Menu
Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée
360
Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 mars 2010 à 09:21:55
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Partager sur :

Après nous avoir offert un véritable retour dans le passé avec Perdu dans les Cauchemars, Capcom change de fusil d'épaule pour ce nouveau DLC en lorgnant vers l'action omniprésente. Plus proche de l'épisode original, le jeu délaisse donc la peur et mise tout sur son rythme soutenu et ses échauffourées qui en laisseront plus d'un sur le carreau...

Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée

Si Perdu dans les Cauchemars revenait aux sources du mythe de façon relativement maladroite, Une Fuite Désespérée colle de très près à Resident Evil 5 en installant son histoire quelques minutes après le combat ayant opposé Chris, Sheva, Wesker et Jill. Cette dernière tient d'ailleurs le rôle de personnage central avec Josh Stone, membre du BSAA rencontré durant l'aventure principale. Les deux bougres décident donc de rejoindre un hélicoptère non loin de là afin de prendre la poudre d'escampette. Un grand classique de la série d'autant qu'on profitera à nouveau en fin de parcours du sempiternel compte à rebours synonyme d'une scène d'action véritablement épuisante. Mine de rien, nous venons ici d'aborder les deux thèmes majeurs de cette extension à savoir son surplus d'action et son manque flagrant d'originalité. Il est d'ailleurs intéressant de noter que Capcom n'a pas vraiment réussi à trouver un juste équilibre entre les deux DLC, chacun d'entre eux abordant l'univers de Resident Evil 5 avec ses forces et ses faiblesses.

Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée
On déplorera le côté beaucoup plus froid de ce DLC par rapport au superbe Perdu dans les Cauchemars.
Quoi qu'il en soit, l'orientation de ce contenu se veut totalement opposée à celle de son prédécesseur et ce dès le départ. Il vous faudra donc pas mal de sang-froid, surtout en Professionnel, pour terminer le tout en un seul morceau d'autant que les développeurs se sont évertués à nous mettre de nombreux bâtons dans les roues. Tout y passe : une quantité affolante d'ennemis, un level design ouvert mais propice aux embuscades, des margoulins à la tronçonneuse comme s'il en pleuvait... Jamais DLC n'aura mieux porté son nom. Dans l'absolu, rien de bien original même si paradoxalement, c'est cette volonté affichée de ne pas laisser souffler le joueur qui l'incitera à recommencer l'aventure avec un pote en coopération. En somme, on pourra pester devant cette impression de déjà-vu englobant les environnements traversés, nos objectifs et la structure même de la progression mais en parallèle, on prendra un malin plaisir à aligner, rien que pour le fun, tous les infectés venant à notre rencontre.

Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée
Les vieilles méthodes sont toujours aussi efficaces.
Au final, si la durée de vie n'excède pas la cinquantaine de minutes, on pourra y passer un peu plus de temps, non pas pour rechercher tous les emblèmes cachés (quête peu passionnante en soi) mais plutôt pour profiter de toutes les armes du jeu en dégommant à tout-va. Dans tous les cas, votre mission consistant à sillonner d'un bout à l'autre un vaste complexe afin d'avancer, vous serez amené à coopérer avec Josh et à défourailler sans discontinuer. On ne sera pas non plus surpris de la flemmardise de Capcom qui n'a même pas cru bon développer la bribe de scénario servant de pitch de départ et se résumant à une fuite en avant se soldant par une scène constituée des pires clichés possibles et inimaginables du film d'action. En même temps, si Resident Evil était coté pour son scénario, ça se saurait. Mais qu'à cela ne tienne, Resident Evil 5 : Une Fuite Désespérée reste un bon moyen de se faire plaisir à moindres frais même si le tout pourra servir de réflexion quant à l'avenir de la série. A méditer.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Beaucoup moins esthétique que le graphisme du précédent contenu téléchargeable, celui d'Une Fuite Désespérée n'en reste pas moins du niveau du jeu d'origine. On devra toutefois se contenter d'un environnement froid et sans âme renvoyant à certains décors du premier épisode.

  • Jouabilité 16 /20

    Bien qu'on nous offre deux types de maniabilité, aucune d'entre elles ne parvient à satisfaire à 100%. Pour autant, si vous êtes un adepte de la saga, cela ne devrait pas vous déranger outre mesure. Pour les autres, rien ne vaudra un petit réajustement mental. A par ça, les actions contextuelles accentuent le dynamisme de l'ensemble et le dérivé du Partner System permet quelques belles actions.

  • Durée de vie 9 /20

    A peine plus long que Perdu dans les Cauchemars, Une Fuite Désespérée profite néanmoins d'une rejouabilité plus grande grâce à une action frénétique synonyme de tension permanente. Si on en fera le tour en une cinquantaine de minutes en Normal, on pourra très facilement y revenir avec un ami ou recommencer en solo dans un mode de difficulté plus élevé.

  • Bande son 16 /20

    Le doublage américain passe bien tout comme la gamme variée de bruitages. Les musiques sont aussi dynamiques que dans l'opus original et s'adaptent ainsi à l'atmosphère tendue et sans concession de ce contenu téléchargeable.

  • Scénario 5 /20

    On ne peut pas vraiment parler de scénario puisque l'histoire de ce DLC, qui débute après le combat de Chris contre Jill, s'attarde simplement sur la fuite de la miss et de son preux chevalier. On pouffera néanmoins devant la "ringardise" de la mise en scène, la fin du contenu étant au moins aussi puissante et larmoyante qu'un Steven Seagal des grands jours.

S'inscrivant beaucoup plus dans la continuité de l'opus original que du précédent contenu téléchargeable, Une Fuite Désespérée perd en ambiance ce qu'il gagne en intensité. Enchaînant du début à la fin les scènes d'action à 2 contre 100, ne laissant jamais une minute de répit au joueur, ce DLC troque ses ambiances crépusculaires contre des bras de fer musculeux. Qu'on aime ou pas, le challenge se montre plus présent que dans Perdu dans les Cauchemars et si la durée de vie ne s'en trouve pas vraiment rallongée, on aura beaucoup plus de plaisir à refaire l'aventure avec un ami.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 mars 2010 à 09:21:55
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (43)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Mis à jour le 03/03/2010
Xbox 360 Action Survival-Horror Capcom Zombies Contemporain Afrique
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce