CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Les profs seront ils les seuls à garder leur métier lorsque l'IA sera partout ? Bill Gates et le patron de ChatGPT ne sont pas d'accord
Profil de Hadrien Leclercq aka « Warial » ,  Jeuxvideo.com
Hadrien suit de près toutes les sorties de produits tech et il possède un master de recherche (et mention TB s’il vous plait). Sa curiosité, sa capacité à lire des papiers scientifiques et son amour pour la tech le poussent à suivre de près les dernières avancées.

Depuis fin 2022, c'est la folie de l'IA et on en mange tous les jours à toutes les sauces. Ce qu'il ressort de ces milliers d'articles, vidéos et débats constants autour de l'IA, c'est avant tout un sujet majeur : l'impact de l'intelligence artificielle sur les emplois. Sam Altman (patron d'Open AI, derrière ChatGPT) et Bill Gates ne sont pas d'accord à ce sujet. Parlons alors du cas particulier des profs et de l'IA.

 Les profs seront ils les seuls à garder leur métier lorsque l'IA sera partout ? Bill Gates et le patron de ChatGPT ne sont pas d'accord

Miniature générée par IA pour JVTECH

Ce que dit vraiment le patron d'Open AI (ChatGPT) à propos de l'IA et des métiers remplacés

Tout le monde le dit, tout le monde l'a compris : oui, l'IA a de fortes chances d'impacter nos vie dans un futur proche. Ce secteur du monde de la tech est devenu une priorité pour tous les géants de l'industrie et même pour certains États. Au milieu du XXᵉ siècle, c'était la course à l'espace. Au début du XXI, nous sommes entrés dans la course à l'IA. C'est un fait.

Parmi toutes les questions et craintes que suscite cette course effrénée, il y en a une qui intéresse particulièrement le grand public : celle des emplois. Sam Altman, PDG d'OpenAI et figure emblématique du secteur, a lui-même prédit la disparition de nombreux métiers à cause (ou grâce à, selon le point de vue) de l'IA. Cependant, il estime qu'une profession serait pour sûr à l'abri : le métier d'enseignant. Pour lui, le secteur de l'éducation devrait être l'un des moins impactés par l'IA, car le contact humain serait essentiel pour l'apprentissage.

Nous avons déjà vu cette confusion ailleurs sur internet, alors précisons-le : Altman ne dit pas que les profs seront LES SEULS à conserver leur emploi. Il voit l'IA comme un outil ayant le potentiel d'améliorer la productivité de bien des personnes, dans énormément de corps de métiers différents. Ce que dit Altman dans plusieurs interviews, c'est qu'il ne faut pas se voiler la face non plus. Pour lui, il y aura forcément des postes supprimés à cause de l'IA, puisque de nombreuses entreprises pourront remplacer certains employés du tertiaire occupés à des tâches répétitives par des robots. Largement commentée, cette prise de position nous semble pourtant assez prudente. Bien plus que celle de Goldman Sachs, elle aussi très partagée dans les médias, qui annonce le remplacement potentiels de 300 millions d'emplois par Chat GPT 4.

Quoi qu'il en soit, retenez que Sam Altman reste globalement une personne assez optimiste quant à l'impact des IA sur le monde du travail. Il estime que si certains emplois disparaîtront, de nouvelles et meilleures opportunités d'emploi, mieux adaptées à l'ère de l'IA, émergeront en parallèle. On le comprend, il a tout à gagner à développer un tel discours.

Sam Altman

 Les profs seront ils les seuls à garder leur métier lorsque l'IA sera partout ? Bill Gates et le patron de ChatGPT ne sont pas d'accord

Le cas des profs : un dissensus entre Sam Altman et Bill Gates plus intéressant qu'il n'y paraît

Sam Altman n'est pas le seul à avoir intérêt à dire du bien des IA, quelqu'un d'autre possède 10 milliards de raisons de partager cette prise de position. Ce quelqu'un d'autre, c'est Bill Gates. Bien qu'il se soit aujourd'hui éloigné de Microsoft, Bill Gates n'en est pas moins le fondateur et il reste intimement lié à son ex-entreprise dont il détient encore des actions. Vous le savez sûrement déjà, Microsoft a énormément investi chez les papas et mamans de Chat GPT : on parle de plus de 10 milliards de dollars. C'est donc assez logiquement que Bill Gates fait partie de ces personnalités très vocales à propos du monde merveilleux de demain rempli d'intelligences artificielles.

Lors d'une keynote au sommet ASU+GSV Summit de San Diego le 18 avril 2023, Bill Gates s'est une nouvelle fois exprimé à propos des IA. L'une de ses déclarations choc est une prédiction. Pour lui, les intelligences artificielles devraient être en mesure d'apprendre aux enfants à lire et à écrire dans un an et demi environ (vers fin 2025 donc). Pour le citer : « l'IA aura cette capacité d'être aussi bon tuteur qu'un humain ne pourra jamais l'être ».

De l'extérieur, nous trouvons assez drôle le fait de voir Sam Altman et Bill Gates se contredire. Les deux hommes cherchent à convaincre des bienfaits de l'IA mais arrivent tout de même à déclarer une chose et son exact contraire à quelques mois d'intervalle. Ceci étant posé, sachez que si nous vous parlons de ce dissensus aujourd'hui, ce n'est pas seulement parce qu'il prête à sourire, non. À nos yeux, ces discours révèlent quelque chose de bien plus important : l'imprévisibilité de l'avenir.

La seule certitude que nous avons, c'est d'être dans le doute. Le monde de 2023 tourne dans la brume. Mêmes lorsqu'elles sont expertes parmi les experts, les personnes qui promettent un pronostic précis sur un sujet aussi complexe que l'impact de l'intelligence artificiel ne donnent en réalité rien d'autre qu'un avis personnel, à peine plus éclairé que le vôtre ou le mien. Dans le réel, nous ne savons pas vraiment de quoi demain sera fait. Comment les grandes entreprises vont-elles s'approprier ces technologies ? Comment les institutions vont-elles les réguler ? Quels corps de métiers en sortiront plus forts ou plus faibles ? Faites vos jeux.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Mounir72 Mounir72
MP
Niveau 1
le 11 août 2023 à 10:44

Le métier des professeurs ne sera pas disparu et ce à cause des obligations étatiques envers leurs populations, mais en réalité les futurs élèves et étudiants vont s'articuler sur l'IA pour apprendre et réussir leurs épreuves. Et donc la tendance est vers la disparition de ce métier mais pas définitivement.

Lire la suite...
Commentaire édité 11 août 2023, 10:46 par Mounir72
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Rebirth
29 févr. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Stellar Blade
26 avr. 2024
4
Rise of the Ronin
22 mars 2024
5
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
La vidéo du moment