CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Gear.Club Unlimited
  • Tout support
  • Switch
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Gear.Club : un tour de chauffe grisant mais perfectible
Profil de kevin-j,  Jeuxvideo.com
kevin-j - Rédaction jeuxvideo.com

Avant de parler de Gear.Club, il nous faut parler de GT Spirit. Créé par Eden Games, le studio à l’origine de V-Rally et Test Drive Unlimited, ce jeu de course sorti sur Apple TV a en quelque sorte sauvé le studio d’une mort certaine. Après une liquidation judiciaire en 2013, et une renaissance de la société quelques mois plus tard, lcelle-ci obtient une aide de 200.000 euros pour financer un projet qui deviendra GT Spirit. Très vite, le titre prendra la première place des téléchargements sur l’Apple TV, assurant une certaine manne financière au studio. Aujourd’hui, Eden Games entend bien élargir ses horizons en sortant sont petit dernier sur nos mobiles. Rebaptisé pour l’occasion Gear.Club, il est actuellement dans une phase de soft launch au Canada, aux Pays-Bas, en Suède et en Malaisie. Habiles que nous sommes, nous avons cependant réussi à mettre la main sur une version iOS, histoire de vous livrer nos premières impressions sur ce titre.

Gear.Club : un tour de chauffe grisant mais perfectible

Bande-annonce de Gear.Club

Comme c’est souvent le cas dans les jeu de course, on incarnera ici le petit nouveau aux dents longues, bien décidé à montrer au monde qu’il est le meilleur pilote que la terre ait jamais porté. L’occasion rêvée pour avaler des kilomètres d’asphalte au volant de bolides tous plus impressionnant les uns que les autres. Gear.Club nous proposera donc de battre la campagne de championnats en championnats, et d’affronter inlassablement les pauvres bougres qui auront l’audace de remettre en cause nos capacités de pilote. Ce faisant, nous serons amenés à accumuler gloire et richesses, qui permettront d’acquérir de nouveaux bolides, ou d’améliorer les anciens. Rien de bien novateur en somme.

Une véritable réussite graphique

Gear.Club : un tour de chauffe grisant mais perfectible
En course, le jeu offre de très belles images.

De manière très classique, Gear.Club nous propose d’enchaîner les courses dans divers environnements, avec pour objectifs avérés de finir dans les trois premiers, histoire de récupérer quelques deniers bien utiles pour assurer notre progression. Chaque championnat que l’on rencontrera offrira deux grands types de courses, entre parcours linéaire et anneau qui nécessitera plusieurs tours de piste. Chaque circuit offre plusieurs points de contrôle qui permettent de voir non seulement notre temps, mais aussi la vitesse moyenne réalisée sur cette portion du circuit, l’occasion de mesurer nos prouesses, ou nos erreurs. Côté pilotage, Gear.Club propose un large éventail de contrôles, entre utilisation du gyroscope ou simple touches virtuelles pour la direction, et accélération manuelle ou automatique. Il est aussi possible de trouver de nombreuses aides au pilotage de l’affichage de la trajectoire idéale à l’anti-dérapage en passant par l’assistance au freinage. Le tout permet aux néophytes comme aux professionnels de trouver chaussure à leur pied, tout en offrant des sensations de conduites très agréables. Un fait loin d’être étonnant lorsque l’on connaît le background du studio. On regrettera en revanche l’absence (pour le moment espérons) de prise en charge des contrôleurs MFI, qui apporterait sans aucun doute une véritable plus-value à l’expérience de jeu.

Gear.Club : un tour de chauffe grisant mais perfectible
L'atelier, là ou la magie opère.

En dehors des courses, il sera possible de s’amuser avec le hangar, qui sert de « base » au joueur. Il s’agit d’un élément très important qui permettra d’assurer l’entretien des voitures, mais aussi, leur amélioration. Car pour progresser dans Gear.Club, il ne faudra pas lésiner sur les moyens, la difficulté des courses, et la puissance des adversaires augmentant graduellement au fil du temps. Pour ce faire, il sera possible de construire plusieurs ateliers pour améliorer les différentes composantes de nos véhicules : carrosserie pour l’aérodynamisme, pneus pour l’adhérence et moteurs ainsi que boîtes de vitesses pour les performances mécaniques. Pour faire fonctionner tout cela, il faudra bien évidemment faire appel à du personnel qualifié, des ingénieurs qui pourront opérer sur les différents ateliers, et ainsi nous aider à progresser. Tout cela, bien évidemment, a un coût. Un coût en argent pour commencer, mais surtout, un coût en temps. Car voyez-vous, Gear.Club est un Free to play comme les autres, et son vice à lui, c’est le temps qui passe. Chaque construction, amélioration ou réparation vous demandera d’attendre, entre quelques secondes et de longues minutes. Des délais que vous pourrez bien évidemment raccourcir en lâchant quelques lingots d’or, la monnaie premium du jeu. Histoire d’en rajouter une couche, chaque course effectuée use la voiture utilisée, d’autant plus si vous avez malencontreusement heurté le décor. Des dégâts qu’il faudra aller faire réparer, ce qui limitera la progression. Une mécanique au final très énervante.

Gear.Club : un tour de chauffe grisant mais perfectible
Les modèles de voitures sont très réussis.

Car Gear.Club, en sus d’offrir de très bonnes sensations, s’avère impeccable d’un point de vue plastique. Le travail de modélisation réalisé par studio, que ce soit sur les décors ou les véhicules, est absolument admirable. Les jeux de lumières y sont très plaisant, et offrent par moment des visions saisissantes. Car c’est là l’autre grande réussite d’Eden Games. Gear.Club est un jeu magnifique qui nous en colle plein les mirettes à chaque moment. L’interface globale, tout comme celle du hangar s’avère très claire, sans fioritures, et d’une rare accessibilité. Notons aussi que le passage de l’Apple TV au mobile s’est fait sans heurt, et que les contrôles comme l’interface sont parfaitement adaptés à ces derniers. La navigation y est simple et claire, et en jeu, l’on contrôle notre voiture avec aisance. Reste un léger problème d’optimisation qui, peut faire chauffer les terminaux, et dévorer la batterie à vitesses grand V. Espérons cependant que ces quelques menus problèmes soient régélés d’ici la sortie définitive du titre.

Extrait de gameplay de Gear.Club

Nos impressions

Le moins que l’on puisse dire après quelques heures de jeu, c’est qu’Eden Games n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Dès le lancement du jeu, l’on est immédiatement frappé par la beauté des graphismes. De la modélisation des voitures aux paysages bordant les circuits en passant par les effets de lumières, tout est là pour nous fracturer la rétine. Ces gens-là savent faire des jeux, et ils le prouvent grâce à un rendu graphique impeccable, qui met à profit les capacités des terminaux mobiles actuels. Une beauté qui cependant à un coût, puisqu’une fois le jeu lancé, la batterie fond comme neige au soleil, en dépit d’une optimisation de qualité. Côté gameplay, Gear.Club s’en sort avec les honneurs en procurant différents style de conduite, et nombre d’aides à activer ou non qui satisferont tous type de joueur, du pilote chevronné au néophyte le plus complet. Reste cependant un écueil qui gâche un tantinet la fête : Gear.Club reste avant tout un Free to play. Pire, il se base sur un système qui utilise à plein régime le temps qui passe pour limiter la progression du joueur (pour les constructions, améliorations et autres réparations), et gâcher le plaisir de jeu. Reste que l’on s’amuse malgré tout dans ce Gear.Club, ce qui est après tout, la base d’un jeu vidéo non ?

L'avis de la rédaction
Bon
iOS Eden Games Course
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
jax998
jax998
MP
le 20 mars 2016 à 18:56

Tin depuis quand il y a des pubs au dessus de l'écran pendant qu'on lit sur l'application....... Bravo, l'un des points forts de l'application c'était la fluidité, bah maintenant....merci .

Lire la suite...
Derniers tests
17
TestThis War of Mine : Final Cut
PS5 Xbox Series
12
TestGanryu 2 - Hakuma Kojiro
PC PS5 Xbox Series
18
TestThe Stanley Parable : Ultra Deluxe
PC Switch PS4
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
2
Starfield
1er semestre 2023
3
The Day Before
01 mars 2023
La vidéo du moment