Test StarFox Adventures- Gamecube

Gamecube

Longue fut l'attente mais il est enfin là. A force de parler du Renard on a fini par en voir le bout de la queue dépassée d'un coin du système Lylat. Peut-être vous demandez-vous, après tout ce temps, si l'attente valait la peine ? Sans aucun doute, oui. Y a pas à dire, quand Rareware s'inspire de Miyamoto, ça fait des étincelles. Rare signe ici, en beauté, ses adieux à Nintendo.

StarFox Adventures

Cela fait tellement longtemps qu'on entend parler de Starfox Adventures, sous ce nom ou sous celui de Dinosaur Planet, avant que Nintendo ne demande à Rare d'intégrer la Starfox Team à l'affaire. Pour une fois, Fox délaissera son Arwing pour aller crapahuter sur ses petites pattes dans les vastes décors de Dinosaur Planet dans un jeu d'action/aventure pur sang. Hé oui, après avoir prouvé sa valeur de pilote, il est temps pour Fox de montrer qu'il est capable de faire aussi bien que Link, dans un jeu qui ne cache pas sa source d'inspiration principale, le Maître Zelda.

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 51La vallée Thorntails sera votre point de départ.

Il faut bien avouer que de prime abord, Starfox Adventure fait une drôle d'impression qui, fort heureusement, sera vite éffacée. Votre aventure commencera avec une jeune renarde du nom de Krystal, dans un prologue énigmatique et surtout assez déroutant. En clair, pendant la première demi-heure du jeu, on se demande un peu si ce dernier est si prenant que ça. Mais voilà que Krystal se fiche dans un pétrin pas possible. Il est alors temps pour Fox d'intervenir suite à la réception d'un SOS en provenance de la planète des dinos. L'ignoble général Scales met en péril ce monde féerique. A Fox de retrouver les 6 esprits Krazoa, les 4 pierres magiques qui rendront à ce monde sa cohérence et, au passage, de sauver Krystal. C'est là, que l'effet Starfox Adventures commence, dans une magnifique vallée qui deviendra le point de départ de chacune de vos nombreuses quêtes. Certains mondes nécessitant d'ailleurs que vous utilisiez votre arwing pour les rejoindre. L'occasion de vous livrer à des phases de shoot malheureusement totalement dénuées d'intérêt, moches et que l'on préférera oublier. Voilà ce que c'est de vouloir coller à l'esprit d'une série si radicalement différente.

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 52Le système de combat à la Zelda est excellent mais un peu répétitif.

Parlons gameplay. Je vous le disais SFA s'inspire énormément de Zelda 64. Dans la forme, c'est donc un titre tournant autour de la recherche d'objets, la résolution d'énigmes, de puzzles, de combats et d'un peu d'adresse. Pour se défendre, Fox dispose d'un simple bâton, mais celui-ci cache bien des surprises. Il peut en effet remplir diverses fonctions en plus d'être une arme efficace. Du lance-flammes au propulseur en passant par le lanceur de glace et la secousse sismique, ce petit ustensile vous sera bien utile. L'autre atout de Fox se nomme Tricky, il est plein d'écailles, sautille de joie quand on lance sa balle et pousse des cris admiratifs quand Fox assure grave. Ce jeune prince dinosaure qui vous colle aux basques saura lui aussi se rendre indispensable par sa capacité à déterrer des objets cachés, à dégager des passages secrets ou à lancer des flammes. Un coéquipier qui, l'air de rien, renforce encore les possibilités du gameplay. Bien sûr, toutes ces actions ne seront accessibles qu'une fois que vous les aurez dénichées, une par une. Le bâton à lui seul compte 7 fonctions différentes, auxquelles s'ajoutent les possibilités offertes par les objets récoltés comme les spores explosives. Mais le plus beau, c'est qu'on a tout cela en main en quoi ? 1 minute, grand max. Comment ? Grâce à une utilisation judicieuse du stick C. Un simple mouvement de ce dernier vous ouvrira un menu rotatif, une pression sur le côté et voilà les ordres de Tricky, puis les fonctions du bâton et enfin l'inventaire. Faites défiler de haut en bas pour sélectionner et voilà. Même en plein combat, vous êtes sûr de pouvoir accéder à tout et n'importe quoi. Jouer à Starfox Adventures devient vite un acte naturel et le contrôle de Fox s'assimile vite à un reflexe quasi physiologique presque plus spontané que la respiration.

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 53Les phases de shoots sont à oublier... pff.

Pour en rester au gameplay pur et dur, sachez que les combats reprennent le système de lock introduit (et maintes fois repris) par Zelda, si ce n'est qu'il est cette fois automatisé. A l'approche d'un ennemi, vous passez immédiatement en mode combat. Des combats d'ailleurs un peu décevants, malgré la présence d'un système de combo. Il vous suffit d'orienter le stick dans une certaine direction pour faire varier les coups, le problème étant que ce système s'avère rapidement assez répétitif. Arg, dommage, même si cela est loin de gâcher le plaisir. Sinon, on retrouvera aussi les sauts automatiques d'Ocarina of Time, ce qui ne signifie pas nécessairement que vous ne ferez aucune chute dans le jeu.

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 54Un des pouvoirs du bâton, le lance-flammes.

Vous savez maintenant comment on joue, il me reste à vous dire ce que vous ferez. Des tonnes de choses. Rarement un jeu d'action/aventure aura su se montrer aussi bien rempli, c'est simple, il n'y aucun temps mort, vous avez toujours un truc à faire, que se soit sauver un personnage, vous déguiser, monter un mammouth, participer à un mini-jeu et bien sûr, sortir des donjons qui vous attendent en fin de niveau. C'est d'ailleurs là que l'on touche à un point sensible du jeu. Ces fameux trucs ne sont pas en eux-mêmes révolutionnaires. En effet si la maniabilité est fabuleuse, les fondements du gameplay sont classiques pour le genre. Maintenant est-ce suffisant pour faire baisser une note ? Je n'en suis pas convaincu. Rare a en effet tellement bien fait monter sa sauce, que le fond classique du jeu prend une forme absolument géniale et de fait, le plaisir est indéniable. Se lancer dans une partie de Starfox, c'est se rendre compte, vers 1h du matin, qu'on a oublié de manger. Bon je fais ça et après j'arrête. Ah, ben ça serait pas mal aussi que je fasse ce truc là etc. Difficile de lâcher le pad à moins d'avoir les yeux tout rouges et la bave sur les genoux.

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 55Parmis toutes les chose que l'on peut faire avec Tricky, voici la moins utile : jouer à la balle.

Mais ce qui fait la force de SFA, c'est aussi sa réalisation. Y a pas à dire, chez Rare on sait faire cracher ses tripes à une console. Tenez-vous bien, mais là, on est probablement devant le plus beau jeu en 3D temps réel de la GameCube. Peut-être même le plus beau jeu d'action/aventure toutes machines confondues. En dehors du niveau Cloudrunner assez banal, les mondes sont incroyablement variés, montagnes enneigées, puits de laves, bois aux couleurs de feu automnales, plage etc. La finesse des graphismes éblouit, le bump mapping est partout, les effets de lumière affluent, le pelage de Fox est modélisé au poil près, les boss (rares) sont gigantesques et animés sans le moindre défaut. Encore une fois, comme dans Zelda, on retrouvera un cycle jour nuit qui nous gratifiera de somptueux couchers de soleil. Scotché. Alors il y a bien un ou deux minuscules ralentissements, mais il faut savoir que la plupart semblent correspondre à des loadings cachés. Car en plus d'être beau et passionnant, SFA ne voit jamais son rythme cassé par des chargements intempestifs, à peine une saccade d'une zone à une autre ou une cut scene qui vient masquer habilement la phase de lecture sur le disque. Exit les « loadings please wait ».

Test Starfox Adventures Gamecube - Screenshot 56Il sera plus utile à chercher des passages secrets.

Il reste encore un point à éclaircir : la durée de vie. Bien crédules furent ceux qui ont cru les annonces aguicheuses de 75 heures de jeu. Comptez environ une vingtaine d'heures pour boucler le titre. Oh, j'en vois qui râlent au fond, mais actuellement c'est très honnête, et surtout pendant ces 20 heures vous serez constamment occupés. Peu de titres peuvent offrir une quête aussi bien remplie. Alors voilà, il me reste à conclure. Starfox Adventures est à bien des égards, un titre d'exception, pas exempt de défauts certes mais qui offre une aventure qui vaut bien celle d'Ocarina of Time ou de Majora's Mask. On regrettera seulement que Rare n'ait pas tenté de dépasser son modèle mais se soit contenté de l'égaler.

Dinowan, le 14 novembre 2002

Les notes

  • Graphismes 19/20

    Sublimes, c'est sans doute le terme le plus adéquat. On ne fait pas mieux dans le genre en ce moment. Alors on ose la méga note.

  • Jouabilité 18/20

    Avec des ingrédients classiques, Rare prouve qu'on peut faire une sauce qui sort du lot. La maniabilité est absolument irréprochable et le gameplay sait se diversifier tout au long du jeu.

  • Durée de vie 14/20

    Ouch, autant pour les 75 heures de jeu. Comptez à peu près 20 heures pour venir à bout de SFA. Mais ce seront des heures très, très remplies.

  • Bande son 18/20

    Les musiques sont enchanteresses, variées, collent l'action, enfin parfaites quoi. On appréciera les voix qui contribuent efficacement à la personnalité des personnages. Entre l'accent écossais du Géant de Pierre et le persiflage du marchand de la plaine, on aime taper la causette.

  • Scénario 16/20

    Une histoire bien menée et mise en scène avec brio. On n'arrête pas de découvrir des choses et d'autres, autant de prétextes qui nous poussent à poursuivre la quête sans perdre en dynamisme. Même si dans le fond, les bases du scénario sont archi-classiques.

  • Note Générale18/20

    Si l'on fait abstraction d'une première demi-heure perturbante, de phases de shoot complètement ratées et inutiles, il reste une grande aventure, riche, variée, qui ravira ceux qui rêvent encore de Zelda. Toute GameCube se doit d'avoir un Starfox Adventures rangé près d'elle. Et maintenant, nintendomaniaques, dites au revoir à Rare, c'était le der des der chez vous. Snif. Mais il vous reste Miyamoto.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : StarFox Adventures : Dinosaur Planet StarFox Adventures Dinosaur Planet Star Fox Adventures : Dinosaur Planet Star Fox Adventures Dinosaur Planet, StarWing Adventures : Dinosaur Planet StarWing Adventures Dinosaur Planet Star Wing Adventures : Dinosaur Planet Star Wing Adventures Dinosaur Planet

Vidéos