Menu
Shadowrun
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Shadowrun
360
Shadowrun
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2007 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Tous les prix
Prix Support
1.65€ 360
3.00€ 360
8.99€ PC
9.80€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Tiens donc, cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas vu un FPS pointer le bout de son fusil à pompe sur la Xbox 360... Cette fois pourtant, à la base de Shadowrun on trouve le désir de Microsoft de réunir PCistes et joueurs console dans une seule et même cours de récré vidéoludique. Peut-être l'occasion de répondre à une pseudo question existentielle : qui de la souris ou du pad est le plus fort ?

Shadowrun

Au fond, pour les joueurs 360, il n'y aura pour ainsi dire aucun changement perceptible dans leur manière de faire et d'aborder le FPS sur console. Car ce sont les joueurs PC utilisateurs de Vista qui font logiquement tout le chemin et toutes les concessions, comme le test de Dinowan en témoigne, pour venir serrer vigoureusement les paluches des joueurs 360. N'ayons pas peur des mots et déclarons-le d'emblée, Shadowrun est tellement orienté vers les manipulateurs de pads que rares seront les joueurs PC à franchir le pas. Oh, vous croiserez occasionnellement des PCistes, mais rien ne vous permettra de les distinguer de la masse, tant leurs habituelles prérogatives et petits conforts traditionnels de ces joueurs ont été ignoblement rognés afin de permettre à votre pad de rester dans la course. Une fois ce constat achevé, lançons-nous véritablement dans la description de ce qu'est Shadowrun, ce titre si résolument destiné à nos jolies consoles. Le soft reprend l'univers du jeu de rôle du même nom, un univers cyberpunk où la haute technologie côtoie la magie et où les humains, les trolls, les elfes et les nains s'entre-déchirent au sein de deux factions antagonistes, assoiffées de pouvoir. Vous l'avez sans doute déjà compris, Shadowrun s'adresse donc exclusivement aux possesseurs d'un compte Xbox Live Gold puisque l'aspect solo du titre ne se résume qu'à un tutorial, cependant indispensable, ainsi qu'à quelques affrontements peu satisfaisants contre des bots.

Shadowrun
Un espace ouvert, 4 adversaires éloignés et un fusil à pompe dans les mains, autant dire que c'est l'heure du trépas.
Le gameplay de Shadowrun intègre deux composantes : la magie et la technologie. Deux aspects face auxquels les classes du jeu réagissent différemment. L'humain fait office de classe équilibrée, disposant d'une dose d'essence magique moyenne et pouvant user de technologies sans restriction ni avantage. Les elfes de leur côté sont adeptes de magie, se soignent automatiquement, sont plus rapides et discrets mais plus fragiles. Les nains volent l'essence des autres classes et résistent à un headshot. Les trolls sont pour leur part des tanks vivants qui manient à merveille la gatling sans en être ralentis. Après avoir fait son choix, il convient d'acheter son matos façon Counter Strike, en sachant que l'humain disposera d'un peu plus de deniers que ses petits camarades. Premier achat, les armes, avec un catalogue de 9 outils seulement, des courantes mitraillettes, en passant par le fusil de snipe, le katana ou le dévastateur lance-patates. Suit la magie. C'est là que l'on commence à voir comment finalement, le titre de FASA aurait pu mieux tourner. 7 sorts s'offrent à vous, agissant de façons diverses sur votre réserve d'essence, certains en pompant une quantité X qui se rechargera plus ou moins vite selon votre race, d'autres monopolisant vos aptitudes pendant la durée du sort.

Shadowrun
Le sort de fumée est excellent pour vous infiltrer dans le camp ennemi.
C'est notamment le cas de l'Arbre de Vie, un sort qui créé un arbre sous lequel les joueurs pourront régénérer leur santé ou se protéger si un sort de résurrection tourne mal. Car la mort n'est pas inéluctable dans Shadowrun. Un joueur possédant le sort de résurrection peut ramener ses camarades à la vie. Le hic étant que si le sauveur meurt à son tour, les sauvés agonisent. Voilà qui fait partie des idées sympa du jeu, des points qui forcent la complémentarité entre les participants, le joueur qui ressuscite le mort devra être protégé si le miraculé souhaite tenir le reste du round. On citera encore d'autres sorts à vocations défensives, comme l'Etranglement, qui engendre une barrière de cristaux, parfaite pour bloquer l'accès à sa base ou la Rafale, une poussée de Jedi qui rejette les ennemis au loin. La Fumée quant à elle vous transforme momentanément en un corps éthéré et invisible, mais particulièrement sensible au sort de Rafale et qui vous laisse brièvement dans l'incapacité de combattre après sa désactivation. La Téléportation est pour sa part un sort qui vous projettera 8 mètres devant vous, un bon moyen de franchir des obstacles ou de surprendre un adversaire. Enfin l'Invocation fera naître une créature venant combattre à vos côtés. Différentes magies qui amènent leur lot d'originalité au gameplay de Shadowrun et qui de plus sont plus équilibrées qu'on ne le redoutait.

Shadowrun
Comme au supermarché, mais en mieux.
Armes, magie, reste à s'équiper en technologie. 5 possibilités ici. Le planeur est suffisamment éloquent, couplé à la téléportation, il boostera vos déplacements de façon spectaculaire. La Supervision vous aidera à voir à travers les murs (ce qui en somme revient à institutionnaliser un cheat classique du jeu online, le wallhack), le Générateur Anti-Magie bloquera les sorts dans son rayon d'action, pendant que les Réflexes Câblés vous rendront plus rapides et augmenteront votre capacité de sauts. De son côté, le Smart Link n'est rien d'autre qu'une option de visée assistée. Interdisant le friendly fire en bloquant le tir, il locke carrément les cibles ennemies. Voici donc la liste des achats que vous aurez à faire en début de round, en précisant que vous ne disposez que de 3 emplacements au total et que vous pourrez assigner tous ces outils dans l'ordre qui vous sied sur les boutons de tranche du pad 360. Consulter vos collègues sera donc crucial pour former une équipe aux membres complémentaires et spécialisés.

Shadowrun
Ma créature poursuit un adversaire déjà bien mal en point !
Avec tout ça, Shadowrun tient un bon filon, mais qui ne va pas assez loin. Esquiver les balles en usant de la Fumée, repousser un troll à coups de Rafales, tout ceci a en effet un côté amusant et inattendu mais qui ne dure qu'un temps. Trop creux, manquant de contenu, le jeu s'essouffle à grande vitesse et son gameplay ne dépasse pas le stade du "bien sympa", en partie par cet aspect original apporté par la magie. Avec 9 malheureuses maps et 3 modes de jeu somme toute classiques, on aura trop vite l'impression d'avoir fait le tour du soft, et seuls les chasseurs de gamerpoints (oui, on vous connaît, vous qui dites que les succès sont le cadet de vos soucis !) s'acharneront sans doute sur le titre d'ici quelques semaines. On s'attend bien sûr à quelques mises à jour pour venir étoffer tout cela, mais quand ? Et surtout, à quel prix ? Au fond, Shadowrun donne l'impression d'un titre incomplet, sorti à la va-vite pour satisfaire les plans unificateurs de Microsoft. Les armes elles-mêmes n'ont rien de satisfaisant, avec une mitraillette qui sonne comme un pistolet à bille, un fusil à pompe navrant et une mitrailleuse lourde à la fois trop lente et pas assez puissante.

Shadowrun
L'entraide et la complémentarité ouvrent le chemin de la victoire.
Et le bilan technique ne va pas arranger l'affaire. Le premier choc viendra des animations ou plus précisément de leur manque. Réduite à sa plus simple expression, la gestuelle lacunaire du jeu nous expose des personnages qui flottent sur les échelles au lieu de grimper, qui sautent dans un mouvement figé ridicule et j'en passe. A croire que ce stade du développement en est resté au "work in progress". De manière générale, on est loin des standards actuels sur 360, même si le design coloré et les quelques effets pyrotechniques liés à l'utilisation des sorts risquent de séduire des joueurs en quête de quelque chose d'un peu différent sur leur belle dame blanche. Entendons-nous bien, le titre de FASA n'est pas moche, mais il manque de finesse dans beaucoup de domaines. Même en HD, les textures globalement correctes oscillent parfois dangereusement vers le domaine du «cheap», pour un résultat assez inégal. Bref, Shadowrun, en tant que titre console, est un FPS sympathique, doté d'une atmosphère unique et de quelques bonnes idées qui auraient gagnées à être mieux exploitées pour offrir un réel intérêt sur le long terme. Mais peut-être suffira-t-il à vous faire patienter jusqu'à la sortie du monstre de Bungie.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Textures convenables, effets classieux, surtout en HD, se trouvent entachés par une animation risible et quelques bugs pas propres. Quant au design de nos chères petites créatures, s'il a le mérite de changer de l'ordinaire, il est certain qu'il ne conviendra pas à tout le monde.

  • Jouabilité 13 /20

    Shadowrun a avant tout été pensé pour la 360, et de fait, vous devriez pouvoir évoluer dans les niveaux avec facilité. L'utilisation des sorts est relativement pratique, autant qu'originale. Mais le plaisir de la découverte s'estompe trop rapidement et les joueurs risquent de tourner rapidement en rond. En plus, il faudra également faire avec pas mal de lag sur le live et quelques petits problèmes pour rejoindre les parties. Une petite mise à jour peut-être ?

  • Durée de vie 9 /20

    Neuf niveaux (plus trois qui ne sont que des versions tronquées de maps existantes), 3 modes de jeux sans originalité, voilà qui risque faire sombrer Shadowrun dans l'oubli rapidement. Et rares seront ceux qui payeront pour du contenu supplémentaire. Dommage.

  • Bande son 13 /20

    La bande-son est convenable mais n'offre rien de particulièrement folichon pour les oreilles. Les bruitages sont corrects, de même que les doublages et les effets sonores.

  • Scénario /

Shadowrun est un petit FPS rafraîchissant, mais une fois les plaisirs de la découverte derrière vous, vous risquez de vous ennuyer ferme. Le gameplay, agréable, aurait mérité d'être un peu plus développé. Le jeu mérite toutefois le coup d'oeil, ne serait-ce que pour le fun des ses affrontements atypiques et le fait de pouvoir exploser des joueurs américains sous Vista.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2007 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (57)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 06/06/2007
Xbox 360 FPS Microsoft Fasa Studio
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce