Test Pokémon Link !- Nintendo DS

Nintendo DS

En attendant l'arrivée prochaine de Pokémon Diamant et Pokémon Perle sur DS, Nintendo s'éloigne un petit peu du RPG pour adapter sa célèbre licence à la sauce puzzle-game. Quand on connaît le potentiel d'un Meteos ou d'un Tetris DS, on peut se dire que le genre a de beaux jours devant lui sur ce support, mais encore faut-il trouver le moyen de se démarquer. Destiné avant tout aux amateurs de Pikachu et sa bande, Pokémon Link possède quelques arguments pour nous scotcher au stylet.

Pokémon Link !

Reprenant plus ou moins le principe établi dans Pokémon Puzzle sur Gameboy Color et N64, Pokémon Link a beau mettre en avant la présence de Pikachu et ses acolytes pour attirer le joueur, ce que l'on retiendra au final c'est bel et bien l'efficacité du concept mis en place dans ce nouveau volet. En d'autres termes, si la seule vision de ces créatures ridicules vous fait vaciller, essayez de faire abstraction du contexte pour vous focaliser sur l'essentiel, à savoir la pertinence du système de jeu. Vous verrez que derrière la licence se cache un titre fort sympathique, certes pas aussi diabolique qu'un Meteos ni aussi prenant qu'un Tetris DS, mais suffisamment accrocheur pour mériter plus qu'un simple coup d'oeil.

Test Pokemon Link ! Nintendo DS - Screenshot 54Ne manquez pas une occasion de capturer un Pokémon rare.

L'histoire se veut volontairement simpliste et ne présente pas de réel intérêt, mais elle a néanmoins le mérite d'exister. On voit bien qu'elle est surtout là pour faire la liaison entre l'univers des Pokémon et le fait de jouer à un puzzle-game, et on imagine bien que les développeurs ont dû galérer pour trouver une histoire qui tienne à peu près la route. Dans les faits, on vous informe qu'une sorte de savant fou a trouvé le moyen de kidnapper plusieurs centaines de Pokémon, et qu'il vous revient de les délivrer. Vous incarnez une certaine Lucie Piedléger qui, aidée par un brillant professeur, dispose de l'arme ultime : le rayon link. Cet engin redoutable comporte un scanner à rayons X qui permet d'identifier les Pokémon contenus à l'intérieur des Pokéballs, mais aussi un appareil de transfert capable de rapatrier les malheureuses créatures kidnappées. Cette brillante invention comporte tout de même un défaut d'importance dans la mesure où la capture ne peut se faire que si le signal émis par les Pokémon est assez puissant, ce qui va vous obliger à regrouper les créatures de même nature pour pouvoir les repérer.

Test Pokemon Link ! Nintendo DS - Screenshot 55Un indicateur vous permet de garder un oeil sur l'écran de votre adversaire.

Ingénieuse façon d'expliquer pourquoi on se retrouve bêtement à former des lignes de quatre Pokémon ou plus pour les faire disparaître de l'écran. Personnellement, je n'ai pas besoin de connaître tout ça pour m'amuser, mais peut-être que certains d'entre vous seront rassurés de savoir qu'ils oeuvrent pour la bonne cause. Quoi qu'il en soit, on a maintenant une bonne raison de suer sang et eau pour sauver la peau de ces gentilles créatures trop souvent humiliées et persécutées. Pour en revenir au système de jeu, sachez que le fait de constituer une ligne d'au moins quatre symboles identiques s'appelle un link (rien à voir avec qui vous savez). Grâce au stylet, la prise en main est on ne peut plus simple et consiste juste à toucher un bloc pour le déplacer horizontalement ou verticalement, sachant que si vous le faites sortir des limites de l'écran, il reviendra immédiatement de l'autre côté. Partant de là, vous pouvez également éjecter un Pokémon vers le bas de l'écran pour le voir retomber par en haut, ou encore faire glisser toute une rangée de blocs à la fois. En plus d'être intuitif, le principe offre pas mal de possibilités et n'est pas forcément facile à maîtriser. Pour en finir avec les règles de base, sachez qu'un joueur perd la partie quand ses deux écrans sont entièrement remplis.

Test Pokemon Link ! Nintendo DS - Screenshot 56Les enchaînements réalisés vous font gagner des points.

Très vite, on commence à recourir à quelques subtilités qui permettent de s'améliorer rapidement. Un élément essentiel à prendre en compte est la "chaîne link". Ca signifie concrètement que, juste après qu'un groupement de quatre blocs ait été formé, il est possible de faire disparaître des lignes de trois, puis de deux blocs. Il faut donc profiter de ce court laps de temps pour provoquer une série d'enchaînements appelés "links continus" qui vous épargneront bien des désagréments. Autre astuce intéressante, ne pas oublier qu'il est tout à fait possible de faire glisser un bloc vers le haut, puisque, même s'il ne peut pas rester suspendu en l'air, celui-ci peut quand même servir à terminer un groupement l'espace d'une seconde. Il existe également des Pokémon spéciaux, comme le Métamorph qui peut remplacer n'importe lequel de ses congénères, jouant ainsi le rôle d'un Joker. Sachez d'ailleurs que vous pouvez favoriser leur apparition en faisant des alignements de cinq blocs au lieu de quatre, ce qui vous vaudra au passage beaucoup plus de points. Il ne faut pas, non plus, hésiter à commencer à jouer avant la fin du compte à rebours pour gagner du temps. Pour le reste, il faut également prendre en compte les pierres qui ne s'éliminent pas mutuellement, et le fait que les alignements ne doivent pas forcément suivre une ligne droite, mais peuvent aussi consister en plusieurs segments adjacents lorsque vous réalisez un enchaînement.

Test Pokemon Link ! Nintendo DS - Screenshot 57La partie se termine quand l'écran est complètement surchargé.

Le gros morceau du jeu réside dans le mode Aventure qui vous projette dans une vaste chasse aux Pokémon sur une carte comportant plusieurs destinations. Celles-ci apparaissent à chaque fois que vous terminez un niveau, et vous devez les explorer une par une pour réussir à débusquer les boss des lieux. Régulièrement, vous pourrez vous entraîner dans des laboratoires pour apprendre des techniques de plus en plus pointues. Dans ces moments-là, le principe s'apparente davantage aux modes Puzzles que l'on trouve dans les autres jeux, à savoir que vous devez compléter différents écrans en trouvant la meilleure solution possible. La plupart des zones à compléter vous demandent simplement de tenir suffisamment longtemps pour capturer le nombre de Pokémon demandé au départ. Lorsque vous aurez franchi un certain nombre d'étapes, vous aurez accès à l'antre d'un boss, ce qui se traduit par un combat contre le CPU dans le même esprit que les parties en Versus. Le tout s'avère alors beaucoup plus stressant car les parties peuvent durer longtemps étant donné que, si vous n'arrivez pas à conclure au bon moment, vous devrez quasiment tout reprendre à zéro. De plus, ce type de confrontations fait intervenir des malus qui vous pourrissent la vie, comme l'écran qui se noircit ou les lignes qui bougent toutes seules.

Test Pokemon Link ! Nintendo DS - Screenshot 58Pourquoi me lancent-ils tous un regard noir ?

Même s'il rivalise difficilement avec les meilleurs puzzle-games de la machine, Pokémon Link réussit à nous scotcher sans problème après seulement quelques minutes de jeu, mais il parvient plus difficilement à nous convaincre sur la durée. Le soft ne propose pas énormément d'étapes à franchir en mode Aventure, même si le fait d'obtenir les 380 Pokémon n'est pas une mince affaire. On peut d'ailleurs consulter à tout moment la liste des créatures capturées, et visualiser le pourcentage de jeu complété pour avoir une idée des progrès effectués. Pour faciliter un peu les choses, on peut également recourir aux échanges de Pokémon entre cartouches. Le plus délicat reste évidemment la chasse aux Pokémon rares qui ne restent généralement que très peu de temps à l'écran, ce qui ajoute une difficulté supplémentaire. Pour le reste, on trouve aussi un mode Sans Fin qui se joue uniquement en solo, et plusieurs variantes multijoueurs selon que l'on souhaite organiser des parties en compétition ou en coopération pour essayer de faire des High Scores. Pokémon Link constitue néanmoins un titre à essayer si vous aimez les puzzle-games et que vous possédez déjà Tetris DS et Meteos.

Romendil, le 19 mai 2006

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Les écrans de Pokémon Link ont quelque chose d'hypnotique qui fait presque peur. Mais en toute honnêteté, la réalisation reste quand même très simpliste. On ne note en tout cas aucun problème de lisibilité.

  • Jouabilité 15/20

    Encore une fois, l'utilisation du stylet rend le tout très instinctif. Si le principe s'inspire clairement des épisodes de la série Pokémon Puzzle, le gameplay se révèle beaucoup plus efficace dans cette nouvelle version, rendant presque le jeu méconnaissable.

  • Durée de vie 13/20

    En ligne droite, le mode Aventure ne vous tiendra en haleine pas très longtemps, mais la capture des 380 Pokémon est une autre affaire. Les variantes proposées en multijoueur sont intéressantes, et c'est d'ailleurs lorsqu'on affronte un adversaire, humain ou non, que les parties deviennent vraiment éprouvantes.

  • Bande son 8/20

    Difficile de ne pas trouver les musiques crispantes. Après quelques parties, on finit par couper le son pour écouter autre chose.

  • Scénario

    -

  • Note Générale13/20

    D'une qualité tout à fait honnête, Pokémon Link constitue un puzzle-game intéressant et saura vous faire passer un bon moment entre deux parties de Meteos ou de Tetris DS. Le concept est accrocheur et ne peut que ravir par sa simplicité, même si on finit par se lasser assez vite en solo. Les parties à plusieurs se révèlent beaucoup plus intéressantes, et les plus jeunes apprécieront de retrouver leurs chers Pokémon en attendant la sortie des prochaines versions.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 10/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Pokémon Trozei !, Pokémon Link!, Pokémon Trozei!

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Pokémon Link !