Menu
Duelfield
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Duelfield
PC
Duelfield
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 janvier 2002 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Partager sur :

Les français de Sismoplay se lancent dans la grande aventure du jeu en ligne avec DuelField. Un titre sans prétention et dont le grand avantage est d'être totalement gratuit dans sa version Disciple. Le jeu mêle stratégie et combats au tour par tour, sur un échiquier avec pour but d'héradiquer purement et simplement son adversaire...

Duelfield

A première vue c'est une véritable caisse qu'on s'apprétait à mettre à ce DuelField. Et puis en fait non, après pas mal de parties, de préférence le soir lorsqu'il y a du monde sur les serveurs ( on pensera à mes heures supp :) , on se rend compte que ce qui faisait figure d'un petit shareware assez moche recèle en fait un potentiel assez intéressant. Certes le concept risque de séduire une population de joueurs assez restreinte mais pourtant le gameplay de ce titre est assez riche en terme de stratégie même si l'innovation n'est toutefois pas vraiment au rendez-vous. DuelField quoi qu'est-ce ? Tout simplement des duels avec des combats au tour par tour avec différentes unités appartenant aux différents éléments et qui se déplacent sur un échiquier.

Duelfield
Quelques cinématiques intéressantes.
Dans la pratique, on se connecte au serveur de jeu, on crée une partie ou encore on en rejoint une créée par autre joueur ( On évitera peut-être de faire ça le matin parce que c'est un peu désert pour l'instant ). Ensuite le joueur choisi une divinité parmi les différentes disponibles. Air, Terre, Eau, Feu, Nature et Limbes. Une fois le choix effectué on dispose selon la divinité sélectionnée de différentes unités. Reprenant des composantes connues des jeux de rôles on retrouve des wizzards, des guerriers, des combattants à distance et d'autres créatures invoquées. On place son petit monde sur le damier et on se lance ensuite dans la partie. Le déroulement du jeu s'effectue au tour par tour mais en simultané. On comprendra en fait que lorsqu'un joueur effectue ses déplacements l'autre pendant ce temps donne ses ordres de combats et les deux voient ensuite ce qui se passe sur le terrain. A ces phases assez classiques s'ajoutent également des phases dites d'Alter au cours desquelles les joueurs font appel à des puissances magiques qui leur permettront de récupérer de la vie, en prendre, empêcher des déplacements etc. On assiste également à des arrivées de renforts qu'il faudra placer sur l'air de jeu et qui dépendront du nombre d'unités maximum autorisées par celui qui créé la partie.

Duelfield
Un goblin de moins.
Mais si le principe de jeu est assez alléchant, au niveau de l'acquisition des règles élémentaires et du système de commandes c'est une autre paire de manches. Les débuts sont assez difficiles et on conseillera de commencer par exemple avec un ami histoire d'apprendre les rudiments de DuelField plutôt que tomber sur un joueur expérimenté qui va vous manger tout cru. On galère dans les commandes, on a du mal à annuler les actions et on se rend compte que l'on va flinguer une de ses propres unités alors que l'on vient de cliquer sur le bouton “Done” qui valide tout au long du jeu les actions. Reste que la dimension stratégique prend rapidement le pas sur ces petits désagréments et qu'en une heure et demie on arrive déjà à cerner les subtilités du jeu. Les différents éléments en présence proposent différentes intéractions assez intéressantes mais il faudra toutefois acquérir quelques techniques de jeu pour que les parties soient vraiment intéressantes.

Duelfield
La succession des phases de jeu.
Concernant les graphismes c'est certainement là l'un des aspects les plus décevants de ce titre et peut-être ce qui le fera juger un peu trop hativement comme nous avons nous-mêmes été tentés de le faire. L'interface est assez minimaliste avec une fenêtre au format timbre Poste dédiée aux vidéo, l'échiquier, les infos sur les actions, les troupes disponibles restantes, les alters possibles et le Chat pour se balancer des vannes. Les vidéo sont assez soignées mais malheureusement toujours les mêmes et une fois que l'on a largement admiré la diablesse en train de mourir, on est tenté de les zaper assez vite compte tenu de leur manque d'intérêt à la longue. Au niveau sonore même combat, on peut joueur à DuelField sans le son, c'est pas génant...

Duelfield
Une interface avec des skins.
En somme si la réalisation de ce DuelfField laisse clairement à désirer compte tenu de son interface et de ses graphismes, l'essence du jeu réserve quant à elle bien des surprises. Le système de jeu est très amusant et nous nous sommes surpris à rester comme ça à jouer avidement pendant de nombreuses parties. Il n'en demeure pas moins que ce titre sadressera à un public assez ciblé et qui seul sera prêt à investir 10,67 Euros par mois dans la version payante dite “Expert” prévue pour mars 2002. Une version qui permettra de conserver ses unités et leur faire gagner de l'expérience, mais également d'affronter des adversaires avec un système de réputation implémenté plus tard et avec également la possibilité de jouer en équipe. En tout cas la version Disciple est libre d'accès et il n'y a aucun risque à aller la découvrir, la connexion Internet et l'enregistrement sont uniquement requis.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Des graphismes décevants et des animations qui épuisent vite leur intérêt par le manque de renouveau. L'interface est skinable mais les quelques variations que cela apporte ne suffisent pas à la rendre plus attrayante.

  • Jouabilité 15 /20

    Un gameplay attrayant et un principe somme toute assez sympathique. La prise en main est délicate mais on se prend rapidement au jeu.

  • Durée de vie 12 /20

    Très bonne pour les mordus on s'en doute, mais les parties deviennnent trop rapidement répétitives en dépit de la variété apportée par chaque divinité.

  • Bande son 7 /20

    Des effets qui accompagnent les cinématiques et qui fatalement sont très répétitifs. On entend également quelques grognements au moment de sélectionner ses unités.

  • Scénario /

    -

Dommage que l'interface et les graphismes soient aussi limités car le principe est intéressant et le gameplay relativement riche compte de tenu de la catégorie de jeu. Souhaitons à Simsoplay que la gratuité de cette version Disciple attire suffisamment de monde par la suite sur la version Expert.

Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 janvier 2002 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 09/01/2002
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce