CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Divinity : Original Sin - Enhanced Edition
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Divinity : Original Sin - Enhanced Edition
Appréciations du jeu
19
L'avis de la rédaction
17.1
L'avis des lecteurs (50)
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount ONE 24.95€ Amazon ONE 36.00€ Cdiscount ONE 39.90€ Rakuten ONE 53.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - Larian sublime son RPG

102 824 vues
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
mrderiv - Journaliste jeuxvideo.com

Kickstarté avec panache, soutenu par une horde d’amateurs de RPG à l’ancienne, doté d’une écriture solide, d’un gameplay aux petits oignons et d’idées à tout va, Divinity Original Sin (ou DOS pour les intimes) s’est taillé une place de choix dans la prestigieuse liste des jeux de rôle que l’on citera en exemple pendant longtemps. Soucieux autant de son jeu que de sa communauté, les belges de Larian Studio ont pris le temps de recueillir les différentes suggestions des joueurs et de la presse spécialisée pour peaufiner leur RPG afin de proposer au public une version revue et corrigée en profondeur nommée Divinity : Original Sin Enhanced Edition (ou DOS EE). Une déclaration d’amour qui s’accompagne aujourd’hui d’une ouverture à un nouveau public, celui du marché des consoles de salon de dernière génération (PS4 et Xbox One). Amis PCistes, ne vous sentez pas lésés puisque cette version arrive en même temps sur vos machines sous la forme d’une refonte gratuite pour peu que vous possédiez déjà le jeu. Adapter un RPG de cette trempe sur consoles, bonne idée ou décision casse gueule ? On fait le point sur la question dans ce test.

La plus fine gachette de Rivellon

Divinity : Original Sin Enhanced Edition nous prouve qu’un studio composé de développeurs passionnés peut continuer à améliorer son produit plus d’un an après sa sortie commerciale. Dresser la liste de toutes les modifications apportées au jeu serait une tâche compliquée tant elles sont nombreuses. Parfois subtiles comme pour l’écriture de certaines quêtes remaniée et parfois bien plus visibles comme pour l’interface repensée ou encore le mode co-op local en écran splitté. Fraise sur un tiramisu déjà bien appétissant, l’adaptation sur consoles d’un RPG à l’esprit old school pouvait avoir de quoi faire peur aux amateurs du genre. Comment transposer un maniement clavier / souris historiquement lié à ce type de jeux vers un support manette sans pour autant lui faire perdre en jouabilité ? La réponse nous est fournie de bien belle manière par Larian avec un modèle du genre en la matière. C’est en effet un pari réussi haut la main, jouer à Original Sin avec un pad se montre tout aussi agréable que sur PC. Que les choses soient bien claires, le combo clavier / souris offrira toujours plus de rapidité sur certaines actions (sélection d’une capacité, placement d’un effet au sol etc.), la chose est indéniable. Mais force est de constater que le gameplay s’adapte diablement bien à la manette.

Les contrôles à la manette sont un exemple en la matière

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version subliméeDivinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée

C’est avant tout le résultat d’une attribution intelligente des boutons et des sticks aux différentes actions. On dirige nos personnages avec le stick gauche, la barre des capacités s’active avec une simple pression du bouton Y ou triangle et l’on sélectionne ses techniques le plus simplement du monde grâce à la croix directionnelle. C’est fluide, adapté au gameplay du jeu et la disparition du pointeur de la souris ne se fait même pas ressentir, même en situation de recherche d’éléments planqués dans le décor ou en phase de loot intensive. Car cette version a la bonne idée d’introduire un ingénieux système de fouille de zone qui permet d’afficher en une simple pression maintenue l’ensemble des objets à ramasser ou avec lesquels nos personnages peuvent interagir. C’est un gain de temps considérable tant l’environnement d’Original Sin déborde de choses à looter et de bidules à chaparder.

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée
Le loot de zone, un ajout vraiment utile pour tout chaparder.

Le joystick droit offre désormais la possibilité de faire pivoter la caméra sur 360 degrés, une fonction autorisée dans la version PC, mais via une option à activer au risque de subir quelques bugs d’affichage. Ici, les rotations sont gérées sans embûches et offrent le loisir d’admirer les graphismes de Rivellon rehaussés pour l’occasion de quelques effets supplémentaires que l’on retrouve aussi dans le prototype jouable de Divinity Original Sin 2 (dont notre aperçu est à consulter ici-même). Animations retravaillées, affichage de certains sorts redynamisé, jamais Original Sin n’aura autant brillé à l’écran. Ces modifications graphiques s’accompagnent aussi d’une refonte radicale de l’interface du titre, désormais en accord avec son portage console. Si la transition entre nos différentes capacités gagne en souplesse grâce à des barres de raccourci plus accessibles, c’est tout l’accès aux différents panneaux et menus du jeu qui se voit repensé dans le bon sens.

