Menu
Mount & Blade II : Bannerlord
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières vidéos de jeux / Gameplay / Mount & Blade II : Bannerlord / Vidéos Mount & Blade II : Bannerlord /

Gameplay : Mount & Blade II : Bannerlord - Chemin de croix pour les novices ? Notre journal de bord en vidéo

Chargement du lecteur vidéo...
Gameplay Mount & Blade II : Bannerlord - Chemin de croix pour les novices ? Notre journal de bord en vidéo
15074 vues
PC PS4 ONE
Partager sur :

Nous vous proposons aujourd'hui de suivre les premières heures d'aventure de Fifremoute, personnage créé par Panthaa, explorant pour la première fois Mount and Blade 2 : Bannerlord. Il ne s'agit en aucun cas d'un test, mais bien d'un journal de bord, en vidéo, qui vous prpose de suivre les aventures de Fifremoute et aussi de voir ce qu'un noob du genre ressent lorsqu'il touche pour la première fois à la franchise.

Mount & Blade II : Bannerlord est disponible en early access sur PC

SCRIPT DE LA VIDEO :

Tout comme moi il est très probable que des proches vous aient déjà parlé de Mount & Blade genre “tu verras c’est incroyable” mais que vous n’ayez jamais eu le courage de le lancer. Après tout, le titre a la réputation d’être un peu rustre et de prendre de l’ampleur grâce aux nombreux mods d’une communauté très actives. Alors, quand un second épisode sort, Mount & Blade 2 : Bannerlord, en fin mars 2020, on a qu’une envie c’est d’essayer par soi même pour voir si on adhère. J’ai donc tenté l’expérience, en totale noob de la saga, et voici mon histoire…

J’ai donc commencé mon aventure en paramétrant tout en mode réaliste. Après tout je suis un joueur aguerri, et je ne veux pas qu’on me facilite trop la tâche… Vous allez le voir, c’était une grossière erreure de débutant. Commencez en facile ou en très facile, jamais en réaliste. Je crée mon personnage, qui s’appellera comme d’habitude Fifremoute, avec un jeu de mot que je ne souhaite pas expliquer tant il craint. Fifremoute c’est un jeune maraudeur des pays du sud, on a les mêmes cheveux et il est expert à l’arc et à l’équitation. On lui bâtit une side story genre d’où viennent ses parents et tutti quanti, mais le principal attrait de tout ça c’est évidemment que ça va modifier ses statistiques.

Je débarque ensuite dans un ensemble de tuto, et là c’est le choc. Je me retrouve face un TPS médiéval à la lourdeur qui ferait pâlir les jeux plus arcades, sortis depuis, genre War of the Vikings, War of the Roses, sans même parler de Mordhau. Après les tutos et surtout après avoir compris que les coups résultent d’un mouvement de souris suivi d’un clic pour valider l’orientation du coup, je sors du camp d'entraînement et découvre mon futur terrain de jeu. Une immense map en 3D, avec des tas de fiefs, royaumes, groupements en mouvements, villages, châteaux et autres villes portuaires. L’envergure du jeu est tout de suite annoncée et on se rappelle qu’au lancement on nous propose solo ou multi, ce qui laisse présager une durée de vie juste hallucinante.

