Menu
Bomberman
  • Tout support
  • DS
  • Wii
  • GBA
  • NGAGE
  • Nes
  • PS1
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Bomberman / Bomberman sur NGAGE /

Test Bomberman sur NGAGE du 31/08/2004

Test : Bomberman
NGAGE
Bomberman
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 août 2004 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.3/20
Tous les prix
Prix Support
18.99€ NGAGE
22.69€ NGAGE
61.00€ DS
68.99€ DS
99.90€ GBA
147.00€ GBA
Voir toutes les offres
Partager sur :

Cette fois c'est sûr, la N-Gage a franchi le cap de l'adolescence. Impossible en effet de traiter une console avec respect tant que celle-ci n'a pas surmonté le rituel du passage à l'âge adulte, celui qui consiste à héberger l'un des squatters les plus anciens de l'ère vidéoludique, à savoir Bomberman. Simple parasite ou justicier charismatique, le personnage emblématique d'Hudson n'a pas encore dit son dernier mot.

Bomberman

Découvert pour la première fois sur NES en 1995, Bomberman a depuis roulé sa bosse sur de multiples supports à travers une infinité d'épisodes plus ou moins proches les uns des autres. Considéré par beaucoup comme le roi des jeux multijoueurs, Bomberman se devait de trouver sa place sur N-Gage, même si le concept semble perdre un peu de sa saveur au fil des ans. La faute à un manque de prise de risques de la part des développeurs qui ne parviennent guère à trouver le moyen de renouveler la série.

S'il est une chose que les joueurs de Bomberman savent, c'est que le titre ne dévoile vraiment tout son potentiel qu'à plusieurs. Considéré bien souvent comme un bonus, l'aventure solo qui met Bomberman aux prises avec différents ennemis à travers toute une succession de niveaux avoue rapidement ses limites. En revanche, il suffit de réunir quatre joueurs autour d'un Bomberman pour libérer la véritable essence du titre, celle qui rend la durée de vie du jeu illimitée.

Bomberman
Il faut s'accrocher pour conserver longtemps ses power-ups.
Dans le cas de cette version N-Gage, un problème de taille survient dans la mesure où les parties à plusieurs sont limitées à seulement deux joueurs. Certes, on profite de la technologie Bluetooth, mais vous conviendrez que les parties ne deviennent réellement fun que lorsque quatre joyeux drilles vivent intensément leur partie à l'unisson. Il n'est d'ailleurs même pas possible de jouer seul contre la console. Du coup, il est évident que les matches en arènes perdent une bonne partie de leur intérêt, même si on a toujours le bonheur de retrouver les fameux crânes qui vous infligent toutes sortes de maladies à se refiler entre joueurs.

Bomberman
Les mondes n'échappent pas aux éternels clichés.
Dans ces conditions, peut-on compter sur l'aventure solo pour relancer l'intérêt du titre ? Je vous épargne le scénario à base de statue volée qui n'a pas beaucoup d'importance même s'il a le mérite d'exister. La progression se fait comme à l'accoutumée dans des niveaux un peu plus grands que les arènes du multijoueur et qui se terminent par le traditionnel face-à-face avec un boss. Les environnements n'échappent pas aux thèmes habituels comme le désert, le monde enneigé ou la zone de feu. Chaque décor recèle évidemment de nombreux pièges d'autant plus délicats à surmonter que le moindre faux pas conduit irrémédiablement au Game Over.

Ne disposant au départ que d'une bombe, une portée de flammes ridicule et une vitesse d'escargot, l'ami Bomberman a tout intérêt à se procurer rapidement un arsenal respectable pour anéantir ses ennemis. C'est sans compter sur le fait que le moindre contact avec un piège ou avec un ennemi conduit à la mort, ce qui fait perdre la totalité des bonus accumulés durant les niveaux précédents. Et quand on connaît la difficulté du jeu, autant dire que ça arrive souvent.

Bomberman
Mieux vaut être bien armé contre les boss.
Heureusement, les développeurs ont été plutôt magnanimes en nous offrant des Continues infinis. Autrement dit, il est possible de recommencer autant de fois qu'on veut un même niveau, en repartant bien sûr avec l'équipement de base. Finalement, il est d'autant plus dommage que la difficulté fasse que l'on ne conserve jamais très longtemps les bonus acquis alors que ce sont justement eux qui rendent la progression intéressante. A ce niveau d'ailleurs, précisons que les gants de boxe et le coup de pied sont absents mais que le détonateur et la possibilité de chevaucher Louie, l'espèce de kangourou, compensent légèrement cet oubli. Malgré tout, on ne peut s'empêcher d'avoir l'impression d'avoir affaire à un Bomberman bas de gamme, amputé du mode 4 joueurs qui faisait tout son intérêt. Reste que le jeu se prête tout de même assez bien au support N-Gage.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Les graphismes sont finement détaillés et la lisibilité est impeccable, mais on peut difficilement faire plus simple qu'un Bomberman en termes de réalisation. Certaines couleurs flashent un peu trop.

  • Jouabilité 13 /20

    Les déplacements du héros jouent parfois des tours, d'autant que le jeu exige évidemment une précision extrême. Dommage qu'on ne profite jamais longtemps des bonus et qu'on se retrouve souvent avec un personnage extrêmement lent et démuni.

  • Durée de vie 10 /20

    Le mode solo comporte 8 mondes de 5 niveaux chacun, et il est possible de débloquer des tableaux secrets en battant les boss d'une certaine manière. Les parties à deux sur cinq arènes différentes n'ont pas la valeur d'un vrai mode 4 joueurs, on ne peut d'ailleurs même pas y jouer en solo contre la console.

  • Bande son 10 /20

    Qu'y a-t-il de plus agaçant qu'une musique de Bomberman qui reste gravée dans la tête pendant des heures ? Cela dit, certains thèmes sont assez sympa comme celui de la forêt.

  • Scénario 5 /20

    Quelqu'un a dérobé la statue dorée de Bomberman, obligeant celui-ci à accepter un nouveau défi à travers l'hyperespace...

Cette version N-Gage de Bomberman est peut-être la première qui soit jouable sans fil en multijoueur, mais c'est l'une des rares à limiter les parties à seulement deux joueurs. Du coup, les matches à plusieurs perdent beaucoup de leur intérêt et ce n'est pas le mode solo, court et classique, qui va sauver l'intérêt du titre.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 août 2004 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.3/20
Mis à jour le 31/08/2004
N-Gage Action Réflexion Hudson Soft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live