Découvrez notre Gaming Live consacré à la jouabilité manette

Une interface repensée

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée
L'accès aux différents menus du jeu se fait de façon simplifiée

D’une simple pression de la gâchette supérieure droite de la manette, on ouvre désormais un panneau d’accès rapide aux différents menus du jeu. Feuille de personnage, inventaire, journal des quêtes, interface d’artisanat, tout tombe sous la main en quelques secondes. Tous les panneaux ont d’ailleurs subi quelques modifications visant à améliorer leur lisibilité et à accroître leur fonctionnalité. Il serait bien trop long de dresser la liste de la totalité de ces évolutions, mais on pourra par exemple citer la possibilité d’aller piocher automatiquement dans l’or d’un autre personnage de sa troupe (de deux à quatre joueurs on le rappelle) si jamais nos propres réserves ne sont pas suffisantes lors d’un achat. Le joueur se retrouve en ce sens moins confronté à certaines lourdeurs héritées de l’orientation old school du jeu. La chose se ressent tout particulièrement sur le nouveau panneau d’artisanat qui offre enfin un accès simple et intuitif aux différentes recettes découvertes par nos héros.

On a aussi apprécié la capacité d’empiler à tout moment les menus d’un personnage sur ceux d’un autre afin de gagner une nouvelle fois de précieuses secondes dans la navigation au sein de l’interface. Nul besoin de quitter l’inventaire de votre mage pour accéder à celui de votre guerrier puisqu’il suffit d’appuyer sur la gâchette supérieure gauche et de sélectionner un autre personnage. Pour finir sur ce point, le journal de quêtes gagne lui aussi en clarté même s’il reste encore perfectible à notre sens par manque d’options de classement des missions en cours.

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version subliméeDivinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée

Deux joueurs d’Original Sin sont sur un canapé

Suffisamment rare pour mériter un paragraphe entier, DOS : Enhanced Edition nous gratifie d’un nouveau mode co-op en écran splitté. Dynamique, l’option permet à un second joueur de rejoindre la partie à la volée en connectant une seconde manette à la console. Si le titre de Larian proposait dès sa sortie un mode multijoueur en ligne (conservé dans cette version), l’opportunité d’explorer Rivellon à deux sur le même canapé devrait en réjouir plus d’un. Balade en duo, exploration des moindres recoins des donjons et bien sûr combats en binôme pour profiter au mieux des interactions entre les capacités, la chose se fait avec une facilité absolue. Jouez ensemble et l’écran n’affichera qu’une image unique, décidez de vous éloigner un peu pour vous répartir les objectifs et l’écran se scindera en deux de façon automatique. La fonction s’accorde de façon naturelle avec l’esprit même du jeu, en co-op certes, mais autorisant tout de même deux joueurs à se la jouer perso dans leurs actions. Avis aux myopes et autres porteurs de lunettes, ne comptez pas jouer très éloigné de votre écran car DOS est un jeu où la lecture de nombreuses petites lignes de texte est omniprésente.

Notre Gaming Live en co-op locale, à deux, c'est toujours mieux !

Enhanced jusqu'au bout du gameplay

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée
De nombreuses capacités ont été revues et corrigées

Le gameplay du titre n’en est pas en reste avec l’arrivée de nombreuses refontes sur les sorts, les armes et la difficulté générale du jeu. Celle-ci se dote d’un nouveau mode hardcore réservé aux fous audacieux où la mort du groupe signifie la suppression pure et simple de la sauvegarde. Un mode tactique apparaît lui aussi, il augmente le nombre d’adversaire et leur propension à utiliser des techniques plus avancées. On note aussi l’arrivée de baguettes, une nouvelle arme offrant aux builds sorciers de nouvelles perspectives vis à vis des classiques bâtons. Bonne nouvelle aussi pour les amateurs de fourberie et de backstab puisque le dual wielding (capacité de porter deux armes) fait enfin son apparition. De façon générale, une bonne partie des capacités est passée à la moulinette du rééquilibrage ; les doublons et autres sortilèges à l’utilité discutée ont été purement supprimés pour laisser place à de la nouveauté. L’idée est de redonner un nouveau souffle au contenu de milieu et de fin de jeu, là où les joueurs commençaient à avoir fait le tour du propriétaire du côté de leurs techniques. Voilà pourquoi de nouveaux sorts de maître débarquent dans l’aventure. Puissants, ils s’adressent à des personnages avancés, coûtent chers mais se révèlent particulièrement dévastateurs et utiles en combat.

Le panel d’objets à acquérir a lui aussi quelque peu évolué avec l’introduction de plus de loot utile sur les ennemis, de nouvelles armes et armures rares et des marchands au stock bien plus fourni en babioles de qualité supérieure.

Un point sur la version PC
Il nous semble important de signaler que la version PC et Mac de cette Enhanced Edition ne prend pas la forme d’une grosse mise à jour à appliquer sur son jeu, mais bel et bien d’un nouveau téléchargement. Pour faire simple, vous vous retrouverez bientôt avec deux jeux Original Sin dans votre bibliothèque, celui de base et cette nouvelle version. Les modifications opérées par cette refonte sont telles que Larian a décidé de la rendre indépendante de la version d’origine. Sauvegardes et progression ne sont en ce sens pas exploitables dans cette nouvelle mouture, il sera donc nécessaire de repartir à zéro pour refaire l’aventure. Les nouveaux acquéreurs feront de leur côté l’acquisition directe de la version améliorée. Dotée de toutes les spécificités des versions consoles, la version PC en profite pour optimiser son moteur graphique avec une gestion complète des coeurs de nos processeurs traduite à l’écran par une réduction significative des temps de chargement. Bien évidement, on le répète encore, la mise à jour est entièrement gratuite sur PC. Elle nous rappelle la démarche de CD Projekt Red avec ses Enhanced Edition pour The Witcher 1 et 2, une politique gratuite à saluer tant elle fait office de rareté dans l’industrie actuelle du jeu vidéo.

You talking to me ?

Les scénaristes du jeu n’ont pas non plus chômé puisque DOS EE s’avance avec une écriture peaufinée et enrichie de nouveaux dialogues et de PNJ supplémentaires. Leur travail se répercute jusque dans le changement total de la façon de résoudre certaines quêtes grâce à l’apparition de conversations supplémentaires. Plus incisif dans son écriture, cette version a aussi mobilisé une troupe de plus de 40 comédiens de doublage pendant plus de 7 mois pour doubler la totalité des dialogues du jeu. Un travail titanesque pour quiconque sait à quel point Divinity est une franchise qui aime nous faire lire. On se retrouve ainsi avec des PNJ plus vivants que jamais, animant leur texte avec force et conviction dans un anglais aux différents accents agréables à l’écoute. Sans tomber dans le spoil, sachez aussi que la fin du jeu a été totalement réécrite de façon à lui apporter cette petite étincelle d’épique qui lui faisait peut être un peu défaut. Entre ça et les multiples quêtes et dialogues ajoutés, on est bon pour des dizaines d’heures de jeu supplémentaires, mais entre vous et moi, qui s’en plaindrait ?!

Divinity : Original Sin Enhanced Edition - La version subliméeDivinity : Original Sin Enhanced Edition - La version sublimée

Points forts

  • Jouabilité à la manette exemplaire
  • Interface repensée pour moins de lourdeur (qui a dit le craft ?)
  • Mode co-op en ligne et à deux joueurs en écran splitté
  • Le doublage (en vo) de tous les dialogues du jeu
  • Le soin apporté à la réécriture de nombreuses quêtes
  • Une mise à jour gratuite sur PC
  • Combats revu, IA retravaillée, compétences retouchées
  • Techniquement solide
  • On salue la volonté de Larian de peaufiner son projet grâce à l’écoute active de sa communauté

Points faibles

  • Journal des quêtes toujours un brin surchargé
  • On reste toujours pas très fan du pierre-papier-ciseaux pendant les dialogues en co-op
  • Quelques petits bugs persistent ici et là

Il serait bien trop long de vous dresser la liste complète des changements opérés dans cette Enhanced Edition. Ce qui reste sûr, c’est qu’avec cette nouvelle version, Divinity Original Sin frappe un grand et magistral coup pour son arrivée sur consoles de salon. Avec son interface améliorée, sa jouabilité au pad bien partie pour devenir un modèle du genre et ses multiples ajustements de gameplay, cette version ne trahit en rien son label d’édition améliorée. Déjà au panthéon des grands RPG au tour par tour, Original Sin gravit ici une marche supplémentaire. Une véritable preuve d’amour de Larian autant pour sa licence que pour ses joueurs. De quoi ne laisser présager que du bon pour sa suite en chantier depuis maintenant quelques mois. Une aventure divine, tout simplement.

Note de la rédaction

19
17.1

L'avis des lecteurs (50)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC PS4 ONE Focus Home Interactive Larian Studios RPG Multi sur le même écran Multi en coopératif Heroic Fantasy
Dernières Preview
PreviewHogwarts Legacy : On y a joué, est ce vraiment le jeu Harry Potter que tout le monde attendait ? 25 janv., 15:00
PreviewTchia : Ce jeu à la Zelda Breath of the Wild sur PS5 va vous surprendre 19 janv., 18:25
PreviewAtomic Heart : la nouvelle bombe du Game Pass en 2023, on y a joué ! 17 janv., 10:00
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
La vidéo du moment