Menu
Half-Life
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • DCAST
  • PS2
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Vidéos du moment / Toutes les chroniques / Chronique In Game /

In Game : Half Life ou l’aliénation par le travail… “Métro, Boulot, …” - chronique In Game

Chargement du lecteur vidéo...
Chronique In Game : Half Life ou l’aliénation par le travail… “Métro, Boulot, …”
3965 vues
PC Mac DCAST PS2
Partager sur :

Comme chaque mercredi, retrouvez aujourd'hui In Game, votre chronique qui s'attarde sur une séquence ou une scène d'un jeu afin d'en expliquer les ressorts, qu'ils concernent sa narration ou ses mécaniques. Pour ce vingt-neuvième numéro, nous revenons sur la représentation de l'aliénation par le travail dans Half-Life.

Script

Tout a été dit ou presque sur Half-Life. Le FPS de Valve, précurseur en son temps, a été décortiqué, analysé, disséqué à maintes reprises. Prenant le contre-pied du genre en évitant de nous ensevelir sous une pluie de plomb, l'introduction nous place dans la peau d'un chercheur se rendant au boulot. Avec Gordon Freeman pour guide, redécouvrons ensemble une expression moderne née de la plume du poète Pierre Béarn... Métro, Boulot...

Half-Life débute dans un tram, et ce choix n’a rien d’anodin. Le métro, cercueil contemporain fait de métal et de verre, est le symbole par excellence du citadin et du travailleur au sens large.

Comme chaque jour, Gordon Freeman attend patiemment assis dans une rame pour se rendre sur son lieu de travail… le complexe de recherche de Black Mesa. 5 longues minutes durant, une voix nasillarde et monocorde rabâche une suite de communiqués aseptisés sur fond de chaînes de montage et autres produits toxiques… résultantes des politiques économiques de l’entreprise. Entre un rappel des règles de sécurité, un martelage marketing avec cette sois-disante chance d’emploi pour tous et une invitation prononcée à coopter - soit proposer des candidatures au service des ressources humaines - le héros, et par extension le joueur, subit, mais surtout prend son mal en patience. Une fois arrivé à destination, un agent de sécurité déverrouille la porte et libère Gordon Freeman non sans lui rappeler froidement son actuel retard.

Black Mesa est régi par des règles et progresser dans ce dédale de couloirs et de salles exige de les suivre... littéralement.

Un sas franchi et plusieurs bonjours “professionnels” plus tard, le scientifique se dirige vers les quartiers du personnel et échange des politesses avec plusieurs employés autour d’un café, drogue par excellence du travailleur moderne. Puis ce dernier se rend dans les vestiaires afin d’enfiler sa tenue, un “bleu de travail” prenant la forme d’une combinaison de protection en milieu hostile ou HEV. Durant toute cette séquence, Gordon Freeman se contente de suivre des indications visuelles et sonores sans vraiment réfléchir… sur fond de remarques sans intérêts et de remontrances appuyées de ses collègues telles que “Vous devriez être en salle de test depuis ½ heure”. Et que dire de cette ligne verte ? En la remontant, Gordon Freeman s’engouffre métaphoriquement dans le couloir de la mort de son plein gré. Half-Life nous dicte notre conduite tout au long de cette séquence, nous forçant à attendre, à écouter et à courber l’échine dans le seul but de rejoindre notre poste de travail. Le règlement prend ici la forme d’événements prédéfinis appelés scripts, audacieux et novateurs pour l'époque, mais surtout pensés, développés, calibrés pour nous contraindre à agir selon le bon vouloir de Black Mesa. Notre libre arbitre, confisqué par Valve n’est plus.

Une fois sur place, et plusieurs mises en garde ignorée plus tard, la phase de test peut finalement commencer sous les directives des autres scientifiques.

Là encore, Gordon Freeman se contente d'acquiescer et de répondre présent en activant les retors du laboratoire et en insérant l’échantillon… ce qui déclenche l’incident extra-dimensionnel et lance l’aventure. Nous sommes de fait responsable de la destruction de Black Mesa pour avoir suivi aveuglément les ordres. En substance, Valve souligne le manque d’esprit critique de l’employé et sa dévotion aveugle, et donc l’aliénation par le travail qui en découle. Le héros parvient tout de même à s’extirper du laboratoire, après avoir subi ce qui semble être des hallucinations, et trouve en guise de première arme pour se défendre un pied de biche, outil des manutentionnaires et des ouvriers, qui évoque les mouvements contestataires et insurrectionnels. Le héros affronte alors des hordes de créatures belliqueuses nées d’une exploitation incontrôlée d’une ressource rare. Le G-Man quant à lui incarne sous ses traits mystérieux la déshumanisation des entreprises exploitant une autre ressource… la force de travail. Gordon Freeman serait alors un symbole de révolte, dans le cas présent armé,… celui de la lutte face à un ordre établi.

Half-Life, qui signifie littéralement demi-vie, nous mettrait en garde face aux dérives modernes de notre société civilisée nous exhortant à vivre pleinement.

> Retrouvez tous les épisodes de In Game

Mis à jour le 26/02/2020 à 12:00
Profil de Baka-dono11,  Jeuxvideo.com
Par Baka-dono11, Rédaction jeuxvideo.com
MP
In Game PC Mac Dreamcast PlayStation 2 FPS Sierra Valve Rétrogaming

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G0rd0n_Freeman
G0rd0n_Freeman
MP
le 29 févr. à 11:57

N'empêche, tous les jours, à bord du métro, les employés de Black Mesa passent à un moment donné au dessus d'un bassin de déchets radioactifs.

Cancer garanti au bout d'un moment ☠️
C'est sans doute un stratagème mis en place par l'employeur, pour éviter de devoir cotiser pour les pensions :oui:

Lire la suite...
Manosolo49
Manosolo49
MP
le 28 févr. à 16:35

"Pied de biche, outil des manutentionnaires et des ouvriers qui évoquent les mouvement contestataires et insurrectionnels'' Ah bon? Où ça? As-tu des sources?

Pour le reste, j'ai attendu tout le long de vidéo que quelqu'un crie "Kamoulox" !!!

Lire la suite...
burque
burque
MP
le 27 févr. à 13:52

j'ai mal à mon cringe

Lire la suite...
Le_Maraud
Le_Maraud
MP
le 27 févr. à 02:27

J'ai vraiment du mal avec cette fiction BFMTV / Sept à Huit des dimanches soirs...

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 27 févr. à 00:39

20 ans plus tard avec le recul le contexte de HL me fait inévitablement penser à des lieux comme la zone 51, la base de Dulce au nouveau Mexique ou Cheyenne Mountain au Colorado des bases militaires ultra sécurisées et à tout ces secrets sur l'armée, les ovnis, les scientifiques et le gouvernement.

C’était plus qu'un jeu, un message une divulgation du complot militaro-gouvernemental sur la vie extraterrestre, d'ailleurs Black Mesa est une mystérieuse montagne noire située entre le Colorado, le nouveau Mexique et Oklahoma qui pourrait bien cacher une de ces bases secrètes.

Lire la suite...
Gentil_caillou
Gentil_caillou
MP
le 26 févr. à 17:25

C'est un exercice de style intéressant qui me rappelle l'option art plastique au lycée où il fallait défendre à l'oral ses oeuvres à coup de champs lexical du bullshit.
Donner du sens pour en donner sans raison véritable, c'est tout le paradoxe de cet exercice.

Par contre chose intéressante, si half life 1 nous plonge dans un univers contemporain assez réaliste, une sorte d'usine un peu Futuriste mais tout à fait crédible dans le genre anticipation. Half life 2 Lui semble se passer dans un autre univers, un autre genre littéraire, presque du steampunk.

Je n'avais pas du tout apprécié ce changement de directeur artistique à l'époque, surtout que l'univers devenait abscons.
À tel point que j'ai bien du mal à qualifier Half-Life 2 de suite au premier tellement je trouve que la direction artistique ne colle pas entre elles.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 26 févr. à 17:13

Bon, c'est vrai que cette chronique est chiante, mais elle est quand même moins malaisante que le poing Jay.

Quelque part, c'est une forme de progression.

Lire la suite...
Noob_Squad
Noob_Squad
MP
le 26 févr. à 17:03

L'aventure commence là où s'arrête la routine.

Lire la suite...
watto005
watto005
MP
le 26 févr. à 16:41

Mais stop faire des vidéos, cette gène sur cette façon de présenter...C'est tout simplement un calvaire de regarder des vidéos avec une si mauvaise diction...La chronique est intéressante, mais la présentation immonde...

Lire la suite...
objectif-admin
objectif-admin
MP
le 26 févr. à 15:39

On ressent vraiment que Jay est entrain de lire un texte, c'est vraiment désagréable. Ça donne un côté faux à la vidéo. On a l'impression qu'il est entrain de présenter une poésie devant une classe au collège.. essaye d'être un peu plus naturel Jay !

Lire la suite...
Top commentaires
fog2k
fog2k
MP
le 26 févr. à 15:09

"La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique." Wikipedia

Un article visiblement très 17/20, HL ainsi que ses extensions et certains noms de ses niveaux font référence à la science qui est un thème central du jeu, rien à voir avec tes délires sociaux de bobo gauchiste.

Lire la suite...
Docteur_Lulu
Docteur_Lulu
MP
le 26 févr. à 12:48

L'intro d'Half life est faite pour nous plonger dans l'univers du jeu, on s’engouffre littéralement dedans, et la mise en scène est là durant plusieurs minutes avec des actions scriptés pour nous montrer ce dont le jeu est capable et comment il va interagir avec nous.
Le fait que Gordon porte un costume au début et qu'il se rende sur son lieu de travail est faite exprès pour accentuer le fait qu'il est monsieur tout le monde, un scientifique qui plus est, qui n'a pas forcément l'habitude d'utiliser des armes à feu, pour que le joueurs s'identifie encore plus à son personnage.

Lire la suite...