Menu
Rush for Berlin
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Rush For Berlin
PC
Rush for Berlin
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 mai 2006 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Partager sur :

Rush for Berlin est un énième jeu de stratégie temps réel prenant pour cadre la Seconde Guerre mondiale, et plus précisément les derniers mois de celle-ci. Développé par Stormregion, studio qui nous avait déjà gratifié des deux Codename Panzers, le titre tente d'innover en introduisant des unités fictives issues de prototypes allemands et le concept de course vers Berlin entre l'URSS et les Alliés. Est-ce que ce sera suffisant pour convaincre les amateurs du genre à plonger une nouvelle fois dans ce conflit maintes fois traité par d'autres jeux vidéo ?

Rush For Berlin

N'êtes vous pas encore lassé de la période 39-45 ? Parce que nous ici, on aimerait un peu plus d'audace de la part des développeurs. Un peu d'imagination que diable ! A croire que les boîtes de jeux n'ont que cette période sous le coude pour leurs titres. Pour Rush for Berlin, Stormregion tente cependant une nouvelle approche. En effet, au lieu de proposer un titre reprenant fidèlement le contexte de l'époque et ses batailles, on a droit à une sorte d'histoire alternative. Le jeu se démarque par l'utilisation d'unités qui, dans les faits, n'existaient qu'à l'état de prototypes dans l'armée allemande. C'est plutôt sympathique même si le prochain War Front : Turning Point, un jeu édité par CDV prévu pour septembre, joue plus franchement la carte de la fiction et fait mieux sur ce plan d'après ce qu'on a pu voir pendant l'E3 2006.

Rush For Berlin
Le jeu utilise le moteur 3D de Codename Panzers.
L'autre spécificité de Rush for Berlin c'est qu'il illustre la course à laquelle se livrèrent les Alliés et les russes pour arriver à Berlin. Une jauge apparaît en haut de l'écran pour vous signifier si vos actions vous ont fait gagner ou perdre du temps sur vos concurrents. Ainsi, c'est à une véritable épreuve contre-la-montre que vous devrez vous livrer dans les campagnes Alliés et russes pour, pourquoi pas, ré-écrire l'histoire. En effet, à la fin de chaque mission, vos résultats sont comparés aux faits historiques. Si vous êtes moins bon, vous aurez un malus et si vous êtes meilleur, vous aurez un bonus. Par exemple, dans la campagne des Alliés, les bonus cumulés vous permettront de battre les soviétiques et d'arriver à Berlin avant eux. On a droit à quatre campagnes pour les quatres camps représentés : les Alliés, les russes, les allemands et les français. Cela représente au total 25 missions. Au début de chacune d'entre elles vous pouvez choisir les unités que vous allez envoyer sur le front. En outre, vos troupes gagnent de l'expérience au fil des combats et comme on les conserve d'une mission sur l'autre, il vaut mieux tenter de les préserver car un bleu sera nettement moins efficace qu'un vétéran. On retrouve aussi des officiers qui sont des unités spéciales disposant de compétences particulières.

Rush For Berlin
Au début des missions, vous choisissez vos troupes.
Il n'est pas possible de bâtir sa base au cours d'une mission. En fait, pour pouvoir avoir des troupes fraîches, il faut disposer de certains bâtiments (casernes...) ou les capturer à l'ennemi. On peut alors décider de recruter de nouvelles unités. D'autres bâtiments sont tout aussi importants et devront être conquis : il s'agit des infirmeries et des dépôts, capables respectivement de soigner vos fantassins et de réparer les véhicules se trouvant à proximité. Ce qui est vraiment dommage c'est que le jeu n'ait pas un peu plus développé la campagne française qui était très intéressante car elle reprenait un gameplay proche de celui des premiers jeux Commandos. Vous y jouez le rôle de la résistance et vous tentez de mettre des bâtons dans les roues de l'armée nazie pour libérer votre pays. Les actes de sabotages et les affrontements directs sont au programme ainsi qu'une mission dans laquelle vous devrez escorter le général de Gaulle dans les rues de Paris. Enfin quelque chose qu'on n'avait pas encore vu chez la concurrence mais qui, dans le cas de Rush of Berlin se limite à quatre missions. La plupart des vingt-et-une autres que comprend la campagne ont des objectifs nettement plus classiques (prise de pont, destruction de l'adversaire...). Dommage.

Rush For Berlin
Voici un des bâtiments vous permettant de créer des unités.
Côté multijoueur, les modes sont variés. Je ne vous ferai pas l'affront de vous expliquer en quoi consiste le deathmach, passons donc directement au mode Rush. Dans ce dernier, il vous faut atteindre un objectif le plus vite possible pour gagner des points et ensuite le tenir pour gagner encore plus de points. Le joueur qui en a le plus à la fin du temps imparti l'emporte. Le troisième mode s'appelle "RISK". C'est une variante du mode Rush dans lequel chaque joueur a un objectif différent. Le mode domination est un peu plus classique car il faut s'emparer des points stratégiques indiqués sur la carte. Enfin, le mode coopératif voit s'allier des joueurs humains contre l'IA. Tous ces modes sont jouables jusqu'à 6 joueurs ou en solo. Hélas, on remarque quelques instabilités durant les parties à plusieurs. De même, les textes ne sont pas bien synchronisés pendant les cinématiques et on voit les sous-titres arriver bien après que la conversation orale ait eu lieu. Bref, la finition laisse un peu à désirer de même que le moteur 3D repris de Codename Panzers pourtant légèrement amélioré. Le problème, c'est qu'il n'est ni très joli ni très bien optimisé et nous fait subir quelques saccades. Cela donne à Rush for Berlin un côté vieillot renforcé par le classicisme de son gameplay qui n'exploite qu'à moitié les excellentes idées que sont l'entrée en jeu des unités prototypes, la course vers Berlin et la campagne française beaucoup trop courte.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    C'est le moteur de Codename Panzers en légèrement amélioré qui a été utilisé et celui-ci commence à accuser le poids des ans puisqu'il date de 2004. Le jeu n'est donc pas à la pointe de la technologie.

  • Jouabilité 15 /20

    Pas de gros problèmes sur ce plan. Ceux qui ont déjà joué à n'importe quel jeu de stratégie retrouveront vite leurs marques puisque le gameplay est très (trop) classique, mais néanmoins efficace.

  • Durée de vie 13 /20

    Le contenu est très honnête avec quatre campagnes et des modes multijoueurs variés, mais on s'ennuie un peu souris en main car rien ne nous pousse véritablement à continuer de jouer. Les missions sont classiques et le jeu n'a rien de spectaculaire en raison du moteur 3D qui n'est plus de toute première jeunesse.

  • Bande son 12 /20

    Rien de bien fameux sur ce plan. Bien que la VF soit relativement bien doublée, les musiques restent banales de même que les effets sonores, sans surprises.

  • Scénario 13 /20

    Se centrant sur les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale et la course vers Berlin, le scénario a le mérite d'apporter un peu de sang neuf grâce à l'apport d'unités issues des prototypes allemands et à la possibilité de changer le cours de l'histoire. Hélas, la narration pâtit de cinématiques pas très bien réalisées et buggées au niveau des textes.

Rush for Berlin fait preuve de quelques idées intéressantes : la course vers Berlin, la présence d'armes prototypes et la campagne française, malheureusement trop courte, qui rend enfin hommage à la Résistance, souvent oubliée dans les STR sur la Seconde Guerre mondiale. Hélas, la plupart des missions sont trop classiques et la réalisation datée ne pousse pas à s'impliquer plus avant dans ce soft qui se retrouve ainsi noyé dans la masse des jeux du genre. Un soft à essayer malgré tout.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 mai 2006 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Mis à jour le 19/05/2006
PC Stratégie Stormregion Deep Silver
Dernières Preview
PreviewCaptain Tsubasa : Un trip nostalgique aux sensations déjà plaisantes Hier, 12:00
PreviewDoom Eternal : Un début d'aventure plus fou, plus dense mais aussi plus aérien ? 21 janv., 16:00
PreviewMonster Energy Supercross - The Official Videogame 3 - Vers un jeu plus technique ? 20 janv., 15:43
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020