Menu
Gurumin : Une Aventure Monstrueuse
  • Tout support
  • PC
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Gurumin : Une Aventure Monstrueuse
PSP
Gurumin : Une aventure monstrueuse
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 juillet 2007 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Partager sur :

Issu de l'esprit particulier des développeurs de chez Falcom, studio connu notamment pour la série des Ys, Gurumin est un action-RPG nippon destiné aux enfants et disponible en exclusivité sur PSP. Certes, il ne s'agit pas du jeu de l'année, mais son atmosphère amusante et son thème sympathique pourraient permettre aux plus jeunes de s'initier au genre en douceur.

Gurumin : Une Aventure Monstrueuse

C'est d'ailleurs à l'éditeur 505 Games que l'on doit la distribution du titre en Europe, dans une version entièrement localisée en français. Les dialogues sont même doublés par des professionnels, ce qui facilite d'autant plus l'immersion dans l'univers fantaisiste de Gurumin. L'aventure n'exige pourtant pas une dose excessive de réflexion pour surmonter les quelques énigmes proposées et progresser ainsi dans une quête bon enfant et haute en couleurs, mais on appréciera néanmoins que le titre se veuille le plus accessible possible. La sauvegarde autorisée à tout moment nous met à l'abri des mauvaises surprises, et même le mode le plus difficile proposé au départ n'est pas franchement très relevé. Quant au mode Facile, oubliez-le car il prend carrément les joueurs pour des assistés. Inutile de dire que les néophytes y trouveront davantage leur compte que les joueurs avertis, et que sans son ambiance décalée, Gurumin n'aurait que peu de chances de survivre plus de quelques mois dans la mémoire collective.

Gurumin : Une Aventure Monstrueuse
Une vraie furie !
A mi-chemin entre Alice au Pays des Merveilles et Monstres et Compagnie, l'histoire fait intervenir une galerie hétéroclite de personnages aux faciès ahurissants, et aux préoccupations dérisoires. Dans le paisible village de Tiese, il existe un mur fissuré qui mène à un endroit servant de patrie à des monstres qui font parfois des incursions dans le monde des humains. Et parce qu'il n'y a pas d'autre enfant en ville, Parin est la seule qui soit à même de voir et de dialoguer avec ces créatures qui sont beaucoup moins terrifiantes que la légende ne voudrait le faire croire. L'accueil chaleureux que lui réservent les autochtones masque en réalité leur volonté de faire de Parin leur libératrice, celle qui les sauvera de leurs ennemis naturels, les esprits. Tel Arthur avec Excalibur, Parin extirpe vaillamment un gourdin de son socle et décide de s'en servir comme arme pour chasser les fameux spectres qui squattent le territoire des gentils monstres. Et voici comment démarre cette aventure qui promet beaucoup d'humour, de dérision et de second degré.

Gurumin : Une Aventure Monstrueuse
Un seul village, et deux boutiques à visiter.
Pour en revenir au puissant gourdin délogé de son socle par l'héroïne, il s'agirait en fait plutôt d'une sorte de foreuse ayant la capacité d'augmenter de niveau pour gagner en puissance et en efficacité. Ainsi, les coups infligés feront augmenter ce niveau durant les combats, mais les dégâts subis le feront redescendre de la même façon. Le principal attrait du soft réside d'ailleurs dans le maniement atypique de cet engin avec lequel on pourra effectuer quantité d'attaques spéciales, et même réaliser des combos en combinant les sauts avec l'attaque simple. La charge est également utile pour pulvériser la plupart des éléments du décor et révéler des passages secrets. Seul inconvénient, la piètre gestion des angles de vue nuit beaucoup à la lisibilité générale, la rotation manuelle étant à la fois fastidieuse et trop lente pour faire preuve d'efficacité.

Gurumin : Une Aventure Monstrueuse
Le principal intérêt réside dans l'optimisation de l'équipement et de la foreuse.
En dérobant des bidules (terme employé dans le jeu...) sur les ennemis, il est possible de s'en servir ensuite pour améliorer ses pièces d'équipement en leur rajoutant différents effets bénéfiques. Dans le même ordre d'idées, les éléments spéciaux que l'on peut greffer sur la foreuse ont pour but de lui conférer des pouvoirs élémentaires liés au feu, à la foudre ou à la glace. Mais tout ceci reste finalement très classique et ne réussit pas à rendre l'aventure aussi mouvementée qu'on aurait pu l'espérer. Etant destiné aux plus jeunes, Gurumin propose d'ailleurs un contenu très simplifié par rapport aux autres titres du genre. Le seul village accessible est d'une taille ridicule et ne comporte que quelques établissements qu'il est possible de visiter. Les énigmes à surmonter sont toujours simplistes et la taille excessivement restreinte des donjons fait qu'on les termine en quelques minutes seulement. On ne dispose de toute façon même pas d'un plan pour se repérer, et les déplacements sur la carte du monde sont limités par des trajets allant d'un point à un autre, s'étoffant à mesure que vous débloquez de nouvelles destinations. Difficile donc d'établir un verdict tranché sur ce titre, étant donné qu'il a de quoi faire passer quelques bons moments aux joueurs les moins exigeants, ce qui semble être son unique objectif.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Des graphismes hauts en couleurs, des personnages en SD, et surtout une gamine espiègle identifiable à dix kilomètres grâce à ses nattes rousses peu communes dans l'univers du jeu vidéo (Aika exceptée).

  • Jouabilité 11 /20

    Le gameplay orienté majoritairement sur l'action permettra aux jeunes néophytes de s'initier en douceur à l'univers complexe du RPG. Dommage que le contenu soit aussi réducteur, et que les angles de caméra soient trop souvent pris en défaut, car l'usage de la foreuse était pour le moins sympathique.

  • Durée de vie 12 /20

    Des donjons extrêmement courts qui se terminent en une poignée de minutes, mais que l'on peut refaire pour optimiser son score. Une aventure qui tient finalement sur une petite huitaine d'heures à tout casser.

  • Bande son 10 /20

    Les musiques sont proprement insupportables mais le soft se rattrape grâce à la qualité de sa localisation. Les textes et les voix sont en effet proposés en français, ce qui facilitera la compréhension du jeu par les plus jeunes.

  • Scénario 10 /20

    Voilà un RPG qu'on ne fera pas vraiment pour découvrir les ramifications tortueuses de son scénario. Malgré tout, l'univers coloré et la galerie de personnages rocambolesques suffisent à supporter les lacunes et le manque d'intérêt de l'histoire.

Gurumin est un petit RPG sans prétention qui peut constituer un investissement intéressant à condition de le destiner à des enfants encore peu familiarisés avec le genre. Trop limité pour tenir la distance, il a tout de même de quoi vous amuser quelques heures, mais on aurait préféré que Falcom planche plutôt sur un épisode inédit de la saga des Ys.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 juillet 2007 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.5/20
Mis à jour le 18/07/2007
PlayStation Portable Action RPG Falcom 505 Games
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? Il y a 4 heures
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020