Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News événement /

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax du 28/07/2015

News événement La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

C'est la première fois que je mets les pieds à la QuakeCon, coup de bol, je tombe cette année sur la vingtième édition du salon. Voilà ainsi vingt ans que les amateurs de FPS nerveux se réunissent au Texas pour célébrer le jeu sur PC. Cette année, l’événement avait lieu à Dallas, au rez-de-chaussée de l'hôtel Hilton Anatole, un lieu qui contraste de façon amusante avec l'ambiance de la convention. Imaginez une brochette de PCistes, amateurs de modding et de nuits blanches arborant des t-shirts bien “geek” envahir pendant quatre jours les halls guindés d'un luxueux hôtel bien plus habitué à voir débouler du retraité fortuné ou de l'homme d'affaires en déplacement que du gamer amateur de boisson énergisante et de LAN party jusqu'au petit matin.

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

Si la chose a de quoi nous faire sourire, nous autres Européens, elle semble ici toute naturelle aux Etats-Unis. Elle démontre que la mixité des cultures est ici une affaire quotidienne, un état d’esprit tellement habituel qu'un papy californien pourtant non habitué au jeu vidéo m'aura accompagné jusqu'au cœur de l'événement, curieux de découvrir un monde inconnu pour lui. Quelques minutes plus tard, le voilà assis sur la scène du hall d'exposition, un clavier mécanique et une souris 8 boutons dans les mains en train de s'essayer à l'alpha multijoueur de Doom. Un contraste surprenant mais agréable, à l'image de cette convention pas comme les autres dont voici mon ressenti à chaud, écrit en direct de l'avion du retour des USA.

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax
Les mods PC s'exposent aux yeux du public.

D'abord intimiste, la QuakeCon a entamé son existence en 1996 grâce à un petit groupe de passionnés souhaitant se regrouper pour partager leur amour du fast FPS compétitif. Avec une centaine de visiteurs tout au plus à ses débuts, l’événement a pris de l’ampleur au fil des années jusqu’à atteindre plus de 7.000 visiteurs en 2007 par exemple. La QuakeCon est surtout l’occasion pour son organisateur id Software de tenir quelques conférences sur ses futures productions et d’organiser des tournois de Quake avec des prix à la clé. Mais à côté des panels tenus par les développeurs dans les différentes salles de conférence de l’hôtel, se déroule aussi une immense LAN party, véritable coeur de l’événement, où les joueurs venus essentiellement des USA (nous verrons pourquoi par la suite) s’affrontent dans la bonne humeur sur des jeux allant de Quake à CS:GO, en passant par League of Legends, ou Rocket League.

Bring Your Own Computer

Nous sommes le matin de l’ouverture de la QuakeCon, il est 8h30 et nous sommes attendus dans le hall d’exposition pour jouer pour la première fois au mode multijoueur du prochain Doom (dont l’aperçu est disponible ici). L'hôtel est déjà rempli de joueurs faisant la queue pour participer à l’événement. Petite particularité ici, la plupart ne viennent pas les mains vides mais transportent la totalité de leur matos PC. Boîtier, écran(s), clavier, souris, casque et autres accessoires qu’il faut s’imaginer avoir voyagé en avion ou en voiture depuis les quatre coins des Etats-Unis. Si en tant que visiteur classique l’entrée de la QuakeCon est totalement gratuite, la réservation d’un emplacement dans l’immense salle BYOC (pour Bring Your Own Computer, Apportez Votre Propre Ordinateur) nécessite un investissement d’au minimum 55 $. Certains packs contenant t-shirts QuakeCon en édition limitée et autres goodies font grimper le prix jusqu’à 500 $, quand on est un fervent amateur des productions id Software, on ne compte pas !

L'espace BYOC s'installe et commence à jouer

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

Il faudra bien la journée du jeudi pour que tout le monde s’installe dans la salle de la LAN party, un espace ouvert, plongé dans une obscurité éclairée par la lumière diffuse des milliers d’écrans des participants. Un véritable défi pour le moindre ingénieur réseau qui se respecte, chaque PC est ici connecté à un réseau 1 Gbps fourni par le partenaire du salon AT&T ; cerise sur le gâteau, l’intégralité du catalogue Steam est disponible en téléchargement immédiat pour peu que le joueur possède le titre souhaité. Bref, pendant 4 jours et sans aucune interruption, cet espace de 3.000 places sera animé de compétitions officielles et officieuses menées par des PCistes armés de packs de canettes de boissons énergisantes et de paquets de chips. L’ambiance est bon enfant, concentrée sur des matchs de Counter-Strike ici, plus détendue sur du multi de Dying Light par là.

Du Quake mais pas que

La chose aura de quoi en étonner plus d’un, alors que beaucoup (moi le premier) auraient pu s’imaginer un événement presque entièrement consacré à Quake (Quake III Arena et Quake Live), l’espace BYOC du salon étale un panel ultra varié de jeux. On y croise par exemple un groupe de quatre joueurs s’affrontant sur le très fun Rocket League, un peu plus loin deux joueurs de SMITE, un groupe de joueurs de League of Legends, des équipes de Counter-Strike : GO, des amateurs de MMORPG ou encore des familles jouant à GTA 5 (oui, oui). Au-delà de l’étiquette id Software, on comprend vite que la QuakeCon est avant tout l’occasion pour les amateurs de jeu sur PC de se réunir une fois par an avec d’autres personnes partageant le même centre d’intérêt. Et cette passion commune c’est le PC, sous toutes ses formes : boîtiers customisés, mini ITX, machines de guerre arborant fièrement des configurations musclées, mods aux couleurs de licences populaires, watercooling fluo et RIG miniaturisés à l’extrême, on vient aussi ici pour montrer sa machine de jeu ! La console est d’ailleurs l’ennemi public numéro un, huée de bon coeur par le public lors de ses rares mentions lors des conférences Fallout, TESO et Doom. On aura aperçu une Wii U avec son petit tournoi Smash Bros., quelques Xbox One faisant tourner Destiny et une malheureuse Dreamcast en mode rétro perdue au beau milieu de la horde de PC gamers de la salle.

La QuakeCon est l'occasion d'exposer sa machine

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

Sorti de ce labyrinthe de câbles Ethernet, la QuakeCon se résume à un hall d’exposition somme toute modeste où se déroulent les matchs multijoueurs de Doom. C’est ici que les participants pouvaient s’essayer pour la toute première fois au jeu. La ferveur était palpable, avec applaudissements lors des beaux gestes et rires de la foule au moment des orgies sanglantes du démon de la partie. Je vous invite d’ailleurs à aller jeter à un coup d’oeil à notre aperçu de ce mode dans l’article disponible ici-même. Tout autour de la scène, on retrouve plusieurs reliquats de l’E3 2015 exposés pour la première fois au public comme cette réplique du BFG de Doom ou bien cette statue de Vault Boy enjoué très vite devenue “The place to be” pour se faire prendre en photo sur le salon.

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax
Les moddeurs pro exposent leurs créations, toujours de très bon goût.

Ne vous attendez pas à une foule de stands et de revendeurs de peluches made in Taïwan, on ne retrouve ici que des exposants spécialisés dans l’univers du PC. L’espace est d’ailleurs principalement occupé par des moddeurs professionnels gravant divers motifs sur le plexi des parois latérales de quelques tours gamers. On aura aussi assisté à des concours d’overcloackage et de montage PC en temps limité. Cet espace du salon est d’ailleurs entièrement gratuit, tout comme l’espace Tabletop (jeux de plateau) situé dans une autre section de l’hôtel où chacun est libre d’apporter ses boîtes ou ses feuilles de perso pour se faire une bonne partie de JDR sous l’air frais de la climatisation de l’hôtel. Un peu plus loin, les participants sont invités à faire don de leur sang à la Croix-Rouge, une bonne action encouragée de façon pas bête du tout par id Software puisque chaque donneur repart avec une poche de faux sang estampillée Doom : malin, dans le thème, et utile, c’est très bien vu !

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax

La QuakeCon à l’heure des conférences

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax
La salle de conférence où Fallout 4 et Doom se sont montrés plus en détail.

L’autre versant de la QuakeCon, ce sont bien sûr ses différentes conférences sur les titres phares du constructeur. Par le passé, l’événement débutait toujours par le traditionnel discours de John Carmack, l’homme y exposait sa vision du FPS et de l’industrie du jeu sur PC en général, un moment toujours très attendu par les fans. Depuis son départ en novembre 2013 pour les horizons de la réalité virtuelle chez Oculus, le lancement est confié à Tim Willits, directeur créatif d’id Software, et à Pete Hines, responsable marketing de Bethesda. Désormais membre de la grande famille Zenimax (Bethesda Game Studios, Arkane Studios, etc.), id Software fait de sa QuakeCon un nouvel outil de communication pour les prochaines productions de la firme. Doom bien sûr avec son panel organisé samedi dans l’après-midi, mais aussi et surtout Fallout 4, dont de nouveaux extraits de gameplay ont été présentés en exclusivité au public (voir notre preview).

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax
Une armée de Vault Boys scrute Todd Howard lors de la conférence Fallout 4.

Ces différentes conférences permettent toutefois à l’éditeur de s’adresser plus directement à son public après avoir essentiellement parlé avec la presse lors de l’E3 quelques semaines auparavant. Et je parle ici d’un public de véritables fans à l’image des membres de la team QdQ pour Quake Done Quick, assis au premier rang de chacune des conférences et donnant de la voix à la moindre annonce importante. On regrette toutefois la raréfaction des conférences plus intimistes organisées dans des salles plus petites en quasi tête-à-tête avec les développeurs comme c’était apparemment le cas lors des années précédentes. Les choses paraissent plus orientées vers le show et l’annonce à portée internationale.

La QuakeCon est au final un événement à part dans l’industrie, tout autant une LAN party géante qu’une grand-messe id Software et Zenimax, un rendez-vous annuel à la gloire du PC où l’on vient se retrouver entre amateurs de belles configs pour jouer, discuter et glaner quelques nouvelles informations sur des licences phares de l’industrie. Si l’événement a sans doute perdu de son côté intimiste depuis le rachat d’id Software par Zenimax, il demeure toujours l’une des dates incontournables dans l’univers du jeu sur PC aux Etats-Unis.

Galerie d'images

La QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de ZenimaxLa QuakeCon, cette LAN party devenue porte-étendard de Zenimax
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
Par mrderiv, Journaliste jeuxvideo.com
MP
QuakeCon FPS

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Lebinoclard
Lebinoclard
MP
le 30 juil. 2015 à 14:15

J'aimais jeuxvideo.com

Lorsque que je me suis réveillé hier, c'est avec deception que j'ai découvert la décadence de ce site.

Comment peut-on, par envie de profit, couler un aussi bon site sur les jeux vidéos? Comme l'a dit l'équipe d'afterBit, il n'y a pas si longtemps, JV.C étaient encore composé de passionnés, de véritable joueurs...

Maintenant ceux-ci on fait place à des cols blancs assoiffés de pognon qui ne connaissent rien aux jeux vidéos.

C'est avec regret que je repense à l'âge d'or de JV.C, car celui-ci me semble si loin...
Je regrettes les foux rire que j'ai pu avoir avec Franck ou d'autres Chroniqueurs, tel que 3615 Usul ou Crossed.

Désormais JV.C ressemble de plus en plus aux fameux studios tel que Activision ou Ubisoft.
Alors amusez-vous, suprimmés les commentaires, comptes ou autres, cela n'aura que pour effet de démontré que nous, lecteurs, avons raison

Vive l'ancien JV.C, Vive les chroniqueurs

Lire la suite...
Argethlam
Argethlam
MP
le 29 juil. 2015 à 19:36

Les modérateurs suppriment les commentaires. Il faut continuer à faire passer le message! Copiez et collez cela partout! N'hésitez pas à y rajouter du contenu! Il faut que Webedia accepte les conséquences de leurs actes.

L'article que JVC essaye d'effacer: https://www.jeuxvideo.com/news/436430/la-fin-de-afterbit-et-une-chute-des-chroniques.htm
Le topic de la discorde: https://www.jeuxvideo.com/forums/42-99-40420475-1-0-1-0-petit-coup-de-gueule-pour-jvc-pave-constructif.htm
La preuve: Popularité du site depuis le rachat de webedia:
http://www.alexa.com/siteinfo/jeuxvideo.com
Maxime (chroniqueur du Fond de l'affaire) qui explique un peu la situation : http://www.hitbox.tv/video/602129/description
La lecture de Krayn de l'email dégradant de JVC :
http://vocaroo.com/i/s06kysXppPx8
Article indépendant, suivi de 2 vidéo qui explique l'envers du décor de JVC: http://fr.quozpowa.com/QuozVideo/article.php?url=jeuxvideo-com-ne-sera-plus-jamais-comme-avant&id=110#video
Presque aussi bien que:
http://www.fritolay.com/images/default-source/blue-bag-image/doritos-nacho-cheese.png?sfvrsn=2

Lire la suite...
jean_michassin
jean_michassin
MP
le 29 juil. 2015 à 16:03

Les modérateurs suppriment les commentaires; il faut continuer à faire passer le message! Copier et coller cela partout! N'hésiter pas à y rajouter du contenu! Il faut que Webmedia accepte les conséquences de leur acte.

JVC MEURT FAIRE COPIER COLLER TOUS PARTOUT

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Cordialement.

L'article que JVC essaye d'effacer: https://www.jeuxvideo.com/[...]news/436430/la-fin-de-afterbit-et-une-chute-des-chroniques.htm
Le topic de la discorde: https://www.jeuxvideo.com/[...]forums/42-99-40420475-1-0-1-0-petit-coup-de-gueule-pour-jvc-pave-constructif.htm
La preuve: Popularité du site depuis le rachat de webedia: http://www.alexa.com/siteinfo/jeuxvideo.com
Maxime (chroniqueur du Fond de l'affaire) qui explique un peu la situation : http://www.hitbox.tv/video/602129/description
La lecture de Krayn de l'email dégradant de JVC :
http://vocaroo.com/i/s06kysXppPx8
Article indépendant, suivi de 2 vidéo qui explique l'envers du décor de JVC: http://fr.quozpowa.com/Qu[...]ozVideo/article.php?url=jeuxvideo-com-ne-sera-plus-jamais-comme-avant&id=110#video

Lire la suite...
storm74[JV]
storm74[JV]
MP
le 29 juil. 2015 à 13:01

JVC MEURT FAIRE COPIER COLLER TOUS PARTOUT

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Cordialement.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 29 juil. 2015 à 12:26

L'article que JVC essaye d'effacer: https://www.jeuxvideo.com/news/436430/la-fin-de-afterbit-et-une-chute-des-chroniques.htm
Le topic de la discorde: https://www.jeuxvideo.com/forums/42-99-40420475-1-0-1-0-petit-coup-de-gueule-pour-jvc-pave-constructif.htm
La preuve: Popularité du site depuis le rachat de webedia: http://www.alexa.com/siteinfo/jeuxvideo.com
Maxime (chroniqueur du Fond de l'affaire) qui explique un peu la situation : http://www.hitbox.tv/video/602129/description
La lecture de Krayn de l'email dégradant de JVC :
http://vocaroo.com/i/s06kysXppPx8
Article indépendant, suivi de 2 vidéo qui explique l'envers du décor de JVC: http://fr.quozpowa.com/QuozVideo/article.php?url=jeuxvideo-com-ne-sera-plus-jamais-comme-avant&id=110#video
Je vous invite a manifester votre mécontentement, car JVC se meurt.

COPIE/COLLE JVC SUPPRIME LES MESSAGES !

Lire la suite...
Neyther
Neyther
MP
le 29 juil. 2015 à 12:18

L'article que JVC essaye d'effacer: https://www.jeuxvideo.com/news/436430/la-fin-de-afterbit-et-une-chute-des-chroniques.htm
Le topic de la discorde: https://www.jeuxvideo.com/forums/42-99-40420475-1-0-1-0-petit-coup-de-gueule-pour-jvc-pave-constructif.htm
La preuve: Popularité du site depuis le rachat de webedia: http://www.alexa.com/siteinfo/jeuxvideo.com
Maxime (chroniqueur du Fond de l'affaire) qui explique un peu la situation : http://www.hitbox.tv/video/602129/description
La lecture de Krayn de l'email dégradant de JVC :
http://vocaroo.com/i/s06kysXppPx8
Article indépendant, suivi de 2 vidéo qui explique l'envers du décor de JVC: http://fr.quozpowa.com/QuozVideo/article.php?url=jeuxvideo-com-ne-sera-plus-jamais-comme-avant&id=110#video
Je vous invite a manifester votre mécontentement, car JVC se meurt.

Lire la suite...
SalenceSitourne
SalenceSitourne
MP
le 29 juil. 2015 à 11:16

Copie du message déjà plusieurs fois supprimé par JVC
Lettre de démission des chroniqueurs d'AfterBit

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Cordialement.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 29 juil. 2015 à 10:46

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Cordialement.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 29 juil. 2015 à 10:45

LA LETTRE DE DEMISSION D'AFTER BIT :

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Lire la suite...
sTraphe
sTraphe
MP
le 29 juil. 2015 à 10:45

Copie du message déjà plusieurs fois supprimé par JVC, a copier-coller partout

JVC MEURT FAIRE COPIER COLLER TOUS PARTOUT

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c'est Charles d'After Bit.

Alors, pour commencer, Rivaol, j'étais pas partisan d'ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l'air d'y tenir allons y gaiement. :)

Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans.

Première chose, c'est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n'avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum...Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n'avons même pas droit à un message personnel de ta part...c'est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs.

Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d'ici 2 semaines, c'était fini...Je ne sais pas...il n'y a que moi que ça choque ou c'est juste définitivement n'importe quoi ?

Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n'a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l'émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d'aborder l'émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d'audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public.

Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d'audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l'amener vers les tréfonds du site à buzz, c'est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n'y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c'est tout simplement ignoble.

Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d'un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s'applique à After Bit, mais aussi, j'en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d'After Bit :

1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d'analyse musicale.
2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative.
3 / On écrit l'épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible.
4 / On enregistre les voix off
5 / On fait le mixage audio
6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu'on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté.
7 / On démarre le tournage des plans
8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc.
9 / Mixage du son des plans
10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages
11 / Création des bannières et autres vignettes
12 / Vérification de l'épisode
13 / Upload

Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu'il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s'installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente.

Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n'évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu'on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents :

- Il y a un peu plus d'1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd'hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement.

- La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques...On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c'était déjà le cas avant le rachat du site, c'est juste que ça s'empire. Ça fait maintenant plus d'un an qu'on réclame d'être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »...
Le lecteur est d'une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu'ils ne peuvent pas les voir sur jvc...

- Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l'image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d'arrache pied. Je ne remets pas en cause l'existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s'emmerder à écrire une chronique instructive...

- la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance.

- Jamais le lien n'est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir)

Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c'est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple...)

J'en viens donc à la question de l'image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d'équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu'un se chargeait de nos soucis, on avait l'impression d'être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s'y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu'on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd'hui, nous n'existons plus sur ce site. Toute l'ambiance d'équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l'avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique.

Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic.

Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l'avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule.

Aujourd'hui c'est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d'honneur. Nous n'accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect.

Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l'équipe d'After Bit.

Cordialement.

Lire la suite...
Top commentaires
dialga95
dialga95
MP
le 28 juil. 2015 à 14:34

Ça donne envie d'y participer! :coeur:
Le PC a encore de beaux jours devant lui.

Lire la suite...
elenea
elenea
MP
le 28 juil. 2015 à 14:48

J'aurais du mal à laisser mon PC sans surveillance...

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Biomutant
25 mai 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Battlefield (2021)
2021
4
Ratchet & Clank : Rift Apart
11 juin 2021
5
Diablo II : Resurrected
2021