Menu
The Great Ace Attorney Chronicles
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
The Great Ace Attorney Chronicles
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Tiraxa
L'avis de Tiraxa
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 juillet 2021 à 14:00:02
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Fnac Marketplace Switch 48.48€ Amazon Switch 50.49€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ?

The Great Ace Attorney Chronicles : Notre avis en quelques minutes sur le jeu de Capcom

21 537 vues

The Great Ace Attorney Chronicles, collection de spin-off tirée de la saga de Capcom, marque cette année le grand retour des procès cultes sur PC, PlayStation 4 et Switch. Le jeune avocat Ryunosuke Naruhodo est-il à la hauteur de la réputation de la franchise ?

Convoités par les fans occidentaux, The Great Ace Attorney: Adventures et de The Great Ace Attorney 2: Resolve, respectivement sortis en 2015 puis en 2017, s'exportent enfin hors du sol japonais sous la bannière The Great Ace Attorney Chronicles. Ces deux spin-off regroupés en une collection vous proposent non pas de retrouver le brillantissime Phoenix Wright, mais un ancêtre un poil plus craintif : un certain Ryunosuke Naruhodo. Le jeune héros qui planche encore sur ses cours de droit va expérimenter les tribunaux de l'ère Meiji, avant de se rendre sur les terres anglaises. Un voyage qui nous a largement conquis.

Pas de VF
Malheureusement, The Great Ace Attorney Chronicles n'est pas traduit en français. Un bon niveau d'anglais sera nécessaire pour pouvoir démêler correctement le vrai du faux dans les différentes affaires et comprendre les quelques lignes d'argot prononcées par certains personnages.

Un charmant univers à l'ère Meiji

Le périple de notre apprenti avocat Ryunosuke Naruhodo débute de façon assez cocasse, sur le banc des accusés. Visiblement au mauvais endroit au mauvais moment, le jeune homme se retrouve malencontreusement suspecté du meurtre d'un professeur anglais. Voilà qui tombe vraiment mal, l'Empire britannique venant de signer un traité d'amitié avec le Japon. S'il devra lui-même assurer sa défense, notre héros pourra tout de même être épaulé par Kazuma Asogi, ami d'enfance sage et charismatique qui ne quitte jamais son katana ; lequel n'a visiblement pas de mal à passer la sécurité du tribunal. Au fil de procès toujours plus rocambolesques, vous aurez l’occasion de vous entourer d'autres alliés, comme l'érudite Susato Mikotoba, qui trouvera toujours d'excellents conseils dans ses bouquins ; vous croiserez aussi le chemin d'un certain Herlock Sholmes, version nigaude du personnage fétiche d'Arthur Conan Doyle. Et à la barre des témoins, de véritables caricatures défilent, assorties d'un délicieux lot d'animations qui vous décrocheront probablement un petit rire d'un moment à l'autre.

Aussi l'excitation à l'approche d'un nouveau chapitre restera toujours en partie animée par la découverte de nouveaux personnages hauts en couleur, de l'Européenne au cygne sagement posé la tête en passant par la mamie venue tricoter son pull sur le banc des jurés jusqu'à Van Zieks, notre procureur tout droit sorti de la légende de Dracula. Des protagonistes si excentriques qu'ils transforment le tribunal en scène de théâtre et peuvent facilement faire de l'ombre à notre gentil héros, un poil effacé quand il s'agit d'affirmer sa personnalité ; précisons qu'il n'en reste pas moins tout à fait sympathique.

The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ? The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ? The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ?

Notre histoire plante son cadre à l'aube de l'ère Meiji ; époque qui donne vie à des décors tout à fait charmants, sublimés par une modélisation 3D des personnages. L'écriture est cohérente avec le contexte historique, nos héros s'émerveillant des premières technologies modernes et abordant même les questions de racisme et de sexisme de l'époque. L'ensemble est porté par une bande-son orchestrale impeccable capable d'accompagner nos affaires dans leurs moments de tension. En d'autres mots, The Great Ace Attorney Chronicles est particulièrement séduisant. Si certains effets de flou sont remarqués çà et là, ils peuvent largement être pardonnés par le soin accordé à l'ensemble du jeu.

The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ?

