CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Images et son
  • WEB 3.0
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Les carburants de synthèse sont le futur, mieux que les voitures électriques !
Profil de nicoln,  Jeuxvideo.com
nicoln - Journaliste jeuxvideo.com

À l’heure où tout le monde regarde les voitures électriques comme le futur, de nombreuses personnes se demandent si les carburants de synthèse ne seraient pas la meilleure solution. Mais où en sont les projets ?

134 051 vues

La voiture électrique n’est pas le futur !

Certains constructeurs automobiles commencent à se demander si les voitures électriques ne seraient pas une fausse bonne idée. Dans l'état actuel des choses, la promesse des carburants de synthèse est très alléchante.

Pourtant, la réglementation européenne actuelle prévoit l’interdiction de vente des véhicules thermiques d’ici à 2035. Mais pourquoi pas imaginer un futur proche où les carburants de synthèse permettent de ne pas rajouter de pollution, coûter moins cher et être produits localement ?

La voiture à hydrogène est un exemple de carburant alternatif, mais il ne s’agit pas d’un carburant de synthèse. La production par l'électricité de l'hydrogène consommé aujourd’hui tellement, qu’il est difficile de voir son intérêt face aux voitures électriques. Surtout que les voitures à hydrogène sont des voitures avec des moteurs électriques et une petite batterie.

Si ce carburant synthétique est LA solution au problème énergétique actuel. La Commission européenne peut-elle revenir sur son engagement ? Mais surtout est-ce qu’il s’agit bien du futur de fabriquer des carburants qui captent le CO2 pour le rejeter ensuite ?

Où en est le carburant synthétique ?

Déjà, il faut comprendre ce qu’est ce fameux carburant de synthèse. On l'appelle aussi e-fuel, il s’agit d’utiliser une réaction chimique par l’activation électrique de l’eau pour capter le CO2. Il est alors capté et synthétisé en carburant, pouvant devenir le fameux e-fuel.

Ce carburant n’est pas purement miraculeux, car il ne réduit pas l’empreinte carbone, il l’évite simplement de l’augmenter. Les hydrocarbures actuels sont extraits du sol pour être brûlés. Résultat, on capte du carbone dans le sol que l’on rejette dans l'atmosphère. Les carburants de synthèse promettent de capturer le carbone de l’air pour le consommer et le rejeter dans l’air. On se retrouve ainsi avec un cycle qui ne produit pas plus de CO2. La condition en revanche est que ce carburant soit produit à partir d'électricité verte.

Le travail de recherche des constructeurs pour ce carburant date d'il y a longtemps. Mais il ne s’agissait clairement pas d’une priorité. La recherche est donc lente. Aujourd’hui, l’enjeu est beaucoup plus important et de grands acteurs font bouger les choses.

La Formule 1 peut-elle sauver les voitures thermiques ?

L’un des grands acteurs de la neutralité carbone, c’est bien le monde de la Formule 1. L’objectif est d’être neutre d’ici 2030, que cela soit le carburant, mais aussi tout ce qui nécessite la tenue d’un Grand Prix.

Mais ce qui nous intéresse le plus ici, c’est le moteur imposé par la FIA en 2026 (fédération internationale de l’automobile), qui gère notamment le règlement de la Formule 1. L’un des enjeux est d’avoir un carburant neutre en carbone, qui peut être utilisé dans les voitures de tous les jours. On ne parle pas de biocarburants là, mais bien de carburant issu de la captation de CO2.

La Formule 1 fait appel aux constructeurs automobiles qui devront avoir trouvé une solution d’ici 2026, ainsi que la société pétrolière Aramco, responsable de 5% des émissions de gaz à effet de serre.

Finalement, on peut voir les carburants synthétiques comme une transition en attendant d’avoir une véritable solution plus écologique. Les voitures électriques, dans leur conception actuelle, ne sont en rien vertes. La quantité de terres rares nécessaire à leur construction en font pour le moment le véhicule le plus polluant à construire.

En attendant le carburant et le véhicule non polluant du futur, il s’agit de la meilleure alternative pour le présent. Surtout qu’il serait possible d’imaginer utiliser ce carburant dans les véhicules actuels, avec une simple reprogrammation des calculateurs d’injection de carburant. Un bon moyen de polluer moins sans pour autant pénaliser les foyers les plus modestes.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
lulastaque lulastaque
MP
le 03 oct. à 17:01

Porsches développe son propre carburant synthétique.
C'est peux être encore le seul moyen de sauver les véhicules thermique, mais à quel prix sera le litre ?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
4
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
5
Diablo IV
2023
La vidéo du moment