Menu
Grandia II
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • DCAST
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Grandia 2
PS2
Grandia II
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
28 mars 2002 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir fait le bonheur des rôlistes sur Dreamcast, Grandia 2 se fraye un chemin jusqu'à la console de Sony. Un an après, le titre reste toujours aussi passionnant malgré sa réalisation vieillissante.

Grandia 2

Les RPG reviennent à la mode sur PS2, on dirait. Entre Shadow Heart, Final Fantasy X (le mois prochain) et Grandia 2, le choix s'annonce particulièrement difficile, d'autant que tous trois ne manquent pas d'arguments pour nous séduire. Pour vous aider dans votre décision, voici déjà ce qui vous attend avec ce second volet de Grandia.

Grandia 2
La boussole permet de se repérer en toutes situations.
La légende raconte que la bataille céleste qui opposa Granas, le dieu de lumière, à Valmar, le dieu des ténèbres, laissa une énorme cicatrice à la surface de la terre, une gigantesque faille divisant le monde en deux. Si Granas sortit vainqueur de l'affrontement, la menace de revoir Valmar ne fut jamais totalement écartée. Il est dit que le seigneur du mal peut encore réapparaître pour à nouveau tenter de plonger le monde dans l'obscurité. Le héros principal du jeu s'appelle Ryudo, c'est un GeoHound (sorte de chasseur de primes) très cynique, prêt à accepter n'importe quel job tant que c'est bien payé. Sa prochaine mission consiste à escorter Elena, une jeune prêtresse qui doit, elle et ses copines, exorciser une tour pour empêcher le retour de Valmar. La cérémonie se trouve perturbée par les forces du mal et voilà Ryudo embarqué dans une quête dont dépend l'avenir de l'univers. Dans son périple, plusieurs personnages se joindront à lui, mais le groupe restera toutefois assez retreint.

Grandia 2
De nombreux dialogues pour faire avancer le scénario.
Du premier volet de Grandia, ce second épisode a conservé le système de combats, véritable bijou de stratégie. L'ordre de frappe des combattants est déterminé par leur point d'initiative. Plus ils en auront et plus leur curseur pourra parcourir rapidement la jauge d'initiative en bas de l'écran. Lorsque le curseur arrive sur le repère COM, le personnage peut décider de l'action qu'il veut effectuer, mais il faudra qu'il attende que le curseur arrive en fin de jauge pour lancer son attaque. Pendant ce temps là, il reste vulnérable aux adversaires, qui peuvent en profiter pour lui faire baisser ses points d'initiative et donc le faire reculer sur la jauge. De même, vous pourrez à votre tour prendre avantage de la position du curseur des adversaires en lançant des contres ou en défendant au bon moment. Les magies sont toujours là et les plus puissantes explosent l'écran d'effets spéciaux où se mélangent des éléments 3D à des dessins animés. Le mix est plutôt original et c'est un véritable plaisir de déchaîner ses coups les plus puissants !

Grandia 2
Les combats demandent une bonne dose de stratégie.
La mécanique du titre n'a pas tellement changé non plus. Un peu de marche à pied dans des aires de jeu labyrinthiques, pas mal de combats, mais surtout beaucoup de parlote, des tonnes de dialogues qui n'en finissent pas et qui peuvent vite devenir rébarbatifs, voire soporifiques. En plus, et ce sera sûrement l'un des plus gros défauts du soft, tous les textes sont restés en anglais. Alors même si le scénario reste assez compréhensible tout au long de l'aventure, mieux vaut maîtriser la langue de Shakespear pour en profiter pleinement. Les séquences clés du scénario sont doublées (voix anglaises également) avec des intonations typiques dessins animés. On retrouve d'ailleurs l'ambiance manga dans les graphismes avec des personnages en Super Deform (grosses têtes, petits corps). Le character design, très japonais, rappelle celui du premier épisode, il en va de même pour les musiques, dont certains thèmes s'avèrent carrément grandioses. On regrettera cependant que le studio Game Arts n'est profité de l'année qui sépare cette version de celle sortie sur Dreamcast pour revoir le moteur graphique. La gestion des caméras est mal optimisée. En fait, elle n'ait pas optimisée du tout et il faut constamment modifier son champ de vision pour pouvoir se repérer dans le jeu. On note aussi des problèmes de scintillements de l'image qui pourraient causer des maux de têtes aux joueurs les plus sensibles. A part ça, le jeu est correctement réalisé et il possède un aspect old school qui lui donne un certain charme (surtout dans les animations des héros). L'ambiance est donc assez similaire à Grandia premier du nom. Les héros ont changé, le scénario n'est plus le même, mais l'esprit est bien resté intact. Vu que sa durée de vie est plus que conséquente, je ne vois pas ce qui pourrait vous retenir de vous le procurer au plus vite.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les graphismes n'ont pas beaucoup bougé depuis la version Dreamcast. Aujourd'hui, ils semblent avoir un peu vieillis. Les animations sont rigides et l'image scintille, mais l'ensemble reste assez joli (pour ne pas dire mignon...).

  • Jouabilité 16 /20

    Pas de gros problèmes de jouabilité à signaler, si ce n'est la caméra qu'il faut sans cesse replacer. La navigation dans les menus est claire et pratique.

  • Durée de vie 16 /20

    L'aventure peut durer longtemps si vous mettez un point d'honneur à nettoyer chaque zone de ses ennemis. Mais même sans s'adonner aux joies du leveling, Grandia 2 vous retiendra longtemps dans son univers magique.

  • Bande son 15 /20

    On reconnaît aisément la patte du compositeur de Grandia avec ses grandes envolées et ses thèmes héroïques. Les voix sont sympa, quoique parfois un peu niaises.

  • Scénario 15 /20

    Malgré son aspect linéaire et un peu naïf, on se laisse rapidement prendre à l'histoire de Grandia 2. Les personnages deviennent vite attachants avec leurs caractères bien définis. Les dialogues, souvent très longs, contiennent de nombreuses pointes d'humour toujours les bienvenues.

Avec un système de combat complet et bien pensé, des personnages attachants et une réalisation très honnête, Grandia 2 est un excellent jeu de rôle qui dispose de suffisamment d'arguments pour convaincre les amoureux du genre de plonger dans son univers enchanteur. Anglophobes s'abstenir, le jeu est intégralement non-traduit.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
28 mars 2002 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 28/03/2002
PlayStation 2 RPG Ubisoft Game Arts
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce