Menu
Rise & Fall : Civilizations at War
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Rise & Fall : Civilizations At War
PC
Rise & Fall : Civilizations at War
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 juin 2006 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Tous les prix
Prix Support
49.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Ayant connu une gestation plutôt agitée avec la fermeture fin 2005 de Stainless Steel Studios (Empire Earth...), le projet Rise & Fall n'a cependant pas été enterré. L'éditeur Midway a en effet confié la fin du développement aux équipes de Pacific Beach Digital et voilà que l'on retrouve aujourd'hui le titre en rayon.

Rise & Fall : Civilizations At War

Rise & Fall : Civilizations at War est un jeu de stratégie temps réel se déroulant pendant l'antiquité. Les quatre grandes puissances de l'époque sont jouables : la Perse, l'Egypte, la Grèce et bien sûr Rome. Les deux campagnes solos se concentrent néanmoins sur deux de ces peuples : les égyptiens et les grecs. On suit donc les péripéties de Cléopâtre et celles d'Alexandre le Grand dans leurs activités guerrières. Au premier abord, le jeu paraît très classique : on récolte deux ressources (bois et or) en exploitant les forêts et les mines, pour pouvoir dans un deuxième temps construire sa base et créer son armée. Ensuite, on part détruire le camp adverse. Certaines missions demandent aussi de défendre un point précis ou de tenir bon en attendant les renforts. Bref jusque-là, rien de marquant et on se retrouve avec un jeu de stratégie basique. Fâcheux, mais pas grave non plus. Plus embâtant, le titre s'avère être sans grande saveur car le gameplay ne change pas d'un iota en fonction du camp choisi. La profondeur tactique est donc plus que limitée. Dommage.

Rise & Fall : Civilizations At War
Dans cette mission, votre navire avance tout seul et vous devez protéger les unités de base.
Cependant, ce qui fait la particularité de Rise & Fall, et qui est aussi son principal point fort, ce sont les batailles navales. Alors que dans la plupart des STR, cette fonctionnalité se limite à un combat à distance entre les navires, chacun envoyant ses boulets de canon en espérant couler l'adversaire, ici, ça va plus loin. En effet, il est possible de procéder à des abordages. Intéressant, parce qu'on assiste alors à une véritable bataille entre les unités sur les ponts des bateaux. Le gagnant pourra s'emparer du navire ennemi pour en faire l'un des siens. Autre possibilité : l'éperonage, destiné à fendre la coque des navires. Si la manoeuvre est réussie, on peut voir les unités du navire en perdition nager puis se noyer si aucune terre n'est à proximité. Enfin, il faut signaler que tous les navires peuvent jouer le rôle de transport de troupes, mais aussi de caserne d'appoint puisqu'on peut y créer directement des unités comme on le ferait dans les bâtiments militaires sur la terre ferme. Bref, ces multiples possibilités rendent les batailles navales bien plus prenantes que dans les jeux concurrents.

Rise & Fall : Civilizations At War
Une mission de nuit.
Autre idée plutôt bien pensée : celle du bonus que donne la possession des avant-postes. Chaque carte est en effet divisée en plusieurs territoires et sur chacun d'entre-eux se trouve un avant-poste gardé par des soldats commandés par l'intelligence artificielle. Pour en prendre le contrôle, vous devez les vaincre. Une fois que c'est fait, l'avant-poste vous octroiera un bonus de recrutement. En clair, vous aurez une unité gratuite pour chaque unité produite dans votre base. Par exemple, si vous possédez deux avant-postes, vous recevrez deux unités gratuites par unité produite. Inutile de dire que ça nous pousse très sérieusement à jouer l'expansion et à conquérir une grande partie de la carte. C'est très sympathique en escarmouche et en multijoueur. Multijoueur qui, soit dit en passant, permet à huit personnes de s'affronter sur toute une flopée de cartes. Des cartes que vous pouvez concevoir vous-même grâce à l'éditeur présent.

