CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News jeu Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Profil de Jinxeb,  Jeuxvideo.com
Jinxeb - Rédaction jeuxvideo.com

Le jeu vidéo regorge d’histoires folles, c’est indéniable. Parfois éphémères, parfois au long cours : elles ont toutes le point commun d’avoir apposé leur marque sur le jeu dont elles sont issues. Dans le lot, il y en a une qui possède un récit exceptionnel et qui s’est écrite au fil des pérégrinations des joueurs sur… Shadow of the Colossus. Pendant plus de dix ans, les joueurs se sont mis en quête d’un secret qu’ils ont eux-mêmes forgé.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !

Shadow of the Colossus, terreau de l’imaginaire et de l’interprétation

Lorsque l’on consulte la biographie de Fumito Ueda, on se rend compte qu’il ne faut pas bien longtemps pour citer l’entièreté de la ludographie du créatif japonais. ICO, Shadow of the Colossus et The Last Guardian, et puis c’est tout. Du moins, pour l'instant. Une liste courte, certes, mais recelant un potentiel sans limite au moment de stimuler notre imagination. Le 17 février 2006, dès l'instant où la terre entière place le disque de Shadow of the Colossus dans la machine de Sony, l’engrenage d’une épopée formidable se met en place, et l’on ne parle pas du périple de Wander et Agro mais bel et bien de celui d'Ascadia-PSU et de toute une communauté.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !

À jamais considéré comme un chef-d’œuvre du jeu vidéo, Shadow of the Colossus est une création à part qui, au beau milieu des années 2000, interroge déjà sur la capacité de ce type de production à se muer en une proposition artistique. Une chose trop peu fréquente, à l’époque. Avec sa dimension héroïque aux relents de tragédie, sa nature poétique et son onirisme troublant, la création de Fumito Ueda intrigue au plus haut point. À terme, Shadow of the Colossus apparaît comme une expérience folle, à la fois dénuée de narration, ponctuée de décors immenses et affublée de combats aussi épiques qu'épars.

Si Wander est le symbole d’un David qui affronte une pelletée de Goliath, l’analogie se reproduit à travers le joueur : il est, manette en mains, un David qui, perdu au milieu de nulle part, doit faire face à un monument de solitude, à un géant de mélancolie. Et ça, ça a clairement bouleversé plus d’un possesseur de PlayStation 2. À commencer par Ascadia-PSU, cité plus haut, qui a mis de nombreux mois avant de partager ses découvertes et sa théorie sidérante sur le plus grand mystère de Shadow of the Colossus. Nous sommes dix mois après la sortie du jeu et, au lendemain de Noël, des joueurs s’apprêtent sans le savoir à vivre une épopée de la trempe de celle de Wander.


Les symboles d’une quête personnelle et d'un secret bien gardé

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Presque une année à arpenter les contrées désolées de Shadow of the Colossus, ça peut donner lieu à des découvertes fabuleuses. D’autant que les joueurs se passionnent de plus en plus pour ces fameux « easter egg » disséminés par les développeurs dans leurs créations. Fumito Ueda ne déroge pas à la règle. Avec ICO, son précédent titre, le créatif japonais avait délibérément introduit une récompense pour celles et ceux réalisant certaines actions précises. En l’occurrence, cela permettait au jeune garçon cornu - qui donne son nom au jeu - de protéger Yorda grâce à une épée de lumière (Shining Sword), semblable à un sabre laser tout droit extrait de Star Wars.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
En partant de ce postulat, Ascadia-PSU s’est dit qu’il devait y avoir un ultime mystère à résoudre dans Shadow of the Colossus. En effet, il ne veux pas croire que la fin de l’aventure signifie seulement le renouvellement perpétuel du mode New Game+, et puis pourquoi créer des environnements aussi gigantesques et détaillés si c’est pour ne rien y laisser ? À cause des étendues du titre, il est impossible de ne pas croire à un moment ou à un autre que n’avons rien raté, que rien n’a échappé à notre vigilance. Ascadia-PSU croit donc dur comme fer que Shadow of the Colossus, à l’image d’une tonne d’autres jeux, protège encore ardemment son plus grand secret. Alors, ni une ni deux, il enfourche Agro et, pour avoir le sentiment de passer entièrement le soft au peigne fin, s’en va arpenter chaque parcelle du jeu dans l’espoir de trouver une piste viable… Contre toute attente, il a fini par trouver quelque chose, une théorie qu’il a nommée « the theory of Intersecting Points (La théorie des points d’intersection) ».

Convaincu d’avoir mis le doigt sur la piste du secret qu’il espérait tant déniché, Ascadia-PSU se rend instantanément sur les forums communautaires PlayStation pour y déposer un message - aux explications aussi factuelles (vis-à-vis de ses trouvailles) qu’emplies de mystères - qui porte le nom de « Quest for the Last Big Secret / Mysteries of SotC ». Dans un texte de plus de mille mots, il met en avant sa fameuse théorie qui fait écho à une ligne narrative d’apparence anodine, décrivant les origines du monde de Shadow of the Colossus comme issues de la « résonance des points d’intersection ». D’où émergerait donc cet étrange croisement et que dévoilerait-il ? Prenant la métaphore de cette phrase au pied de la lettre, le joueur a donc mené ses recherches autour de ce détail cryptique.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !

Dans son message, conscient qu’il a tout l’air de tenir une piste solide, il fait remarquer aux internautes que quatre symboles, chacun « gravé dans la roche » et assimilable à un emplacement, à un lieu précis, convergent vers un unique point une fois placés sur la carte du monde : un temple, enfoui sous le désert, où l’on retrouve une immense porte, comme gelée dans ses gonds. De là, nul doute que le voile est à deux doigts d’être levé. Mais comment ouvrir cette satanée porte ? Contrairement à Wander, Ascadia-PSU est loin d’être seul dans sa quête puisque de nombreux joueurs réagiront à son message, ce qui fera prendre de plus en plus d’ampleur à celui-ci : une quête longue de dix ans qui a bel et bien permis de répondre à la question « Que se cache-t-il derrière ce portail qui ne semble pas être là par hasard ? »


Une communauté de passionnés, rassemblée et soudée jusqu’à la révélation finale... et même après !

En ces dernières heures de l’année 2007, c’est le branle-bas de combat sur le forum communautaire PlayStation. Aujourd’hui, les seuls vestiges de ce périple démesuré sont consignés dans un fichier PDF, disponible via le site Archive.org, qui comptabilise pas moins de 1831 pages ! Au total, ce sont 5662 messages qui ont été postés dans ce fil de discussion, et l’ultime réponse remonte au mois de mars 2016. Si beaucoup ont réagi à la théorie d’Ascadia-PSU, majoritairement parce qu’elle a piqué leur curiosité, d’autres se contentent d’adresser un message de soutien.. ou vont même jusqu’à effectuer leurs propres recherches. Que ce soit pour confirmer ou infirmer les supputations de l’instigateur de cette théorie, pour mettre en lumière une autre piste ou tout simplement pour apporter des connaissances supplémentaires sur l'univers du jeu. Une communauté née alors : « The Secret Seekers », soit les Chercheurs du secret.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !

Bref, tout y passe sous l’impulsion de cette communauté ! L’escalade du temple, inaccessible en tant que tel, à l’aide d’une barre d’endurance gonflée à bloc ; l’accrochage à un aigle ; l’utilisation du parachute en altitude pour scruter les reliefs à la recherche d’indices visuels ; la flamme du désert ; etc. Au fil des mois et des recherches, Shadow of the Colossus se transforme en quelque sorte en une planche du test de Rorschach sur laquelle chacun projette ses fantasmes et ses interprétations plus ou moins sensées dans l’optique de dénicher une quelconque autre piste concrète sur ce mystère qui remue la matière grise de nombreux joueurs. Pour ne rien arranger, les réflexions qui fusent dans tous les sens orientent dans de multiples directions. Ainsi, on imagine une utilité particulière aux objets magiques que l’on récupère après la fin du jeu, et l’on rebondit même sur quelques anecdotes de développement comme le fait que Fumito Ueda a réduit le nombre de colosses, initialement fixé à 48 puis 24 et enfin 16. Beaucoup imaginent donc qu’une théorie fantasque selon laquelle cette porte cacherait un dix-septième géant à occire. Toutefois, il y a un détail qui écorne la théorie d’Ascadia-PSU… et il concerne le quatrième symbole.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Alors que le débat s’étoffe, on vient remettre en question le lieu auquel le quatrième symbole est associé, principalement parce qu’il manque une confirmation solide… qui sera finalement apportée par une internaute du nom de RaisinGirl. Se décidant à revenir aux prémices de l’aventure, celle-ci se rend compte qu’une pièce circulaire du temple principal abrite des lignes de symboles. Couchée sur le papier, cette salle révèle finalement son plus grand secret : c’est une boussole et, comme un heureux hasard, une seule ligne de symbole diffère des autres et pointe… vers le lac au nord-ouest. La prophétie se met en place, mais tandis que l’enthousiasme gagne la communauté, la douche froide s’apprête à arroser tout ce beau monde.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Quelques mois après le début des investigations, cette discussion est remontée aux oreilles des hackeurs. Souhaitant mettre leur grain de sel dans cette affaire, ils ont alors décidé de passer Shadow of the Colossus à la moulinette des glitches et autres hacks. De fil en aiguille, ils mettent la main sur des contenus inachevés, des éléments de développement abandonnés en cours de route et, bien sûr, sur ce qui se trouve derrière la fameuse porte scellée. À ce stade, la réponse fait l’effet d’un coup de poignard : il n’y a rien, pas de secret. Mais ça, les « chercheurs » ne veulent pas l’entendre car cela signifierait que tout ceci a été vain. Bien au contraire, cette communion illustre à merveille le concept de sérendipité, soit le fait de faire des découvertes totalement par hasard à mesure que l’on cherche quelque chose de précis : une chose que les développeurs de Bluepoint Games ont voulu honorer à leur manière.


Le remake de Shadow of the Colossus exauce le plus beau souhait de la communauté

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Quasiment douze ans après la sortie du jeu original, Bluepoint Games accouche d’un remake somptueux. Ce que l’on ignore, c’est que le studio doit énormément à l’implication de la communauté, notamment de l’utilisateur Nomad Colossus qui leur a fourni une montagne d’informations. Comme un juste retour des choses, la communauté et Nomad Colossus ont eu le droit à un chaleureux remerciement dans les crédits de fin. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Bluepoint Games a souhaité rendre hommage à cette immense communion autour de Shadow of the Colossus. Dans les crédits et dans la rubrique « Special Thanks », on retrouve donc la phrase suivante : « Nomad Colossus and the 79 steps to enlightenment ». Jusqu’alors, personne n’avait jamais entendu parler de cette chose.

Pendant 10 ans, ils ont cherché un secret dans ce jeu... jusqu'à ce que la légende devienne réelle !
Forcément, il n’en fallait pas plus pour réveiller la communauté, à moitié dans le déni ou pleinement occupée à faire le deuil de ce périple si passionnant. Plus de dix ans après le début des recherches et deux ans après l’ultime message posté dans le fil de discussion, l’aventure reprend de plus belle. Ainsi, c’est au tour du remake d’être passé au peigne fin, et tandis que les joueurs écument les Terres Interdites à la recherche d’une signification à ces « 79 étapes de l’illumination », quelques-uns remarquent d’étranges orbes de lumière réparties sur toute la carte. Pas de doute, ces boules lumineuses sont la clef du secret, et les plus téméraires - aucune indication n’est donnée, aucune référence n’en fait mention - se lancent à leur poursuite, telle une quête pour rassembler des noix de Korogus remaniées. À cet instant, cette odyssée menant au « Last Great Secret » se rapproche de son climax, et celle-ci vous est narrée sous toutes les coutures dans la vidéo ci-dessous.

Au lieu de détruire le colosse de leur croyance, Bluepoint Games a donc fait le choix de rendre hommage à cette histoire touchante : un hommage d’autant plus fort quand on sait que William « Ascadia-PSU » Stroup s’est éteint un mois, presque jour pour jour, avant la sortie du remake. Il n’y avait peut-être pas de secret dans le jeu original mais il y en a bien un dans le remake, et il n’aurait jamais été là sans leur amour pour le conte mélancolique de Fumito Ueda. Qu’ont-ils donc caché derrière cette porte ? Eh bien, une fois les 79 orbes réunies, la porte scellée du temple du onzième colosse s’ouvrait bel et bien, laissant apparaître un couloir menant à une chambre secrète où repose un trône de pierre… et une épée. Ascadia-PSU peut donc être en paix, on lui a offert le secret qu’il espérait mais, au fond, ce n’était pas le plus important : lui et les autres membres de la communauté possédaient déjà le plus beau trésor que le jeu pouvait leur octroyer.


Test
Shadow of the Colossus : Un remake qui rend hommage au chef d'oeuvre
Wiki
Solution complète de Shadow of the Colossus
News jeu
Shadow of the Colossus : un nouveau mystère à découvrir
PS4 PS3 PS2 Sony Compilation Aventure Action Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
[Maggot] [Maggot]
MP
Niveau 9
le 02 oct. 2023 à 20:11

"Dans un texte de plus de mille mots", vous comptez le nombre de mots de chaque texte que vous lisez ?

Lire la suite...
Meilleures offres
PS4 31.12€ PS4 36.85€ PS4 36.90€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Kingdom Come Deliverance 2
2024
4
Ballad of Antara
2025
5
Warhammer 40.000 : Space Marine 2
09 sept. 2024
La vidéo du moment