battre pas moins de 16 champions d'arène et affronter divers lieutenants de la diabolique Team Rocket. DS oblige, les graphismes de Soulsilver et Heartgold ont été entièrement retravaillés. Les environnements sont plus vivants, des éléments en 3D ont été intégrés dans les décors, et le premier Pokémon de notre équipe est visible à l'écran. L'usage du stylet (optionnel), remarquablement bien intégré dans une interface impeccable, permet de se promener dans les divers menus avec aisance. Le Pokématos fait son grand retour avec une carte détaillée, un téléphone, une radio, etc. Le Pokédex, de son côté, est plus ergonomique que jamais et la somme d'informations qu'il contient est proprement phénoménale. On trouve aussi dans notre équipement des pots pour faire pousser des plantes, un shaker à noigrumes, etc.

Le Pokéathlon comprend une dizaine de mini-jeux comme celui-ci.

En ce qui concerne les lieux à visiter, le fan des versions originales remarquera sans doute l'apparition de nouvelles routes, d'une grotte ainsi que d'une tour dans laquelle on peut capturer des Pokémon légendaires. Les entrées des traditionnelles zones Safari et Combat disposent maintenant de quelques commodités. Un Terminal Mondial qui permet de troquer ses Pokémon en ligne a été implanté à Doublonville. Néanmoins, la zone la plus surprenante et la plus emblématique de ces versions Soulsilver et Heartgold est incontestablement le fameux Pokéathlon qui abrite une dizaine de mini-jeux tirant parti de l'écran tactile. Course de haies, bataille de boules de neige, balle au but... chaque épreuve se base sur diverses statistiques (vitesse, technique, etc.) qu'il est possible de booster en faisant boire à nos bestioles, manifestement à l'aise avec le dopage, des breuvages énergisants. En effectuant de bonnes performances contre l'I.A. ou des amis, le joueur gagnera des Points Athlète qu'il pourra ensuite échanger contre de nombreux lots. En théorie, le Pokéathlon est donc un ajout remarquable prolongeant encore la durée de vie déjà énorme du soft. Dans la pratique cependant, il laisse un sentiment plus mitigé car les mini-jeux proposés sont plutôt simplistes et répétitifs.

Le Pokédex compte pas moins de 493 fiches à compléter.

Répétitifs, les combats que l'on enchaîne à tour de bras en se promenant dans les hautes herbes ou en s'aventurant dans d'obscurs souterrains le sont forcément un peu aussi. Mais pas question de parler ici de simplicité ou d'ennui. En effet, la richesse tactique de ces affrontements est telle que l'on ne voit pas le temps passer. Entre les centaines d'attaques disponibles, les types de Pokémon à prendre en compte, leurs pouvoirs spéciaux et la tonne d'objets à utiliser, il y a de quoi écrire des livres entiers sur les diverses stratégies à mettre en place. Pour autant, et c'est depuis toujours l'une des grandes forces de la série Pokémon, ce système extraordinairement complexe reste à la portée des plus jeunes grâce à des bases faciles à assimiler et à une interface claire. Après quelques heures de jeu, on constate que rien n'a changé au niveau du gameplay élaboré il y a des années de cela par Game Freak. Au fond, ça n'est pas plus mal car à bien y réfléchir, on ne voit pas ce que les développeurs auraient pu modifier sans mettre en péril l'équilibre du jeu.

Les combats sont toujours aussi stratégiques.

Là où ils ont fait preuve d'une imagination débordante en revanche, c'est en fournissant avec la cartouche un accessoire épatant nous permettant d'emporter nos Pokémon partout avec nous. Baptisé Pokéwalker (en hommage à Chuck Norris ?), cette espèce de Tamagotchi muni d'un écran et de trois boutons est capable non seulement d'héberger temporairement n'importe quelle créature du jeu, mais il nous offre également la possibilité de ramasser des objets ou même de capturer de nouvelles bestioles à travers deux mini-jeux ultra basiques. Seulement, l'accès à ces mini-jeux n'est pas gratuit. Le prix à payer ? Des Watts. Et la seule façon d'accumuler ces watts, hé bien c'est de marcher ! Oui, de marcher car le Pokéwalker (qui n'a donc rien à voir avec Texas Ranger) est également un authentique podomètre ! Voilà pourquoi, en vissant une petite coque fournie dans le packaging, on peut le clipser à la ceinture pour qu'il compte chacun de nos pas. Il suffit ensuite de s'approcher de notre DS pour que l'on puisse récupérer notre compagnon et/ou nos gains. Ce n'est pas la première fois que la série Pokémon innove en matière de gadgets, mais cette fois, il faut bien reconnaître que ses concepteurs ont fait très fort.

Naviguer dans la nouvelle interface est un vrai bonheur.

Si Pokémon Version Or et Pokémon Version Argent jouissaient déjà d'une durée de vie colossale, Pokémon Soulsilver et Heartgold réussissent l'exploit de se montrer encore plus généreux en termes de contenu. Tous les Pokémon créés depuis le début de la série (493 au total) peuvent ainsi être capturés ou échangés, les événements sont plus nombreux, et surtout on dispose aujourd'hui de fonctionnalités online. Les joueurs connectés peuvent ainsi défier des amis ou se rendre dans un espace virtuel pour interagir de multiples façons. De plus, le système GTS mis en place avec la génération Diamant/Perle est de retour pour récupérer ou proposer à l'échange (même console éteinte) nos précieux Pokémon. Il serait bien trop long de vouloir développer encore la foule de détails qui font de Pokémon Soulsilver et Heartgold des jeux passionnants. La culture des baies, le mixage des noigrumes, les photos, les concours de style, la pêche, les vidéos de combat... Tout cela fait partie d'un univers à part. Un univers fabuleux que l'on ne pourra découvrir qu'en courant acheter la version de son choix et en se laissant bercer par sa magie.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    On retrouve une fois de plus le style coloré et le design naïf si caractéristiques de la série. Néanmoins, quelques éléments en 3D s'invitent désormais dans les décors et les divers menus sont d'une clarté sans précédent. On se réjouit également de voir apparaître le premier Pokémon de notre équipe aux côtés de notre dresseur.

  • Jouabilté 17 /20

    Si le système de combat n'a toujours pas évolué d'un pouce, l'interface s'avère cette fois-ci d'une efficacité à toute épreuve. Que l'on joue au stylet ou à l'ancienne, les contrôles sont intuitifs et la navigation dans les différentes rubriques est optimale. Le cycle jour/nuit indexé sur l'horloge interne rythme idéalement l'aventure tandis que les nombreuses fonctionnalités online s'intègrent parfaitement à l'ensemble. Mention spéciale enfin pour le Pokéwalker qui nous permet d'emporter notre Pokémon favori partout avec nous.

  • Duree 19 /20

    Avec 493 Pokémon à collectionner, deux régions entières à explorer, dix mini-jeux et des dizaines d'adversaires à défier, Pokémon Soulsilver et Heartgold bénéficient d'une durée de vie proprement ahurissante. Il ne fait aucun doute que pour les passionnés, le temps passé sur leur DS se comptera en centaines d'heures.

  • Son 13 /20

    Les principaux thèmes musicaux des versions originales ont été remixés et chaque Pokémon dispose d'un cri original. Pour autant, l'environnement sonore reste encore perfectible.

  • Scénario 13 /20

    Bien que l'histoire soit longue et plutôt amusante, elle n'a rien de particulièrement original. On apprécie en revanche la grande liberté qui nous est laissée d'aller et venir à notre guise où bon nous semble.

D'accord, Pokémon SoulSilver et Heartgold ne sont jamais que des remakes de titres sortis il y a près de 10 ans. Mais quels remakes ! Entre les graphismes actualisés, l'interface remaniée, les fonctionnalités online et la tonne de nouveautés présentes dans la cartouche, les fans de la série ne sauront plus où donner de la tête. Que l'on connaisse par coeur les versions d'origines ou qu'on les découvre pour la première fois ici, il est clair qu'on n'est pas près de décrocher de sa DS... Sauf pour recharger le Pokéwalker, bien entendu !

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
26 mars 2010 à 17:27:46
17/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1046)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 26/03/2010 Voir l'historique
Nintendo DS Aventure RPG Nintendo
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (10)
  • Vidéos (22)
  • Images (419)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Pokémon Version Or : HeartGOld sur DS
    -
    DS
  • Aperçu : Pokémon Heart Gold sur DS
    - 188
    DS
Boutique
  • Pokémon Version Or : HeartGold DS
    62.40 € Neuf
    18.79 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.