Menu
Restaurant Empire II
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Restaurant Empire II sur PC /

Test Restaurant Empire II sur PC du 07/04/2009

Test : Restaurant Empire II
PC
Restaurant Empire II
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2009 à 17:37:48
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PC
28.15€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir fait preuve d'une certaine paresse dans Hotel Giant 2, les développeurs de Enlight Software récidivent avec Restaurant Empire II. Cette prétendue "suite" d'un titre sorti en 2003 n'est en réalité qu'une simple mise à jour qui fait davantage figure d'add-on. Le repas sera donc frugal et l'addition salée. A table !

Restaurant Empire II

Il faut bien avouer que la mise en bouche ne laisse guère planer le doute sur les qualités de Restaurant Empire II. Le joueur du premier volet à qui il prendra l'envie de jeter un oeil sur le manuel (pour patienter durant l'installation par exemple), constatera d'abord avec effroi que son contenu est, à quelques paragraphes près, identique à celui d'il y a six ans. Une fois le jeu lancé, les mauvaises surprises continuent : les choix de résolution sont très limités et les écrans larges ne sont pas pris en charge. On veillera en outre à ne pas trop toucher aux options graphiques, sous peine de subir un gros plantage avec corruption des fichiers de configuration et réinstallation du jeu à la clé. Arrivé dans les menus, on découvre que l'une des deux campagnes proposées par le mode Aventure n'est autre que celle du premier Restaurant Empire et que le mode Partie Rapide a été renommé Bac à Sable (c'est tellement plus à la mode). Pour le reste, cette "suite" souffre d'une finition désastreuse en matière de localisation : doublages tronqués, textes truffés de fautes d'orthographe et tutorial non traduit sont au programme.

Restaurant Empire II
Le tutorial de la nouvelle campagne n'a pas été traduit.
De toute façon, on s'aperçoit rapidement que les développeurs n'ont pas vraiment travaillé à rendre leur jeu plus séduisant et plus fun. L'ambiance dans les restaurants, toujours aussi froide et guindée, ne suffit pas à leur donner vie. Le rendu visuel s'appuie sur des textures de meilleure qualité et des modèles 3D un tantinet moins anguleux pour faire avaler son moteur graphique carrément daté. Rien toutefois qui ne suffise à le rendre beaucoup plus convaincante en cette année 2009. D'autant qu'à côté de ces légères retouches graphiques, les quelques soucis de jouabilité constatés à l'époque n'ont pas été corrigés. La caméra ne dézoome pas assez en extérieur et se montre toujours aussi peu pratique à gérer en intérieur. L'interface n'a pas bougé d'un iota : on retrouve donc des menus souvent trop petits, à l'ergonomie douteuse, toujours privés d'une fonction aussi indispensable que peut l'être l'annulation de la dernière action effectuée. Tous ces désagréments passeraient comme une lettre à la poste si la nouvelle campagne s'appuyait sur un gameplay suffisamment étoffé pour parvenir à renouveler l'expérience de jeu. Hélas, il n'en est rien.

Restaurant Empire II
Le moteur graphique est le même que celui d'Hotel Giant 2.
L'histoire se centre cette fois sur Delia, la compagne d'Armand LeBoeuf. La jeune femme a décidé d'ouvrir un petit café traditionnel et de l'emmener vers les plus hauts sommets. On retrouve donc, aux côtés des restaurants du premier volet, deux nouveaux types d'établissements : le café et le salon de thé. La variété qu'ils sont censés apporter n'est pourtant qu'un leurre : hormis les nouvelles recettes et les nouveaux éléments de mobilier disponibles (dont le bon vieux comptoir de bistrot), le gameplay n'a pas évolué. On commence par construire et décorer son établissement, puis on établit sa carte (en choisissant les plats, les menus et les tarifs qui y figurent), avant d'engager le personnel nécessaire (qui pourra être formé et prendre part à des concours de cuisine). On peut alors ouvrir son boui-boui, dont il faut s'occuper au jour le jour, certains aspects étant gérés finement (qualité des ingrédients nécessaires aux préparations), d'autres moins (toujours pas de gestion des stocks). Prenantes au début, les parties ont tendance à devenir vite ennuyeuses ; on est bien plus accaparé par les nombreux dysfonctionnements que par les capacités d'évolution de son établissement.

Restaurant Empire II
L'homme d'affaires moderne reste accaparé en toutes circonstances.
Hormis la nouvelle "ambiance" apportée par les cafés/salons de thé (c'est un bien grand mot pour qu'on lui évite les guillemets), les nouveautés incluses dans Restaurant Empire II se montrent beaucoup trop anecdotiques. Un quatrième type de cuisine - la cuisine allemande et ses plats si diététiques - y fait son apparition, ainsi qu'une ville dédiée, Munich. On trouve aussi la possibilité, non pas de "créer ses propres recettes" comme nous le fait croire la notice, mais d'effectuer des recherches (à l'instar de ce que l'on peut voir dans certains jeux de stratégie) pour augmenter sa base de recettes. Cela permet de satisfaire davantage ses clients, tout comme la possibilité d'organiser des soirées à thème, centrées autour de performances live réalisées par des artistes, qui apparaît à la fin de la seconde campagne. Voilà pour les ajouts ; on en a somme toute vite fait le tour, d'autant qu'ils n'influent que peu sur le gameplay et donnent davantage l'impression de jouer à un add-on qu'à un nouveau jeu. C'est d'ailleurs la forme qu'aurait dû prendre cette suite qui, malgré toute la sympathie qu'on a pour Trevor Chan et son équipe, ne vaut ni ses 30 euros ni les 6 ans à l'attendre.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Le rendu visuel n'a subi que de légères retouches comparé à ce que nous offrait Restaurant Empire il y a six ans. Cela reste assez austère et pas toujours suffisant pour contenter la rétine.

  • Jouabilité 10 /20

    L'interface n'a subi aucune amélioration. Certaines fonctions indispensables manquent toujours à l'appel et les possibilités de gestion sont toujours aussi inégales.

  • Durée de vie 8 /20

    Deux campagnes certes, mais l'une d'elles a été réchauffée pour l'occasion, et l'autre se montre suffisamment répétitive et ennuyeuse à la longue pour décourager les plus persévérants.

  • Bande son 8 /20

    Toujours aussi insipides, les thèmes jazzy ne permettent ni de dynamiser le jeu ni de relever l'ambiance sonore bien trop timide des restaurants.

  • Scénario /

Enlight Software se moquerait-il des adeptes de jeux de gestion ? Après un Hotel Giant 2 qui se montrait bien trop frileux en matière de nouveautés, Restaurant Empire II se révèle n'être qu'une simple redite du premier volet, agrémentée de quelques ajouts mineurs et d'une nouvelle campagne au gameplay inchangé. Six ans d'attente pour une extension déguisée et vendue comme une suite, c'est un peu fort.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2009 à 17:37:48
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Mis à jour le 07/04/2009
PC Gestion Enlight Software Paradox Interactive
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live