Menu
Ghost Recon Advanced Warfighter
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Ghost Recon Advanced Warfighter
Xbox
Ghost Recon Advanced Warfighter
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
20 mars 2006 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Tous les prix
Prix Support
7.99€ PC
8.99€ PC
9.99€ 360
11.99€ 360
45.00€ PS2
78.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Suite au carton de Ghost Recon 3 sur Xbox 360, on attendait Ubi au tournant sur consoles 128 bits. Las, ce n'est qu'un piètre FPS que nous sert l'éditeur, tout juste agrémenté de quelques touches maladroites empruntées au GRAW Xbox 360.

Ghost Recon Advanced Warfighter

"Ouch", c'est à peu près ce qu'on se dit en lançant ce Ghost Recon Advanced Warfighter sur Xbox. Certes, on comprend aisément qu'il soit difficile de se remettre du choc que fut le jeu sur Xbox 360, mais là n'est pas le problème. Fidèle à ses récentes habitudes, Ubisoft a une fois de plus eu l'idée de faire deux jeux dissemblables en usant du même titre et du même scénario. On incarne donc toujours ici le soldat Scott Mitchell aux prises avec une armée rebelle mettant Mexico à feu et à sang, poussant l'audace jusqu'à s'en prendre à son chef d'état et surtout à celui des USA. Pourtant, première grosse surprise pour un Ghost Recon, vous n'aurez ici qu'un seul et unique équipier, même s'il arrivera que l'on puisse donner de très sommaires consignes à d'autres unités, telles que des snipers, des blindés ou des hélicoptères. Entièrement vu à la première personne sans possibilité de switcher en vue TPS, le titre reprend le système de cross-com et d'IWS déjà vus sur la console next gen de Microsoft.

Ghost Recon Advanced Warfighter
Voilà le genre d'obstacle infranchissble pour un Ghost sur Xbox.
Pour mémoire, l'Intelligent Warfighting System est tout simplement votre HUD, capable d'identifier et d'indiquer où se situent vos cibles en les couvrant d'un gros losange rouge. Quant à la cross-com, il s'agit de la fenêtre vidéo visible dans le coin supérieur gauche de l'écran. Son fonctionnement est simple et tout à fait identique à celui employé sur Xbox 360. A l'aide des touches haut et bas de la croix directionnelle, on pourra expédier son allié ou lui ordonner un regroupement, quant aux touches latérales, elles serviront à passer d'une unité à l'autre le cas échéant. Tout comme GRAW 360, cette version Xbox tente également de jouer la carte de la frime puisque la fenêtre vidéo de la cross-com affiche le point de vue de votre équipier. Or, la Xbox est loin d'être une Xbox 360 et on réalise en quelques secondes que ce genre de prouesse est loin d'être dans ses cordes. Le résultat est une animation abominable et illisible, totalement pixellisée et dont le frame-rate ne doit pas excéder une image par seconde. Et encore, par temps clair. Et pour ce qui est de la fenêtre vidéo de droite - communications extérieures - le résultat est à peine plus probant. Ce qui ne fait que rejoindre de sérieux problèmes techniques sur lesquels nous reviendrons. Malheureusement, ces premières difficultés suffisent à plomber une grosse partie de l'immersion du jeu original, déjà bien bien atteinte par des transitions moins souples entre les missions ou des lignes de dialogues mal balancées qui ne suivent pas les scripts de progression.

