Menu
Medal of Honor : Heroes 2
  • Tout support
  • Wii
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Medal Of Honor : Heroes 2
Wii
Medal of Honor : Heroes 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 février 2008 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (184)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Tous les prix
Prix Support
13.79€ PSP
13.90€ PSP
15.79€ Wii
20.00€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir lancé son Avant-Garde sur Wii en mars dernier, l'indéboulonnable série "Seconde Guerre mondialeuse" d'Electronic Arts nous revient aujourd'hui avec un nouveau DVD rempli d'obus, de corps démantibulés et de cris gutturaux. Et joie, bonheur et allégresse, le soft bénéficie de contrôles revus et corrigés qui, pour la première fois dans un FPS classique sur Wii, procurent un véritable confort de jeu. Voilà qui devrait enfin nous permettre de profiter de ce qui s'annonce indubitablement comme le meilleur support multijoueur de la console, un multi goûteux et qui du coup, éclipse impitoyablement une campagne mollassonne, sans envergure ni éclat. Grandes réussites et défauts agaçants se côtoient donc dans un joyeux bazar que nous allons maintenant tenter de démêler ensemble.

Medal Of Honor : Heroes 2

Afin de laisser derrière nous les sujets qui fâchent, je vous propose tout d'abord de passer rapidement sur cette campagne éclair d'un agent de l'OSS envoyé sur le front pour gagner la guerre à lui tout seul. Le scénario y est très accessoire et se borne à quelques briefings rapides lors desquels on vous apprend généralement que votre objectif est capital, que l'issue de la guerre en dépend et qu'il va falloir assurer comme une bête. Lors de chaque mission, linéaire au possible, on devra donc remplir un certain nombre d'objectifs primaires et secondaires afin d'empocher des médailles qui ne serviront qu'à renforcer notre orgueil déjà démesuré. Prise d'assaut d'une plage normande, destruction de sous-marins, de batteries de DCA, nettoyage d'un village, fuite dans des égouts infestés de soldats, tout se montre fondamentalement classique mais a au moins le mérite de vous faire visiter des environnements variés, même si nettement moins sexy et moins soignés que dans Avant-Garde. Les joueurs ayant déjà tâté de la version PSP de Heroes 2 reconnaîtront d'ailleurs les mêmes niveaux, puisque la campagne est presque exactement la même que celle offerte par le jeu sur la portable.

Medal Of Honor : Heroes 2
On peut très facilement se pencher hors de sa cachette pour lâcher quelques balles. Et tant pis pour Tic et Tac.
Accompagné par d'autres soldats inefficaces, dont les principales fonctions consistent à attirer une petite partie du feu ennemi et à brailler comme des gorets pris dans un feu de forêt, il faudra nettoyer des zones entières en usant d'une petite sélection d'armes typiques de la Seconde Guerre mondiale. La mise en scène est tout juste convenable, sent souvent le réchauffé, et repose comme à l'accoutumée sur des séquences scriptées et des apparitions précalculées et pas naturelles pour un sou de soldats ennemis vociférants. En effet, si l'on en croit EA, la Wehrmarcht avait manifestement mis au point des générateurs de troufions reliés à des vortex de téléportation instantanée. Et pour reprendre une comparaison habile qui figurait déjà dans le test d'un des derniers opus de Medal Of Honor, l'IA dont on a affublé les pauvres soldats en question est du niveau de celle de Call Of Duty 3. Les ennemis semblent donc avoir le QI d'une petite cuillère et tentent tant bien que mal (plutôt mal en fait) de se planquer derrière les nombreux obstacles qui jonchent le terrain. Manque de bol, ils omettent souvent de protéger leur caboche et laissent toujours traîner des parties de leur corps musclé sous votre petit réticule, parties que vous vous empresserez alors de truffer de plomb pour pas un rond. Et comme à l'époque bénie de la N64, ces pauvres bougres auront à peine touché le sol dur et froid du champ de bataille que leur misérable corps disparaîtra aussi sec dans le néant vidéoludique. Etrange retour dans le passé que nous offre donc cette campagne apathique et sans âme qu'on aura déjà eu l'impression de traverser à de nombreuses reprises dans d'autres jeux et à d'autres époques.

Medal Of Honor : Heroes 2
Franchement, je les hais.
Mais voilà, on prend tout de même un certain plaisir à traverser ces couloirs enfumés, pour la simple et bonne raison que le jeu bénéficie de contrôles adaptés et relativement bien pensés (sauf peut-être lorsqu'il s'agira de sniper comme un sagouin). La base pourtant, reste la même que dans les autres FPS sur Wii : on utilise la Wiimote pour pointer et déplacer le curseur sur les cibles et ce bon vieux Nunchuk pour les déplacements du personnage. La visée de base est légèrement assistée et votre réticule passe au rouge quand un combattant adverse a l'obligeance de se présenter dans votre ligne de tir. Le rechargement, le choix de l'arme et le changement de position (debout ou accroupi) eux, ne dépendent plus d'un quelconque mouvement malhabile à imprimer au Nunchuk mais sont maintenant affiliés à la croix directionnelle. Certes, c'est moins "hype" que de secouer du Nunchuk comme un prunier, mais c'est tout de même nettement plus fonctionnel. Cela dit, lorsque vous épaulerez votre arme en appuyant sur le bouton A, incliner le Nunchuk à droite ou à gauche permettra à votre soldat de se pencher hors de sa couverture pour lâcher quelques pruneaux (oui, je suis obsédé par les prunes, et alors ?) sans trop s'exposer au feu. Le petit compagnon de la Wiimote n'est donc pas totalement laissé de côté, mais se trouve plutôt utilisé avec justesse pour une action que vous ne risquez pas de déclencher sans le vouloir. Ajoutons à cela une action dont la vitesse a été, semble-t-il, sensiblement accélérée par rapport au dernier épisode, et nous obtenons un jeu nettement plus nerveux et plaisant à tripoter que par le passé.

Medal Of Honor : Heroes 2
La Wiimote est rarement prise en défaut, mais pour sniper, il va falloir s'accrocher.
Notons enfin quelques actions contextuelles rigolotes et surprenantes, comme l'utilisation ponctuelle d'un lance-roquettes, pour laquelle on devra placer la Wiimote sur son épaule afin de mimer le mouvement du soldat. Ou encore ce moment où le joueur devra trouver la fréquence du QG allié sur une radio allemande en inclinant la Wiimote comme s'il s'agissait d'un des boutons de l'appareil. Plus classique, mais toujours aussi sympathique, les lancers de grenade que vous devrez plus ou moins effectuer comme on vous l'a appris lors des JAPD. Bon, il faudra aussi compter avec quelques ratés, comme le corps-à-corps, pour lequel il faudra balancer Wiimote et Nunchuk en avant afin de donner un coup de crosse, et qui vous fera donc perdre votre réticule de vue. Bref, stoppons-là cette description et déclarons simplement que malgré quelques petits soucis, Medal of Honor : Heroes 2 est incontestablement le FPS le plus jouable et le plus agréable à prendre en main de la Wii. Le jeu parvient même, en termes de visée, à être plus précis que ses congénères 360 ou PS3. Alors heureux ?

Medal Of Honor : Heroes 2
Ici, vous avez le choix entre un concert de Tokio Hotel et la voix suave de votre supérieur hiérarchique.
Avant de continuer et de parler de ce qui fait tout de même tout le charme de cette galette, il me faut mentionner la présence d'un mode atypique sobrement nommé Arcade, et qui vous permettra tout simplement de retraverser les niveaux de la campagne à la mode Virtua Cop, ou Ghost Squad pour faire référence à un titre Wii. Entendez par là que vous n'aurez plus à gérer vos mouvements et que vous foncerez dans les niveaux sur des rails, votre seul et unique but n'étant plus alors que de shooter un maximum d'ennemis afin de figurer sur le tableau des scores. Ce mode, que vous pourrez d'ailleurs pratiquer en usant du Wii Zapper, n'est pas forcément très intéressant, puisqu'il repose sur des bases qui n'ont pas été prévues pour ce type de gameplay. Reste qu'il constitue malgré tout un bon divertissement, capable de nous faire oublier pendant quelques minutes la désespérante platitude de la campagne. Mais voilà, c'est n'est là qu'un petit à-côté, un petit bonus sympathique destiné à vous distraire lors d'une coupure inattendue de votre connexion internet...

Medal Of Honor : Heroes 2
Le mode Arcade vous invite à dégommer tout ce qui bouge dans la plus pure tradition des Virtua Cop. Les teutons en plus.
Car nous y voilà enfin dans ce fameux petit paragraphe que vous attendiez tous, celui-là même où il sera question de joueurs qui s'éventrent joyeusement sur le net dans un tourbillon d'entrailles fumantes et de shrapnel. Oui, Medal Of Honor : Heroes 2 permet bien à 32 bourrins avides de frags de se rencontrer sur le net. Certes, les trois modes proposés ne font pas dans la dentelle, puisqu'il s'agira simplement de captures de drapeaux et de matchs à mort en solo ou en équipe, mais avec autant de joueurs dans les starting-blocks, on se retrouve avec un titre qui pétarade de tous les côtés en excluant d'emblée tout temps mort. Les parties prennent place sur des niveaux inspirés de ceux de la campagne, des niveaux légèrement retouchés pour convenir aux parties multijoueurs et qui s'avèrent relativement bien équilibrés. Avec un lag modéré, des contrôles enfin réactifs et une action nettement plus nerveuse que dans l'opus précédent, Medal Of Honor : Heroes 2 démontre enfin que jouer online, à un FPS qui plus est, n'est pas seulement réservé aux machines concurrentes. Mais tout n'est pas kaki au royaume des troufions, car il est vrai que l'absence de chat vocal n'aide pas à coordonner les assauts pendant les parties en équipe. Du coup, les matchs ont souvent tendance à sombrer dans le chaos le plus total. Mais les joueurs penseront-ils vraiment à s'en plaindre ?

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Peu de changements à signaler dans ce domaine par rapport à l'épisode précédent. Compte tenu du contexte guerrier, les couleurs font dans le grisâtre, le marron et le "pas propre" mais les textures s'avèrent globalement correctes. On note tout de même quelques méchants bugs de collision ainsi que la troublante et immédiate disparation des corps démantibulés de vos infortunées victimes. Cela dit, le titre se révèle extrêmement fluide, ce qui convient parfaitement à son orientation multi.

  • Jouabilité 14 /20

    Malgré quelques petits soucis de prise en main, lors des sessions de snipe notamment, la Wii délivre là son premier FPS classique véritablement jouable. La visée est précise, la plupart des actions faciles à réaliser. Le jeu se montre en plus délicieusement nerveux et plus rapide que tous les autres shooters de la console. En fait, le seul véritable défaut du jeu vient de sa campagne datée, plate et inintéressante, en dépit de quelques sympathiques trouvailles. Une faiblesse que le jeu compense victorieusement par un mode multi classique, mais diablement efficace.

  • Durée de vie 13 /20

    Tout dépend de votre approche. Si vous ne comptez pas jouer en ligne le jeu n'en vaut sans doute pas la chandelle. Six heures suffisent en effet à boucler une campagne qui se caractérise surtout par sa mollesse et sa redondance. Le mode arcade, rigolo mais limité, ne risque pas non plus de vous retenir très longtemps, même s'il vous fera traverser l'intégralité du jeu sur des rails. Non, la seule véritable force du jeu réside dans son solide mode multijoueur, très réussi et surtout, très fun.

  • Bande son 15 /20

    Fidèle à son habitude, Medal Of Honor nous offre une bande-son de choix. Les soldats hurlent et discutent avec conviction même si quelques répliques ne font pas franchement très sérieux. La musique est toujours aussi belle et joue principalement de cuivres lors d'envolées épiques habilement conduites.

  • Scénario /

Difficile de donner une note à un titre aussi fondamentalement déséquilibré. Proposant une campagne solo sans âme qui se vautre joyeusement dans la fange en associant répétitions, lieux communs et ennemis sans cervelle, le soft compense par un multijoueur de qualité, capable d'accueillir 32 joueurs en ligne dans un délicieux tourbillon de violence. Medal Of Honor : Heroes 2 nous prouve également que les FPS peuvent finalement se révéler jouables, et même confortables sur Wii. Malgré quelques petits soucis de prise en main lors de certaines séquences, le titre d'Electronic Arts parvient même à se montrer plus précis et plus nerveux que beaucoup de shooters consoles. Peut-être ouvrira-t-il la voie à de nouvelles productions, plus équilibrées et plus fines. Reste un titre divertissant, à n'acheter que pour ses parties multijoueurs, rapides et intenses.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 février 2008 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (184)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Mis à jour le 05/02/2008
Wii FPS Electronic Arts
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live