Menu
Yager
  • Tout support
  • PC
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Yager / Yager sur Xbox /

Test Yager sur Xbox du 04/06/2003

Test : Yager
Xbox
Yager
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2003 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Tous les prix
Prix Support
5.41€ PC
5.99€ PC
29.90€ Xbox
39.00€ Xbox
Voir toutes les offres
Partager sur :

Annoncé de longue date par THQ, Yager arrive enfin à maturité et fait son entrée dans la ludothèque Xbox pour le plus grand bonheur des amateurs de jeux de combat aérien. Mais s'il apporte pas mal de bonnes idées au genre et se dévoile sous des atours particulièrement aguicheurs, Yager ne parvient finalement pas vraiment à nous passionner.

Yager

Nous sommes dans une ère futuriste bien différente de l'avenir logique que l'on pourrait anticiper sur le devenir de notre Terre. Comme bien souvent dans ces cas-là, le futur qui nous est conté n'est pas des plus réjouissants, et c'est une Terre ayant abandonné toute notion de patrie et de pays que l'on découvre dans Yager. Une planète rongée par les intérêts propres des mégacorporations qui se partagent des zones d'échange, quelque part près de Proteus. C'est le nom donné à l'organisation commerciale à laquelle a appartenu jadis Magnus Tide, le héros du jeu, avant de se faire virer. Désormais pilote d'un nouveau vaisseau et plus déterminé que jamais, Magnus Tide sera le principal acteur d'une série de conflits pour mettre à mal la DST, une sombre organisation militaire, loin derrière la zone limitrophe de Libre Echange.

Yager
Des teintes pastelles qui mettent en valeur les superbes effets de lumière.
Un paragraphe pour mettre en place ce qui n'est finalement que la base du background de Yager, un jeu qui, comme on le voit, ne dissimule pas sa trame scénaristique derrière un simple condensé d'action, mais qui s'appuie justement sur la richesse de son univers et le charisme de ses personnages pour rendre l'action d'autant plus immersive. Ce qui ravit en premier lieu dans le titre de THQ, c'est d'une part l'impressionnante qualité visuelle du jeu, et d'autre part la mise en scène de la campagne solo qui donne l'impression de participer à un moment décisif de l'histoire de cette Terre futuriste. Pourtant, le rythme qui s'accélère et surprend le joueur après les missions de mise en jambe retombe finalement assez vite quand on réalise le manque de renouveau qui ronge les missions de Yager. C'est d'autant plus dommage que le soft part sur de très bonnes bases, avec une sensation de liberté qui incite à explorer les vastes environnements de Proteus à la recherche de bases ennemies ou de cargos de transport à intercepter. Les ailiers sont là en permanence pour nous diriger sur la voie, prodiguer des conseils ou simplement apporter une force de frappe de soutien. L'interface est impeccable et permet de consulter à tout moment l'intégralité de la carte et de déceler ses cibles sur le radar, de consulter ses objectifs au fur et à mesure qu'ils se renouvellent. Les contrôles sont acquis dès la fin du tutorial et on assimile rapidement les manoeuvres de vol à basse altitude et l'intérêt du mode propulsion. L'idée est de proposer au joueur deux types de maniabilité pour s'adapter aussi bien aux trajets longues distances qu'aux approches au sol qui nécessitent davantage de précision. La vue cockpit permet de donner des coups d'oeil latéraux, et la vue externe s'agrémente d'une vue avant et arrière pour garder un oeil partout.

Yager
Les contrôles permettent des manoeuvres faciles à effectuer.
En mode propulsion, le Sagittarius, c'est le nom du vaisseau, peut atteindre rapidement les objectifs à descendre ou à protéger en complémentarité avec la carte. En mode basse altitude, les contrôles sont différents et permettent de manoeuvrer avec précision pour atterrir, récupérer un item au sol ou régler son altitude. On peut sans problème accrocher une cible pour ne plus la lâcher une fois qu'elle est passée devant le viseur. Au fil des missions, le Sagittarius se verra greffer un arsenal de plus en plus conséquent, avec de véritables roquettes, des missiles rapides, ou encore des mitrailleuses qui permettent de tirer à l'avant et à l'arrière du vaisseau. On pourra même terminer la campagne solo avec des tirs électromagnétiques idéaux pour atteindre des cibles à longue distance, et même asperger les vaisseaux ennemis avec du napalm enflammé. Dans tous les cas, si le rythme de l'action retombe parfois, ce ne sont sûrement pas les contrôles qu'il faut remettre en cause, mais une conception des niveaux pas toujours palpitante. C'est donc surtout cette désagréable impression de manque de pêche qui, alliée à l'absence de mode multijoueur et de quelconques fonctionnalités Xbox Live, laisse au final une impression plutôt moyenne envers Yager, pour en faire un titre pas vraiment inoubliable et qui ne convaincra pas totalement les passionnés de jeux de combat aérien.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    On ne peut qu'apprécier la variété des environnements mis en valeur par des teintes souvent très pastelles et des effets de lumière qui miroitent de façon superbe sur la surface de flots. Les dog-fights et les explosions auraient gagné à être encore plus impressionnants.

  • Jouabilité 15 /20

    On cherche vainement quelque chose à redire aux contrôles de jeu qui s'avèrent parfaitement bien pensés pour coller à tous les types de manoeuvres que l'on est amené à effectuer dans le jeu. Finalement, c'est avant tout le manque de rythme et d'originalité des missions qui, malgré une tarme scénaristique bien ficelée, rend le jeu de plus en plus monotone.

  • Durée de vie 14 /20

    Le jeu se veut très progressif et met le joueur sur la voie en toutes circonstances. Reste que le genre prédestine Yager à une carrière d'autant plus courte que le soft ne bénéficie ni de mode multijoueur ni de fonctionnalités Xbox Live.

  • Bande son 14 /20

    Là encore, ça part d'une bonne intention avec des missions qui font intervenir à la fois le pilote et les autres membres de l'équipe, avec des contacts radio qui surviennent en cours de missions pour annoncer les nouveaux objectifs. Mais c'est vraiment le seul aspect de la bande-son qui parvient à se démarquer.

  • Scénario 14 /20

    Un trame et une mise en scène plutôt convaincantes pour un jeu de ce type. Après, tout le monde n'adhérera pas forcément au charisme des personnages.

Si Yager semble à première vue receler un vrai potentiel, il s'avère que le rythme s'essouffle d'autant plus vite que le gameplay ne parvient pas à rendre les phases de jeu vraiment dynamiques et renouvelées. L'immersion est indéniable, mais les amateurs de jeux de combat aérien ne se laisseront sans doute pas tous prendre au jeu, d'autant que le titre ne propose pas de parties à plusieurs pour relancer l'intérêt sur le long terme.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2003 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 04/06/2003
Xbox Action Tir THQ
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce