Dragon Age : Origins
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS3 360 Mac
Créer un contenu
Aperçu : Dragon Age : Origins
PC
  • Partager sur :

Nous sommes venus, nous l'avons vu, nous y avons joué. Et comme il fallait s'y attendre, nous sommes tombés sous le charme de Dragon Age : Origins, un titre dans lequel Bioware a adapté son savoir-faire en matière de jeux de rôle à un univers inédit.

Dans notre métier, il faut parfois savoir ronger son frein. Par exemple, quand les responsables de Bioware font le voyage jusqu'en France pour nous présenter le très attendu Dragon Age : Origins, on s'assoit gentiment et on écoute attentivement ce qu'ils ont à nous apprendre en affichant l'air de l'élève studieux qui boit les paroles de son prof'. Mais, en fait, on n'a qu'une hâte : mettre un terme au discours en se levant et en se dirigeant vers le fond de la salle pour s'installer devant l'écran et commencer à jouer. Bon... Chaque chose en son temps.

Dragon Age : Origins
Le système de combat puisera largement dans les bases posées par Baldur's Gate.
La présentation s'est déroulée sous la haute autorité de Ray Muzika, cofondateur de Bioware. Voilà qui en impose. Le niveau utilisé pour la démo permettait de faire déjà connaissance avec le groupe de personnages qui entourent le héros (ou, en l'occurrence l'héroïne mais vous aurez le choix...). On trouve Morrigan, une sorcière capable de se métamorphoser en animal et très utile pour renforcer ou soigner ses compagnons. Citons également Alistair, le prototype même du guerrier. En plus d'une armure complète, il se balade en tenant une épée dans une main et son bouclier dans l'autre comme l'exigent les canons de sa classe. Au moins, on sait qui on enverra à la confrontation en cas de pépin. N'oublions pas Zevram qui est un spécialiste de l'attaque sournoise et de la disposition de pièges. Tout ce petit monde est chargé de mettre un terme à un mal incontrôlable qui menace de détruire le pays où se passe l'action. Sur ce canevas qu'on ne pourra que qualifier de traditionnel, les développeurs ont greffé la nécessité de rétablir d'anciens traités entre les différentes races qui peuplent la nation en question. Donc, on peut dire que le jeu bénéficiera d'un contexte politique sensé, ce qui devrait le rendre très attachant. De plus, c'est dans ce background qu'il faudra trouver les raisons des relations entre les représentants de certaines races qu'on croisera au fil de l'aventure. Car certaines races ne se supportent pas. Cet élément s'avère en adéquation parfaite avec la volonté de noirceur voulue et revendiquée par les développeurs.

Dragon Age : Origins
Que serait un mage sans son amulette allumette ?
De manière anecdotique, nous avons pu assister à la résolution d'une quête par l'équipe de héros venue renouer avec un groupe d'elfes qui ont, bien entendu, élus domicile dans la forêt. Le chef de ceux-ci propose aux nouveaux venus de prêter une oreille attentive à leurs demandes s'ils interviennent dans le conflit qui oppose son peuple à des loups-garous les attaquant sans cesse. La cible précise est leur chef, Witherfang. Au passage, notons que les options de dialogue permettent d'accepter, de refuser ou encore de demander au seigneur elfe s'il n'envisagerait pas une autre solution. La mission acceptée, le groupe part à la chasse aux poilus. Dès les premiers combats, les développeurs ont bien insisté sur l'importance du mode Pause qui permet d'arrêter immédiatement l'action afin de donner des ordres à tous les personnages.

Dragon Age : Origins
Une certaine inspiration Musclor dans cette image ?
Entre les pièges de Zevram, les coups d'épée d'Alistair épaulé par le personnage principal qui est plus polyvalent, les lycanthropes passèrent un sale quart d'heure. Une fois arrivé devant leur chef, celui-ci demanda la parole. A nouveau, le personnage qui dirige la bande de héros se retrouve face à choix : arrêter son attaque et écouter ou transformer Witherfang en carpette. Le démonstrateur préféra la voix de la sagesse. Le loup-garou leur apprit alors qu'en fait c'était le seigneur des elfes qui avait trahi la nature qu'il était censé défendre et que c'était de lui dont il fallait s'occuper. Revirement : les héros sont convaincus et, avec l'aide des loups-garous, lancent une attaque sur le campement des elfes. Vous l'aurez compris, les différentes situations proposées par Dragon Age : Origins devraient poser leur lot de problèmes moraux et il faudra tirer son épingle du jeu en fonction de l'alignement vers lequel on veut orienter son personnage. D'ailleurs, rappelons que vos relations avec vos compagnons seront en évolution constante. S'ils sont en désaccord avec vous, ils pourraient choisir de déserter le groupe. Autre détail qui peut avoir son importance : il ressort de la mission que nous avons vue et de la petite session de jeu à laquelle nous avons pu prendre part que ce titre est assez sanglant. D'accord, on avait affaire à des loups-garous qui sont généralement plus doués pour l'éviscération brutale que pour tenter de régler leurs différends en proposant une partie de badminton à leurs ennemis. Mais vous voilà prévenus : le rouge sang est de mise.

Dragon Age : Origins
On appréciera l'envergure des environnements.
Passons directement à nos toutes premières impressions de jeu. La session a été très courte mais deux facteurs se sont immédiatement imposés. Tout d'abord, le rendu graphique est sympathique mais pas transcendant non plus. Autre évidence : il sera tout bonnement impossible de jouer à Dragon Age : Origins sans utiliser le mode Pause. Malgré les apparences, ce titre n'est clairement pas Diablo et foncer bille en tête n'aura pour autre résultat que d'envoyer votre équipe au massacre. Pour finir, sachez que les développeurs nous ont annoncé que Dragon Age : Origins bénéficiera de beaucoup de contenu téléchargeable : « dès qu'il sera sorti et que nous l'aurons terminé, nous reviendrons sur ce point-là ». En tout cas, il paraît clair que Dragon Age : Origins possède de nombreux atouts pour trouver sa place parmi les grands jeux que nous aura offerts Bioware. La routine, quoi...

Mis à jour le 09/03/2009
PC RPG BioWare Electronic Arts Heroic Fantasy
Commander Dragon Age : Origins
PC
6.99 €
PC
9.48 €
PC
77.02 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
]Numero6[
]Numero6[
MP
20 mars 2009, 19:27

Bhen il von nous vendre un jeux en kit c'ets la mode en c emoment , fallout ,prince of persia , tomb rider sans oublier Starcraft2 puis faut rajouterles cartes de map pour les fps etc....
une campagne de base qui dure 10 heure a 60 euros et le reste a 20euro les 5-10heure de jeux en plus . soit 150 euros pour une campagne complete c'ets pas la vie d'editeur hein ....

Lire la suite...
SturmDeLumlane
SturmDeLumlane
MP
18 mars 2009, 16:27

A mon avis sur le papier, ceux qui ont adoré les Baldur's ou NWN ne seront pas déçus... quoique sur certains points, on n'a encore trop peu de details (craft, gestion des caracteristiques/aptitudes/competences du perso). Le fait que le fil de l'histoire soit influencé par les decisions et les actes du heros ca c tout bon. Par contre ceux qui ne peuvent pas supporter ces jeux, par exemple à cause du sytème de combat et de l'utilisation de la poz indispensable, peuvent d'ores et deja passer leur chemin... Enfin, il faut que le jeu tienne ses promesses pour ce qui est de l'optimisation du moteur graphique, de l'interface etc... mais g plutot confiance en bioware... pas aveuglément, mais ca devrait le faire. Pour ce qui est du contenu telechargeable evoqué précédement, ça ne me fait pas peur, au contraire, je pense à d'eventuelles extensions à la NWN ou à du contenu d'edition (cf communauté NWN... encore une fois). Dans tous les cas ac voudra dire qu'ils ont pleinement investis ds ce jeu, y compris à longs termes. Mais bon, on a eu suffisament de deception de par le passé pour se dire que rien n'est jamais gagné... au pire il faudra passer par une petite demo histoire de s'en faire 1 1ere impression + ou - pertinente... en attendant tapez vous un chtit NWN2 - Storm of Zehir ou encore 1 ptit Drakensang pour vous echauffer ! ;D

Lire la suite...
Hotaru
Hotaru
MP
11 mars 2009, 00:15

Daoloth
Posté le 10 mars 2009 à 12:02:54 Il a intérêt à être diablement bon ce jeu car j'ai déjà l'impression d'y avoir joué cent fois alors qu'il n'est pas encore sorti.

Donjons & Dragons c'est sympa mais on en a fait le tour.
--------------------------------------------
C,est pas D&D cette fois, on utilise ni les r`gles ni les mondes de D&D c'est du tout nouveaux.... c,est encore de l'heroic Fantasy c'est sure, mais apparament le monde est plus sombre que se qu'on à l'habitude

Lire la suite...
doredomi
doredomi
MP
10 mars 2009, 20:55

j'avais joué des heures, euh des msemaines à baldur's gate :ok: , pour moi un des meilleurs jeux toute catégorie confondue et rien que pour cela je le prends...en attendant quand même le test héhé

Lire la suite...
Dreamy_Phoenix
Dreamy_Phoenix
MP
10 mars 2009, 16:30

Je suis partagé... On a tellement l'habitude d'attendre tant de Bioware qu'on ne peut être que déçu à la fin =/

J'aimerais pourtant également retrouver ce ton mythique, cette ambiance de la saga Baldur's Gate.

Seulement le contenu téléchargeable ne m'inspire rien de bon...
En outre, le scénario semble des plus "traditionnels" (ce n'est pas forcément mauvais ceci dit, ça rappellera des souvenirs sans doute aux nostalgiques), même s'ils doivent certainement garder sous silence les turbulences scénaristiques =p

Espérons que le jeu profite de réelles innovations, afin qu'il reste dans les annales aux côtés de son ainé de la porte de Baldur.

Bon et bien, il ne reste plus qu'à patienter.

Lire la suite...
daoloth
daoloth
MP
10 mars 2009, 12:02

Il a intérêt à être diablement bon ce jeu car j'ai déjà l'impression d'y avoir joué cent fois alors qu'il n'est pas encore sorti.

Donjons & Dragons c'est sympa mais on en a fait le tour.

Lire la suite...
Yamaro_eagle
Yamaro_eagle
MP
10 mars 2009, 12:02

Moi je dis... a quand la démo qu'on test tout ca nous même :)

Lire la suite...
cassbob
cassbob
MP
10 mars 2009, 11:28

On dirait plus icewind dale 2(sur certains screen en tout cas)

Cela dit si les combats aux tours par tours sont aussi complet qu'un Baldur's ,que la durée de vie est grande(il le faut pour un jeu comme ça) et si il ne faut pas une machine de guerre pour le faire tourner...moi j'attend ce jeu avec impatience !

Lire la suite...
Hotaru
Hotaru
MP
10 mars 2009, 05:36

Pour finir, sachez que les développeurs nous ont annoncé que Dragon Age : Origins bénéficiera de beaucoup de contenu téléchargeable : « dès qu'il sera sorti et que nous l'aurons terminé, nous reviendrons sur ce point-là ».
------------------------------------------------
C'est se qu'ils avaient dit sur Mass Effect j'Ai bien hâte de voir si ils vont tenir promesse a se sujet cette foi...
Sinon j'Attend se jeu avec beaucoup d'impatience comme tout les titres de Bioware

Lire la suite...
Strum
Strum
MP
10 mars 2009, 04:34

neverwinter never fut une vrai révolution, la communauté pouvait apporté des ajouté et animé en étant maître de donjon.

Dragon age avait été annoncé comme cela aussi reste a voir sil cela ce fera car le jeu me semble super s'il ajoute la prise en main en mode Maître joueur et qu'il nous offre un éditeur de niveau j'achète les yeux fermé

Lire la suite...
Boutique
  • Dragon Age : Origins PC
    9.48 €
    77.02 €
DERNIERS TESTS
  • Test : FIFA 18 : La finition sans la construction
    PC - PS4 - ONE
  • Test : NBA Live 18 : Enfin une alternative sérieuse à NBA 2K ?
    PS4 - ONE
  • Test : One Piece Unlimited World Red Deluxe Edition : Gomu Gomu Remaster HD !
    PC - PS4 - SWITCH
Tous les tests
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Bande-annonce
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live