CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Sekiro Shadows Die Twice
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
mrderiv - Journaliste jeuxvideo.com

Le contexte : le Japon Sengoku de la fin du XVIème siècle ; le héros, un guerrier froid et solitaire bien décidé à secourir son jeune maître. Voici donc Sekiro Shadows Die Twice, le nouveau bébé des créateurs de la saga des Souls. Bien que dévoilé lors de la conférence Xbox de cet E3 2018, le titre ne bénéficie d’aucune exclusivité constructeur et sortira sur toutes les plateformes (PS4, Xbox One et PC) d’ici le début d’année prochaine. On retrouve Activision au poste d’éditeur pour une collaboration inédite que l’on n'avait pas vraiment vu venir, il faut bien le reconnaître. Cette association inattendue apporte un sérieux vent de diversité au catalogue du géant américain et devrait lui permettre de bénéficier de l’aura d’excellence du studio chapeauté par Hidetaka Miyazaki. Préparez-vous, ça risque de trancher !

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Trailer de gameplay de Sekiro Shadows Die Twice

Octobre dernier, en pleine conférence Sony du PlayStation Experience, les amateurs de productions From Software croisent très fort les doigts dans l’espoir de voir apparaître à l’écran les premières images de la nouvelle production du studio japonais. Soudain, une image surgit des ténèbres, un parchemin, un os, la forme d’un kunaï et une coulée de sang… Serait-ce la confirmation de Bloodborne 2 ou comme certains s’aventurent déjà à le penser, l’annonce d’un revival de Tenchu ? Une seule certitude, From Software tease un projet en cours de développement et nous laisse un seul indice sous forme de message : « Shadows Die Twice ». Le voile est désormais levé et le projet dispose d’un nom officiel, d’un trailer de gameplay, d’une date de sortie et d’un premier aperçu concocté par votre serviteur.

Mais trêve de contextualisation et place aux informations que vous attendez avec impatience sur ce nouveau jeu. Nous avons pu assister à une présentation de gameplay de Sekiro, joué en direct durant une trentaine de minutes par un membre de From Software sur un build PC. On ne s’est pas non plus privé d’arroser les développeurs d’un flot de questions afin d’en apprendre le maximum sur les mécaniques de gameplay d’un titre qui, on peut d’ores et déjà le dire, promet d’être aussi technique que palpitant.

Ninja théorie

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Réalisé par Hidetaka Miyazaki, Sekiro se présente comme un jeu d’action-aventure à la troisième personne comportant certains éléments de jeu de rôle. Le joueur y incarne un ninja plongé au cœur de la barbarie du Japon féodal de la fin du XVIème siècle. Un contexte historique fort, que Form Software entend à la fois conserver pour la mise en place de l’ambiance visuelle du jeu, mais aussi réimaginer à sa guise afin de nous servir une ribambelle de monstres et autres Onis à découper au katana. Premier élément de différenciation par rapport aux précédentes productions du studio, il n’y a pas de création de personnage dans Sekiro, ni même de choix de classe de départ. On y joue un héros prédéfini armé d’un katana en main droite et d’une « prothèse shinobi » en guise de main gauche. Ces deux éléments sont à la base d’un gameplay d’une nervosité encore jamais effleurée dans une production From Software. Une prise en main que l’on sent à la fois héritière d’un certain Bloodborne et porteuse de nouvelles ambitions en matière de dynamisme des combats. Contrairement à ses parents les plus proches, Sekiro ne dispose pas de volet online, il se présente sous la forme d’une expérience purement solo, sans les interactions classiques avec les autres joueurs telles que les messages laissés au sol ou la branche PvP des Souls.

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Tout commence en réalité par un échec, celui de la protection de notre jeune seigneur, enlevé par les membres d’un clan rival qui profitent d’un combat en tout début de jeu pour nous sectionner l’avant-bras gauche. Embêtant pour poursuivre la voie du samouraï me direz-vous… Sauf que le membre perdu ne tarde pas à être remplacé par une prothèse multifonction aussi utile en combat que pratique pour se déplacer dans le décor. Elle dispose en effet d’un grappin à utiliser afin de mettre à profit la grande verticalité des environnements du jeu. Que ce soit pour s’agripper à des arbres, bondir sur des toitures, contourner l’ennemi ou encore prendre de la hauteur durant un combat, cet outil confère une nouvelle dimension aux déplacements.

Le grappin !

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Le grappin ne peut toutefois pas être accroché librement de partout. On l’utilise sur certains éléments spécifiques du décor comme les arbres, les toitures, les rebords, etc, signalés par des marqueurs visuels dédiés, dont le nombre est appelé à varier selon les zones visitées. On nous affirme tout de même que les endroits où utiliser l’outil seront assez nombreux pour autoriser un large panel d’approches. Rapide et agile, notre loup estropié (la traduction littérale de Sekiro) bondit sur les toitures et se faufile telle une ombre dans le dos de ses adversaires afin de les éliminer avec discrétion. From Software poursuit ici l’héritage d’un certain Tenchu avec l’arrivée de mécaniques de furtivité, non-obligatoires pour progresser, mais très intéressantes pour parcourir le titre tel un véritable ninja. S’approcher en silence dans le dos d’un guerrier ennemi permet de l’éliminer d’un seul coup et fondre sur sa cible depuis les hauteurs ouvre la voie à une série de takedown aériens. Il est même possible de se plaquer dos contre les murs afin de se déplacer sans faire de bruit et de surprendre un adversaire depuis un angle pour l’assassiner dans le feutré. Le studio insiste ici sur sa volonté de plonger le joueur dans la peau d’un véritable ninja disposant d’un vaste panel d’aptitudes à mettre à profit selon vos envies sur le terrain.

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Les premiers combats de notre démonstration de Sekiro démontrent à quel point le titre s’inspire de ses aînés tout en définissant ses propres règles. Même si la présence de loot est confirmée par les développeurs, ces derniers insistent sur le fait que l’éventail d’outils disponibles pour le héros sera toujours constitué du combo katana + prothèse. À moins d’une prochaine surprise, il est donc peu probable de pouvoir manier d’autres armes du folklore japonais. La variété des combats est en réalité étroitement liée aux différentes aptitudes de notre avant-bras gauche mécanique. Ce dernier est capable de se transformer en plusieurs outils de combat à choisir en fonction de la situation. Lance-flamme aveuglant, canon, propulseur de shurikens, lourde hache capable de briser les boucliers ennemis, on retrouve dans cette prothèse squelettique un feeling mécanique et organique similaire aux armes à double maniement de Bloodborne.

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Le grappin reste lui aussi utilisable en combat et ouvre la voie à de puissantes attaques sautées. Si les parades au katana jouent un rôle essentiel dans notre défense (et celle des adversaires), l’arrivée d’une touche de saut dédiée transforme le rythme des affrontements en une danse bondissante capable de faire passer Bloodborne (pourtant considéré comme le plus agile des From Software) pour un titre lent et lourd (ce qui n’est entendu pas le cas, entendons-nous bien). Notre héros ne peut pas parer toutes les attaques et doit régulièrement bondir pour passer au-dessus des coups les plus violents. Face à de simples guerriers renégats ou contre des démons plus imposants, on assiste à une véritable démonstration de dynamisme, une nouvelle fois bluffante de technicité. Les fans des affrontements à la Souls peuvent se frotter les mains, on y vu le système de combat exigant, profond, varié et gratifiant qu’ils attendent d’un titre signé From Software.

La bonne posture du ninja

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

ll n’y a plus a proprement parler de barre d’endurance dans le jeu. Cette dernière est remplacée par une jauge de postures qui se vide et se remplit en fonction de nos actions en combat. La posture représente l’équilibre général du personnage. Il est crucial de bien gérer cette ressource afin de ne pas offrir d’ouverture à l’ennemi. Les parades maintenues en consomment une partie tandis que les contres parfaits épuisent la jauge de l’adversaire. Ce dernier est alors vulnérable à certaines attaques puissantes, stylisées et parfois même mortelles. Côté bestiaire, le studio japonais ne semble pas avoir perdu de son talent à créer des créatures difformes tout droit sorties de vos pires cauchemars. Le Japon féodal oriente bien entendu la direction artistique globale du casting. On y retrouve des samouraïs de différents types tels que des archers, des ninjas, des soldats lourds équipés d’armes à deux mains, mais aussi des démons inspirés par le folklore médiéval japonais et des boss dont le premier aperçu laisse déjà supposer une tonne d’affrontements palpitants.

Die again, Try again !

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Reste maintenant à aborder les premiers éléments d’une nouvelle mécanique centrale du gameplay de Sekiro : la résurrection en combat. Le sous-titre du jeu n’est pas un simple effet de style. « Shadows die twice », les ombres meurent deux fois, From Software explore ici une nouvelle approche de la mort avec une mécanique inédite de seconde chance en combat. Les développeurs restent encore assez évasifs sur le sujet et comptent révéler plus d’informations sur cette fonctionnalité au cours des prochains mois. Ce que l’on sait, c’est que lorsque notre personnage meurt en combat, il possède la capacité de se relever d’entre les morts pour reprendre la bataille. La mort se transforme alors en une nouvelle opportunité de défaire vos adversaires et d’apprendre de vos erreurs. Le studio nous indique que ce pouvoir ne peut pas être utilisé à volonté sur le terrain, mais l’on ignore pour le moment à quelles conditions ou temps de rechargement il sera soumis dans le jeu final. On sait en revanche que le joueur ne devrait plus récolter d’âmes sur ses adversaires et que la progression RPG ne passera plus par l’attribution de points de statistiques dans la fiche du personnage. La présence d’un système de soins similaire aux fioles d’Estus ou de sang est par ailleurs elle aussi confirmée par la démonstration du jeu de cet E3.

Sekiro Shadows Die Twice : From Software cuisine sa recette à la sauce samouraï - E3 2018

Un mot pour finir sur la prestation graphique de l’ensemble. Le premier visionnage du trailer lors de la conférence Microsoft laissait entrevoir un titre misant beaucoup plus sur sa direction artistique que sur sa technique pure. C’est en effet notre ressenti une fois face au jeu, même s’il est important de préciser que la modélisation des personnages, leurs animations et la qualité des éclairages n’ont vraiment pas à rougir face aux grosses productions actuelles. Fluide sur cette version PC avec un framerate impeccable à 60 fps, le titre dispose d’une jolie distance d’affichage permettant d’observer sans aucun mal les éléments éloignés du décor. Pratique lorsque l’on sait que la progression dans l’univers ne devrait pas être découpée en niveaux ou chapitres, mais accorder une place importante à l’exploration.

Entre Ghost of Tsushima et Nioh 2, force est constater que le Japon féodal a le vent en poupe en ce moment dans l'industrie. Sekiro peut néanmoins dormir sur ces deux oreilles, porté par son gameplay ciselé par l'un des tous meilleurs studios lorsqu'il s'agit d'action-RPG.

> Retrouvez toutes les infos de l'E3 2018

Nos impressions

Plus vertical et dynamique que les précédentes productions de From Software, ce Sekiro : Shadows Die Twice nous offre un premier aperçu très prometteur. Si l’on y retrouve sans aucun mal l’ADN des précédentes productions du studio telles que Bloodborne ou Tenchu, les multiples nouveautés apportées à l’exploration, aux combats et au panel d’aptitudes du personnage offrent une expérience d’une intensité inédite. On compte beaucoup sur les différentes mutations de la prothèse squelettique du personnage pour apporter de la diversité et de la technicité durant les combats, même si ce premier rendez-vous avec le jeu confirme une nouvelle fois l’excellence du studio japonais en matière de gameplay exigeant et de création d’univers.

L'avis de la rédaction
Excitant
E3 PC PS4 ONE From Software Activision Action
Commander Sekiro Shadows Die Twice
PC
Micromania
29.99 €
PS4
Micromania
39.99 €
ONE
Micromania
37.99 €
Toutes les offres
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 18 juin 2018 à 11:30

assez drole de voir que Ni oh s'est inspiré de From software et que la c'est l'inverse qui se produit !

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Micromania PC 29.99€ Micromania ONE 37.99€ Cdiscount ONE 39.95€ Micromania PS4 39.99€ Micromania PS4 44.99€ Amazon PC 49.90€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
12
TestFort Boyard 2022
PC PS5 Xbox Series
13
TestTour de France 2022
PC PS5 Xbox Series
16
TestCuphead : The Delicious Last CourseSur PC
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment