Test Rugby Challenge 2006- PC

PC

Alors que les simulations rugbylistiques peinent à s'imposer comme de bons jeux de sport, indispensables à tout fan du genre, Ubisoft se lance dans ce cercle pour l'instant fermé avec pour ambition de venir titiller EA Sports ne parvenant pas encore à décoller. Misant beaucoup sur le contenu plutôt que la manière, les développeurs de Rugby Challenge 2006 semblent avoir entrouvert une brèche. La concurrence serait-elle enfin d'actualité ?

Rugby Challenge 2006

Comme tout éditeur ayant une importante image à assumer, Ubisoft a commencé par s'offrir le parrainage de Dimitri Yachvili, demi de mêlée de l'Equipe de France et du Biarritz Olympique afin de donner une certaine dimension à sa toute nouvelle franchise, bien décidée à entrer par la grande porte dans le monde de l'ovalie. Pour continuer dans la collaboration de noms connus du rugby actuel, sachez que ce sont Jean Abeilhou et Jerôme Cazalbou qui assurent les commentaires de cet opus, tentant de nous faire partager leur passion à travers leurs interventions. Voilà donc de quoi ne pas dépayser les habitués des retransmissions télévisuelles afin de les plonger dans l'ambiance festive que l'on connaît. C'est en tout cas ce que Rugby Challenge 2006 tente de réaliser, en proposant notamment d'évoluer dans des stades mythiques comme Twickenham, le Millenium Stadium de Cardiff, Lansdowne Road ou encore Murrayfield, théâtres de rencontres restées dans la mémoire des passionnés.

Test Rugby Challenge 2006 PC - Screenshot 36Le public ne ressemble malheureusement pas à grand chose.

Comme souligné plus haut, Rugby Challenge 2006 est un titre qui n'a pas lésiné sur le nombre de compétitions pour attirer l'attention et proposer une durée de vie maximale. Au final, on s'aperçoit après le passage en revue des différents modes de jeu proposés que rien n'a été oublié, permettant à tout fan de club ou supporter de sélection nationale de diriger l'équipe qui lui plaît dans n'importe quelle compétition. Pour commencer, on dénombre quatre championnats nationaux que sont le Top 14, les championnats anglais et écossais et bien sûr Super 12. En revanche, le Top 14 est le seul à se présenter sous son nom officiel, les autres licences n'ayant pas été acquises. On ajoute à cela la présence des coupes nationales et d'une supercoupe réservée à des sélections all-star ou continentales. Pour en terminer avec les clubs, sachez que la coupe d'Europe est également de la partie, qu'on peut disputer avec les équipes engagées durant la saison 2005-2006 ou avec une sélection aléatoire de clubs. Du côté des sélections nationales, le choix n'est pas moins restreint puisque nous sont proposés une Coupe du monde, le Tournoi des 6 nations, le Tri-nations et la possibilité d'effectuer des tournées continentales (avec une fois de plus des appellations non officielles).

Test Rugby Challenge 2006 PC - Screenshot 37Idéale pour comparer les attributs des joueurs lors des remplacements.

Les menus laissent donc augurer du meilleur d'autant qu'il faut compter sur d'autres modes de jeu comme le défi, proposant des situations intéressantes tel que changer l'histoire en remportant des matchs légendaires, réussir à gagner un match en étant contraint de ne pas conserver le ballon plus de 3 secondes par joueur ou encore prendre part à des rencontres obéissant aux règles d'antan. Un entraînement ultra complet nous permet également de nous habituer rapidement aux commandes et de devenir de plus en plus performant dans chaque domaine du jeu, augmentant la difficulté petit à petit. Enfin, il est possible de prendre les rennes d'une équipe qu'on personnalise en achetant des joueurs avec les moyens du bord afin de combler nos lacunes ligne par ligne, pour réussir à gravir les échelons en commençant par la 4ème division. Sur le papier, le tout est donc franchement alléchant puisque rien n'a été laissé au hasard d'autant qu'on peut modifier les noms des compétitions, des équipes et des joueurs et créer ses propres tournois, coupes et championnats lorsque l'on est parvenu à tout remporter. On n'oublie bien sûr pas les stades qui sont au nombre de dix, les plus importants étant cités plus haut dans le test on rajoutera simplement le stade Vélodrome, seule antre française à être présente ici.

Test Rugby Challenge 2006 PC - Screenshot 38Le système de touches est rapide à maîtriser, le timing faissant la différence.

Les présentations étant faites, passons au plus important : le gameplay. Il est tout d'abord conseillé de passer par l'entraînement avant de fouler la pelouse pour une première confrontation afin d'être familiarisé avec l'utilisation des touches et ainsi ne pas être perdu aux moments cruciaux que peuvent être la touche, les transformations, les mêlées, les mauls ou encore les différents coups de pieds qu'on est amené à effectuer en fonction de l'évolution de l'action. Là encore, on s'aperçoit finalement que tout a été plutôt bien pensé pour éviter qu'on ne se mélange les pinceaux, les jeux de rugby étant en effet bien trop souvent extrêmement compliqués à maîtriser. Pour prendre exemple, les poussées en mêlées sont représentées par des indicateurs qui tournent dans un cercle de couleur, le but étant d'appuyer sur la bonne touche au moment où celui-ci se trouve complètement à droite (ou à gauche, en fonction du côté sur lequel on évolue) dudit cercle afin d'aider ses joueurs à prendre le dessus sur le pack adverse. Autre exemple, pour connaître notre impact physique sur la progression d'une mêlée ouverte, une jauge divisée en deux nous indique s'il faut ou non inclure des joueurs supplémentaires pour garder ou reprendre la possession du ballon, ce qui est finalement très pratique. Une fois la balle possédée, on a tout le temps d'organiser ses lignes et de replacer ses protégés pour repartir de l'avant.

Test Rugby Challenge 2006 PC - Screenshot 39Voici le genre de défi que l'on vous propose dans le jeu.

Si tout ceci paraît donc bien maîtrisé et simple à utiliser, le reste du gameplay est franchement discutable. Tout d'abord, celui-ci s'avère très répétitif : on fixe, on donne, on fixe, on donne etc... et ce, inlassablement puisqu'il est très compliqué d'appliquer des tactiques plus complexes incluant le jeu au pied, des débordements au ras, des chisteras ou des groupés pénétrants, les protagonistes n'étant pas franchement réceptifs et s'arrêtant brusquement au milieu du gazon lorsqu'on leur demande de ne plus courir tête baissée le long de la touche. On regrette vraiment qu'il ne soit pas possible de créer des tactiques et de demander aux joueurs ne possédant pas la balle de prendre tel ou tel placement ou de mettre en place telle ou telle défense. La jouabilité reste donc très basique et plutôt limite pour un amateur du beau jeu. J'ajoute à cela une gestion chaotique de la règle de l'avantage par l'arbitre, notamment lors des hors-jeu adverses, très peu sifflés bien que nuisant totalement à la construction d'une offensive. De plus, il arrive que le joueur possédant le ballon ayant la moitié du corps en touche soit toujours considéré comme dans le jeu, ce qui est complètement illogique et en désaccord avec les règles du rugby. Toujours à ce niveau-là, le plus effarant est qu'il soit assez facilement possible de faire des en-avant sans que le borgne qui sert d'officiel ne daigne user de son sifflet. Enfin, les trajectoires empruntées par le ballon sont véritablement surréalistes, la jouabilité étant réglée pour que l'on fasse le moins d'erreurs possibles. En effet, s'il nous arrive de passer quelques mètres en arrière alors que le destinataire est sur la même ligne ou presque, la balle se brosse toute seule et atterrit miraculeusement dans les mains du joueur...

Test Rugby Challenge 2006 PC - Screenshot 40Lors des pénalités, il faut faire avec la distance et la force du vent.

