Test Road Rash : Jailbreak- PlayStation

PlayStation

Si vous en avez marre de pédaler sur votre 103, si vous préférez les franges en cuir aux sacoches de papy et que votre casque orange à bande blanche vous sort par les yeux, Road Rasher va vous plaire. Les autres ? Circulez y'a rien à voir.

Road Rash : Jailbreak

Depuis que la console est console, la série des Road Rasher a ponctué le petit monde du jeu vidéo, de manière un peu chaotique d'ailleurs pour la qualité mais avec toujours ce même esprit "redneck" si cher à l'américain moyen. Quel bonheur de pouvoir enfin se moquer de ces gros bikers musculeux dont le taux d'alcoolémie est inversement proportionnel au nombre de dents. C'est en tout cas ce que nous proposer Road Rasher Jailbreak.

Test Road Rash : Jailbreak PlayStation - Screenshot 1Un petit tour en moto!

Le dernier épisode de la série était déjà sur PSX et on peut dire que l'accueil froid de la critique et du public était largement mérité vu la piètre qualité de ce Road Rasher 3D. Electronic Arts corrige sa copie et ressort donc le nouvel opus, Road Rasher Jailbreak. Cette fois ci, le plus grand Rasher de tous les temps, Spaz, vient de se faire emprisonner et vous et votre bande de loulous allez rappliquer en quatrième vitesse pour le sortir de là. Pour le reste, l'esprit est toujours là aussi. Vous êtes sur votre grosse moto avec votre gros moteur et le but du jeu est... taper sur tout ce qui bouge en allant le plus vite possible.

Test Road Rash : Jailbreak PlayStation - Screenshot 2Attention au traffic!

Dans sa globalité, cette nouvelle version ressemble fortement à l'ancien modèle, malgré les quelques nouveautés apportées. Dans ces nouveautés, nous aurons par exemple le droit au tout nouveau mode de jeu évasion qui n'est rien d'autre que l'adjonction du fameux scénario à l'histoire... en toile de fond. Le mode "5-0" vous permettra quant à lui de vous mettre à la place d'un flic et ce sera cette fois à votre tour de faire tomber les méchants bikers afin de les arrêter. Pour le reste, c'est rebelote. Vous arpentez donc le bitume de différents endroits des Etats-Unis tandis que vous rencontrerez des policiers et des véhicules qu'il vous faudra éviter tout en allant faire tâter aux membres des autres gangs le goût de votre chaîne de vélo. Les coups disponibles sont peu variés et même carrément répétitifs et ce ne sont pas les quelques combinaisons de coups à enchaîner qui vous occuperont longtemps. Si au bout de chaque course, vous arrivez dans les trois premiers, vous gravirez un à un les échelons de votre gang jusqu'à la libération finale.

Test Road Rash : Jailbreak PlayStation - Screenshot 3Dégage de là!

Graphiquement, un gros travail a été apporté par rapport à Road Rasher 3D mais on peut dire qu'on est encore loin du compte. Si l'impression de vitesse est bien rendue, à en croire la rapidité à laquelle les voitures arrivent d'en face, le résultat est loin d'être satisfaisant. Dès que plusieurs motos ou autres éléments sont présents, des ralentissements se font sentir, pas jusqu'à la saccade mais presque. Les motos sont bien modélisées avec des animations réalistes mais les personnages sont grotesques, cubiques et pixélisés à souhait. Les décors ne sont guère mieux avec une monotonie à endormir un poulpe shooté à la caféine. On s'amuse deux minutes et puis rapidement on s'endort et on lâche la manette dans une bulle.

Test Road Rash : Jailbreak PlayStation - Screenshot 4Plus dur sera la chute!

Le gameplay est tout aussi abêtissant avec des contrôles peu maniables, votre moto ayant toujours des réponses plus que douteuse. Même l'utilisation de la Dual Shock n'est pas bien gérée sans parler des vibrations totalement aléatoires. Le modèle physique est déplorable avec des collisions qui donnent deux réactions totalement différentes de votre engin alors que vous étiez exactement dans la même situation... Bref, ça agace. Pourtant, le jeu s'annonçait bien avec un mode multijoueur en écran splitté ou en coopératif avec un deuxième "gros bras" mais ça rame beaucoup trop pour être véritablement intéressant. L'humour employé dans le jeu aurait pu lui aussi valoir son pesant de cacahuètes mais rapidement, on tourne en rond et les quelques répliques ou vidéos balancées par ci par là tournent toujours autour du même gag...

Kornifex, le 05 avril 2000

Les notes

  • Graphismes 13/20

    A part les motos et quelques animations, le reste est assez mal fait, sans aucune recherche esthétique particulière et en plus ça ralentit des fois sévèrement.

  • Jouabilité 12/20

    Des contrôles jamais vraiment maîtrisés et des bugs irritants, sans parler de la gestion douteuse des collisions. Le peu de coup n'arrange rien.

  • Durée de vie 10/20

    Une lassitude insidieuse qui s'installe des les premières courses pour ne plus vous lâcher jusqu'à la fin.

  • Bande son 14/20

    Les quelques musiques collent bien à l'ambiance et là-dessus c'est pas mal. Pour le reste, entre les voix répétitives et un manque cruel de bruitages, on en reste là.

  • Scénario

    -

  • Note Générale11/20

    Road Rasher Jailbreak n'est pas un mauvais jeu, il s'améliore nettement par rapport à l'épisode précédent... Mais il reste un jeu creux, complètement creux.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Road Rash Jailbreak