Menu
ToeJam & Earl III : Mission to Earth
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / ToeJam & Earl III : Mission to Earth sur Xbox /

Test ToeJam & Earl III : Mission to Earth sur Xbox du 12/03/2003

Test : Toejam & Earl 3
Xbox
ToeJam & Earl III : Mission to Earth
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
12 mars 2003 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Tous les prix
Prix Support
38.90€ Xbox
Voir toutes les offres
Partager sur :

Revoilà les rois du funk aliens de Sega. Grand jeu sur Megadrive, suivi d'un second opus déjà moins convaincant, la série se dote d'un nouveau volet qui débarque sur Xbox. Une déception pour ceux qui attendaient un titre à la hauteur du premier ToeJam and Earl

Toejam & Earl 3

Un titre qui a connu quelques déboires, initialement prévu sur Dreamcast, le funeste destin de la machine explique son arrivée sur la console de Microsoft et profitera au passage des possibilités online puisqu'il sera possible de télécharger quelques niveaux bonus. En attendant, cela ne suffira pas à compenser les faiblesses du jeu que l'on découvre de plus en plus répétitif au fil des heures.

Toejam & Earl 3
Fine équipe d'aliens
ToeJam, Earl et la nouvelle venue Latisha se voient confier une importante mission par le Funkapotamus. Suite au vol de sa collection d'albums de funk sacrés, le sage a senti une perturbation dans le Funk (tiens comme dans...), l'émergence d'un côté obscure du Funk (ah oui, c'est bien comme dans...). Les trois aliens doivent donc se rendre sur Terre, là où se trouvent les albums, pour rétablir l'équilibre. La progression dans ToeJam And Earl 3 est assez basique. L'univers du jeu est divisé en différents mondes dans lesquels se trouvent les portes qui mènent à des zones particulières. Chaque zone vous proposera ses propres objectifs de missions. La plupart du temps il s'agira de " funkifier " les terriens (des pompom girls un peu gourdes ou des types armés de marteaux piqueurs), de récupérer des objets et autres items avant d'affronter un éventuel boss final ou d'accomplir un objectif ultime (remettre un objet à une personne) avant de ressortir et de passer à la zone suivante. Les premières minutes de jeu laissent augurer du meilleur, mais on se rend très vite compte à quel point le jeu est répétitif et ce en dépit du grand nombre de bonus que l'on peu collecter et utiliser. En pratique, nos héros sont capables d'effectuer diverses attaques. Dans le fond, il s'agit toujours de funkifier (la méthode du Funk Fu), en lançant un rayon qui va rendre les terriens plus cools (terriens étant à prendre au sens large, les poulets étant compris dans la définition). Mais certains ennemis sont plus résistants que d'autres, il faudra alors avoir recours aux notes de funkification, vous sortez votre énorme lecteur CD et faites tomber leur résistance. Au passage, vous ramasserez toutes sortes de bidules plus ou moins utiles (chaussures à ressorts, paire d'ailes etc.).

Toejam & Earl 3
Quelques mini-jeux. Ici, vous devez faire tomber les lapins.
Nul doute que l'humour et l'ambiance peuvent facilement sauver un jeu d'un gameplay un peu défaillant. Malheureusement, l'humour souffre du même problème que le-dit gameplay défaillant. Ca marche au début, mais il se répète trop et finit par devenir très fade. Quelques références à Star Wars par-ci et deux trois tirades par là. Oui mais voilà, quand on a entendu une pompom girl dire " personne ne touche mes pompoms sauf moi et mon copain " une fois ça va, au bout de la quinzième, on se lasse un peu. Même les Soul Sisters qui pousseront le Gospell pour vous indiquer votre mission avant chaque niveau finissent par ne plus surprendre (dommage, c'était bien fun au début). Dans le genre jeu de plate-forme qui veut nous faire rire (ou sourire au moins), mieux vaut se tourner vers Rayman 3 et ce crétin de Globox ces temps-ci.

Toejam & Earl 3
Un grand nombre de bonus à retrouver.
Techniquement, ce n'est pas ce que la console peut faire de mieux même si ça reste très correct mais un peu aléatoire avec des textures très chouettes qui vont de paire avec des personnages très peu détaillés. Mais le design coloré est réussi, même s'il pêche lui aussi d'un manque de variété. L'animation des personnages laisse penser que peu de choses ont dû être apportées depuis le premier projet Dreamcast, ça bouge bien mais leurs mouvements sont limités. Au niveau de la maniabilité rien de particulier à signaler avec une prise en main rapide. Pour ce qui est de la bande-son, je vous ai déjà dis que les speechs ne sont finalement pas très nombreux (d'où les vannes qui tombent à l'eau) reste la musique. On donne dans l'ambiance funk tendance années 70. Mais ne vous attendez pas à une bande-son très musicale. C'est plutôt un aspect caricatural qui a été retenu. En clair, si vous n'êtes pas fans du genre, vous trouverez ça très fun, mais si vous êtes un puriste, ça risque de vous gonfler un peu en raison du côté réducteur de la chose. Et même techniquement, ils se sont pas forcément foulés les développeurs. Les morceaux ne surprennent pas des masses par leur génie musical (encore une fois, musicalement, ça vaut pas Rayman 3) et ne le font pas plus par leur aspect technique avec des instruments aux sonoritéx très artificielles. Ce sont une fois de plus les Souls Sisters qui m'ont personnellement le plus branché avec leurs chants.

Déception, déception, c'est triste à dire mais Sega rate le retour des aliens musicos. Si vous avez connu les premières aventures de ToeJam et d'Earl, le titre trouvera sans doute grâce à vos yeux mais pour le joueur lambda, on peux trouver mieux en ce moment.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    C'est pas vilain. Pas ce qu'on pourrait attendre de mieux mais c'est satisfaisant malgré un résultat parfois un peu inégal. Le design est réussi.

  • Jouabilité 11 /20

    La prise en main ne pose pas de difficulté mais le gameplay pauvre et basique peine à captiver. On passe son temps à se demander quand le jeu va vraiment commencer et surprendre. L'humour répétitif ne suffit pas à compenser le manque de fun et le côté très banal du titre.

  • Durée de vie 13 /20

    L'univers est assez vaste et on peut toujours revenir en arrière pour compléter les niveaux. Malheureusement un seul passage suffit bien souvent pour les boucler à 100 %. Une durée de vie honnête mais sans plus.

  • Bande son 14 /20

    Un peu décevante tout de même cette bande-son mais pas mauvaise pour autant. Certes les thèmes sont entraînants mais on aurait aimé qu'ils soient un peu plus travaillés, tant musicalement que techniquement. Mais ce sont surtout les fans de funk qui pourraient s'offusquer, les autres apprécieront. Les speechs manquent de variété.

  • Scénario /

Un soft que l'on conseillera surtout aux amateurs du premier volet, histoire de se payer un trip nostalgie. Si le titre part sur de bonnes bases et se montre très agréable au cours des premières parties, il affiche vite ses limites aussi bien en terme de gameplay, d'humour ou de musique. Mieux vaudra se tourner vers Rayman 3. Je crains que le funk n'aie pas été avec les développeurs.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
12 mars 2003 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Mis à jour le 12/03/2003
Xbox Action Plate-Forme Sega Smilebit
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live