Certains phénomènes viennent rendre également les rencontres particulièrement risibles, notamment quand, pour une raison qui m'échappe totalement, quatre ou cinq joueurs de l'équipe adverse voulant défendre leurs bases n'arrivent pas à contourner les poteaux de l'enbut et foncent littéralement dessus jusqu'à s'assommer et rester K.O. par terre ! Tout ceci est bien dommage car le jeu comporte un bon nombre d'idées sympathiques et intéressantes venant rendre le gameplay accessible mais certains points ont été laissés de côté, notamment l'utilisation du jeu au pied, qui, s'il devient maîtrisable après de longues heures de pratique, ne s'avère que très rarement payant, les coéquipiers du demi d'ouverture ayant un mal fou à suivre et à anticiper l'action, que ce soit lors de coups de pieds à suivre, de coups de pieds rasants ou de diagonales visant à donner une nouvelle orientation à l'offensive. Si l'on constate donc une grande diversité dans les modes de jeu et les compétitions proposés, ce n'est pas du tout le cas pour ce qui est du gameplay, qui, tout en étant simple d'accès, ne propose pas assez de variations de style de jeu, on le voit notamment avec une I.A. attaquant et défendant quasiment tout le temps de la même manière, faisant surtout la différence grâce aux qualités individuelles des ailiers ou des avants et non pas grâce à un jeu collectif bien huilé.

Rivaol, le 18 janvier 2006

Les notes

  • Graphismes 12/20

    En voulant différencier les gabarits, les développeurs ont légèrement exagéré dans la modélisation corporelle de certains protagonistes, affichant parfois des formes rectangulaires et très hétérogènes. Les stades manquent cruellement de détails, tout comme les supporters qui les remplissent, donnant l'impression d'être surtout considérés comme un arrière plan basique. L'animation est quant à elle plutôt fluide et les gestes des joueurs assez variés pour remonter le niveau global, péchant tout de même par sa relative banalité.

  • Jouabilité 13/20

    Pour une fois, on n'a pas de difficulté à faire corps avec les commandes après être passé par l'entraînement. La disposition de jauges et indicateurs visuels permet de comprendre ce qui se passe à l'intérieur des mêlées, qu'elles soient ouvertes ou fermées et d'adapter sa stratégie pour ne pas être pris au dépourvu d'autant que 10 angles de caméra différents sont proposés. Toutefois, la liberté créative n'est pas le maître mot de ce titre qui ne propose rien d'alléchant dans le gameplay qui s'avère assez répétitif et donc sans grand intérêt dans le temps.

  • Durée de vie 16/20

    Sur ce point-là, on ne peut que s'incliner car le nombre de compétitions tiendra les amateurs du genre en haleine un très long moment. Toutes les compétitions sont là, accompagnées de 20 sélections nationales et des effectifs de clubs de la saison en cours. Le mode carrière vient couronner le tout pour prolonger la longévité de Rugby Challenge 2006 déjà conséquente. Difficile de faire beaucoup mieux donc, mais la répétitivité du gameplay vient assombrir un tableau pourtant lumineux.

  • Bande son 6/20

    Les supporters sont totalement inexistants, on a vraiment l'impression d'effectuer des matchs d'entraînement, et ce, même en pleine finale de Coupe du Monde. Les commentaires sont quant à eux tout juste correctes bien que peu répétitifs, donnant l'impression d'être récités. Le réalisme n'est pas au rendez-vous.

  • Scénario

    -

  • Note Générale12/20

    Rugby Challenge 2006 aurait pu être un très bon jeu de par ses idées intéressantes, sa durée de vie impressionnante et sa jouabilité très accessible. Pourtant, une bande-son vraiment déplorable et des manques énormes dans la construction des actions font que ce ne sera pas le cas. L'essai n'est donc pas transformé mais la ligne des 22 a été franchie, reste à confirmer certains points et à améliorer l'essentiel : le gameplay.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 13/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Ubisoft
  • Développeur : Hip Interactive
  • Type : Sport
  • Multijoueurs : jusqu'à 4 joueurs
  • Sortie France : 19 janvier 2006
  • Version : française intégrale
  • Config minimum : Win 98/2000/XP, P III ou AMD Athlon 1Ghz, 256 Mo de RAM, DD de 230 Mo
  • Config conseillée : Win 98/2000/XP, P IV 2.0Ghz ou AMD Athlon 2000+, 512 Mo de RAM, DD de 230 Mo
  • Classification : Pour tous publics
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Rugby Challenge 2006 - PlayStation 2 Rugby Challenge 2006 - Xbox
  • Similaire à :
    Rugby 06
Mots-clefs : Rugby Challenge 06

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Rugby Challenge 2006