CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Prime Day
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Prime Day
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • Soldes
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News culture "C'est l'Amérique, je n'ai qu'à en acheter !" James Cameron a failli rencontrer un gros problème lors du tournage de Terminator car il ne connaissait rien aux armes
Profil de Jinxeb,  Jeuxvideo.com
Jinxeb - Rédaction jeuxvideo.com

Quel que soit le film réalisé par James Cameron, on retrouve toujours une grande liste d’anecdotes, et Terminator, premier long-métrage du réalisateur à connaître un immense succès mondial, ne déroge pas à la règle. Pour parvenir à un tel succès, James Cameron a dû surmonter quelques difficultés et il y en a une qui aurait pu poser problème : les armes à feu. Cependant, il y a quelque chose de tout simple qui lui a permis de débloquer la situation.

619 401 vues

Terminator, un film bourré d’anecdotes

En plus de quarante ans de carrière, James Cameron n’a pas forcément été le réalisateur le plus prolifique. À l’inverse, il a préféré soigner l’ensemble de ses créations pour imposer ses longs-métrages dans la grande histoire du cinéma. Résultat des courses, le cinéaste canadien est parvenu à apposer son empreinte sur le box-office, film après film. C’est d’ailleurs en 1984 que celui-ci connaît son premier grand succès avec la sortie du film Terminator, soit l’une des plus grandes sagas de la science-fiction. Sans le savoir, à cette époque, James Cameron avait déjà tiré la sonnette d’alarme, notamment sur le sujet de l’intelligence artificielle.

"C'est l'Amérique, je n'ai qu'à en acheter !" James Cameron a failli rencontrer un gros problème lors du tournage de Terminator car il ne connaissait rien aux armes

Au-delà d’apporter des thématiques qui font drôlement écho aux développements technologiques actuels, le film Terminator a rapidement constitué un grand défi pour le réalisateur, et ce, à plusieurs échelles. La première, c’était d’offrir un visage facilement identifiable et marquant, une étape relevée avec succès par James Cameron puisqu’on ne peut s’empêcher d’associer l’acteur Arnold Schwarzenegger à l’emblématique T-800, et tout cela ne tient qu’à une rencontre inattendue entre les deux hommes. Après s’être retiré une épine du pied en trouvant le casting idéal, James Cameron s’est heurté à un autre problème : les armes à feu, un sujet devenu une autre source d’anecdotes à propos du tournage de Terminator.


Un tournage aux États-Unis qui a facilité la tâche à James Cameron

Avec le recul, James Cameron a expliqué, à l’occasion d’une masterclass dans le cadre de l’inauguration de l’exposition « L’art de James Cameron » à la Cinémathèque, qu’il entretenait une relation ambigüe avec le film Terminator. D’une part, le réalisateur canadien s’avoue plutôt fier de ce long-métrage puisqu’il s’agit de la seule fois où les délais de production étaient respectés, en particulier parce que James Cameron avait convenablement préparé le terrain de ce tournage. Le seul bémol, au départ, c’était le sujet des armes à feu. Relativement peu expérimenté à cette époque, James Cameron, d’origine canadienne, a reconnu qu’il n’y connaissait pas grand-chose à ce sujet.

"C'est l'Amérique, je n'ai qu'à en acheter !" James Cameron a failli rencontrer un gros problème lors du tournage de Terminator car il ne connaissait rien aux armes

Dans Terminator, il est évidemment question de technologies, mais aussi d’action, d’explosion et d’armes à feu. Ce qui a sauvé la mise à James Cameron sur ce point, c’est le fait d’avoir tourné aux États-Unis, et plus précisément à Los Angeles en 1984, alors qu’il était prévu de débuter quelques mois plus tôt, en 1983, du côté de Toronto. James Cameron le dit lui-même : « Je ne connaissais rien aux armes », mais il a rapidement compris, en raison de cette délocalisation, que « c’est l’Amérique, je n’ai qu’à aller les acheter ». Or, comme on le disait, si cette situation lui a facilité la tâche, James Cameron regrette d’avoir en quelque sorte « fétichisé » ces mêmes armes à feu. Avec le recul, compte tenu des événements qui peuvent parfois se dérouler, le réalisateur estime que cela lui « retourne l’estomac » et ne sait pas s’il pourrait réaliser à nouveau ce film de la manière dont il l’a fait.


A propos de James Cameron
News culture
TOP 9 des films de James Cameron. Une filmographie SF, mais pas uniquement !
News culture
James Cameron viré de son premier film : il peut remercier ce coup de pouce du destin
News culture
James Cameron (Titanic, Aliens, Avatar) a débuté sa carrière avec ce nanar noté 5 %. C’est effrayant 
News culture
James Cameron a été poignardé sur le tournage de ce film. L'équipe avait pris des drogues hallucinogènes
Science-Fiction
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G7K G7K
MP
Niveau 10
le 26 mai à 12:21

Dans tous les cas je préfère le premier Terminator qui ne faisait aucune concession au second qui n'était qu'un Remake déguisé pour les adolescents.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Call of Duty : Black Ops 6
25 oct. 2024
3
Grand Theft Auto VI
2025
4
DRAGON BALL : Sparking! ZERO
11 oct. 2024
5
The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom
26 sept. 2024
La vidéo du moment