Menu
Rainbow Six : Lockdown
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Rainbow Six 4 : Lockdown
Xbox
Rainbow Six : Lockdown
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 septembre 2005 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

A trop vouloir séduire, ne risque-t-on pas de se dénaturer ? C'est un peu la question qui se pose face à ce nouvel épisode de Rainbow Six, qui se trémousse et s'agite sous ses airs hollywoodiens, certain de pouvoir s'attirer les faveurs d'un public que l'on soupçonne large. Malheureusement, comme c'est souvent le cas, l'appât du gain n'est pas compatible avec la qualité.

Rainbow Six 4 : Lockdown

Oh lala, mais que diable est-il advenu de Rainbow Six ? S'il est vrai que depuis quelques temps la série fait de gros efforts pour se faire une place dans le marché grand public, elle avait jusque maintenant su préserver l'esprit initial du jeu. Aujourd'hui, la rupture semble consommée et pour les habitués, le choc pourrait être rude. Pour faire les choses dans l'ordre, commençons par les points qui ne changent pas ou peu. Rainbow Six, c'est toujours un shooter dans lequel vous incarnez le meneur d'une équipe de 3 hommes à qui vous pouvez donner des ordres, on commence à connaître la musique. Cependant pour les moins mélomanes d'entre vous, voilà comment se présentent les choses. Fixez un point et vous pouvez y envoyer vos équipiers en reconnaissance ou leur demander de lancer une grenade. Regardez une porte et on vous donnera la possibilité de la faire ouvrir par vos camarades, l'ordre pouvant être complété en demandant un nettoyage de la pièce ou un lancer de grenade. Bref, je suis sûr que tout le monde voit de quoi il retourne, les jeux tactiques sont à la mode ces temps-ci. Afin de poursuivre dans cette exploration des choses qui sont du déjà-vu, constatons ensemble que les briefings sont toujours succédés par un choix d'armement et d'équipement. Voilà, nous sommes fin prêts à partir en mission, prêts à constater que l'interface d'ordres rapides ressemble beaucoup à celle déjà pratiquée, à une différence près : elle est étrangement plus poussive. En particulier sur PS2 d'ailleurs, avec une précision plus qu'approximative et donc terriblement crispante.

Rainbow Six 4 : Lockdown
Le heart beat sensor en action.
Et c'est là que l'on se met à douter du soin dont le jeu a profiter, sur Xbox aussi bien que sur PS2, d'ailleurs à ce sujet, sachez que les deux versions sont sensiblement différentes au niveau de leur level design, avec en sus dans la version PS2 des loadings plus nombreux. Cela dit, on retrouve les mêmes missions quasiment à l'identique, et surtout aussi linéaires sur l'une ou l'autre des machines. Et pour couronner le tout, on y trouve des scripts qui peuvent parfois se révéler mortels - on passe un angle, paf, roquette - ce qui est tout simplement insupportable dans ce type de jeu. Et même dans un autre d'ailleurs. La progression semble avoir perdu tout véritable sens tactique pour se transformer en succession de situations visant surtout à déclencher de grosses fusillades viriles, en attendant la prochaine. A ce propos c'est tout à fait ce qu'on appréhende en découvrant les cinématiques du jeu qui font bigrement penser à un nanard du cinéma d'action avec explosions et répliques à 5 sous.

Rainbow Six 4 : Lockdown
Les filtres graphiques sont un peu justes.
Et l'I.A vraiment défaillante n'arrangera pas les choses. En face, le terroriste moyen a le QI d'une éponge sèche et se pense à l'abri des balles, à tel point point qu'on assiste à des confrontations risibles qui se régleraient aussi bien à coups de crosse. Et de votre côté, ce n'est pas vraiment mieux. OK, les rainbows visent bien, et on peut même les laisser agir tous seuls, c'est un peu plus long mais au final ils parviennent à nettoyer les lieux. Seulement ça ne sera pas sans difficulté, refus d'obtempérer, incapacité à emprunter le chemin le plus sensé, blocages dans les angles, obstruction du passage, on ne nous épargne rien. Un niveau d'IA bien moyen donc, pour ne pas dire bancal et dépassé. Avec tout ça, c'est tout le gameplay du jeu qui prend du plomb dans l'aile, l'action est pesante, sans grand intérêt et sans finesse. Alors, comme pour essayer de pimenter un peu les choses, on nous propose des phases de jeu alternatives nous plaçant dans la peau de Weber, le gentil sniper que l'on pose gentiment sur son spot de tir et qui va dézinguer les vilains terroristes à 3 kilomètres de distance, avec un fusil capable de tuer d'un simple tir ajusté dans la cheville. Si on aurait pu gagner ici des séquences de jeu assez sympa, tout ce qu'on a ce sont d'interminables séances de shoot totalement dénuées du moindre intérêt. Et c'est pas peu dire. Un long moment de solitude et de lassitude. Et là je parle du jeu dans son intégralité. Evidement, la version Xbox a une botte cachée : son mode online qui intègre des composantes de RPG, mais comme souvent, mais ce n'est que sur le long terme que l'on pourra apprécier l'intérêt réel de la chose.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Réalisation bancale sur PS2 comme sur Xbox. On va du plutôt bon a du vraiment très limite avec certains niveaux franchement pas inspirés en matière de level design. Globalement, c'est malheureusement le côté peu esthétique du jeu que l'on retient, sans parler de quelques bugs de collisions.

  • Jouabilité 10 /20

    Lockdown se met l'arrière-train entre deux chaises. Pseudo jeu tactique, il se prend en fait pour un jeu d'action, mais n'est finalement ni l'un ni l'autre. On passe son temps à tirer au pistolet à bille sur des terroristes stupides, soi-même accompagné d'équipiers pas vraiment futés. On reste coi.

  • Durée de vie 15 /20

    Si on tient à boucler la campagne solo ses 16 missions ont de quoi monopoliser quelques heures, auxquelles on ajoutera celles du multi.

  • Bande son 11 /20

    Une jolie déception avec des voix VF qui en sus de débiter des répliques crétines sont peu crédibles. L'unité d'élite qui cause comme le mécano du premier Alien, ça le fait moyen. Histoire de corser encore les choses, la bande-son est affreusement mal mixée avec principalement des niveaux sonores mal ajustés et fluctuants, témoignant du soin apporté au jeu.

  • Scénario /

Qu'est-il advenu de Rainbow Six ? Ce qu'il advient d'une formule qui veut trop séduire et qui pense pouvoir se contenter de son nom. Même si certains passages sont ardus, c'est plus en raison de la masse d'ennemis que d'une phase tactique délicate, comme dans un shooter standard en somme. Mais non content d'avoir perdu l'esprit de la série, Lockdown se permet en plus d'afficher une finition vraiment discutable, à tous les points de vue.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 septembre 2005 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Mis à jour le 08/09/2005
Xbox FPS Tactique Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : WRC 8 : Un pas de géant à l'horizon ?
    PC - PS4 - SWITCH - ONE
  • Preview : Control : Après 3 heures de jeu, ça plane toujours pour Jesse ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Just Cause 4 - Danger Rising : Toujours plus loin, plus fort, plus vite
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce