Menu
Rocket Arena
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières vidéos de jeux / Vidéo preview / Rocket Arena / Vidéos Rocket Arena /

Vidéo preview : Rocket Arena : Nos premières impressions en 3 minutes

Chargement du lecteur vidéo...
Vidéo preview Rocket Arena : Nos premières impressions en 3 minutes
2640 vues
PC PS4 ONE
Partager sur :

C’est au cours de l’EA Play Live que Rocket Arena officialise son partenariat avec EA. Si le titre avait déjà été révélé et avait profité d’une beta fermée par le passé, nous avons pu nous essayer à une build proche de la version finale prévue sur nos machines le 14 juillet prochain. Ce hero-shooter en arène entend bien cocher toutes les cases du genre en proposant ce qu’il faut de contenu et de modes de jeu pour satisfaire les joueurs avides de compétitions. A-t-il ce qu’il faut dans le ventre pour se frotter aux mètres-étalons désormais bien installé du jeu de tir en arène ?

Si certains titres ne donnent que peu d’indices concernant le jeu qu’ils désignent, Rocket Arena a le mérite d’être très parlant. 2 équipes de 3 joueurs s’affrontent dans des arènes à coup de lance roquettes. Ces projectiles lent demandent aux joueurs d’anticiper les trajectoires ennemies pour toucher leur cible. L’originalité du titre de Final Strike Games tient au fait qu’ici, un projectile qui atteint sa cible n’est pas synonyme d’éclaboussures d’hémoglobines ou de bidoche sur le mur. Chaque tir fait grimper une jauge qui agit comme les pourcentages de Super Smash Bros. Plus cette dernière est remplie, plus le prochain choc vous projettera loin. Une fois sorti des limites de la carte, c’est le KO. Roquette oblige, le titre propose différentes mécaniques de déplacement. Le Rocket Jump permet de prendre de la hauteur et d’économiser un de nos trois sauts tandis que l’Escalade Roquette permet comme son nom l’indique de gravir n’importe quelle surface verticale. Cette manipulation s’effectue en tirant contre un mur à hauteur des pieds de notre avatar. Cette base s’avère plutôt solide et permet quelques situations sympathiques. Notamment en ce qui concerne les retours sur le terrain en cas d’éjection

Il est bon de préciser que Rocket Arena est un hero shooter. Chaque personnage dispose d’une hitbox différente et d’armes et de capacités propres. Sans réinventer la roue et terme de character design ou de gameplay, ces archétypes semblent proposer des maniements suffisamment différents les un des autres pour varier les possibilités de jeu. Côté sensation le gameplay est plutôt agréable. Le rapport entre vitesse des projectiles et air control de nos avatars semble bien calibré et les effets visuels et sonores fonctionnent bien. Malheureusement plusieurs tares viennent ternir le tableau. Premièrement, tous les tirs ne sont pas aussi satisfaisant les uns que les autres, la faute à ce système à la Smash Bros. Un tir particulièrement bien placé après avoir anticipé parfaitement le déplacement d’un ennemi pouvant se traduire par une simple montée de la barre de l’adversaire. Deuxièmement les cartes sont très exigues et de nombreux monticules bloquent les projectiles et les lignes de tirs. Résultat, les joueurs ont tendance à se rentrer dans le lard au corps à corps, ce qui n’encourage pas du tout la visée ou l’anticipation. Ce constat n’est pas aidé par la caméra à la troisième personne qui rend régulièrement l’action brouillonne.

Côté contenu 5 modes de jeu et 10 cartes sont prévues pour le lancement, ce qui est très appréciables, même si les modes que nous avons pu essayer nous ont semblé un peu convenu. Deathmatch, capture de drapeau et récolte de pièces étaient à l’honneur. Cependant son concept seul permet d’offrir une approche plutôt neuve pour le genre.

Rocket Arena n’entend pas révolutionner l’arena-shooter mais tente plutôt une approche plus accessible. Son melting pot d’influences diverses, piochant allègrement des idées chez Quake, Super Smash Bros et les Hero-Shooter du moment se veut accessible et plutôt agréable. Classique dans ses modes de jeu, son exécution suffit à apporter un angle original aux poncifs du jeu de tir. Cependant, l’architecture des cartes présentées et une caméra régulièrement prise en défaut ont entaché notre prise en main. Espérons que le contenu encore à découvrir ne souffre pas des même écueils car la concurrence est particulièrement rude.

Rocket Arena sera disponible le 14 juillet et supportera le cross-play entre toutes les plate-formes. Il sortira sur Xbox One, PS4 et PC

Mis à jour le 22/06/2020 à 17:38
Profil de Aubin_Gregoire,  Jeuxvideo.com
Par Aubin_Gregoire, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC PlayStation 4 Xbox One FPS Final Strike Games EA Nexon Futuriste

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
dana69
dana69
MP
le 19 juin à 13:19

Ca m'arrange pas trop le XXXXXX prochain.

j'aurais préféré une sortie le YYYYYY prochain mais bon :-p

Lire la suite...
forLanCS
forLanCS
MP
le 19 juin à 13:05

Ca resemble à un f2p mobile sauf que la ça coûte 30euros :-d

Lire la suite...
Ouaisgro
Ouaisgro
MP
le 19 juin à 10:33

First

Lire la suite...