Test Borderlands : Emeute dans l'Underdome de Mad Moxxi- PC

PC

Un mois après nous avoir invités à charcuter du zombie sur l'île du Dr. Ned, le studio Gearbox revient à la charge et met à notre disposition trois arènes remplies d'ennemis très remontés. Inspirée du mode Baptême du Feu d'Halo : ODST, cette nouvelle extension représente un challenge de taille pour les mercenaires de Pandore. En effet, si vous comptez sortir vivant de l'Underdome de Mad Moxxi, il vous faudra tout d'abord rassembler autour de vous une équipe de combattants aguerris, car seul, vous n'auriez pas la moindre chance.

Borderlands : Emeute dans l'Underdome de Mad Moxxi

Deuxième contenu téléchargeable pour Borderlands, l'Underdome de Mad Moxxi adopte une approche radicalement différente de celle de son prédécesseur. Alors que ce dernier proposait une toute nouvelle zone et une bonne petite histoire écrite avec amour, cette nouvelle extension n'offre même pas de véritable liant scénaristique aux joueurs que nous sommes. La bougresse se concentre effectivement sur la baston, sur le skill et sur l'envie d'en découdre en coop au sein de trois arènes spécialement prévues pour l'occasion. On ne peut d'ailleurs pas reprocher à Gearbox de ne pas nous avoir prévenus. Les petits gars du studio américain avaient bel et bien annoncé que l'Underdome ne se destinait vraiment qu'aux combattants les plus déterminés de Pandore et qu'il donnerait dans l'action hardcore. Autant vous dire que les bonshommes ne nous ont pas menti sur la marchandise.

Test Borderlands : Émeute dans l'Underdome de Mad Moxxi PC - Screenshot 3Si la vague de la Horde n'est pas la plus difficile, elle risque tout de même de vous mettre la pression.

Accessible à partir de n'importe quelle borne New-U (même si vous n'avez pas encore débloqué le système de voyage rapide en progressant dans l'aventure principale), l'Underdome vous propose dans un premier temps de tenir pendant cinq rounds dans chacune des trois arènes disponibles. Chaque round se décompose en cinq vagues d'ennemis à la difficulté croissante. On commencera ainsi par la vague d'échauffement, avant de se frotter aux "flingueurs", puis à la Horde, avant de s'enquiller des sous-boss, puis carrément des boss. Tous les ennemis sont d'ailleurs issus de la campagne principale et ne devraient donc pas vous surprendre outre mesure. Ce qui risque de vous étonner en revanche, c'est que les bandits, skags ou autres gardiens de l'Arche que vous aurez le bonheur de dégommer ne lâcheront ni équipement, ni points d'expérience. Bizarre pour un jeu dont le principal attrait est justement de pulvériser des monstres avant de leur faire les poches ! En fait, il s'agit-là d'un moyen assez efficace de vous obliger à vous concentrer sur l'essentiel : la survie. Or on s'aperçoit justement que Borderlands, même dépossédé momentanément de son aspect "collecte d'objets", reste un FPS aussi brillant que nerveux.

Test Borderlands : Émeute dans l'Underdome de Mad Moxxi PC - Screenshot 4L'arène des Angelic Ruins est la plus ouverte des trois.

Rassurez-vous tout de même, munitions et ampoules de soin vous seront offertes entre chaque vague, tandis que de nouvelles armes apparaîtront à l'issue de chaque round, en guise de récompense. Attendez-vous d'ailleurs à récupérer un matos d'excellente qualité, pour peu que vous arriviez à tenir suffisamment longtemps. Quant à l'expérience, vous n'en obtiendrez qu'en terminant toutes les zones, avant de vous apercevoir que le système des cinq rounds par arène proposé initialement n'était que la partie visible de l'iceberg. Non, l'Underdome est bien plus exigeant que cela, vous le constaterez bien vite... Sachez enfin que même si vous avez déjà atteint le niveau 50, vous obtiendrez néanmoins deux points de compétence supplémentaires. Voilà qui devrait vous motiver à affronter l'enfer. Secondé par une bonne équipe, on se prend alors facilement au jeu et on n'a finalement plus qu'une seule envie : s'arracher pour triompher face à des tripotées de saligauds.

Test Borderlands : Émeute dans l'Underdome de Mad Moxxi PC - Screenshot 5Cette extension vous donnera l'occasion de conserver votre matos ailleurs que dans votre inventaire. Enfin !

Il vous faut cependant savoir que les choses se compliqueront toujours très sérieusement dès le second round. C'est effectivement à ce moment-là que la pulpeuse Mad Moxxi (qui ne fait finalement office que de commentatrice) activera des "modificateurs". Déterminés aléatoirement par le biais d'une sorte de loterie, ces derniers changeront sensiblement les conditions de jeu à chaque vague : pesanteur moindre, absence de boucliers, dégâts renforcés pour certains types d'armes, précision des ennemis accrue, voilà autant de paramètres qui viendront gentiment pimenter les fusillades. Dans ce contexte, vous devrez faire tout votre possible pour assister vos coéquipiers, mais si d'aventure, l'un d'entre eux succombe, il se retrouvera alors dans la zone de pénalité jusqu'à la fin de la vague en cours. Placée en hauteur et au centre de chaque arène, cette fameuse zone aux allures de cage high-tech permettra au combattant déchu de suivre l'action et d'apporter son soutien à ses camarades en continuant à tirer sur l'adversaire. L'idée est sympatoche et permet aux malchanceux de ne pas se cantonner au rôle d'observateur. Ainsi, même vaincu, on reste dans le trip.

Test Borderlands : Émeute dans l'Underdome de Mad Moxxi PC - Screenshot 6Les boss sont souvent accompagnés de quelques acolytes.

Reste enfin à évoquer un petit bonus supplémentaire lié à cette extension. En vous rendant à l'Underdome, vous aurez également accès à une banque d'objets. Ainsi, vous pourrez conserver tous le matos qui encombrait jusque-là votre inventaire sans avoir à le vendre. Dommage qu'on ne puisse accéder à ce stock qu'à partir du dôme lui-même... Mais le plus gros défaut de l'extension, c'est finalement de ne proposer que trois arènes. Ces dernières ont beau être intelligemment construites, histoire d'offrir un peu de variété aux affrontements, on en aurait tout de même apprécié une ou deux de plus, d'autant que vous en serez probablement pour une dizaine d'heures de jeu dans l'Underdome. L'ultime souci que nous avons rencontré ne découle pas directement de l'extension, mais du système de recherche des parties sur le net. En effet, si vous ne vous êtes pas donné rendez-vous avec des potes bien décidés à traverser les trois arènes de Mad Moxxi, vous aurez alors bien du mal à trouver des joueurs sur les serveurs. Rien dans les menus de recherche des parties ne permet effectivement de savoir si d'autres guerriers possèdent l'extension.

Hiro, le 14 janvier 2010

Les notes

  • Graphismes 16/20

    L'Underdome de Mad Moxxi conserve tout le charme du jeu de base. Les trois arènes sont extrêmement bien construites et regroupent avec intelligence des bouts de décors arrachés à l'histoire principale. Le résultat apparaît donc très convaincant, même si on aurait apprécié un peu plus de variété de ce côté-là. L'ambiance décalée de fête foraine qui règne au sein de l'Underdome devrait toutefois satisfaire les fans.

  • Jouabilité 15/20

    En se concentrant uniquement sur les combats et en reléguant la recherche d'objets et la collecte de points d'expérience au second plan, Gearbox prend le risque de décevoir un bon nombre de joueurs. Les fans les plus aguerris en revanche apprécieront de pouvoir se concentrer sur une action pure et dure, qui ne laisse pas de place aux erreurs et aux approximations. Sorte de mode Horde évolué, l'Underdome de Mad Moxxi ne pourra d'ailleurs être parcouru qu'à plusieurs tant il s'avère difficile. Gearbox nous avait prévenus.

  • Durée de vie 15/20

    Pardonnez le radotage, mais il faut bien être conscient que cette extension n'a pas le moindre intérêt en solo. En loup solitaire, vous n'avancerez pas et vous lasserez très vite. Mais si au contraire, vous pouvez rassembler une équipe de guerriers vétérans à vos côtés, alors vous en serez pour près de 10 heures de combats acharnés.

  • Bande son 14/20

    Si les bruitages sont toujours aussi excellents, les commentaires scabreux de Mad Moxxi auront vite fait de vous énerver. Ils tendent effectivement à se répéter trop vite et ne font pas preuve d'autant d'humour que ce à quoi nous avions été habitués dans le reste du jeu. Tout cela est néanmoins compensé par une petite sélection de nouvelles musiques qui donne volontiers des airs de fête foraine déjantée à ce contenu.

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Difficile de donner une note qui puisse véritablement refléter la qualité de cette extension. Palpitante pour les experts dotés de personnages très avancés et capables d'aligner une équipe soudée, elle risque de décevoir les loups solitaires et même les duos de potes habitués à écumer Pandore sans trop se prendre le chou. Terriblement exigeant, l'Underdome de Mad Moxxi n'est peut-être pas aussi indispensable que l'île aux zombies du Dr Ned, mais il mérite tout de même le coup d'oeil.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 13/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : 2K Games
  • Développeur : Gearbox Software
  • Type : FPS
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : 2-4 joueurs en coopération
  • Sortie France : 7 janvier 2010
  • Version : française intégrale
  • Classification : Déconseillé aux - de 18 ans
  • Existe aussi sur :
    Borderlands : Emeute dans l'Underdome de Mad Moxxi - PlayStation 3 Borderlands : Emeute dans l'Underdome de Mad Moxxi - Xbox 360
Mots-clefs : Borderlands Mad Moxxi's Underdome Riot, Borderlands : Mad Moxi's Underdome Riot Borderlands Mad Moxxi's Underdome Riot, Borderlands : Mad Moxxi's Underdome Riot