Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News culture /

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Chargement du lecteur vidéo...
News culture Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"
5802 vues
Partager sur :

Les fans ont attendu 17 longues années pour assister au retour vidéoludique de Spawn. L'anti-héros de toute une génération embrasera les arènes de Mortal Kombat 11 le 17 mars 2020. Profitons de ce retour sous les projecteurs pour revenir ensemble sur la carrière tourmentée de ce rejeton venu des Enfers.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Commençons par le commencement. Spawn est un personnage de fiction créé par Todd McFarlane et apparu pour la première fois en mai 1992 dans la revue mensuelle du même nom. Et l’auteur américain a pris son temps pour donner naissance à cette icône dont les premières ébauches remontent à ses 16 ans. Todd McFarlane a longuement peaufiné sa création avant de la lâcher sur le monde du comics avec les conséquences qui nous connaissons aujourd’hui. Et si vous n’êtes pas familier avec cet univers, sachez que l’auteur américain a affûté son crayon chez DC Comics et Marvel avant de s’émanciper et de créer Image Comics. Nous pouvons lui attribuer par exemple la paternité partielle de Venom.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Le comic book Spawn, inspiré entre autres de la divine comédie de Dante, narre les mésaventures de Al’ Simmons, un soldat décoré et homme de main des services secrets américains qui pactise avec Malebolgia - maître suprême du 8e Cercle des Enfers - dans l’espoir de revenir à la vie et ainsi revoir sa femme Wanda une dernière fois. Victime des manigances de son mentor Jason Wynn et assassiné par son meilleur ami Bruce Stinson aka Chapel, le principal intéressé vend littéralement son âme au diable et accepte de guider les troupes des Enfers lors de l’Armageddon. En théorie du moins… car le HellSpawn n’a pas pour habitude de plier l’échine.

Le succès est au rendez-vous… La renommée du personnage grandissante. Rien ne semble en mesure d’entraver sa marche victorieuse.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

A tel point que la saga pactise avec la Super Nintendo dès 1995 pour un résultat mitigé. De cette première collaboration naît Todd McFarlane’s Spawn : The Video Game, un jeu d’action au défilement horizontal permettant d’incarner plusieurs personnages. Le nom de Spawn prend une toute autre ampleur et traverse les océans deux ans plus tard. Un long métrage Spawn sort dans les salles obscures en août 1997 et autant le dire sans détour… déçoit pour ne pas dire offense les fans. Fort heureusement, HBO diffuse au printemps de la même année la première saison de la série animée Todd McFarlane's Spawn, une oeuvre à l’esthétique datée, mais à la plume aussi sinistre que fidèle au matériau d’origine. La troisième et dernière saison diffusée courant mai 1999 met un terme à une série qui peut se vanter en 2020 d'être la meilleure adaptation du comics.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

La fin du millénaire est une période charnière pour la franchise. Deux nouveaux jeux s’extirpent des Enfers et viennent rapidement hanter les fans. Le Beat’em All Spawn : The Eternal et l’exclusivité japonaise Spawn : The Ultimate… deux titres sortis sur PlayStation qui tombent rapidement dans l’oubli et à raison. La Spawn Mania s’intensifie de plus belle en 1999-2000 tout d’abord sur Game Boy Color avec Spawn - un jeu de plateforme sans grandes prétentions - puis sur Dreamcast, après un passage sur bornes d’arcade, dans Spawn : In the Demon's Hand, un Shooter pensé multijoueur. Une fois encore… le HellSpawn n’est clairement pas à la hauteur de sa légende et surfe sur la tendance sans parvenir à se sublimer. La fin est proche. Spawn : Armageddon, projet générique parachuté sur Xbox, PlayStation 2 et Nintendo GameCube en 2003, éteint définitivement les élans vidéoludiques de la saga.

Spawn en jeu vidéo n’est plus qu’un rêve lointain. Un rêve alimenté par d’habiles caméos laissant tout de même aux fans un léger goût amer.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Et si le meilleur jeu Spawn n’était pas un jeu Spawn ? Le rejeton de Malebolgia tisse une alliance sur Xbox en 2003 et souille par sa violence les arènes du cultissime SoulCalibur II. Voici la plus remarquable, non pas adaptation, mais apparition du HellSpawn dans un jeu vidéo. Une décennie et une absence vidéoludique remarquée plus tard, le protégé de Todd McFarlane revient dans la lumière et s’offre un lifting sur SoulCalibur II HD Online. Reprenant à son compte cette mode du caméo, le studio NetherRealm invite régulièrement des personnages cultes pour enrichir ses rosters de combattants. Mortal Kombat 11 fera les frais du T-800 ainsi que d’un certain Spawn renouant finalement avec son passé glorieux.

Il ne faut pas se voiler la face. Le HellSpawn est une pierre singulière de la culture populaire ancrée dans un passé lointain et revoir le damné sur les planches ou derrière un pad n’est pas garanti.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Todd McFarlane travaille effectivement depuis 2015 sur une nouvelle adaptation cinématographique. Mais l’excitation lors de l’annonce a laissé place à une attente interminable. Et le reboot du projet suite au succès du film Joker ne fait que repousser l’échéance. Savoir Spawn entre les mains de son créateur et sous l’étendard du Rated R a de quoi ravir les fans qui pourtant patientent à raison avant de juger sur pièce. Al' Simons n’a jamais su s’acclimater aux autres médias et se contentent de timides rôles. Le caméo de Spawn dans Ready Player One… bien au-delà de l’anecdotique… est subliminal. Et Dieu sait que ce personnage torturé icône des années 90’s mérite davantage de considération.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Si aucune adaptation officielle en jeu vidéo ne parvient décemment à combler les fans, l’officieuse parue en 2009 pourrait partiellement répondre à leurs attentes. Prototype n’est pas un jeu Spawn à proprement parler. Pourtant, ce défouloir emprunte thèmes, open world urbains, pouvoirs destructeurs et esthétiques super-héroïques au comics de Todd McFarlane. Si vous souhaitez devenir Spawn le temps d’une escapade vidéoludique… la saga, développée par Radical Entertainment et éditée par Activision, s’avère être une solution toute trouvée en attendant le retour en grâce du rejeton.

Mais nous sommes loin de l’hommage tant espéré. Spawn mérite une adaptation digne de ce nom… un instant vidéoludique ou les planètes s’alignent.

Spawn et jeu vidéo : Une relation tumultueuse... "je t'aime, moi non plus"

Et qui de mieux placé que le studio derrière la série des Arkham pour donner vie par le pixel à l’univers de Todd McFarlane ? D’une cité américaine aux allures gothiques bordées par les eaux aux combats super-héroïques en passant par une plume sombre trempée dans l’acide, le studio Rocksteady a fait ses preuves. Simplement les savoir sur un projet Spawn d’envergure suffirait sans nul doute au bonheur des fans. Une autre entité ayant dernièrement officié sur la licence Spider-Man pourrait se charger d’un tel chantier et prendre à bras le corps le défi que représente une adaptation moderne de Spawn en jeu vidéo… Il s’agit d’Insomniac Games bien entendu.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Attendez-vous fermement l’adaptation ultime de Spawn ? Si OUI, à quoi ressemble ce doux rêve éveillé ?

Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Par Silent_Jay, Utilisateur jeuxvideo.com
MPTwitter
Cross media Comics

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
bibiwolf12
bibiwolf12
MP
le 10 mars à 21:17

j'ai bien-aimé le film et la série animée. J'ai lutté pour acheter les coffrets. Ce puissant super héros et sa cape magnifique qui l'a sauvé plusieurs fois. Dommage qu'il ne font un film comme venom.

Lire la suite...
Nemesis2007
Nemesis2007
MP
le 10 mars à 19:12

Comme McFarlane, j'ai commencé par DC et Marvel, bien aidé dans ma jeunesse par un oncle qui m'a refilé tous ses Strange des années 1970 et 1980. Puis je suis tombé sur Image, et c'est l'éditeur qui a bercé mon adolescence : Spawn bien évidemment, mais aussi Gen 13 ou encore Witchblade. De très bons souvenirs en l'occurrence, notamment grâce au dessinateur Michael Turner qui hélas nous a quitté depuis mais dont le style a changé la donne.

Lire la suite...
UltimatZeus
UltimatZeus
MP
le 10 mars à 18:25

Span sur Dreamcast était excellent . Le jeu a eu 90% d interet par Console+

Lire la suite...
FulgoreX724
FulgoreX724
MP
le 10 mars à 14:00

Nintendo = Xenoblade
Sony = The Last Of Us
Microsoft = pourquoi pas un Spawn AAA

Lire la suite...
corgan59
corgan59
MP
le 10 mars à 12:51

décu, depuis le temps que j'attent un AAA QUE sur Spawn, et on nous refile juste un perso jouable dans mortal Kombat, c pas mon truc, de plus a mon imble avais, les jeunes qui vont acheter Mortal Kombat ne connaisse absolument pas Spawn....Bon seul point positif c'est qu'il font le découvrir et d'une tres bonne manière j’espère (j'insiste), toujours est il que ce sera sans moi....
ah quand un jeu syle Barman Arkam a la sauce spawn et toutes c histoires de qui je suis? que dois je faire, sa cape trop belle, et pourquoi pas ne jouer un spawn a des époques différente!!!! et dire que j'ai une figunire payée 80FRANC a l'époque et qui est a vendre a plus de 200euros, un peu comme le clown. Toute ces figurines sont hélas introuvable

Lire la suite...
Khatou
Khatou
MP
le 10 mars à 12:23

Ce Spawn est carrément mieux que le Spawn de Call of Duty ! :rire2:

Sinon j'ai toujours voulu le voir ce spawn, j'ai entendu que du bien sur ce dernier, faudrait que je le trouve :)

Lire la suite...
murdercraft
murdercraft
MP
le 10 mars à 12:22

Et quand est-ce qu'on va voir un jour Evil Ernie ?

Lire la suite...
sith03
sith03
MP
le 10 mars à 12:10

Oh oui ! un retour de spawn ( bien gore :banzai: ) sur ps5 ; je suis preneur !!!

Lire la suite...
Akira-Koizumi
Akira-Koizumi
MP
le 10 mars à 11:37

Calmez vous, Spawn in the demon's Hand est un jeu génial. Bourrin à souhait, une quantité énorme de perso à jouer et une OST DE-MEN-TIELLE.
La caméra c'était une chose (et encore, la visée était automatique), mais le gameplay à proprement parler était bien nerveux et assez précis pour ne pas être frustrant.
Il fallait juste se servir d'au moins deux port sur quatre de la Dreamcast pour comprendre que ce merveilleux Boss Rush était totalement sous-côté...

Lire la suite...
Pixel-The-Cat
Pixel-The-Cat
MP
le 10 mars à 11:06

Spawn in the demon's hand sur dreamcast :coeur: Rien que de me refaire l'opening me donne des frissons x)

Lire la suite...
Top commentaires
Dj0ker
Dj0ker
MP
le 09 mars à 16:32

J'ai jamais lu un seul comic de Spawn mais un de mes premiers jeux ce fût un jeu spawn sur dreamcast :D

Lire la suite...
Etianos
Etianos
MP
le 09 mars à 16:36

Spawn n'est pas encore sorti de l'enfer ...

Lire la suite...
Commentaire édité 09 mars, 16:39 par Etianos
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
4
Assassin's Creed Valhalla
17 nov. 2020
5
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020