Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Driver
PC

Contributeur

Driver sort aujourd'hui sur PC, après avoir conquis les joueurs sur Playstation. Entre Midtown Madness et Carmageddon, Driver est un jeu formidable, au scénario béton et à la réalisation remarquable.

Tanner, c'est votre nom. Pilote aguerri, vous vous engagez dans la police où une mission pour le moins délicate vous est confiée : infiltrer la mafia, vous y faire une place pour finalement la démanteler ! Vos talents au volant vous amènent naturellement à devenir l'homme qu'il faut pour les situations périlleuses sur les routes. Ainsi, vous devrez faire pas mal de sales boulots, et remplir successivement de nombreuses tâches. Chaque fois, c'est votre vie qui est en danger. Au début, vous êtes au volant d'une américaine des années soixante-dix, dans un sous-sol, et devez prouver à vos futurs collègues mafieux que vous êtes en mesure de faire du bon travail : 180, 360, frein à main, slalom... il vous faut faire le maximum de figures en une minute. Si vous réussissez, vous êtes admis.

C'est de toute beauté

Driver était un des premiers jeux à proposer un mode scénario aussi riche en rebondissement, et non-linéaire, puisqu'il existe trois fins différentes. A ce niveau là, les versions Playstation et PC sont identiques. Une quarantaine de missions, dans trois villes (Miami, Los Angeles, New York), vous seront demandées, vous aurez donc du taf' ! Outre le mode "scénario", plusieurs mini-jeux sont proposés. Tantôt vous aurez à échapper aux flics, tantôt vous poursuivez une voiture, tantôt vous devrez atteindre de nombreux points de passage dans la ville, tantôt dégommer toute une rangée de plots etc. Il existe même un mode Carnage, dans lequel votre voiture est quasiment invincible : à vous de causer le plus de dégâts possibles. Enfin, les "Contre la montre" sont aussi de la partie. Si on résume le tout, on se dit que Driver est un jeu inépuisable... D'autant qu'une partie, un rodéo en pleine ville, c'est vraiment excitant. On a pu connaître ça avec Midtown Madness, mais dans une moindre mesure. Ici, quand les flics vous coursent, c'est pas pour faire joli. Les gaillards sont teigneux comme c'est pas permis (de conduire), et il faut vraiment ruser pour leur échapper ; c'est dans ces moments qu'on apprécie le frein à main... Starsky et Hutch n'ont qu'à bien se tenir ! La comparaison avec le célèbre série est évidente, sauf que là, on est dans le feu de l'action et on est pas obligé d'attendre le dimanche après-midi pour les frissons. :o)

Oups ma jante !

La technique... Ah ! c'est un sacré juge de paix pour les Pcéistes (beurk ! j'aime pas cette expression). C'est impeccable. Il faut certes posséder une machine puissante, mais quand c'est le cas, c'est le bonheur. Graphiquement, on n'atteint peut-être pas la beauté lunaire de Midtown Madness, mais on savoure tout de même largement... L'animation est à tomber à la renverse, et le réalisme du comportement des voitures saisissant. L'effet de suspension est poussé à l'extrême. Quoi qu'on en dise, Driver immerge totalement le joueur dans l'amérique des années 70, et rien que ça mérite les applaudissements. Enfin le son est de la même veine. Pour couronner le tout, le jeu est d'une jouabilité ex-em-plaire, à mi-chemin entre le réalisme et l'arcade. Ni trop facile, ni trop difficile, Driver n'est pas ce genre de jeu de caisse (ou qui prétendent l'être) où on peut tout prendre les virages à fond sans sucer de la gomme ou percevoir la moindre réaction de la voiture. Ici, c'est de la sacré conduite, le pied, quoi !

Les notes
  • Graphique 17 /20

    C'est beau de chez "Beau", on est dans les années 70, le soleil chauffe le capot et le trafic est dense. Pas beaucoup d'effets à se mettre sous la dent, mais les principaux sont là : fumées, traces de gomme etc. Mention spéciale à l'animation et au moteur graphique qui frisent la perfection.

  • Jouabilté 18 /20

    Chapeau bas, messieurs de "Reflections", on prend son panard comme des petits fous ! Et hop ! un dérapage au frein à main ! et hop ! vas-y que je te passe entre deux voitures à 100 miles! Woofff !!! Mais attention... gardons la tête froide, car le tête à queue guète sournoisement...

  • Duree 17 /20

    Des modes de jeu en pagaille, un scénario haletant (une quarantaine de misions !), un bon paquet de voitures et de conditions de jeu variables... c'eût été parfait avec l'ajout d'un mode multijoueur.

  • Son 16 /20

    Pas grand chose à dire côté son. Le bruit du moteur et l'environnement de la ville est rendu avec une grosse précision - that's all good !

  • Scénario 17 /20

    Driver est un des rares jeu de caisse proposant autant de profondeur pour un scénario, c'est peut-être même le meilleur. En plus, trois fin différentes sont à découvrir...

Midtown Madness est déclassé par Driver, sans problème. Tout d'abord, il est infiniment plus complet et plus riche ; le mode scénario est un des atouts majeurs du jeu. La technique est extra également (moins que Midtown, c'est vrai), et que dire de la jouabilité ? Driver, c'est une cure de jouvence !

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
26 octobre 1999 à 18:00:00
17/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (108)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 26/10/1999 Voir l'historique
PC Action Course Reflections GT Interactive + Rétrogaming
  • Partager cette page :
Driver
PC PS3 iOS GB Mac NGAGE PS1 PSP
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (4)
  • Vidéos (4)
  • Images (60)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Driver sur PC
    -
    PC
Boutique
  • Driver PC
    15.00 € Neuf
    0.90 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.