Ryunosuke Naruhodo ne restera pas longtemps cantonné entre les murs de la Cour Suprême de Justice du Japon. Bien vite, il devra entreprendre un voyage à Londres pour affronter de nouveaux défis ; de quoi nous offrir une promenade plutôt dépaysante. Si le titre vous laisse parcourir ses chapitres dans un ordre libre, il serait dommage de perdre le fil d'une intrigue qui met beaucoup de temps à se développer. Et puis ajoutons qu'il est assez plaisant de voir les personnages évoluer tout au long du récit de manière assez cohérente. Le jeu propose globalement un contenu très généreux, disposant de 10 affaires pour une excellente durée de vie de 60 heures minimum. Le format se prête d'ailleurs très bien à une consommation ponctuelle. En prime, vous pourrez aussi découvrir une poignée d'histoires bonus une fois la grande aventure achevée.

Des nouveautés rafraîchissantes

Les procès occupent habituellement une seule journée. Si le premier d'entre eux se montre très dirigiste, il suffira d’être un peu patient pour accéder à toute une palette de nouvelles possibilités. On vous présentera votre carnet de bord, outil indispensable pour feuilleter les profils de vos suspects et analyser les pièces à conviction. Dans les faits, il s'agira généralement d'exposer des mensonges et des contradictions après avoir écouté les versions de plusieurs témoins souvent présents en même temps à la barre. Conséquemment, il sera parfois nécessaire de rejouer plusieurs fois les mêmes lignes de dialogues pour en déceler les failles ; Une mécanique qui peut se montrer par moment redondante si la solution vous manque. Notez toutefois que la difficulté est largement abordable, et qu'un "story mode" vous offre le loisir de passer les conversations et les énigmes à votre place. De manière générale, mieux ne vaut pas être réticent de nature devant les aventures textuelles, les tirades se montrant parfois un poil trop verbeuses, de quoi faire ressentir une légère sensation de lourdeur.

The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ? The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ? The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ? The Great Ace Attorney Chronicles : un procès qui a de l'assise ?

Le titre propose deux nouveautés jamais vues dans la saga et diablement convaincaintes : à Londres, les jurés anglais votent l'issue du procès en lançant littéralement un poids enflammé du côté gauche ou droit d'une immense balance de Thémis. À plusieurs reprises, vous pourrez contredire leurs arguments pour les faire changer d'avis. Cette activité inédite baptisée “Examens de synthèse" apporte une certaine fraîcheur et une pointe de fantaisie. À cela s'ajoute la danse de la déduction, socle du duo que forment Ryunosuke et son nouvel ami Sholmes pour résoudre des enquêtes. Grossièrement, il s'agira d'écouter les déductions complétement absurdes du détective anglais pour ensuite le corriger par de fines analyses. Les séquences offrent des instants toujours très drôles. À côté de cela, il s'agira parfois d'enquêter sur le terrain et d'inspecter les décors, comme cette fois où nous avons pu nous rendre dans les rues de Baker Street sur la piste d'un prêteur sur gage ; une possibilité qui permet d'éviter une dimension trop huis clos.

Enfin un autre aspect assez plaisant constaté au fil des affaires est que le dénouement d'un procès n'est généralement jamais couru d'avance, votre client n'étant pas nécessairement blanc comme neige. Mais force est de constater tout de même que chaque chapitre ne vous passionnera pas de la même manière. Le tout premier, par exemple, constitue un tutoriel bien utile pour les néophytes, mais finit par se montrer bien trop chronophage. D'autres, en revanche, se révèleront passionnants et bien mieux rythmés, agrémentés de leurs rebondissements, des classiques "objections" et de grands coups de poing sur la table.

Points forts

  • Une palette de personnages délicieusement extravagants
  • Des animations géniales
  • Certaines affaires passionnantes
  • La présence du jury et la danse de la déduction, les deux nouveautés de la saga
  • Des séquences souvent très drôles
  • Un contenu très généreux (+60h)
  • Des cinématiques animées et doublées

Points faibles

  • Entièrement en anglais
  • Un rythme inconstant entre les affaires
  • Des dialogues un poil trop verbeux par moment

À ce jour, The Great Ace Attorney Chronicles regroupe probablement les volets les plus aboutis visuellement de la saga phare de Capcom. En outre, cette généreuse collection vous occupera pas moins d'une soixantaine d'heure, vous présentant à une flopée personnalités excentriques, à des affaires passionnantes et à des mécaniques inédites et réussies. Une aventure qui, malgré quelques lourdeurs dans le texte et le rythme, offre un goût très plaisant. Dommage que l'absence de traduction laisse une partie des joueurs sur la touche.

Note de la rédaction

16
17.9

L'avis des lecteurs (7)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Par Tiraxa, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PC Visual Novel Réflexion
Dernières Preview
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
PreviewWorld War Z Aftermath : Une vue FPS pour jouer façon Left 4 Dead ? 07 sept., 16:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
3
New World
28 sept. 2021