Menu
Robotech : Invasion
  • Tout support
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Robotech : Invasion
Xbox
Robotech : Invasion
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Ah Robotech, son parcours est déjà une histoire en lui-même. Souvenez-vous de vos jeunes années bercées par les joyeuses séries animées japonaises diffusées sur feu la Cinq et bien plus tard sur TFI et France 3 dans un accès d'intérêt soudain. Pilier de la fin des années 80, Robotech, de par son contexte clairement orienté vers une science-fiction relativement pessimiste et ses effluves de Space-Opera, est parvenu en quelques années à emmener dans son sillon nombre de spectateurs charmés par l'univers cohérent mis en scène, et surtout par la présence de mechas charismatiques. Cette saga fut d'ailleurs la terre des débuts de Kawamori Shôji en tant que mecha-designer justement. Un homme doué que l'on retrouvera ensuite dans de nombreux films d'animation et séries japonaises de grande qualité comme Ghost in the Shell, Escaflowne, ou encore Arjuna. Un concentré de divers talents pour une épopée fantastique, mais pour un jeu... moins titanesque en fait.

Robotech : Invasion

Autant vous dire que se repérer dans la série Macross (Robotech aux USA et dans nos contrées) n'est pas une des choses les plus simples pour nous, petits européens élevés au remontage sauvage. En effet, la saga comprend trois séries indépendantes au Japon, nommée respectivement Macross, Southern Cross et pour finir Genesis Climber Mospeada (l'Invasion des Invids). Contant, tour à tour, la guerre contre les Zentraediens, la quête de Dana Sterling contre les maîtres de Robotech, et enfin la prise de position contre l'envahisseur Invid du grand Scott Bernard, ce trio épique s'est vu alors repéré par Harmony Gold, filière américaine conservant l'espoir de traduire et diffuser la première saisons sur les chaînes américaines. Mais devant la tâche à accomplir par rapport au faible nombre d'épisodes, 36 si vous désirez le savoir, ne comblant pas une année de diffusion, les petits comiques ont décidé d'un commun accord d'acquérir l'ensemble des séries, dans le but de les fondre en une seule, Robotech. S'assurant, du moins essayant, de mettre en place une narration fluide liant à merveille toutes les époques, les équipes d'Harmony Gold aboutirent à la mise en place de 85 épisodes. Seuls les amateurs éclairés d'animation japonaise parviennent donc maintenant à différencier l'origine des diverses séquences. Tout cela pour en arriver au fait que le titre qui nous intéresse aujourd'hui se place dans le contexte de l'Invasion des Invids, clôturant les aventures de nos amis adeptes de voyages interstellaires. Mais à la différence des précédentes productions soit en 2D, soit en cel shading, et se déclinant du RPG au shoot'em up, en passant par le jeu de rôle textuel, Robotech Invasion prend la forme surprenante d'un FPS.

Robotech : Invasion
Le début de l'aventure est assez lent mais très rapidement, vous récupérerez du matériel plus performant.
Digne héritier de la série des Dark Forces du moins à partir de Jedi Knight, de par la possibilité d'appréhender le gameplay via une vue externe à son personnage, bien pratique pour les passages orientés vers la plate-forme, le titre de Global Star Software propose donc d'entrer de plein pied dans la vie et donc l'esprit de l'amnésique Locke et de la jolie guerrière Tasha, héroïne d'un scénario parallèle dévoilant les tenants et les aboutissants de la machination Invid. Vous pourrez de ce fait disposer de deux points de vue bien distincts, l'un oeuvrant du côté des rebelles, et l'autre se trouvant immiscé dans les troupes Robotech. Un parti pris digne d'intérêt qui, sans être pleinement empreint d'originalité, possède le mérite de ne pas circonscrire la situation à un seul manichéisme contemplatif et de développer par la même le contexte politique et surtout humain. Débutant avec un avatar masculin pris dans la tourmente d'une attaque quasi suicidaire contre une ruche Invid, vous observerez impuissant sa disparition sous les coups répétés des belliqueux extraterrestres. Quelle ne sera pas votre surprise en retrouvant ce dernier légèrement sonné mais vivant, dans un transporteur le ramenant en un lieu à l'abri de tout heurt. Soigné et ayant repris les armes, vous repartirez illico pour le combat, non sans être soumis à de curieux flash-backs retraçant une destinée bien différente de celle somme toute classique qui pointait à l'horizon. Une trame débutant donc de façon immersive, utilisant des ressorts issus parfois de Halo, parfois de Medal Of Honor, mais restant suffisamment originale de par son background, d'une richesse aisément perçue par les fans, et appréhendée par les autres, captés par les non-dits énigmatiques. Et tout d'un coup une désillusion s'installe à la vision de la réalisation générale du soft.

Robotech : Invasion
Et un fan de Patlabor de moins !
Dépouillés et ne présentant qu'un ensemble de masses texturées de façon relativement lacunaire, les environnements de ce Robotech Invasion ne participent pas vraiment à l'immersion du joueur dans un contexte pourtant séduisant. Il est évident que la terre est en proie à un conflit cataclysmique, et que les rares îlots paisibles commencent à être ravagés par les sables rougeoyants d'un désert de rouille s'étendant sans limite, mais cela n'excuse pourtant pas la carence de détails et la vacuité graphique de l'ensemble. Dans un contexte "similaire" Breath Of Fire : Dragon Quarter, ou encore Killzone présentent des atmosphères autrement mieux rendues et exposent une sorte de vieillissement matériel, d'effets de "vie passée" que l'on peut ressentir immédiatement sans le recul imposé par Robotech. De même, les effets d'explosion, ou encore la gestion des particules, ne font pas la démonstration d'une attention particulière portée à leur égard, se contenant de demeurer dans le ton général du titre. Seuls les intervenants peuvent encore se targuer d'afficher une finition convaincante, malgré une certaine raideur dans leur mouvement, et le manque évident d'étapes d'animation nécessaires à présenter une fluidité sans faille qui n'est ici que peu présente. Néanmoins, le défilement ne connaît aucun accrocs, et l'on parcourt des niveaux assez étendus et au level-design correct sans ressentir de ralentissements, ni d'un sentiment d'avancée poussive. un ensemble peu équilibré par conséquent.

Robotech : Invasion
Privilégiez la moto si vous désirez esquiver de nombreux tirs ennemis.
On pourrait d'ailleurs faire un constat identique concernant le gameplay. Possédant à la fois des airs évident de "déjà-vu" et quelques innovations renouvelant l'approche des diverses situations rencontrées, il apparaît comme un compromis n'étant pas parvenu à trouver un attachement à l'un ou l'autre des deux bords. Effectivement, l'immense changement par rapport à un FPS classique demeure la possibilité d'utiliser son armure de combat en tant que véhicule, du moins dans les endroits à découvert. Un concept qui peut étonner les personnes méconnaissant la série, mais qui s'apparentera à un rêve éveillé pour les nombreux fans des mechas de Robotech. En effet, d'une simple pression sur la touche triangle, et au sacrifice de votre jauge de bouclier, qui sera bien évidemment restaurée une fois que vous aurez revêtu votre exosquelette, vous aurez accès à une sorte de moto relativement véloce, qui vous autorisera des prises de risques parfois nécessaires et souvent purement orientées vers le domaine du spectaculairement gratuit. Pas obligatoire, mais fortement recommandée dans les missions vous sommant de retourner à un point précis dans un laps de temps, non délimité véritablement, mais énoncé comme tel. Vous traverserez alors des hordes d'ennemis, utilisant votre lance-missiles et slalomant dans l'espoir de parvenir à votre but en toute hâte. Impressionnant. Malheureusement, l'utilité de cette forme peut s'avérer parfois contestable, notamment dans les endroits peu avares en obstacles. Un simple contact et votre armure se replie automatiquement sur votre personne, sciant promptement votre élan. Frustrant.

Robotech : Invasion
Là normalement, vous devez éviter la charge du mecha.
Les phases purement FPS restent donc quant à elles classiques, empruntant la fameuse vision nocturne, le ciblage hérité de ce bon vieux Zelda : Ocarina Of Time, et bien entendu le zoom, cher au amateurs de précision maladive. On notera cependant la mise en place d'un système de propulsion latéral très dynamique et donnant des impressions de légèreté aux affrontements, dans un ballet macabre paraissant celui du célèbre Metroid Prime. Au final donc, Robotech Invasion se place dans la place confortable des titres honnêtes, simplement entachés par des lacunes ne découlant pas forcément d'un manque de sérieux, mais peut-être de temps ou prosaïquement de fonds. Prenant par son scénario, et autorisant quelques petites libertés amusantes, ce titre est un divertissement qui vous fera quelques bons moments. Pas révolutionnaire, mais assez agréable.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Il est vraiment dommage de ne pas avoir choisi l'option du cel shading pour cette déclinaison de la série Robotech. En effet, dans l'état, les décors demeurent froid et trop dépouillés pour espérer véhiculer une ambiance particulière à sa juste valeur. Les personnages quant à eux sont modélisés assez simplement, mais demeurent suffisamment finalisés pour convaincre. Reste bien entendu l'animation et certaines attitudes un tantinet lacunaires, mais qui s'avèrent correctes à la vue d'autres productions pourtant plus ambitieuses.

  • Jouabilité 14 /20

    Souple et aisée d'accès, la maniabilité renvoie à la majorité de celles présentes dans les divers FPS consoles, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Vous reposant le plus souvent sur les deux sticks analogiques, vous parcourrez les zones de vos missions, en utilisant l'originale moto rétractable en armure, ou simplement vos petits petons. Coincée entre originalité et classicisme, le gameplay se veut donc assez peu mis en valeur, même si on prend plaisir à diriger son héros, ce qui est relativement important.

  • Durée de vie 15 /20

    L'aventure en elle-même semble relativement longue, et la présence d'un scénario alternatif vous donnera l'occasion de vous replonger dans la guerre contre les Invids. De plus, la possibilité de batailler jusqu'à huit en Lan et sur Internet demeure une raison suffisante de définir la durée de vie générale comme suffisamment imposante.

  • Bande son 15 /20

    Les compositions musicales de ce Robotech Invasion demeurent sincèrement de grande qualité, tant au niveau de l'adaptation face aux diverses situations qu'à celui de la richesse des mélodies. Mises en forme par Jesper Kyd, auparavant responsable des OST de la série des Hitman, de Freedom Fighters ou encore Messiah, ces dernières donnent vraiment une force au jeu et accompagne le joueur. les effets sonores de leur côté sont assez convaincants, sans toutefois conférer une immersion totale à la Killzone par exemple.

  • Scénario 14 /20

    Mise en scène de façon assez protocolaire, mais disposant de bonnes idées et d'une progression intéressantes tout en étant attractive, la trame scénaristique donne sans cesse l'envie de poursuivre dans l'optique de résoudre les non-dits concernant la vie passée du héros de l'aventure. Une introspection agréable, qui lie les divers éléments habilement.

Diversifié et honnête, Robotech Invasion s'avère être la bonne surprise de la semaine. Pas ou peu attendu, et ne s'affichant pas dans son costume le plus pimpant au premier abord, ce titre sympathique parvient tout de même à capter l'attention, et possède suffisamment d'atouts pour fournir un divertissement de qualité. Handicapé tout de même par des défauts notables, il mérite une attention réfléchie et un regard intéressé. Pas mal comme dirait la goûteuse de pâtes, alias Ornella Mutti.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 08/02/2005
Xbox Action FPS Take-Two Interactive
Dernières Preview
PreviewThe Elder Scrolls Online : Greymoor - Les vampires débarquent en Bordeciel Hier, 14:00
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020