Ghost Recon Advanced Warfighter
Ces bornes sont nombreuses au sein des niveaux.
Si l'immersion s'est envolée, il en va de même pour le gameplay qui fait ici figure de FPS militaire assez vulgaire. En premier lieu, votre équipier est bien trop stupide pour être d'une quelconque utilité. Pire, il ne sera pas rare d'être contraint de s'en débarrasser afin de le forcer à nous libérer le passage. Un problème qu'on pourrait, à la rigueur, tolérer une ou deux fois, mais pas de manière aussi fréquente. Il n'est pas nécessaire de préciser que l'une de ses grandes passions est de se coller en plein milieu d'une zone de feu. Pour le reste, Ghost Recon Advanced Warfighter fait l'effort d'offrir des environnements assez ouverts, mais terriblement répétitifs et sans aucune âme. Il en ressort un gameplay finalement très linéaire et évoquant le plus simpliste des FPS dans lequel il suffit d'avancer et de faire feu, en se mettant à couvert de temps à autre. Ne craignez pas vos ennemis, ils ne sont qu'une menace très relative, en dehors de quelques passages plus tendus vous opposant à une horde de rebelles accompagnés de deux ou trois blindés. Les aligner au snipe est un jeu d'enfant, pour peu qu'on ait la présence d'esprit de ne pas trop lever la tête. Typique des jeux qui ne savent pas ce qu'ils veulent être, le seul aspect réaliste de Ghost Recon 3 est le temps passé à recharger son arme. Un détail en désaccord avec le rythme résolument arcade de l'ensemble du jeu. Ajoutons, afin de bien cerner le style de jeu auquel nous faisons face, que des bornes de ravitaillement jalonnent les maps, autorisant le joueur à faire le plein de munitions, de santé et de sauvegardes. Le seul bon point que l'on peut retirer de la campagne solo demeure la variété des objectifs de missions mais, amputés du souffle original d'une mise en scène puissante, ils ne suffisent pas à maintenir en haleine et à faire oublier cette pesante sensation de redondance. Si Ghost Recon Advanced Warfighter sur 360 savait se montrer corsé et vous contraindre à quelques petites séances tactiques afin de relever son action déjà intense, ici, faites fî de tout cela, même la tactique du pauvre de la grenade fumigène n'est pas réalisable, l'objet n'étant pas disponible. D'ailleurs, se coucher est impossible, tout autant que franchir un malheureux petit parapet (!).

Ghost Recon Advanced Warfighter
Non seulement il me bloque la route mais en plus il joue à léviter.
Tout à fait décevant en solo, GRAW ne signe qu'une prestation assez froide en multi. On trouve évidemment l'immanquable co-op, en écrans splittés, LAN ou online auquel s'ajoute divers modes de confrontations jouables sur des cartes assez bien fichues. Du point de vue technique, la performance ne va pas très loin non plus. Certes, les modèles 3D sont sympathiques, mais leur animation est souvent chaotique, en particulier les ragdolls, assez ridicules. Pourtant, ce sont principalement les efforts de décorum qui ruinent le jeu. Une fois de plus, en voulant s'inspirer de la version next gen, les développeurs ont inutilement alourdi leur produit. La gestion de l'éclairage très particulier de Ghost Recon Advanced Warfighter se transforme ici en une mélasse indéfinissable qui donne aux décors un aspect terne et délavé terriblement moche. Fourbue par les efforts prodigués pour animer la cross-com, la Xbox a visiblement un mal fou à se dépêtrer du jeu en lui-même, et c'est un FPS haletant et chevrotant, allant carrément jusqu'à freezer, qui nous est servi. En définitive, on en restera au dernier Ghost Recon sorti sur Xbox, le sympathique Ghost Recon 2, bien plus convaincant.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    On appréciera la taille des environnements et la qualité des modélisations des personnages. Dommage en revanche, que le design soit si répétitif, que l'éclairage ne ressemble à rien, que la cross-com évoque un vieux game and watch et que l'animation soit aussi asthmatique.

  • Jouabilité 10 /20

    La prise en main manque singulièrement de souplesse, ce qui n'encourage guère à faire l'effort d'entrer dans un gameplay bancal et trop bourrin, conduit par des scripts qui se marchent dessus et une I.A qui marche sur vous !

  • Durée de vie 12 /20

    Une dizaine d'heures seront nécessaires pour boucler la partie, un temps dans la moyenne actuelle mais qui ne peut compter sur aucune rejouabilité. Le multi pourra éventuellement jouer les bouche-trous.

  • Bande son 12 /20

    De gros problèmes de mixage perturbent la bande-son avec certaines pistes qui ne tardent pas à devenir inaudibles. De plus, en dépit d'une VF bien doublée, il est malheureux de constater de nombreux problèmes d'à-propos entre les lignes de dialogues et l'action effective.

  • Scénario 10 /20

    Si on retrouve un scénario similaire à celui de la version Xbox 360, sa mise en scène et sa présentation se révèlent nettement plus faibles ici. L'immersion en prend un coup.

Il est souvent sage de savoir s'adapter. Ubisoft nous sert avec cette version Xbox de Ghost Recon Advanced Warfighter un simple FPS militaire au gameplay sans saveur et à l'I.A. trop limitée, "auréolé" d'une réalisation voulant s'inspirer de sa grande soeur. Chose que la Xbox n'est pas capable de reproduire. Perdant coup sur coup son gameplay intense et son immersion percutante, le jeu ne tient pas la distance et on conseillera aux joueurs Xbox d'en rester au Ghost Recon 2 sorti l'an passé.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
20 mars 2006 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Mis à jour le 20/03/2006
Xbox Action Tactique Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live