Rise & Fall : Civilizations At War
La pause active est de la fête.
Si jusque-là, le tableau est plutôt flatteur pour Rise & Fall, le jeu n'est pourtant pas exempt de défauts, à commencer par les phases d'action, loin d'être à la hauteur. Pour diversifier le gameplay, les développeurs ont en effet inclus la possibilité de prendre le contrôle direct des héros. Ces derniers sont des unités spéciales beaucoup plus puissantes que les unités de base. En appuyant sur une simple touche, on peut en prendre le contrôle. Le titre passe alors de la vue aérienne classique à une caméra à la troisième personne, placée derrière le personnage. Il faudra alors jouer de la souris pour envoyer les coups d'épée et décocher des flèches sur vos adversaires, façon beat'em all. Les combats se révèlent hélas vraiment brouillons et se résument à cliquer frénétiquement pour venir à bout de dizaines d'adversaires qui se laissent lamentablement trucider. Inutile de dire qu'en multijoueur, c'est très frustrant de voir le héros adverse décimer seul nos troupes que l'on a patiemment mis en place. Bref, l'équilibrage laisse à désirer et annihile le côté stratégique car dès qu'un héros est sur le champ de bataille, les combats se transforment en boucherie. Certaines missions des deux campagnes solos vous imposeront d'ailleurs de ne jouer rien qu'avec un héros. Si ça a le mérite de varier un peu les situations rencontrées, il faut aussi dire que ce type de niveau est très difficile à terminer puisqu'on nous oppose un nombre d'ennemis colossal. La difficulté est à s'arracher les cheveux et ça risque de décevoir les amateurs de STR qui se retrouveront bloqués par des missions qui n'ont rien à voir avec la stratégie.

Rise & Fall : Civilizations At War
Le gros point fort du jeu : les batailles navales.
Le dernier grief que l'on peut faire concerne la fluidité qui n'est pas au rendez-vous. Le moteur 3D est mal optimisé et de nombreuses saccades ponctuent les parties. Au final, Rise & Fall : Civilizations at War est un jeu qui s'avère être tout juste honnête. Avec sa partie STR basique, manquant de profondeur tactique, heureusement sauvée par des batailles navales plaisantes et par la gestion des avant-postes, le jeu s'effondre totalement dans des phases d'action mal maîtrisées. Bourrin, à la difficulté mal réglée et sans intérêt, le contrôle direct des héros n'a rien de réjouissant et fait baisser la note du jeu. Voilà encore une parfaite illustration de l'extrême difficulté à mélanger les genres, mélange qui donne un résultat très rarement probant dans les jeux vidéo.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Graphiquement, certains effets tels que l'eau et les effets de lumière sont réussis. Hélas, c'est très mal optimisé. Les saccades sont nombreuses et deviennent très gênantes pendant les phases d'action avec le héros ou sur les grandes cartes très peuplées. En outre, l'animation des unités n'est pas formidable.

  • Jouabilité 12 /20

    La partie stratégie est classique, mais bénéficie néanmoins de batailles navales fort intéressantes et d'une gestion des avant-postes sympathique. Les phases où on dirige son héros sont quant à elles décevantes à cause d'un côté brouillon très présent. Ajoutez à cela des ralentissements gênants et vous obtenez une jouabilité générale loin d'être à la hauteur des meilleurs jeux du genre.

  • Durée de vie 15 /20

    La durée de vie est très bonne : les deux campagnes solos sont longues (mais la difficulté est mal dosée), l'escarmouche et le multijoueur permettent de s'affronter sur de nombreuses cartes et on dispose même d'un éditeur pour créer ses propres maps.

  • Bande son 14 /20

    Que ce soit pour les musiques, les bruitages ou les doublages, les développeurs ont fait du bon boulot.

  • Scénario 12 /20

    Bon, j'espère que vous ne cherchez pas quelque chose de très poussé car l'histoire est basique. Néanmoins, la narration est soignée grâce à des cinématiques nombreuses.

C'est un sentiment de frustration qui domine lorsqu'on joue à ce titre. Les bonnes idées sont nombreuses et intéressantes sur le papier, mais elles se révèlent au final assez mal exploitées. A côté d'une partie STR sans surprises, le contrôle direct des héros souffre d'un gameplay loin d'être convaincant à cause de la pauvreté des coups disponibles, d'une difficulté mal réglée et de saccades incessantes. Seules les batailles navales relèvent le niveau et sont plaisantes à jouer. C'est toutefois un peu juste pour justifier une note plus élevée. Dommage car le potentiel était là et que quelques mois de développement supplémentaires auraient pu s'avérer bénéfiques en permettant de corriger les errances de gameplay.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 juin 2006 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Mis à jour le 19/06/2006
PC Stratégie Midway Pacific Beach Digital
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce