Menu
Predator : Hunting Grounds
  • Tout support
  • PC
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PS4 / Predator : Hunting Grounds / Predator : Hunting Grounds sur PS4 / Tests Predator : Hunting Grounds PS4 /

Test du jeu Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ? sur PS4

Predator : Hunting Grounds
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de JeromeJoffard
L'avis de JeromeJoffard
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
27 avril 2020 à 14:55:56
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (59)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten PS4 18.00€ Amazon PS4 20.00€ Amazon PS4 23.65€ Amazon PS4 27.43€ Fnac Marketplace PS4 27.78€ Amazon PC 48.14€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Predator : Hunting Grounds - Notre avis en trois minutes

18 747 vues

Les productions cinématographiques des années 1980 ou encore des années 1990 ont le vent en poupe depuis quelque temps dans le milieu du jeu vidéo. On se rappelle de la sortie récente du FPS Terminator : Resistance ou encore de Friday The 13th, un jeu multijoueur asymétrique signé Illfonic mettant en scène le célèbre Jason Voorhees. Cela tombe bien puisqu'aujourd'hui, nous nous attaquons à une autre production au gameplay asymétrique des papas de Friday The 13th, il s'agit bien évidemment de Predator : Hunting Grounds, un jeu multijoueur opposant quatre commandos au terrible Predator.

Condition de test :
Pour ce test, nous avons eu seulement accès à la version PlayStation 4 du jeu. Il nous est donc impossible de faire un comparatif digne de ce nom entre les deux plateformes, PC et PlayStation 4.

Après une petite excursion dans Mortal Kombat X ou encore dans Ghost Recon : Wildlands, le chasseur extraterrestre aimant dépecer des commandos par dizaines de bon matin dans des jungles luxuriantes, décide d'avoir sa propre production. Un événement que l'on n’avait pas revu depuis 2010 sur consoles de salon ou 2012 sur mobiles. Et pour son grand retour donc, le Predator a décidé de jouer la carte du multijoueur asymétrique. Un système de jeu de plus en plus populaire que l'on retrouve d'ailleurs dans Resident Evil 3 Remake ou dans DOOM Eternal, mais qui a rarement réussi à convaincre. Predator : Hunting Grounds réussit-il à plaire aux amateurs de FPS ou se contente-t-il de satisfaire les amoureux de cette saga née en 1987 ? Réponse dans quelques lignes !

"L'ennemi de mon ennemi est mon ami..."

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Cette nouvelle production d'Illfonic propose deux gameplay diablement opposés. Les joueurs peuvent donc faire partie d'une équipe de quatre commandos ou incarner le célèbre personnage de John McTiernan. Dans le premier cas donc, les soldats en herbe doivent jouer en coopération afin de remplir divers objectifs comme assassiner des cibles contrôlées par l'ordinateur, brûler des cargaisons illégales, rassembler des documents confidentiels ou même prélever des données scientifiques. Malheureusement pour eux, ils sont sans cesse en conflit avec les soldats occupant les lieux et sont surtout pourchassés par un ennemi supplémentaire. Il s'agit bien évidemment du Predator, un ennemi agile dirigé par un cinquième joueur. Pour échapper à ce dernier, les commandos doivent travailler ensemble tout en restant groupés. En effet, à l'image d'un survivant de Friday the 13th ou même de Dead By Daylight, une autre production opposant plusieurs joueurs à un unique tueur, un joueur isolé est une proie facile pour le Predator. Cependant, contrairement aux autres productions citées ci-dessus, les commandos bénéficient d'un arsenal complet. Il n'est donc pas forcément nécessaire de fuir ou de remplir les divers objectifs pour remporter la partie, les héros peuvent riposter et même tuer le Predator en utilisant tous leurs équipements militaires. Pour assurer leur survie, les joueurs peuvent également emporter avec eux des seringues pour récupérer de la vie, des trousses de soins pour soigner leurs collègues, des sacs de munitions et divers atouts permettant par exemple de faire plus de dégâts aux soldats ennemis. Des fonctionnalités bienvenues mettant toujours en avant la coopération entre les joueurs. Toujours pour assurer leurs arrières, les héros peuvent également s'enduire de boue afin de diminuer leur signature thermique à l'image du personnage d'Arnold Schwarzenegger dans le premier film de la saga cinématographique.

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Lorsque vous incarnez le Predator, les objectifs sont bien différents. En effet, votre but est tout simple : il vous suffit de récolter un maximum de trophées ! Pour cela, vous devez attaquer les quatre joueurs incarnant les commandos et les tuer sauvagement en repartant avec leur crâne. Équipé d'une technologie de pointe, le Predator a tous les équipements pour mener à bien sa mission, à commencer par cette vision thermique donc, permettant de traquer ses proies plus facilement. Cet extraterrestre peut également devenir invisible grâce à son camouflage dernier cri ou même grimper aux arbres pour poursuivre discrètement ses victimes ou encore les fuir... Eh oui ! Malgré les nombreuses possibilités offertes au Predator pour mettre à mal ses quatre proies surentraînées, le Predator est avant tout un être qui peut saigner, et comme vous le savez sans doute, "s'il peut saigner, on peut le tuer".

Predator : Hunting Grounds - On chasse du Commando !

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

C'est le premier gros problème de cette nouvelle production. Bien qu'elle arrive à amuser les premières heures surtout lorsque l'on incarne le Predator, le manque d'équilibrage nuit rapidement à l'expérience. Contrairement à Jason Voorhees, un personnage pratiquement invincible instillant la peur par sa simple présence, le Predator d'Illfonic n'inquiète jamais ses adversaires. Predator : Hunting Grounds offre clairement l'avantage aux survivants donnant ainsi l'impression que ce sont les commandos qui chassent le monstre et non l'inverse. Quitte à avoir un déséquilibre dans le gameplay, il aurait été plus pertinent que ce soit le Predator qui soit très difficile à vaincre.

Quel rôle pour l'I.A. ? :
Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, les adversaires contrôlés par l'ordinateur n'apportent rien à la production, si ce n'est de ralentir un tant soit peu la progression de l'équipe des commandos ou d'attirer le Predator. Si ce dernier entend des coups de feu, cela signifie que des commandos ne sont pas loin.

"You’re one ugly motherfucker"

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Malheureusement, ce n'est pas le seul défaut de ce jeu asymétrique. La première chose qui saute aux yeux, tout du moins sur PlayStation 4 - on le rappelle, nous n'avons pas touché à la version PC du titre - est la qualité graphique du soft. On peut le dire... le jeu est moche et souffre d'un aliasing prononcé. Les textures scintillent, les éclairages des différents spots lumineux sont presque opaques et la direction artistique n'est pas fabuleuse. Si ce n'était que cela, ça irait - le titre ne profite pas du même budget qu'un triple A - mais ce n'est pas le cas. La production est aussi très mal optimisée. Le jeu ne tourne pas à 60, ni à 30 fps d'ailleurs, ce qui peut parfois donner la nausée, surtout en vue FPS, lorsque l'on incarne un commando.

D'autres problèmes s'invitent dans la partie, à commencer par un matchmaking capricieux. Même si les développeurs insistent sur le fait que cela sera corrigé dans les prochains jours, pour l'instant, il est difficile de trouver des parties instantanément, surtout s'il l'on cherche à jouer le Predator. Des bugs s'immiscent également empêchant parfois notre monstre d'attaquer ou nous obligeant même à relancer le jeu. Des problèmes de caméra subsistent aussi lorsque l'on invite notre monstre préféré à se réfugier dans une petite maison. Un conseil, si vous voulez survivre en tant que Predator, n'attaquez jamais votre proie dans un lieu étroit.

Predator : Hunting Grounds - On tente de survivre tant bien que mal

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Du fan service à gogo

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Au final, à l'image de Friday The 13th : The Video Game qui reproduit les exécutions iconiques de Jason Voorhees ou même les lieux emblématiques de la saga, Predator : Hunting Grounds s'adresse exclusivement aux fans de la saga et plus particulièrement du tout premier film. Véritable hommage à ce dernier, le jeu multijoueur n'hésite pas à multiplier les clins d'œil en reprenant par exemple les musiques composées par Alan Silverstri, ainsi que quelques citations cultes comme "T'as pas une gueule de porte-bonheur". Eh oui, il y a même un doublage français !

Le titre propose également aux joueurs un large éventail d'objets pour personnaliser son commando, mais aussi leur Predator. Même si on regrette de ne pas retrouver les têtes connues (Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Danny Glover...) ou tout du moins leur personnalité, retrouver les différents casques et carrures des différents Predators de la saga cinématographique est un énorme plus. Il est même possible d'incarner le Predator de 1987... enfin, si vous avez pris le temps de précommander le jeu. Les différents objets de personnalisation peuvent se débloquer en ouvrant des lootboxes ou en les achetant avec la monnaie du jeu : le véritanium. Pas d'inquiétude, cette monnaie s'obtient très rapidement en terminant des parties par exemple, ou en la ramassant en jeu.

Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?Predator : Hunting Grounds – Un jeu multijoueur asymétrique convaincant ?

Cependant, malgré les skins à débloquer, la dizaine d'armes à utiliser, les deux gameplay aux objectifs opposés et les nombreuses classes de personnages, qui cela dit, n'apportent que peu au gameplay (les classes permettent seulement de courir un peu plus vite ou d'être un brin plus résistant), le titre donne l'impression de tourner en rond. Predator : Hunting Grounds est avare en contenu. Il propose seulement aux joueurs de s'affronter sur trois cartes différentes. Des cartes de taille réduite et qui malheureusement, se ressemblent toutes. En effet, le jeu se contente de reproduire l'imagerie du premier film et oublie ainsi de proposer au Predator de combattre dans la ville de Los Angeles, dans un vaisseau ou même une pyramide extraterrestre.

Points forts

  • Chasser façon Predator
  • Des clins d'œil par dizaines
  • De nombreux outils pour personnaliser notre Predator et nos héros
  • Une bonne spatialisation du son

Points faibles

  • Un mauvais équilibrage, les commandos ont clairement l'avantage
  • Un contenu famélique
  • Particulièrement moche
  • Aucune tension
  • Les soldats I.A. n'apportent rien
  • Un matchmaking pas encore au point
  • Des bugs multiples et une mauvaise optimisation
Sans grande surprise, Predator : Hunting Grounds est avant tout une production s'adressant exclusivement aux fans de la saga cinématographique. Il se contente donc du minimum syndical pour mettre en place son seul et unique mode de jeu opposant quatre commandos à la célèbre créature. C'est d'autant plus dommageable puisque la production apporte avec elle un arsenal complet et de petites idées plus que bienvenues, comme enduire de boue son soldat et une coopération poussée. Mais malheureusement, il ne suffit pas de faire du fan service de qualité et d'amener quelques idées ici et là pour offrir aux joueurs une production digne de ce nom. Espérons que le jeu s'améliorera en proposant par exemple des cartes plus variées et en optimisant la formule : équilibrage, fluidité de jeu. En attendant, nous préférons relancer une partie de Friday The 13th : The Video Game, qui malgré ses nombreux défauts, proposait une meilleure expérience de jeu.

Note de la rédaction

10
11.2

L'avis des lecteurs (59)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de JeromeJoffard,  Jeuxvideo.com
Par JeromeJoffard, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter
Dernières Preview
PreviewLes Gardiens de la Galaxie : Aussi bon que les films du MCU ? Il y a 5 heures
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022