Menu
Shadow the Hedgehog
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Shadow The Hedgehog
Xbox
Shadow the Hedgehog
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 novembre 2005 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Partager sur :

Apparu pour la première fois dans Sonic Adventure 2 sur Dreamcast, Shadow était l'un des personnages les plus mystérieux de l'univers Sonic. Partant de ce constat, Sega a voulu lever le voile et dédier un jeu à ce hérisson noir méconnu. Découvrez sa véritable identité dans ce titre qui risque de déstabiliser les fans de la mascotte de Sega.

Shadow The Hedgehog

Déconcertant, voilà le mot qui qualifie le mieux Shadow The Hedgehog. Ca ressemble un peu à Sonic Heroes, mais c'est en fait très différent. Du design graphique au gameplay, le titre surprend et pas vraiment par ses qualités comme nous allons le voir. Le principe du jeu paraît au premier abord très sympathique. Créé par le professeur Robotnik il y a une cinquantaine d'années, Shadow souffre aujourd'hui d'amnésie. Ce sera au joueur de l'aider à recouvrer la mémoire. A-t-il été créé pour sauver le monde ou pour défendre les forces du mal ? Alors que ce questionnement se fait de plus en plus présent dans la tête du hérisson, une armée d'extraterrestres débarque et détruit tout sur son passage. Le plus étrange, c'est que son chef, Black Doom, semble très bien connaître Shadow et lui demande même de trouver les sept Emeraudes Chaos.

Shadow The Hedgehog
Il faut faire attention sur qui on tire : gentil ou méchant selon l'orientation que l'on veut faire prendre à Shadow.
Loin de devoir obéir, Shadow peut décider lui-même de sa destinée. Va-t-il écouter son côté obscur et amener les pierres précieuses à Black Doom ? Va-t-il, au contraire, la jouer solo et les garder pour lui ? Peut-être souhaite-t-il devenir gentil et aider les amis de Sonic dans leur mission consistant à mettre fin à l'invasion ? Ce sera à vous de choisir. En fait, dans la plupart des niveaux, trois missions différentes vous seront proposées : une maléfique, une bonne et une neutre (il s'agit la plupart du temps de rallier la fin du niveau sans s'occuper de notion de bien ou de mal). Selon que vous accomplissez l'un ou l'autre de ces objectifs, le niveau qui suit ne sera pas le même. De ce fait, le mode histoire est organisé en arborescence et se compose au total de 22 niveaux. Cela dit il n'est nécessaire que de parcourir six étapes et de battre le boss final pour terminer la partie. C'est assez vite fait puisqu'il faut moins de trois heures pour voir l'une des 10 fins du jeu. Cependant, vous pouvez très bien refaire tel ou tel niveau d'une autre manière pour accéder à une voie différente. La durée de vie est donc très honnête d'autant qu'il est aussi possible d'ouvrir des portes secrètes en trouvant les cinq clefs très bien planquées dans chacune des étapes.

Shadow The Hedgehog
Certains angles de caméra sont très étranges ce qui n'aide pas du point de vue de la jouabilité.
Découlant du libre arbitre qui lui est donné, Shadow peut utiliser différents pouvoirs spéciaux selon qu'il suive la voie du bien ou celle du mal. Comme vous pouvez le voir sur les images, deux jauges font leur apparition en haut de l'écran. Leur utilité est simple : une fois que l'une d'entre-elle est suffisamment remplie, vous pouvez déclencher un pouvoir : Chaos Control (Shadow se transforme en Super Shadow et avance très rapidement en détruisant tout sur son passage) ou Chaos Blast (Shadow provoque une grande explosion). Pour remplir la jauge rouge, il faut tuer des humains, alors que pour remplir la bleue, il faut zigouiller des extraterrestres. Ce principe empêche évidemment d'aller aussi vite que dans les jeux Sonic puisqu'il faut bien faire attention à ne pas mettre hors d'état de nuire tout ce qui bouge selon que l'on veut être gentil ou méchant. La prudence est donc de mise, ce qui donne un gameplay un peu plus mou et lent que dans Sonic Heroes par exemple. Ca ne plaira pas à tout le monde c'est sûr, puisqu'on perd une grande partie de ce qui faisait l'attrait des jeux Sonic : leur grande rapidité et la nervosité de l'action. En avançant comme un bourrin dans Shadow, vous ne pourrez quasiment pas déclencher d'attaques spéciales et vous aurez accès uniquement à la voix de la neutralité.

Shadow The Hedgehog
On retrouve les traditionnels loopings chers à l'univers Sonic.
Le problème, c'est que même en progressant doucement, il arrive que l'on tue par mégarde des unités que l'on souhaitait préserver . En effet, l'attaque sautée "spin dash" se dirige automatiquement sur l'ennemi le plus proche, et ce, même s'il est derrière vous, qu'il soit gentil ou méchant. On aurait par exemple aimé voir une option permettant de décider si l'on veut s'en prendre uniquement aux humains ou aux extraterrestres, cela aurait ainsi évité bien des problèmes. Cette attaque est aussi très frustrante lorsqu'on l'utilise près d'un précipice car, comme on "rebondi" sur l'ennemi que l'on vient de toucher, le recul peut très bien vous faire atterrir... dans le vide ! Cela arrive fréquemment et on ressent alors un profond sentiment d'injustice face à la jouabilité du titre. Pour éviter ça, on est donc contraint d'utiliser des armes. Placées dans des caisses ou laissées par des adversaires que l'on vient de battre, elles constituent l'une des grosses spécificités de Shadow que l'on ne retrouve pas dans les Sonic. Cependant, ça fait vraiment bizarre de voir un hérisson noir tenir un énorme gun, et à ce titre, le design n'est pas des plus réussis. En outre, lorsqu'on utilise une arme, l'écran se retrouve surchargé d'effets graphiques. Entre nos tirs, les tirs adverses, les explosions, on perd beaucoup en lisibilité. Hormis le fait de pouvoir manier des armes, Shadow peut aussi conduire toute une palette de véhicules tels que des 4x4 ou même de petits dragons. Hélas, la prise en main est assez délicate et on a bien du mal à imposer notre volonté à ces moyens de locomotion capricieux. Bref, les ajouts que sont les armes et les véhicules ne sont pas des plus convaincants.

Shadow The Hedgehog
Les ennemis sont trop peu variés.
Et que dire de la caméra à part qu'elle connaît quelques errances impardonnables qui rendent les sauts de plates-formes en plates-formes très difficiles. On est toujours en train de la recadrer manuellement, et parfois, on ne peut même pas le faire puisque les angles sont fixes. Une fonctionnalité permettant de la laisser dans le dos de Shadow n'aurait pas été de trop. Parlons maintenant du mode deux joueurs. Ayant très peu d'intérêt, il s'agit simplement d'un duel dans lequel chaque joueur contrôle un androïde et peut utiliser toutes les techniques et armes à sa disposition pour vaincre son adversaire. Les combats se déroulent dans trois arènes seulement. C'est bien maigre d'autant qu'il n'y a pas de mode en coopération pour compléter. La fluidité, déjà peu probante en solo, est ici franchement limite avec un framerate chancelant. Transposer l'univers de Sonic dans une ambiance plus sombre n'était pas chose aisée et Sega s'y est cassé les dents. Seul le libre arbitre laissé au joueur et les différentes voies permettant de terminer le jeu de plusieurs façons s'avèrent sympathiques. Le reste est au mieux honnête (scénario), au pire très décevant (jouabilité).

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Beaucoup moins psychédéliques et colorés que dans Sonic, les graphismes adoptent un ton plus sombre. Le design torturé des personnages est loin d'être formidable. Outre des textures assez pauvres, les décors auraient pu être plus fouillés et les ennemis plus variés. Le principal grief concerne cependant les ralentissements beaucoup trop présents, surtout en mode deux joueurs.

  • Jouabilité 9 /20

    Le rythme n'est pas du tout le même que dans les jeux Sonic. Plus lent et plus délicat à maîtriser, Shadow demande une attention de tous les instants pour éviter les chutes fatales et pour tenter d'y voir quelque chose lorsque les tirs fusent et que la caméra commence à faire des siennes. De plus, le contrôle des véhicules est peu intuitif. Pour couronner le tout, quel que soit le camp choisi, on se fait tirer dessus de tous les côtés aussi bien par les bons que par les méchants !

  • Durée de vie 12 /20

    Le jeu se termine en moins de trois heures. Heureusement, il faut le recommencer pour voir tous les niveaux et débloquer les bonus, ce qui donne au final une durée de vie correcte. Quant au mode deux joueurs, autant ne pas trop compter sur lui : aucun intérêt.

  • Bande son 10 /20

    Des musiques rock répétitives et peu inspirées, des bruitages communs et des voix anglaises caricaturales composent la bande-son très moyenne de Shadow The Hedgehog.

  • Scénario 13 /20

    Le point positif qui pourra faire acheter le jeu aux inconditionnels de l'univers Sonic. Tout savoir sur le passé du mystérieux Shadow est agréable et les multiples fins proposées constituent un atout indéniable.

N'y allons pas par quatre chemins, Shadow The Hedgehog est une déception. Plus confus qu'un Sonic Heroes à cause de l'utilisation d'armes, moins maniable, il bénéficie néanmoins d'une très bonne idée : celle de nous laisser choisir la voie que l'on veut emprunter. Mis à part ça, le reste n'est pas formidable : on se retrouve avec un gameplay frustrant et un mode deux joueurs bien pauvre.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 novembre 2005 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 19/11/2005
Xbox Action Plate-Forme Sega
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020