Test SWAT 4- PC

PC

"Hands up, drop the gun !!", ma nouvelle phrase fétiche c'est ça, et je la sors à tout bout de champ. "Jihem, drop the DS, drop it now !!". C'est ça l'effet SWAT 4, le jeu d'Irrational Games qui vous met si bien dans la peau d'un membre de ce groupe d'intervention d'élite que vous aurez du mal à retrouver vos vieilles pantoufles d'homme normal. "Medor, drop the shoe, drop the shoe !!"

SWAT 4

Si vous ne savez pas qui sont les SWAT, sans doute avez-vous au moins entendu parler du GIGN ? Ben c'est pareil ou presque, sauf que les SWAT, c'est aux USA qu'ils pratiquent l'art "ferme ta gueule et fais ce que je te dis sale truand". Prises d'otages, arrestations de la dernière chance, actions antiterroristes, bref, n'importe quelle situation qui tourne mal et qu'aucune autre solution n'a pu endiguer. Quand les négociations ne mènent à rien, l'élite de la crème du dessus du panier intervient et là, il s'agit de la jouer fine. Pas question ici de foncer dans le tas, de dégommer tout le monde et de sortir le sourire et la bave aux lèvres. Ceux qui ne jurent que par des FPS rapides et blindés d'action peuvent passer leur chemin ou bien étudier ce dans quoi ils mettent les pieds. Le point que vous aurez probablement déjà saisi c'est que nous sommes en présence d'un tactical shooter dans lequel on n'agit pas seul. Le rôle qui vous incombe étant bien évidemment celui du meneur d'une escouade composée de 2 groupes d'assaut et de copains snipers planqués dans des coins fourbes, prêts à neutraliser leur cible sur une simple demande. Le commandement de vos hommes réunissant des ordres proches de ceux que l'on trouve habituellement dans le genre, pensez à Rainbow Six. Patience, maîtrise et prudence sont les premières choses qu'il faudra apprendre avant de se lancer.

Test SWAT 4 PC - Screenshot 20Excusez-moi, je ne suis pas au 742 Evergreen Terrace ? Au temps pour moi, désolé.

La procédure est souvent la même et requiert une attention de tous les instants. On avance pas à pas, face à une porte, on jette un oeil grâce à une caméra optique pour repérer les vilains éventuels et ensuite on décide de la manière de procéder. Ici on pourra par exemple avoir recours à une charge explosive pour faire sauter la porte, enchaîner avec un fumigène et procéder ensuite à la neutralisation des cibles, tout cela pouvant être activé en deux clics via l'interface de commandement. Si l'expérience est déjà jouissive, le point de détail qui va compliquer encore plus votre tache, c'est que vous n'avez pas le droit de faire feu comme un sauvage et sans sommation. Face à un ennemi, la première chose à faire est donc de se mettre à hurler des phrases bien intimidantes du genre "Police, put your hands in the air", "Drop that gun" et j'en passe. Là, commence le coup de stress puisque la réaction du type en face est totalement imprévisible et aléatoire. Soit le bougre obtempère, soit il fait semblant (faisant mine de poser son arme avant de vous canarder) soit il vous flingue simplement. Dans tous les cas, on met vos nerfs à rude épreuve car une erreur de jugement coûtera soit à l'un soit à l'autre. Si vous le tuez alors qu'il se rendait, vous serez pénalisé en fin de mission, si vous hésitez trop c'est lui qui aura le temps de vous avoir, peut-être pas mortellement, mais une simple balle dans le bras suffira à pourrir votre aptitude au tir, dans la jambe, elle ralentira considérablement votre vitesse de déplacement etc. Investir une pièce avec des copains qui hurlent aussi fort que vous et en ayant ce genre de pression, c'est un sacré trip, foi de moi. Surtout qu'il faut faire gaffe aux civils éventuels. Poussant d'ailleurs le réalisme jusqu'au bout, chaque arrestation, neutralisation ou sauvetage devra être signalé au QG, de même, récupérer les armes au sol fera augmenter votre pourcentage de réussite de la mission.

Test SWAT 4 PC - Screenshot 21Le level design a été pensé dans les moindres petits détails.

Evidemment, pour mener à bien votre assignation, il convient d'être bien préparé, inutile de préciser que vous avez à votre disposition un matériel d'une diversité conséquente, comprenant en sus des armes létales, des joyeusetés comme le flash ball, le pepper spray ou le classique électrocuteur. Côté gadgets, toute une série d'outils sont disponibles, la liste ne vous servirait pas à grand-chose. Reste à savoir de quoi vous avez besoin, c'est là que les briefings très détaillés font la preuve de leur utilité. Avant de partir, vous saurez ce que la situation a laissé entrevoir, nombre d'ennemis (parfois approximatif), type d'armement, sont-ce de simples braqueurs ou un groupe para-militaire plus dangereux, combien de civils sur place etc. A chaque mission, ses détails, et il y en a un paquet, d'autant que les missions sont étonnamment variées. Les situations changent du tout au tout, on passe allégrement de l'assaut de la maison d'un serial killer à celui d'un hôtel rempli de malades disposant des explosifs dans tous les coins en passant par une bibliothèque investie par des terroristes. Et cette diversité se ressentira sur le plan visuel avec un level design de rêve, fourmillant de détails uniques parfaits pour renforcer l'identité de chaque lieu, évitant tout sentiment de déjà-vu. On notera d'ailleurs que le placement aléatoire des ennemis et des civils dans les niveaux rend presque impossible le fait de rejouer 2 parties identiques. Alors même si vous pensiez refaire le niveau sans vous faire tuer par le quidam au coin du mur, sachez que la prochaine fois, il sera ailleurs.

Test SWAT 4 PC - Screenshot 22Ce n'est pas oligatoire mais fortement recommandé.

Il va de soi que s'il est un élément crucial dans un FPS tactique, c'est l'IA, d'un côté comme de l'autre. Les vilains sont loin d'être benêts. Déjà, leurs réactions aléatoires confortent la crédibilité de leur comportement, ce qui suffit à les rendre particulièrement dangereux, à moins de ne pas craindre de tuer tout le monde sans sommation et de se taper un 0 sur 100. Mais lorsqu'ils décident de jouer la carte du feu, ils se débrouillent pas mal non plus, visent bien et savent se protéger efficacement. De votre côté, on ne peut pas dire que vous soyez secondé par des branques. Vos hommes réagissent à la vitesse de l'éclair, se déplacent en respectant les canons des commandos, vous font même savoir si vous êtes dans leur chemin et ne restent eux-mêmes jamais en travers de votre route. Cependant, quelques ratés se glissent au milieu. A plusieurs reprises, j'ai pu constater un refus d'obtempérer même si mon ordre avait été validé. Les mecs restants en place sans rien faire, m'obligeant à les regrouper ailleurs et à revenir face à la porte qu'ils refusaient d'ouvrir. Etrange et assez énervant. Presque autant que quelques erreurs de jugements fatales qu'ils peuvent commettre à l'occasion. Toujours est-il qu'à titre de comparaison, l'IA surpasse celle d'un titre assez proche de SWAT, Rainbow Six. Et d'ailleurs, ce n'est pas le seul point sur lequel il le surclasse, puisque SWAT 4 s'impose sans difficulté comme le FPS tactique du moment, à s'offrir les yeux fermés pour sa campagne solo."Et pour son multi ?" me demanderez-vous. On trouvera un peu de tout, avec en premier lieu un mode coopératif qui devrait avoir son petit succès, mais également du VIP Escort ou du désamorçage de bombe opposant une team de SWAT à une autre de terroriste. Quels que soient les choix et affinités de chacun, SWAT offre une solution et devrait se faire une très belle place dans les jeux online qu'on aime.

Dinowan, le 05 avril 2005

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Irrational Games reprend le moteur qu'ils avaient employé dans Tribes Vengeance avec un résultat fort probant malgré quelques polygones parfois un peu trop visibles. Dommage que le moteur physique soit assez inutile, encore qu'il soit peut-être préférable de ne pas voir des machins voler dans tous les sens.

  • Jouabilité 17/20

    L'entraînement n'est pas un luxe, les commandes sont assez nombreuses mais l'interface de commandement contextuelle est assez intuitive pour qu'on la prenne en mains en un clin d'oeil. Pour ce qui est du gameplay, SWAT 4 offre une expérience vraiment jouissive si on est prêt à lui accorder du temps. Quelques ratés d'IA sont cependant à déplorer tant ils peuvent être agaçants.

  • Durée de vie 16/20

    13 missions en solo en sachant que les réactions et les positions des NPC changent à chaque nouvelle tentative et que les niveaux ne sont pas linéaires. Merci pour la rejouabilité donc. Il est de plus possible de changer les données de chaque mission afin de les rejouer de manière différente. Quant au multi, il a de quoi séduire.

  • Bande son 17/20

    Vivendi a eu la très bonne idée de ne pas localiser les doublages, et c'est tant mieux, je ne sais pas pourquoi mais je préfère entendre le SWAT crier "hands up" que "haut les mains". Les doublages sont donc parfaitement convaincants, idem pour les effets. Les musiques elles-mêmes sont franchement plaisantes et dynamiques, ce qui leur permet de coller aux variations de l'action sans empiéter sur l'ambiance générale en balançant des rythmes effrénés sur des phases calmes.

  • Scénario

    -

  • Note Générale17/20

    Il n'y a pas à tergiverser, si vous aimez le style, SWAT 4 est incontournable. L'expérience en solo est grisante, même si ça peut sembler paradoxal pour un jeu aussi lent. Fort d'un gameplay vraiment solide, d'une IA qui malgré tout tient la route et d'une ambiance particulièrement crédible, SWAT est sans doute le tactical du moment. Quant au multi, le développement de la communauté devrait nous réserver quelques excellentes surprises.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Special Weapons and Tactics 4, S.W.A.T. 4

Vidéos

Voir les 3 vidéos de SWAT 4