C’est aussi important de préciser que le jeu est très souvent mis à jour sur sa première semaine. Par exemple, en relançant une partie depuis cette première épopée, j’ai trouvé pas mal de tutoriels, qui, il me semble, n'étaient pas du tout présents sur ma première aventure débutée quelques heures seulement après la sortie du jeu. Comprendre qui donne les quêtes, diriger un premier combat de troupe : j’ai dû deviner comment faire. Et ça, avec l’aspect très old school et un peu rustre du jeu, doublé d’un état de finition early access parfois franchement abusé, n’était pas forcément un plaisir. Vous voilà prévenus, mais rassurez-vous, les tutos sont désormais bien là pour pas vous perdre au tout début. Durant ma première heure de jeu, je rencontre les premiers PNJ dans les villages, on accepte les quêtes, on explore le journal de quête et on se ballade sur la map, constatant qu’en avançant on fait avancer la partie de tout le monde. J’apprend à acheter des troupes dans les villages, à prendre des céréales pour qu’ils mangent durant les journées de travail, c’est important pour garder du moral, et faire en sorte que tout le monde soit en bonne santé et récupère vite après les combats. Et d’ailleurs, les combats, ils arrivent assez vite. Je me retrouve lors de mes premières batailles, en difficulté réaliste je rappelle, dans un petit village ultra sombre, aux commandes d’une demi-douzaine de types, face à quelques pillards armés de haches. Sauf que comme j’ai pas eu les tutos, je sais absolument pas comment les diriger. Assez vite, je repère petit 1 2 3 4 qui servent à sélectionner les types de soldats, et les F1 F2 F3 F4 F5 qui permettent de donner des ordres, en cascade, qu’on doit ensuite cliquer pour donner la destination, genre petit 1 pour sélectionner le groupe d’archers, F1, F2 pour me suivre, puis petit 2 pour le groupe de fantassins, F1, F3 pour charger. Bon ça j’arriverai à le faire plus tard… Pour l’instant c’est plutôt, heuuuu compagnon, poste toi ici, soldats postez vous ici, et moi j’avance et je meurs. Parce que pendant qu’on installe la bataille, il faut aussi faire gaffe à notre personnage, Fifremoute, lui aussi sur le terrain pour couper des têtes et soulever des octogénaires. Et autant vous dire que c’est pas évident de toucher des ennemis quand on est à cheval. A vrai dire ça doit être tout aussi difficile dans la vraie vie, mais on est sur un jeu vidéo et j’ai plus souvent l’impression de me lancer et de manquer ma cible avec honte que de me sentir général des légions Felix, guidant mes hommes vers la victoire…

Je fini souvent à terre, mes hommes fuient le combat ou se rendent, et je perd. Car c’est la difficulté que j’ai choisi... Et comme on est dans le tuto, ça compte pour du beurre et on me propose systématiquement de recommencer. J’arrive à dompter tant bien que mal le système, battant lors de batailles… épiques… les bandits, et réussissant à faire un raid à peu près silencieux sur une caverne de voleurs.

J’y rencontre leur chef qui me provoque en duel. J’accepte, sans avoir trouvé comment changer d’arme et du coup… bah il me one shot. Bon c’est aussi en partie parce que je n’avais pas compris qu’il fallait se reposer quand on est blessé. En faisant ça dans les villes, on fait défiler le temps, puisque tout se mesure en journées, on a d’ailleurs la date en bas de l’écran et certaines quêtes doivent être réalisée en quelques jours seulement, là où d’autres vous priveront de troupes pendant par exemple une semaine si vous venez en aide à une rébellion en leur prêtant des hommes.

Je retourne à ma caverne, occire le chef avec mes troupes, par sécurité, et on m’apprend que je suis victorieux et que j’ai terminé le tutoriel. A moi le vrai jeu !

Et comme on peut s’en douter, l’aventure nous propose des quêtes initiatiques bien plus vastes désormais. Je dois former mon clan en amassant de l’or, des troupes, de la renommée et en recrutant un héros, mais je dois aussi interroger des nobles au sujet d’un mystérieux artefact que j’ai récupéré dans le tutoriel.

Au passage, face aux textes anglais, un peu costauds, je décide de récupérer un patch amateur, supposé traduire 80% du jeu, et je constate que la communauté est déjà en effervescence totale autour du jeu. Certains streamers comme Aiekillu, féru de sandbox et autres survival craft, postent des vidéos de batailles rangées qui donnent furieusement envies, tandis que les collègues de ma compagne lui disent qu’ils viennent de payer la dote pour un mariage ingame, et qu’ils sont au service de tel ou tel seigneur. J’ai hâte d’atteindre ces étapes, qui me semblent stratosphériques, à moi, jeune Fifremoute équipé comme un paysan et commandant une escouades d’éclopés. Je décide donc de partir en mode roleplay et d’explorer les villages moi même. Ils sont assez variés et représentent bien leur situation géographique, les villes médiévales dispose de beaux bâtiments, tandis que les villages dans les steppes glacées vous mettent les pieds dans la neige. Et si la reproduction est fidèle, on est bien moins immergé par les PNJ. Eux ne font pas grand chose, et qui sont parfois…. mis en ligne… carrément. En plus de ça, les notables, donc les PNJ susceptibles de vous filer des quêtes ou des troupes à recruter, ont généralement rien à vous dire. C’est genre “ah bonjour”, “Bonjour, je peux vous poser une question ?”, “oui”, “non, rien, laissez tomber”. Ca me dissuade totalement d’explorer ces grandes villes où les PNJ sont longs à atteindre. D’ailleurs, comme j’avais pas de tuto sur ma première partie, j’ai fait mes premières quêtes sans savoir qu’on peut révéler à tout moment la position des PNJ avec la touche Alt. Du coup, je demandais aux paysans du coin s'ils savent où se trouve tel notable, et ils m’y conduisaient… avec un pathfinding totalement immonde… Certains même pouvaient me conduire à eux même, un concept plutôt étrange, doublé d’une traduction très google trad qui transforme “there he is” en “ici il et”. Mais bon on va pas chipoter c’est déjà énorme d’avoir une traduction, même approximative, quelques jours après la sortie, la commu est hyper active sur le jeu. Je constate aussi que si les villages ont très peu de zones intéressantes, les villes proposent quant à elles des arènes avec une super ambiance, mais aussi une salle du seigneur, plutôt vide, ou encore une taverne dans laquelle on s’enjaille totalement. Très vite, pour gagner du temps, on explore même plus les villes, et on se rend directement aux points d'intérêt via la map globale...

Au gré de mes voyages, on m’offre une quête : “famille en guerre”, et j’y découvre un autre système : la persuasion. En effet, je dois accompagner un type dans une autre ville et veiller sur lui pendant une confrontation contre un autre type qui veut le tuer, pour se faire justice lui-même. Une histoire classique du moyen âge. Je me dis chouette j’avais justement mis quelques points en persuasion de mémoire, sauf que j’ai eu beau utiliser toutes les options de dialogue, et marquer un premier point, la suite de la persuasion était de base impossible. Le type que je protégeais s’est fait buter sans que je puisse rien dire, rien faire, et la quête était un échec avant même que je ne m’en rende compte. Un peu raté pour une première mission de persuasion, généralement quand on présente un nouveau système, on peut réussir… Ce que j’ai compris après coup, c’est que la quête Famille en Guerre, reviendra assez souvent, dans d’autres villes, avec d’autres PNJ, et peut être à d’autres étapes de votre progression, ce qui vous permettra d’être meilleur en persuasion et en charme, ou carrément de vouloir dégainer votre épée pour défoncer les types contre qui vous argumentez. N’oubliez pas, le jeu est un sandbox, ça veut dire que la trame est très légère, et que c’est à vous de créer votre aventure, par vos choix et vos erreurs.

Face aux échecs répétés et aux combats qui en mode réaliste ne me laissent aucun répit et de maigres possibilités de victoire, je me retrouve très vite sans le sou, et sans armée, mes hommes ayant préféré fuir le combat, et je me fais donc capturer. Trimbalé pendant plusieurs jours, on finit par me laisser partir. Je vais en ville pour me reposer, et je me dis qu’il est temps de tenter quelque chose : une attaque sur le village, même tout seul, pour forcer les notables à me céder leurs hommes. Manque de bol, j’échoue, et je me retrouve blessé et sans argent, mais je peux quand même me reposer dans la ville que je viens d’attaquer ce qui est… étrange ?

La suite n’est qu’une succession d’embrouilles et d’embuscades de pillards qui me trimbalant à travers la totalité des royaumes. Ca me permet de rencontrer quelques nobles, qui me parlent de mon artefact, ils sont généralement à la tête de grandes armées et sillonnent les terres à la recherche de gros combats.Finalement on perçoit une énorme ressemblance entre le jeu et la phase 1 de Spore ou Agar.io, dans le sens où le but est de grossir et d’absorber plus petit que soi. Las d’être un looser, je fini par provoquer en duel un des nobles avec son armée rutilante de plusieurs centaines de soldats, histoire de m’offrir un dernier combat mémorable, un dernier cri de rage avant d’abandonner ce mode réaliste qui décidément ne fait pas de cadeaux...

Voilà pour mes débuts en réaliste dans Mount & Blade 2 : Bannerlord, j’ai donc relancé en mode très facile, et ça rend le jeu bien plus accessible, voire même un peu trop. Désormais, j’amasse des pièces d’or en revendant les prisonniers et l’équipement gagné au combat, j’ai reconstruit mon clan avec une trentaine de soldats de haut niveau que j’ai fait évoluer et qui me suivent, moi et mon stuff accumulé au gré des batailles. C’est ce mode, ou peut être le mode facile, que je vous recommande pour découvrir le jeu, qui repose sur des mécaniques pas évidentes à cerner de prime abord. J’ai donc fini par m’amuser sur l’aventure, mais impossible de dire si c’est parce que ma découverte en réaliste et sans tuto était un enfer, ou juste parce que le jeu est finalement pas si repoussant que ça pour un noob.Pour vous donner un ordre d’idée, ma première partie m’a occupé plus de 6H en écrivant soigneusement un gros journal de bord à côté, et dans ma seconde partie, avec 2H30 de jeu, j’ai reformé mon clan, juré allégeance à un des royaumes, je peux recruter des héros, et j’ai même réussi à repousser un siège, prenant part à une énorme bataille, même si j’aurai apprécié gérer les remparts du château ou un truc du genre, comme on en voit dans les vidéos de gameplay. Désormais j’évolue, je fais monter mes stats et mes compétences, je recherche dans tout le royaume des nobles que je piste et que je retrouve, et je vois beaucoup mieux tout l’aspect stratégique de l’aventure. Du coup, attention, le jeu est clairement pas pour tout le monde, il est très mal fini pour le moment et le gameplay est assez rude, vous allez potentiellement y passer de très nombreuses heures sans vraiment vous éclater, mais juste en faisant votre propre aventure, qui sera probablement plus mémorables à raconter qu’à jouer, un constat typique des jeux de ce genre. De mon côté je vais définitivement continuer mes aventures sur Mount & Blade 2 : Bannerlord, j’espère que ce carnet de bord du novice vous a plu, je vous souhaite une bonne journée, jouez bien.

Mis à jour le 06/04/2020 à 18:26
Profil de Panthaa,  Jeuxvideo.com
Par Panthaa, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PlayStation 4 Xbox One Action RPG Paradox Interactive TaleWorlds Entertainment Moyen-Age

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
lascampia13
lascampia13
MP
le 19 avr. à 04:55

Il y sera sur One ou pas ? Svp

Lire la suite...
Gimli14
Gimli14
MP
le 08 avr. à 03:35

Chaque jeux Warband extention était différent par son approche en combat que ça soit Viking ,Napoleonic, Warband classic ou With fire and sword. Et je ne dit pas pour les mods en plus donc effectivement ces de l'investissement a long terme. On ne gagne pas de grande bataille en 2 h.

Lire la suite...
josebovetr0d4rk
josebovetr0d4rk
MP
le 08 avr. à 00:54

C'est vraiment conté comme si c'était la première fois que tu touchais à un jeu vidéo tout court dis donc, j'ai débuté sur mount & blade sans aucun tuto j'étais pas perdu à ce point..
Et puis conclure par "le mode de difficulté le plus dur est impossible quand on débute et le mode très facile est très facile".... oh really :hap:

Lire la suite...
megafun89
megafun89
MP
le 07 avr. à 23:07

"J'ai dù tout découvrir par moi-même",
"J'ai l'impression de pas toucher mes cibles c'est frustrant"
"En général quand on présente un système pour la première fois on le réussit direct"
"J'aurais aimé avoir le contrôle des murs comme dans les vidéos"

J'espère vraiment que le jeu ne cèdera jamais face à ce genre de frustrations... 🙏 C'est justement ce qui le rend le jeu si crédible et si prenant sur la durée. Les rôles play et les jeux non assistés sont rares sur le marché, pourvu que celui-ci résiste un peu à l'assistanat ambiant.

Concernant les châteaux on ne dirige que ce que l'on commande, y participer ne suffit pas. Encore une fois c'est très bien ainsi et c'est bien plus crédible.

Enfin pour les PNJ je trouve un peu dommage le coup de projo là-dessus, car le jeu sort tout juste en Early et on sait tres bien que les PNJ non-essentiels sont souvent la dernière chose intégrée à un jeu... La preuve avec ces PNJ en ligne clairement prêts à être dispatchés. Il ne sera pas dur pour les dev de les dupliquer ensuite en changeant deux, trois vêtements...

Après comme tous les Mount and Blade (malheureusement) il est clair que le jeu sort avec déjà un certain retard technique sur le gameplay ou le visuel. Mais il est encore à ce jour le seul à offrir un tel niveau de rôle play et d'aleatoire à une époque où les jeux sont devenus de simples produits de consommations jetables... Et le studio développeur n'est pas un big studio non plus...

Lire la suite...
scarfacemperor
scarfacemperor
MP
le 07 avr. à 14:31

Il est possible de tuer des nobles ennemis au combat au lieu d'avoir 30% de chances de le capturer (pour les laisser partir et à terme être vu comme le messie par la moitié du royaume) ? :fou:

Pourquoi ais-je la musique de Crusader Kings II en tête ? :hap:

Lire la suite...
Commentaire édité 07 avr., 14:32 par scarfacemperor
PrittOriginal
PrittOriginal
MP
le 07 avr. à 13:48

Superbe article. :merci:

Lire la suite...
Yiro
Yiro
MP
le 07 avr. à 11:39

Réaliste... T'es un casu arrête :-)))

Lire la suite...
Gingerjack
Gingerjack
MP
le 07 avr. à 09:49

Moi j'ai hâte de voir les mods de malade qu'on va avoir sur Bannerlord :

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 06 avr. à 23:12

Tu as mis le pied à l'étrier, bienvenu dans la communauté Pantha

Lire la suite...
Capoupacap2403
Capoupacap2403
MP
le 06 avr. à 21:25

Super vidéo pantha, c’est un super format !

Lire la suite...
Top commentaires
Oubli
Oubli
MP
le 06 avr. à 19:30

Bravo Pantha pour ton travail et l'investissement que tu y as mis.

Je rajouterai juste, même si tu as survolé le sujet, qu'il ne faut pas oublier que l'intérêt du jeu ne ce situe aucunement dans l'histoire ou les dialogues mais bien dans l’ascension de son personnage pour gagner des échelons, en commençant comme un paysans, puis briguant, puis soldat, puis valet ou riche commerçant pour finir seigneurs de plusieurs terres en levant d'immenses armées par exemple

Un point aussi sur le gameplay, il est lourd au début lorsque les compétences du personnages sont basses, une fois développées les attaques et le déplacement du joueur sont bien plus rapides et fluide
C'est aussi l'un des rares jeu à avoir une hitbox parfaite, si votre lame ne touche pas réellement la cible même au cm près, ça ne lui fera aucun dégâts, si votre épée touche un arbre elle s'arrêtera contre celui ci.
C'est beaucoup de petits détails comme ça qui rendent le gameplay intéressant.

Voilà autrement tu as dis tous les fondamentaux ;)

Et patch Fr 100% pour ceux qui veulent : https://www.youtube.com/watch?v=UR6A6Fzke44

Lire la suite...
Commentaire édité 06 avr., 19:38 par Oubli
vance640
vance640
MP
le 06 avr. à 19:45

Jouer en réaliste implique de faire (au début) des choses assez inintéressantes comme se monter une armée de gros bras avec patience et "grinder" les petits fight pour perdre le moins d'hommes possibles..
Une fois à la tête de 40 vaillants gaillard et d'un stuff perso tier 5 on peut dire que le jeu commence et devient fun :)

Lire la suite...