Test League of Legends- PC

PC

DotA, célèbre mod de Warcraft III, fait des émules. Il y a quelques mois, Chris Taylor s'emparait du concept dans Demigod. Bientôt, le studio S2 Games (Savage) apportera sa propre vision du genre avec Heroes of Newerth. En attendant, c'est Riot Games, en partie formé d'anciens créateurs de DotA, qui s'y colle avec un League of Legends aussi sympathique que gratuit en version de base téléchargeable.

League of Legends

Comme son illustre modèle, League of Legends est un jeu qui se pratique exclusivement en multijoueur en ligne. Au lancement, le soft ouvre donc une fenêtre vous permettant de trouver une partie grâce à un système de matchmaking, qui fait se rencontrer des joueurs de niveau similaire. Bien sûr, vous pouvez aussi rejoindre des personnes préalablement entrées dans votre liste d'amis. Un salon de discussion permet de discuter avec les différents joueurs présents. Bref, l'interface communautaire contient tous les outils nécessaires et donne satisfaction.

Test League of Legends PC - Screenshot 93Un fois cet inhibiteur cassé, des sbires plus puissants font leur apparition.

Une fois que le jeu vous a trouvé une partie adéquate, il reste une phase à accomplir : la sélection d'un héros, ici appelé champion. Il y a l'embarras du choix, puisque League of Legends compte pas moins de 40 champions disponibles. Certes, on est encore loin de la centaine de héros de DotA, mais c'est bien mieux que les 8 personnages de Demigod. Et soyons honnêtes : cette panoplie suffit largement, et ne compte pas vraiment de doublons. Il y a tout de même plusieurs familles qui se dégagent : les champions spécialisés dans l'absorption de dégâts (tanks), ceux qui frappent à distance, d'autres encore qui possèdent des sorts de soutien... Un peu comme ce qu'il se fait avec les classes dans les MMORPG. Évidemment, il n'est ni possible, ni souhaitable, de décrire par le menu tous les champions du jeu, mais il y en a pour tous les goûts. Un robot capable d'agripper les ennemis, une archère aux traits de glace, un pirate qui peut faire appel à un bombardement, un sorcier maîtrisant l'écoulement du temps, etc. Les développeurs ont su faire preuve de pas mal d'imagination pour créer ces personnages et leurs pouvoirs. Bien sûr, tous ne sont pas forcément équivalents. Il y aura toujours quelqu'un pour débattre de la surpuissance supposée de tel ou tel, mais globalement l'équilibre est respecté. Et si certains champions sont plus forts que d'autres en mano a mano, peu importe, car League of Legends n'est pas un jeu de duel, mais un jeu d'équipe.

Test League of Legends PC - Screenshot 94Une belle brochette de champions prêts à en découdre.

En effet, la plupart des parties se jouent à 5 contre 5. Trouver 9 personnes motivées au milieu de la nuit n'est pas forcément évident, d'autant que le jeu n'est pas géré par le même opérateur selon le continent. Mais pour l'instant, LoL ne manque pas d'adeptes, la gratuité aidant. Quoi qu'il en soit, vous aurez toujours 4 partenaires à vos côtés, et devrez coopérer avec eux pour espérer l'emporter. Rappelons au passage le principe du jeu pour les personnes non familières de DotA. Chaque camp possède un Nexus au cœur de sa base, dont les trois accès (centre et côtés) sont protégés par des tours. Le but est de détruire les défenses puis le Nexus adverses, en progressant le long de ces voies d'accès. De part et d'autre, des troupes sont régulièrement envoyées au front, contrôlées par l'intelligence artificielle. De votre côté, vous gérez uniquement votre champion, pour soutenir votre armée, casser les tours, tuer les champions adverses, bref, faire tout ce qui est en votre pouvoir pour atteindre l'objectif final. Vos actions vous rapportent de l'expérience et de l'or, synonymes de sorts et d'objets plus puissants. Le gameplay est donc à cheval entre stratégie en temps réel et jeu de rôle, mélange toujours aussi agréable à pratiquer.

Test League of Legends PC - Screenshot 95Et boum ! Nexus détruit = fin de partie.

Le jeu pourrait se limiter à ses affrontements, mais va un peu plus loin en proposant aussi un système de progression pour votre invocateur (l'avatar qui incarne votre profil, en gros). Celui-ci gagne des niveaux au fil des matches et peut alors dépenser des points dans trois arbres de compétences (attaque, défense, utilitaire). Il a aussi accès à quelques pouvoirs génériques utilisables quel que soit le champion choisi (soin, téléportation, résurrection plus rapide...). Enfin, votre invocateur dispose également de runes qui octroient divers pouvoirs. Il existe plusieurs familles de runes, et elles peuvent même être fusionnées pour en obtenir de plus puissantes. Le modèle économique de League of Legends est d'ailleurs en partie basé sur la vente de ces fameuses runes dans la boutique dédiée. De quoi favoriser les joueurs qui mettront la main au porte-monnaie ? Pas forcément, car les achats peuvent aussi être effectués avec les points d'influence gagnés en jeu. Quant à l'autre pan du modèle économique, il est uniquement d'ordre cosmétique : il s'agit de skins alternatives à celles de base, histoire d'avoir un champion à l'apparence unique. Sympa mais totalement facultatif. D'autant que même avec leur design d'origine, les personnages sont franchement chouettes, avec leur style cartoon souligné par un contour noir. Beau, gratuit et prenant, il ne manque à LoL qu'un peu de contenu pour être un véritable hit.

CptObvious, le 10 novembre 2009

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Sans être follement original (on sent l'héritage Warcraft III), le design de League of Legends est très satisfaisant. Le look des personnages est réussi, les environnements baignent dans une délicieuse ambiance cartoon, et les effets magiques flattent la rétine.

  • Jouabilité 16/20

    Entre l'évolution de votre invocateur, celle de votre champion, les nombreux objets disponibles, les sorts et les runes, le système proposé est très complet. De plus, le grand nombre de héros disponibles (40) ouvre la voie à de nombreuses stratégies.

  • Durée de vie 12/20

    League of Legends pâtit d'un certain manque de cartes. Un défaut qui peut toutefois s'arranger dans le futur si Riot Games donne à son bébé le support qu'il mérite.

  • Bande son 14/20

    La musique est pas mal, quoique pas assez marquante. Le doublage français des champions est correct, mais plus de phrases n'auraient pas été du luxe.

  • Scénario

    -

  • Note Générale16/20

    League of Legends représente une alternative à DotA tout à fait convaincante. Avec son gameplay rodé, ses graphismes mignons, sa palanquée de personnages, le tout pour pas un rond, le titre est en tout cas bien supérieur à Demigod. Reste quelques broutilles, mais ne boudons pas notre plaisir : un jeu gratuit de cette qualité, on en redemande.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • League of Legends
  • Afficher recto jaquette Afficher verso jaquette
  • Editeur : Riot Games
  • Développeur : Riot Games
  • Type : Stratégie / Jeu de Rôle
  • Multijoueurs : Oui
  • Sortie France : 27 octobre 2009
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Windows XP/Vista, processeur 2 GHz, 1 Go de mémoire vive, carte graphique DirectX 9, 750 Mo d'espace disque
  • Config conseillée : Windows XP/Vista, processeur 3 GHz, 1 Go de mémoire vive, carte graphique GeForce 8800, 750 Mo d'espace disque
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    League of Legends - Mac
  • Similaire à :
    Demigod
    Heroes of Newerth
Mots-clefs : League of Legends Clash of Fates, lol, League of Legends : Clash of Fates

Vidéos

Voir les 133 vidéos de League of Legends