CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
27 628 vues
Chronique Avance Rapide : Le Seigneur des Anneaux : un Gollum entre folie et infiltration
Profil de meakaya,  Jeuxvideo.com
meakaya - Rédaction jeuxvideo.com

Le seigneur des anneaux a déjà été adapté sous de nombreuses formes vidéoludiques. Mais en 2021, c’est par le biais de Gollum que la licence signera son retour dans notre medium. Et si quelques informations sont déjà connues à son sujet, nous nous sommes prêtés au jeu des prospectives pour vous proposer nos attentes et nos rêves sur ce titre édité par Daedalic.

Nos attentes

Une juste utilisation de la dualité

Nous savons déjà que la double personnalité Smeagol/Gollum sera au coeur de l’intrigue narrative. Il y a justement moyen d’exploiter cette opposition entre les deux de manière amusante. Un coup d’oeil à des titres tels que Call of Juarez : Gunslinger ou Tales from the Borderlands nous fait penser que le concept de narration altérée pourrait très bien s’imbriquer ici : l’idée, ce serait de vivre certaines séquences dans la peau de Gollum pour se rendre compte ensuite qu’il s’agirait d’une vision fantasmée de la séquence, que l’on rejouerait dans sa version réelle narrée par Smeagol. Il y a aura d’ailleurs des choix à faire dans le jeu entre les réactions plus animales de Gollum et celles plus humaines de Smeagol sur certaines situations : on peut donc imaginer qu’à plus long terme, le fait d’opter davantage pour les choix d’une des deux personnalités pourrait influer sur le récit. Daedalic étant également réputé pour la qualité narrative de certaines de ses productions, on espère évidemment ne pas être déçu sur ce point.

Des clins d’oeil, forcément

Le début du vous place dans la peau de Gollum essayant de s’enfuir de Barad-Dûr, la forteresse de Sauron. C’est encore difficile de savoir ce que contiendra l’ensemble du jeu, mais on peut donc supposer qu’il se passe lors de la capture de la créature par Sauron entre le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. On peut donc s’attendre à quelque clins d’oeils : difficile de ne pas penser que la redoutable Araigne, aperçue dans le deuxième roman et dans le troisième film ne pointera pas le bout de son nez. Pour le reste, c’est plus difficile à anticiper car tout dépendra de quand s’arrête le jeu : Gollum est censé avoir été relâché par Sauron, et non pas s’enfuir. Le clin d’oeil le plus évident serait peut-être de relier la fin du jeu à un instant-clé, celui durant lequel Gollum commence à suivre la communauté de l’anneau. Nul doute que ça plairait à pas mal de fans, surtout si la séquence s’intègre bien au jeu.

Une infiltration à la Styx

Action, aventure, infiltration. Ces trois mots sont apparemment à la base du gameplay du jeu Gollum, mais ce dernier sera sans doute bien plus orienté sur l’infiltration puisqu’on n’y retrouverait pas de combats en temps réel. Il n’y aura pas non plus de dimension RPG, les développeurs considérant qu’après des centaines d’années à errer, les compétences de Gollum sont figées. De notre côté, on verrait bien le jeu lorgner sur un titre tel que Styx, dans lequel la taille du personnage vis-à-vis de son environnement permet de montrer une autre facette du jeu d’infiltration. Un peu de plateforme, de la dissimulation environnementale, de l’exploitation d’éléments externes comme des torches ou des mécaniques, mais aussi de l’élimination discrète d’ennemis dans différentes positions pourraient déjà offrir une base classique, mais finalement très adaptée au personnage incarné. Celui-ci pourrait toutefois adopter une posture et une taille un peu plus humaine. Le jeu se base sur sa description dans le livre, et celui-ci est moins précis concernant sa taille, on n’est donc pas à l’abri d’une apparence légèrement différente de celle des films.

Des mécaniques de survie ?

Pas de dimension RPG, pas de combats purs et durs, ça réduit forcément le champ des possibles. Du coup, on imagine bien quelques mécaniques de survie se greffer à la dimension infiltration. Les deux vont plutôt bien ensemble déjà, et ça offrirait un peu plus de tension pour un personnage caché au coeur d’un territoire hostile. La gestion de la faim, voire de la soif paraît plutôt évidente, mais on pourrait aussi devoir s’arranger avec la folie du personnage. Gérer les changements d’humeurs de Smeagol aurait ici plus d’impact sur la narration que le gameplay, mais nos choix pourraient aussi dépendre de notre capacité à contenir la deuxième personnalité de Gollum.

Nos rêves

Vivre l’intégralité de la vie de Sméagol/Gollum

Au delà d’attentes plutôt classiques, difficile de ne pas s’imaginer une aventure dépassant allègrement le cadre de la forteresse de Barad-Dûr. Par l’utilisation de flashbacks ou en proposant une durée de vie conséquente, nous pourrions ainsi revivre une grande partie de l’histoire de Gollum et de Smeagol. La principale difficulté, ce sont les zones d’ombre autour du personnage, et on n’imagine pas Daedalic avoir la possibilité de trop improviser. Mais en l’état, son caractère et son vécu sur plusieurs siècles grâce à l’anneau nous font penser qu’il y aurait sans doute matière à explorer davantage son passé.

Avec de la survie, de l’infiltration prononcée, quelques idées plus originales comme le concept de narration altérée, The Lord of the Rings : Gollum a déjà quelques pistes pour son avenir. Reste à voir ce qu’en fera effectivement Daedalic, mais pour le savoir, il faudra attendre 2021.

> Retrouvez tous les numéros de la chronique Avance Rapide

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
ArathornDubelem ArathornDubelem
MP
Niveau 3
le 22 mai 2020 à 16:08

Honnêtement ça pourrait avoir de l'intérêt comme jeu. Le truc intéressant ne serait pas tant l’infiltration parce qu'il fui, donc il n'a pas d'intérêt à s'introduire quelque part. L'intérêt serait plutôt dans un jeu plus psycho et basé sur la narration et le ressentit du joueur... un peu comme DDLC ou d'autres visual novels. On pourrait aussi apprendre des trucs sur la vie de Golum de manière immersive, certes c'est un déchet ce personnage, mais c'est justement le défi, donner de l'intérêt à un personnage que personne n'aime.

Lire la suite...
Meilleures offres
PS4 12.20€ PS4 24.90€ Xbox Series 26.09€ PS5 26.25€ PC 54.99€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment