Menu
Minority Report
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : GBA NGC PS2 Xbox
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Minority Report / Minority Report sur GBA /

Test Minority Report sur GBA du 01/04/2003

Test : Minority Report
GBA
Minority Report
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 avril 2003 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Tous les prix
Prix Support
19.89€ GBA
22.50€ PS2
27.92€ NGC
34.90€ NGC
38.00€ GBA
53.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Egalement sorti sur les consoles 128 bits, le dernier film de Steven Spielberg mettant en scène Tom Cruise dans une adaptation d'une nouvelle de Philip K.Dick fait une apparition moyennement remarquée sur GBA. Un titre qui pêche surtout par son manque d'ambition et qui n'intéressera donc que les inconditionnels du film.

Minority Report

2054, un futur proche où le crime est devenu obsolète. La raison ? Une organisation mise en place dans le but de deviner l'identité des criminels avant qu'ils ne commettent leurs crimes. Son nom : Précrime. Véritable chef-d'oeuvre soutenu par un scénario haletant, le film n'a malheureusement pas réussi à donner vie à des adaptations vidéoludiques du même acabit. Pourtant, cette conversion GBA semblait profiter d'une atmosphère fidèle à celle du long-métrage, et d'un scénario qui, à défaut de reprendre l'image de Tom Cruise, s'appuie sur la même trame principale : la faille inattendue dans le fonctionnement du système de prescience des Précogs et la prise en chasse improbable de John Anderton, le principal agent de l'organisation.

Minority Report
Tout le gameplay repose sur le système de lock.
Hélas, Torus Games, qui s'est vu confier le développement de cette version GBA n'a pas cru bon de chercher à proposer un semblant d'originalité pour se hisser au niveau de la licence Minority Report, proposant au final un vulgaire jeu d'action ultra répétitif. Le joueur y contrôle un John Anderton dans son rôle d'agent Précrime, voué à se frayer un chemin parmi une horde de malfrats avant d'atteindre un boss considéré comme l'auteur d'un crime qu'il n'a pas encore commis. L'action se déroule sous forme de scrolling différentiel avec un gameplay basé essentiellement sur un système de lock qui rend le titre similaire à un véritable clone du tir au lapin.

Minority Report
Première confrontation avec un boss.
Au fil de sa progression, John Anderton pourra mettre la main sur plusieurs types d'armes, toutes inoffensives et destinées simplement à stopper les attaques des ennemis. Pistolets paralysants, dynamiteurs ioniques, flash grenades et autres armes légalisées par l'organisation Précrime permettront ainsi aux agents d'effectuer leur job dans de bonnes conditions et de mettre à mal aussi bien les malfaiteurs que les robots de surveillance, et parfois même les civils qui ont la super idée de tourner en rond dans la zone d'action. Evidemment, toute bavure sera sanctionnée par un malus que vous pourrez toutefois rattraper en récupérant des bonus qui s'ajoutent aux munitions et autres items de santé qui jonchent les niveaux. Etant donné la faible efficacité des coups au corps à corps, on se contentera principalement d'aligner les cibles en tirant le plus rapidement possible, avec de temps à autres un recours au lancer de grenades pour économiser les munitions.

Minority Report
Epargnez les civils.
Le jeu s'échelonne ainsi sur une petite dizaine de niveaux architecturés de façon plutôt linéaire et surtout beaucoup trop répétitifs pour ne pas générer rapidement l'ennui. Malgré tout, on trouvera un semblant de gameplay furtif lors de la scène où John Anderton est désigné comme prochain meurtrier et qu'il n'a d'autre choix que de s'échapper du complexe de Précrime. Ca reste bien évidemment très limité, avec simplement une présence accrue des robots de surveillance, des faisceaux laser qui entravent votre progression et une alarme qu'il vaudra mieux ne pas tenter de déclencher. On retiendra aussi le niveau en jet-pack qui vient briser la monotonie générale de cette production sans pour autant raviver la flamme d'intérêt qui ne brillera finalement dans les yeux du joueur que le temps de découvrir l'écran-titre avant de s'apercevoir de la médiocrité du soft et de son intérêt franchement relatif. Même s'il peine à offrir un réel plaisir de jeu, Minority Report a au moins le mérite d'être jouable. Une maigre consolation pour un jeu finalement très moyen.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Une réalisation convenable mais qui ne pourra que laisser de marbre devant le manque de variété des ennemis et des environnements. Les animations sont également plutôt limitées.

  • Jouabilité 11 /20

    Un jeu d'action comme on en voit mille, avec des combats au corps à corps très pauvres voire quasi inexistants et surtout des scènes de shoot avec un système de lock qui cause pas mal de soucis d'ergonomie.

  • Durée de vie 12 /20

    Dix niveaux extrêmement répétitifs si l'on met de côté un soupçon de furtivité dans le troisième niveau et la séquence en jet-pack.

  • Bande son 13 /20

    L'ambiance sonore se situe dans l'esprit du film et ne constitue donc pas un handicap pour l'ensemble du jeu. C'est déjà bien.

  • Scénario 13 /20

    A moins de connaître la trame du film, les écrans fixes ne suffisent pas à resituer le joueur dans la totalité du contexte passionnant de Minority Report.

Sans la licence Minority Report, le titre de Torus n'aurait aucun mal à se laisser noyer sous la production GBA fertile en softs d'action du même genre. Le jeu suscitera tout de même l'intérêt des joueurs qui ont vu le film et qui seront ravis d'en retrouver la trame ici, même si la pauvreté du gameplay trahit le manque d'ambition de cette production.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 avril 2003 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Mis à jour le 01/04/2003
Gameboy Advance Action Activision Torus Games Cinéma
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : MotoGP 18 : de belles promesses mais quelques doutes
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Days Gone : Welcome to Zombieland sur PS4
    PS4
  • Aperçu : Mario + Lapins Crétins : Le DLC Donkey Kong qui frappe fort sur Switch
    SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Call of Duty : Black Ops IIII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Spider-Man
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce