Menu
Jeremy McGrath Supercross World
  • NGC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Jeremy McGrath Supercross World sur NGC /

Test Jeremy McGrath Supercross World sur NGC du 08/07/2002

Test : Jeremy McGrath Supercross World
NGC
Jeremy McGrath Supercross World
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 juillet 2002 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.5/20
Tous les prix
Prix Support
59.90€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après nous avoir donné sa vision futuriste des courses de moto avec Extreme G 3, Acclaim renoue avec la discipline en nous proposant le énième opus d'une série bien connue des amateurs de motocross : celle des Jeremy McGrath Supercross 2018 et des poussières. Malgré une critique assez peu favorable depuis 98, la série continue son petit bonhomme de chemin, sans pour autant réussir à vraiment relever le niveau.

Jeremy McGrath Supercross World

L'air de rien, cela fait tout de même plus de 5 ans que Jeremy McGrath hante nos consoles de jeu. Et depuis ses premiers pas sur console Playstation, il faut bien avouer que le soft qu'il sponsorise n'est jamais parvenu à rendre justice à la discipline dont il s'inspire. Car loin de moi l'idée de qualifier Jeremy McGrath Supercross World de véritable simulation de courses de motocross, et encore moins de référence en la matière. Objectivement, ce que l'on attend d'un jeu de ce type, c'est tout de même un certain réalisme, des sensations, et une certaine crédibilité de pilotage. Un vocabulaire visiblement inconnu des développeurs de ce titre, quand on voit de quelle façon le jeu se contente de retranscrire ce sport.

Jeremy McGrath Supercross World
On atteint parfois des hauteurs vertigineuses.
Par quoi commencer ? Tout, ou presque, est sujet à critique. La réalisation, peut-être, puisque c'est ce qui frappe en premier lieu. Comment dire... Il suffit de comparer les screens à ceux d'Excitebike 64 pour réaliser à quel point le graphisme est indigne de la GameCube. Le sol est lisse comme de la moquette, les projections sont quasi inexistantes, les motos ne laissent aucune trace dans le sol, et les animations risibles n'égalent en médiocrité que la pauvreté des décors, peuplés çà et là de deux ou trois cactus. Et puisqu'on effleure le problème des animations, autant parler tout de suite de la gestion incroyable des collisions. A peine la course entamée, on rattrape quelques concurrents et on commet l'erreur de se rapprocher un peu trop pour se voir illico presto fauché comme un bateau-mouche sous un porte-avion. La chute est toujours la même, que l'on s'écrase contre un poteau, que l'on percute un adversaire dans n'importe quel sens ou que l'on traverse un buisson ! On voit des concurrents rebondir sur les poteaux des checkpoints, et l'on ne s'en étonne même plus après deux tours de circuits.

Jeremy McGrath Supercross World
C'est à ce moment qu'il faut accélérer pour profiter d'un turbo.
Evidemment, ça ne s'arrête pas là ! Le gameplay ressemble tout simplement à une parodie de courses de motocross, et les sensations sont totalement inexistantes. Vous avez déjà vu un deux-roues monter une côte à pic à toute vitesse sans prendre un minimum d'élan ? Eh bien vous en aurez une brillante démonstration dans JMSW, la simulation de motocross la plus irréaliste de l'année (les autres opus remportant aisément la palme pour les années précédentes). La prise d'accélération est inexistante puisque l'intégralité des courses se déroule à une vitesse faramineuse, quelles que soient l'inclinaison et l'adhérence du terrain. Le comportement absurde des engins n'offre aucune richesse de pilotage, et aucun plaisir de jeu. La gestion des virages est tout simplement calamiteuse, dans la mesure où la moto vire beaucoup trop facilement. Autant dire que la commande de dérapage n'est pas d'une très grande utilité. Par ailleurs, on n'a quasiment pas besoin de modifier l'inclinaison de sa moto lors des réceptions sur certains tracés indoor, ce qui devient très vite ennuyeux. Enfin, le soft ne propose qu'une seule catégorie de motos.

Jeremy McGrath Supercross World
La flèche indique la direction du prochain checkpoint.
Ceux qui souhaiteront couper les tracés devront se contenter de trois secondes de hors-piste, ou bien jouer exclusivement en mode Baja. Les courses se déroulent alors dans des environnements très vastes et totalement ouverts, où l'objectif consiste à trouver le cheminement le plus rapide de checkpoint en checkpoint. Si l'on résume, on peut donc concourir dans des courses libres, en indoor, en outdoor, ou encore effectuer des tricks en mode Freestyle. Un mode dont on se lassera également assez vite, au vu du nombre de figures assez limité et de la facilité à les effectuer lorsque le jeu daigne bien prendre en compte votre manip. En courses, elles auront tout de même le mérite de vous rapporter quelques turbos, comme si la vitesse de jeu n'était déjà pas assez peu crédible comme ça.

Jeremy McGrath Supercross World
Le mode Freestyle propice aux acrobaties.
Heureusement, les plus motivés pourront tenter de rentabiliser leur achat en passant des heures dans le mode Carrière, qui permettra notamment de débloquer toute une série de trophées. Chaque course comporte en effet un certain nombre de défis qui consistent par exemple à trouver des items répartis dans les différents circuits, à réaliser un certain nombre de figures imposées, ou à boucler une course dans le temps imparti. Dommage que tout cela ait été conçu de façon superficielle, comme en témoigne la pitoyable localisation du jeu : "Désolé ! Vous avez détruit la carrière. La fois prochaine obtiennent d'abord !". D'accord, ça n'est peut-être pas très important dans un jeu de motocross, mais parfois ça ne fait pas très sérieux, surtout lorsqu'on atteint de tels sommets de médiocrité qu'on n'y comprend plus rien du tout. Le titre d'Acclaim est peut-être le seul jeu de motocross disponible sur GameCube à l'heure actuelle, mais même les fans du genre risquent d'être déçus. Vous serez prévenus.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    La série ne parvient toujours pas à faire honneur au support sur lequel elle tourne. Et sur GameCube, c'est assez désespérant.

  • Jouabilité 7 /20

    A moins que vous ne cherchiez une parodie de motocross, vous ne pourrez que vous mordre les doigts devant l'absence de réalisme du soft. Difficile dans ces conditions d'en retirer un quelconque plaisir de jeu.

  • Durée de vie 12 /20

    Comme dans les opus précédents, le contenu de ce titre est sans doute son meilleur atout (courses libres, indoor, outdoor, freestyle, carrière, face-à-face). Reste à savoir si vous ne vous lasserez pas avant d'avoir débloqué tous les bonus.

  • Bande son 11 /20

    Les musiques ne sont pas mauvaises, et la bande-son a le mérite d'offrir la possibilité de choisir ses propres thèmes durant les courses.

  • Scénario /

    -

L'histoire se répète inlassablement pour la série d'Acclaim sponsorisée par Jeremy McGrath. On est bien loin de ce qu'on peut attendre d'une véritable simulation de courses de motocross, et très loin aussi du résultat que l'on pouvait espérer obtenir sur une console 128 bits.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 juillet 2002 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.5/20
Mis à jour le 08/07/2002
Gamecube Course Sport Acclaim
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live