Test Klonoa Beach Volleyball- PlayStation

PlayStation

Bon sang mais elle est increvable cette PSX ! Cette année, il n'y a pas que vous qui êtes partis en vacances, les héros aussi. A l'occasion de la rentrée, Namco nous livre donc la vidéo des vacances de Klonoa, vacances durant lesquelles il a participé à un tournoi de Beach Volley, quelque part pas loin de Perros Guirrec.

Klonoa Beach Volleyball

La méthode est connue, on crée un héros et après on l'envoie faire du sport. Non seulement c'est bon pour sa ligne mais en plus, ça permet de gagner plein de sous (surtout avec Klonoa qui n'a jamais connu un vif succès commercial). Ainsi, Mario a-t-il appris à faire du kart, du golf, du tennis, du monopoly... Klonoa lui, il se la joue minet des plages et apprend à jouer au beach volley. Autant vous le dire tout de suite, le jeu vise très clairement les jeunes, voire très jeunes joueurs. Évidemment, moi suspicieux comme je le suis, voir débouler un titre de ce genre, pour le chtits, avec un héros connu et sur PSX, je craignais la daube marketing. Et bien, je n'ai eu qu'à moitié raison. A moitié quand même.

Test Klonoa Beach Volleyball PlayStation - Screenshot 1Les deux plans du court en haut indique les lignes à remplir pour obtenir une attaque spéciale.

KBV vous propose de participer à un tournoi au cours duquel vous vous livrerez à des matchs en deux contre deux. L'occasion de retrouver tous les personnages de Klonoa nantis de leurs particularités (lui est rapide, untel est puissant bla, bla, bla). Le jeu est bien sûr d'une prise en mains simplissime (enfin, sauf quand comme moi, on est mal réveillé et que l'on confond le rond avec le carré. J'ai des lacunes). Vous choisissez donc votre team parmi les 7 persos disponibles (plus 5 cachés) et hop, c'est parti. Le gameplay est simple. Un bouton pour réceptionner et faire des passes (trois maxi, ni plus ni moins, pas deux sauf avant de faire la troisième, 4 passes sont hors de question), un bouton pour tirer. Pour réaliser les super attaques dont vous supputez la présence, il vous faudra jouer à Tétris. Lorsque vous marquez un point, un carré lumineux s'allume sur un plan du court. Plus qu'à faire une ligne de trois carrés pour pouvoir lancer une super attaque avec le rond. Il est aussi possible de réaliser des contres et bien sûr de diriger vos coups à l'aide de la croix de direction. Voilà c'est tout.

Test Klonoa Beach Volleyball PlayStation - Screenshot 2Le mode entraînement est parmis les plus lourdingues que je connaisse.

« C'est tout » c'est d'ailleurs ce que l'on se dit quand au bout de 30 minutes de jeu on a la désagréable surprise de lire le générique. Je sentais bien arriver le pire quand deux espèces de gus sont venus faire les malins en disant que mon équipe était nase, et surtout lorsqu'après leur défaite, ils sont devenus deux gros balourds, boss de la super finale. Donc, 30 minutes pour finir le championnat. On le refait en montant la difficulté, 32 minutes... Comme le titre vise les enfants, on peut comprendre et espérer que dans le cas d'un jeune joueur inexpérimenté, le niveau de difficulté saura se montrer à la hauteur. En pratique, il faudra répéter l'opération afin de débloquer les cinq persos cachés ainsi que les deux cours en sus. Seulement voilà, je crains que l'intérêt ne s'essouffle rapidement, même parmi la tranche d'âge ciblée. Pas de bonus à collecter, les coups spéciaux manquent de pêche... finalement on s'amuse assez peu et le jeu tourne en rond.

Test Klonoa Beach Volleyball PlayStation - Screenshot 3Les supers attaques n'apportent pas tant que ça au jeu.

Côté réalisation, on n'atteint pas des sommets. Graphiquement, j'admets que ce n'est pas vilain du tout, les décors sont plutôt bien fichus mais il est toutefois regrettable que les super attaques se ressemblent autant (vu le nombre de fois ou on en sort, on les connaît vite par coeur) et que leur qualité esthétique reste somme toute assez anodine. La bande-son est par contre franchement médiocre. Ok, les musiques sont enfantines, ça colle au style et à la cible mais alors les voix (en VF) sont vraiment de mauvaise qualité, grésillent et se montrent beaucoup trop récurrentes (« je l'ai » une balle sur deux). Une abomination qui rappelle à ma mémoire les digitallisations d'un jeu SNES mal fait. Je reste finalement assez dubitatif sur ce titre. L'ambiance graphique et la simplicité du gameplay raviront sûrement les plus jeunes mais il n'en reste pas moins que le jeu est dramatiquement court et répétitif, du coup j'ai peur que même les bambins ne finissent par se lasser. Où sont les bonus à choper ? Les trucs qui relancent l'intérêt ?

Dinowan, le 03 septembre 2002

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Les décors sont guillerets, fantaisistes et s'avèrent assez fins. Dommage cependant qu'il y ait si peu de courts. Les effets sur les attaques spéciales manquent de variété. Les animations sont correctes, sans plus

  • Jouabilité 11/20

    Les commandes sont basiques afin de garantir un accès immédiat au jeu. En pratique, les choses sont assez simples. Il arrive toutefois qu'il y ait quelques ratés et que les fameuses choses deviennent un peu fouillies sur une balle (genre les deux persos qui sautent en même temps). On marque beaucoup, on encaisse peu et tout ça devient vite lassant par manque de petits « plus ».

  • Durée de vie 8/20

    Clairement destiné à une très jeune population de joueurs, le jeu se termine en très peu de temps. Son côté « je fais tout le temps la même chose » et l'absence de bonus susceptibles de relancer l'intérêt d'un match le rendent très lassant. Pas génial.

  • Bande son 8/20

    ARGH. Va pour les musiques mais les voix sont ignobles. Techniquement, c'est abominable et chaque perso à sa phrase qu'il sort à tout bout de champs. Grr !

  • Scénario

    -

  • Note Générale10/20

    Une ambiance et un gameplay qui séduiront les plus jeunes au début, mais des manques cruels se font vite sentir. Les matchs perdent rapidement tout leur intérêt et même le mode multijoueurs ne saurait se montrer vraiment marrant, en raison de l'absence de petit « plus », autres que les attaques trop faciles à réaliser (et même à réceptionner). Un titre qui surfe sur la vague des « Mario fait ceci » mais qui est loin d'en égaler le fun.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 13/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Namco
  • Développeur : Namco
  • Type : Sport
  • Multijoueurs : 2 joueurs
  • Sortie France : 18 septembre 2002
  • Version : Française intégrale
  • Classification : Pour tous publics
Mots-clefs : Beach Volleyball Beach Volley-Ball Beach Volley Ball