Test Robin Hood : Defender of the Crown- PC

PC

Remake d'un antique titre Amiga des années 1980, Robin Hood : Defender of the Crown nous replonge dans l'Angleterre du XIIème siècle pour un soft que l'on pourrait décrire comme étant un mélange entre stratégie tour par tour, temps réel et jeu d'action. Oui, cela peut paraître bizarre dit comme cela, mais c'est pourtant bien ce que propose le titre de Cinemaware.

Robin Hood : Defender of the Crown

En effet, plusieurs phases de jeu bien distinctes sont présentes. Vous commencerez tout d'abord avec un seul personnage : Robin des Bois. Vous devrez vous procurer de l'or pour recruter d'autres personnes. Pour cela il vous faudra lancer des raids contre les convois ennemis et les forteresses. Si vous choisissez d'attaquer un convoi, vous vous retrouvez en vue à la première personne armé d'un arc. Vous êtes placé sur un arbre et vous ne pouvez pas en bouger. Le but de votre mission est de tirer sur les cavaliers et les charrettes qui passent. Plus vous en dégommez et plus l'or gagné sera important. En revanche, si vous vous faites descendre avant la fin de l'épreuve (qui ne dure généralement pas plus de 2 minutes), vous serez considéré comme fuyard et n'aurez droit à aucune des richesses du convoi.

Test Robin Hood : Defender of the Crown PC - Screenshot 5Les cinématiques sont nombreuses mais pas forcément réussies.

Autre possibilité : lancer un raid sur un fort. La caméra vous filmera alors de façon dynamique dans un décor en 3D. Mais attention car vous ne pouvez vous déplacer que dans 2 directions : vers la droite ou vers la gauche. Là, vous aurez une épée et vous devrez combattre tous les gardes qui se mettent en travers de votre chemin. Vous pouvez balancer des coups d'épée ou faire des parades. Mais le système de combat reste trop simpliste pour intéresser les foules sur le long terme. En outre, ces passages ont un gros défaut : la caméra qui n'en fait qu'à sa tête. Il est très courant que vous ne voyez plus l'action. Avouez que de ne plus voir son personnage alors qu'on est en plein combat, c'est très gênant. Enfin bref, si vous arrivez au bout du parcours, vous gagnez de l'or, mais sinon, vous serez emprisonné pendant un certain temps, et justement pendant ce temps, vos ennemis ne restent pas inactifs et continuent d'avancer et de conquérir des territoires.

Test Robin Hood : Defender of the Crown PC - Screenshot 6Les batailles ne demandent pas un grand sens tactique.

Conquérir des territoires ? Et oui, car comme je vous l'ai dit, le jeu n'est pas qu'un jeu d'action : il inclus aussi une grosse part de stratégie. Votre objectif (comme celui de vos adversaires) est de mettre un nouveau roi sur le trône d'Angleterre. Seule divergence : vous n'avez pas les mêmes idées quant à l'identité de celui-ci. Il faudra donc, à partir de votre cher comté, conquérir peu à peu de nouvelles terres. Pour cela, une carte dans le style "wargame" s'affiche. Lorsque c'est à votre tour, vous pouvez décider de l'action à adopter. Ces passages sont en effet au tour par tour et votre but doit rester la conquête des territoires. En effet, plus vous avez de comté sous votre joug et plus vous aurez d'or à la fin du tour. C'est aussi à partir de cette carte que vous pouvez lancer vos raids avec Robin pour gagner de l'argent, mais à mesure que le jeu avance d'autres personnages importants vont se joindre à votre cause et vous permettre de faire une multitude d'actions nouvelles.

Test Robin Hood : Defender of the Crown PC - Screenshot 7Le gameplay des combats est simpliste.

