Menu
Shadowrun
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Shadowrun
PC
Shadowrun
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2007 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.6/20
Partager sur :

Shadowrun, premier titre supposé vanter les mérites du jeu sous Windows Vista et du cross-platform, a-t-il une chance de tenir son pari ? Plus simplement, ce FPS online clairement orienté console a-t-il sa place sur PC ? A plus d'un titre, la réponse est non. Si le jeu peut peut-être faire valoir quelques atouts sur console (comme le dira le test Xbox 360), ils volent ici en éclats.

Shadowrun

Avant même de jouer à Shadowrun se posent déjà quelques problèmes de base. A commencer par l'obligation de passer à Windows Vista, seul système d'exploitation acceptant le titre et le jeu en cross-platform, nouveau grand concept fédérateur de Microsoft réunissant les joueurs PC et Xbox 360. Or, il se trouve que le succès de Vista chez les joueurs est des plus réduits, d'où une base de pratiquants restreinte, ce qui est embêtant pour un jeu online. Suit l'obligation de la création d'un compte Xbox Live, ou son importation si on le possède déjà. Compte qui sera au choix gratuit ou payant selon les options souhaitées. Voilà déjà des distinctions qui risquent de surprendre le joueur PC peu coutumier de ce genre de pratiques, d'autant plus que la gestion du compte s'opère via une interface directement héritée de la Xbox 360, affichant les boutons du pad. On pourra accuser les Pcistes de sectarisme, ou comprendre que l'utilisateur apprécie d'avoir une interface adaptée à sa machine autrement que par la simple possibilité offerte de cliquer sur les boutons. Qui a évoqué le syndrome du clavier virtuel des portages consoles/PC ?

Shadowrun
Le sort Etranglement permet de bloquer des accès.
Une fois cette déconcertante étape franchie, il reste à se lancer corps et âmes dans le jeu. Avant tout, vous devrez en passer par un tutorial offline assez indispensable pour découvrir la magie, l'usage des technologies et le gameplay général du titre. Des points sur lesquels nous ne tarderons pas à revenir n'ayez crainte. Viennent ensuite les premières parties en ligne. Deux choix d'offrent à vous, le jeu Xbox Live en cross-platform, ou le recours aux classiques serveurs dédiés qui ne rassemblent que des joueurs PC. En l'occurrence, ces serveurs sont tous quasiment vides. On l'a dit, Windows Vista ne fait pas recette chez les joueurs, de plus, pour une raison inconnue, 2 fois sur 4, l'accès à un serveur est refusé. C'est balot. On se tourne alors vers la connexion à des parties PC/Xbox 360. Une fois de plus, c'est la surprise pour le joueur habitué à des accès rapides, là, on ne choisit pas sa partie, "on" le fait pour vous après vous avoir affiché "recherche en cours" pendant un temps infiniment long (fréquemment 3 minutes), suivi d'un "connexion en cours" pendant parfois 2 minutes, un loading, et l'attente que la partie finalement rejointe se termine, au maximum 3 minutes. La seule fois où j'ai eu le courage de chronométrer, ce sont 10 minutes au total qu'il m'a fallut avant de pouvoir atterrir sur une map. Soyons honnête, c'est un extrême, mais on dépasse toutefois systématiquement les conditions de connexion normale d'un jeu PC. Dire qu'on trouvait Battlefield 2 trop longuet.

Shadowrun
L'accès a une partie peut vite devenir un parcours semé d'embuches.
Interface mal fichue, accès online douteux dans la forme et sur le fond, Shadowrun n'est pourtant pas au bout de ses peines puisque si l'on se penche sur son contenu, là encore on ne peut qu'être consterné. En tant que FPS online, le titre de Fasa n'est pas choqué outremesure de ne comprendre que 9 maps, auxquelles s'ajoutent 3 modèles réduits pour 8 joueurs ! Le tout pour un maximum de 16 joueurs et sur 3 modes de jeu qui sont un Capture The Flag, une variante du CTF où une équipe défend pendant que l'autre attaque et un team deathmatch. C'est à peine ce qu'on attendrait d'un jeu solo disposant d'un petit mode online. Le tout à 50 euros tout de même.

Shadowrun
Les animations sont particulièrement cheaps.
Et le gameplay dans tout ça ? Il se perd dans la liste de griefs, car s'il n'est pas déplaisant, il n'a finalement rien de grisant non plus. Première chose à savoir pour l'habitué du shoot à tendance nerveuse, les déplacements ont été légèrement bridés afin de compenser l'écart entre le jeu au pad et celui au couple clavier/souris. Les mouvements sont donc relativement lents pour le genre et le demi-tour est impossible à réaliser de manière instantanée. On est certes un peu surpris au départ, mais au final, FASA a su rendre la chose assez digeste. Ce qui l'est moins, c'est la façon dont la précision du réticule a été biaisée pour handicaper la souris.

Shadowrun
Face à un troll, mieux vaut savoir s'esquiver vite fait.
Le gameplay de Shadowrun intègre deux composantes, la magie et la technologie. Deux aspects face auxquels les classes du jeu réagissent différemment. L'humain fait office de classe équilibrée, disposant d'une dose d'essence magique moyenne et pouvant user de technologies sans restriction ni avantage. Les elfes de leur côté sont adeptes de magie qu'ils utilisent pour se soigner, sont plus rapides et discrets mais plus fragiles. Les nains volent l'essence des autres classes et résistent à un headshot. Les trolls sont pour leur part des tanks vivants qui manient à merveille la gatling sans en être ralentis.

Shadowrun
Deux variantes du CTF et un team deathmatch, c'est plus que peu, c'est presque rien.
Après avoir fait son choix, il convient d'acheter son matos façon Counter Strike. Premier achat, les armes, avec un catalogue de 9 outils seulement, dont le katana qui ravira les amateurs de meurtre en douce. Suit la magie. C'est là que l'on commence à voir comment finalement, le titre de FASA aurait pu mieux tourner. 7 sorts s'offrent à vous, agissant de façons diverses sur votre réserve d'essence, certains en pompant une quantité X qui se rechargera plus ou moins vite selon votre race, d'autres monopolisant vos aptitudes pendant la durée du sort. C'est notamment le cas de l'Arbre de Vie, un sort qui créé un arbre sous lequel les joueurs pourront régénérer leur santé ou se protéger si un sort de résurrection tourne mal. Car la mort n'est pas inéluctable dans Shadowrun. Un joueur possédant le sort de résurrection peut ramener ses camarades à la vie. Le hic étant que si le sauveur meurt à son tour, les sauvés agonisent. Voilà qui fait partie des idées sympa du jeu, des points qui forcent la complémentarité entre les participants, le joueur qui ressuscite le mort devra être protégé si le miraculé souhaite tenir le reste du round. On citera encore d'autres sorts à vocations défensives, comme l'Etranglement, qui engendre une barrière de cristaux, parfaite pour bloquer l'accès à sa base ou la Rafale, une poussée de Jedi qui rejette les ennemis au loin. La Fumée quant à elle vous transforme momentanément en un corps éthéré et invisible, mais particulièrement sensible au sort de Rafale et qui vous laisse brièvement dans l'incapacité de combattre après sa désactivation. La Téléportation est pour sa part un sort qui vous projettera 8 mètres devant vous, un bon moyen de franchir des obstacles ou de surprendre un adversaire. Enfin l'Invocation fera naître une créature venant combattre à vos côtés. Différentes magies qui amènent leur lot d'originalité au gameplay de Shadowrun et qui de plus sont plus équilibrées qu'on ne le redoutait. Malheureusement, une fois de plus c'est le nombre qui cloche, ou les subtilités plus profondes.

Shadowrun
Hum c'est très... comment dire, "padesque" ?
Armes, magie, reste à s'équiper en technologie. 5 possibilités ici. Le planeur est suffisamment éloquent, couplé à la téléportation, il boostera vos déplacements de façon spectaculaire. La Supervision vous aidera à voir à travers les murs (ce qui en somme revient à institutionnaliser un cheat classique du jeu online, le wallhack), le Générateur Anti-Magie bloquera les sorts dans son rayon d'action, pendant que les Réflexes Câblés vous rendront plus rapides et augmenteront votre capacité de sauts. De son côté, le Smart Link n'est rien d'autre qu'une option de visée assistée. Interdisant le friendly fire en bloquant le tir, il locke carrément les cibles ennemies.

Shadowrun
Quand on tente de jouer sur les serveurs dédiés PC...
Voici donc la liste des achats que vous aurez à faire en début de round, en précisant que vous ne disposez que de 3 emplacements au total. Faire des choix complémentaires sera donc crucial, pour vous mais également pour votre équipe. Avec tout ça, Shadowrun tient un bon filon, mais qui ne va pas assez loin. Esquiver les balles en usant de la Fumée, repousser un troll à coups de Rafales, tout ceci a en effet un côté amusant et inattendu mais qui ne dure qu'un temps. Trop creux, manquant de contenu, le jeu s'essouffle à grande vitesse et son gameplay ne dépasse pas le stade du "bien sympa", en partie par cet aspect original apporté par la magie. Or, pour le prix auquel on nous le vend, bien sympa mais un peu creux, ça passe mal. Surtout quand on y ajoute la somme de ce qui ne pourra être vu par le joueur PC que comme des défauts de conception majeurs, sans même remettre sur le tapis les 9 malheureuses maps. Et qu'on ne vienne pas nous vendre des cartes au compte-gouttes à coups de 8 euros par-ci par-là. Les armes elles-mêmes n'ont rien de satisfaisant, avec une mitraillette qui sonne comme un pistolet à bille, un fusil à pompe navrant et une mitrailleuse lourde à la fois trop lente et pas assez puissante.

Shadowrun
... on se sent un peu seul.
Et le bilan technique ne va pas arranger l'affaire. Le premier choc viendra des animations ou plus précisément de leur manque. Réduite à sa plus simple expression, la gestuelle lacunaire du jeu nous expose des personnages qui flottent sur les échelles au lieu de grimper, qui sautent dans un mouvement figé ridicule et j'en passe. A croire que ce stade du développement en est resté au "work in progress". De manière générale, on est loin des standards PC actuels, et cette fois, on ne blâmera pas le jeu multi-supports, la Xbox 360 n'a rien à voir là-dedans. Simplement Shadowrun n'a rien pour lutter contre la myriade de shooters online qui existe sur PC. N'importe quel mod de Counter Strike un peu fantaisiste fera aussi bien l'affaire.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Si certains effets sont réussis, les animations sont à la limite de l'acceptable et les modèles 3D pas vraiment au top. Les textures compensent un peu, mais globalement, le résultat n'est pas folichon.

  • Jouabilité 12 /20

    Plus jouable qu'on ne le pensait, Shadowrun parvient à assumer sa relative lenteur sans qu'on s'en trouve trop perturbé. Le gameplay se veut nerveux et l'aspect magique lui confère vraiment une pointe d'originalité. Mais son manque cruel de variété et la galère qui accompagne l'accès aux parties pèsent trop lourd dans la balance. Un peu de fun pour beaucoup de défauts, ça ne s'équilibre pas.

  • Durée de vie 9 /20

    Avec ses 9 malheureuses maps et un gameplay dont on fait vite le tour, Shadowrun n'a pas un avenir brillant devant lui, d'autant que le nombre de joueurs sur PC est inquiétant.

  • Bande son 13 /20

    Les thèmes musicaux sont anodins et les voix en français pas franchement inoubliables. Il en va d'ailleurs de même pour les effets.

  • Scénario /

Si on résume, Shadowrun est un FPS online optant pour une interface douteuse peu fonctionnelle, contraignant les joueurs à patienter de longues minutes pour rien, au contenu risible face à la masse de ses concurrents, quasiment pas joué par les Pcistes qui ne possèdent pas Vista et tout ça pour un gameplay tout juste sympa faute d'avoir été vraiment poussé. Si on peut le voir comme un titre envisageable sur Xbox 360, la somme d'aspects rédhibitoires dépasse ses maigres qualités. Il reste que son petit côté fun pourra lui sauver la mise si Microsoft se décide à le vendre au moins à moitié prix, ou si vous le trouvez d'occasion à 10 euros. On lui met donc la moyenne pour l'effort. Rappelez-moi quel est le prochain jeu supposé faire vendre Vista ? Ah oui, Halo 2... jeu console sorti en 2004. Et au regard de la version review qu'on vient d'essayer, on n'a pas fini de rire.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 juin 2007 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.6/20
Mis à jour le 06/06/2007
PC Action FPS Microsoft Fasa Studio
A lire aussi
Wiki de Shadowrun 07 déc. 2014, 17:14
FASA ferme ses portes 13 sept. 2007, 10:38
Shadowrun le 1er juin 11 mai 2007, 09:32
Shadowrun est gold 10 mai 2007, 10:46
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020