Le chevalier Ivanhoe est un spécialiste des tournois. Grâce à lui vous pouvez défier d'autres personnes en une joute à la lance sur un cheval (l'objectif étant de toucher son adversaire, ou mieux de le faire tomber). Vous dirigez alors l'orientation de la lance. Mais je vous averti, il est très difficile de bien la placer. Si malgré la difficulté, vous parvenez à remporter le tournoi, de l'or ou même de nouveaux territoires vous appartiendront. Mais Ivanhoe peut aussi construire des forts sur vos terres si vous en avez les moyens, et ainsi améliorer vos chances de résister à une attaque ennemi. Ne vous inquiétez pas car grâce à Petit Jean vous pouvez enrôler toute une armée : paysans, fantassins, archers, chevaliers et catapultes sont à votre disposition. Si deux armées se disputent un territoire, il y a affrontement. C'est alors un peu comme dans un jeu de stratégie. Le gagnant est celui qui a anéanti l'armée adverse. Si vous voulez savoir de combien d'hommes se composent les troupes hostiles avant d'attaquer un territoire, vous pouvez envoyer Marianne qui joue le rôle d'espionne. Enfin, le dernier des personnages connu qui vous aidera est Frêre Tuck auquel vous pourrez payer la rançon et ainsi libérer le roi Richard Coeur de Lion.

Test Robin Hood : Defender of the Crown PC - Screenshot 8La carte stratégique.

Le jeu bénéficie donc d'une grande variété de gameplay. Hélas, à trop vouloir se diversifier, on perd un peu tout ce qui fait le charme et la richesse des différents styles auxquels on fait référence. C'est le plus gros défaut du jeu. Les phases d'action sont simplistes, l'aspect stratégique est très limité car on ne dispose que de 5 types d'unités, et les passages wargame au tour par tour sur la carte sont loin d'égaler la profondeur tactique des jeux du genre. En outre, nous ne sommes pas non plus en présence d'un titre renversant graphiquement. Les décors sont plutôt moyennement réussis et peu détaillés. Tout cela fait du titre de Cinemaware un jeu moyen qui ne restera sûrement pas dans les annales.

Superpanda, le 08 mars 2004

Les notes

  • Graphismes 11/20

    Les cinématiques et les menus sont flous. Quant au jeu, il n'y a vraiment pas de quoi s'extasier.

  • Jouabilité 9/20

    Si le jeu est très facile à prendre en main, les problèmes de caméra dans les phases d'action gênent grandement la bonne visibilité de l'action et les combats se déroulent parfois hors cadre. En outre, le gameplay est vraiment trop limité.

  • Durée de vie 13/20

    Même si le jeu dispose d'une durée de vie acceptable, on remarque que le niveau de difficulté est très mal dosé. Certains passages sont très difficiles alors que d'autres sont vraiment trop simples.

  • Bande son 12/20

    Les voix (en anglais) sont de bonne facture, en revanche, pour ce qui est de la musique et des bruitages il n'y a rien de vraiment transcendant.

  • Scénario 13/20

    On retrouve avec plaisir tout l'univers de Robin des Bois : la forêt de Sherwood, Petit Jean, Marianne...

  • Note Générale11/20

    Robin Hood : Defender of the Crown est un jeu qui aurait pu être très sympathique si les différents concepts avaient été poussés jusqu'au bout. Mais là, on se retrouve avec des phases action trop courtes pour que l'on entre véritablement dans la peau du personnage et des passages wargame qui n'ont pas la richesse tactique des jeux du genre. Quant aux combats, ils n'ont de stratégique que le nom. Bref, ce Robin des bois entre dans la vaste catégorie des jeux moyens et banals.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 12/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Nobilis
  • Développeur : Cinemaware
  • Type : Stratégie / Action
  • Multijoueurs : non
  • Sortie France : 20 février 2004
  • Config minimum : Win 98/2000/ME/XP, PIII 500 MHz, 128 Mo de RAM, carte video 3D 16 Mo
  • Config conseillée : Win 98/2000/ME/XP, PIII 1,4 GHz, 256 Mo de RAM, carte video 3D 64 Mo
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
  • Existe aussi sur :
    Robin Hood : Defender of the Crown - PlayStation 2 Robin Hood : Defender of the Crown - Xbox
Mots-clefs : Robin Hood Defender of the Crown, Robin des Bois