CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16.2/20
16 à 20
78
11 à 15
24
6 à 10
5
0 à 5
4
Donnez
votre avis
111 notes

Les avis les plus utiles

18/20
GuilK67
Alerte
Niveau 3
Posté le 13 oct. 2017 à 12:29

Après avoir lu le test de mister Deriv, et toutes les améliorations par rapport aux premier opus, l'accumulation de points positifs énoncés, j'aurais clairement cru qu'il le noterait 16 voire 17. Les points négatifs étant, pour ma part, plutôt anecdotiques.

Les bémols :

- Graphismes améliorés certes, mais il faut rester objectif : parfois, ça pique toujours les yeux. Comme pour le 1er, certaines textures mettent 1 ou 2 secondes à s'afficher. Et certaines sont dégueulasses. Du clipping également, dans Union, la zone plus ouverte. Quant aux cut scenes, elles sont d'un autre âge. Sans parler de la synchronisation labiale, perfectible.

- Le bestiaire est bon (plus varié par exemple qu'un RE7 ; c'était pas compliqué) mais quelques types de monstres en plus n'auraient pas été de refus.

- Le scénario est beaucoup plus simple, clair, moins "mind fuck", plus convenu, américanisé. Le second antagoniste est un amas de stéréotypes et de clichés, mais ce n'est pas franchement dérangeant.

+ The evil within 2 est une perle d'horreur. Le rythme est plus abouti, avec des phases plus calmes quand on explore la ville en quête de ressources, essentielles, ou pour accomplir des tâches annexes. Ça dynamite un peu la peur, mais le 1er, qui ne laissait aucun répit, pouvait être usant. Donc une très bonne évolution.

+ Le gameplay est bien plus souple, fluide, si tant est qu'on améliore rapidement la capacité de courir plus longtemps avant de s’essouffler, les esquives, les éliminations d'angles, etc. La caméra reste tout de même assez proche du personnage, pour un sentiment de claustrophobie idéal.

+ Le craft est classique mais fait vraiment bien le boulot : confection de munitions, améliorations des sacoches des balles, des armes et des capacités de Sebastian (qui influent sur le type de gameplay que vous voulez favoriser).

+ Sebastian est plus développé, consistant, plus touchant, forçant directement l'empathie.

+ Les ambiances, visuelle (DA), sonore, sont admirables. Grâce à la ville ouverte, elle sait instaurer des moments relativement paisibles pour laisser respirer le joueur, avant de laisser violemment la tension et la peur resurgir.

+ Les boss sont toujours extras, moins nombreux, mais ce n'est pas pour me déplaire.

+ Toujours un challenge énorme, très légèrement inférieur à celui du premier. 3 modes de difficulté dès le début, et le mode cauchemar à débloquer. / La durée de vie est excellente. Quand je l'ai commencé, j'ai joué 7h d'affilée, explorant toute la 1ère partie disponible d'Union, simplement pour me retrouver au chapitre 4, sur 17...

Un must-have pour tous les amateurs de survival-horror. Abouti, efficace, incroyablement prenant et charismatique

Lire la suite...
17/20
coastal-dream76
Alerte
Niveau 11
Posté le 13 oct. 2017 à 15:54

Une suite d'excellente facture.

Je n'ai pas été surpris par la qualité de cette deuxième itération étant donné que je m'y attendais (le premier ayant été très bon lui aussi).
On reconnaît bien la patte du petit Shinji Mikami qui opère un joli retour tonitruant dans les affres de la folie.

La ville d'Union jouit d'un soin évident dans sa création aussi bien en extérieur qu'en intérieur. Déambuler dans ces quartiers infestés de hantés fait vraiment son petit effet. Une technique relativement solide (malgré un peu de clipping et quelques textures assez crades) couplée à une véritable maîtrise artistique ainsi qu'à un sound design travaillé participe à la consolidation de cette atmosphère délétère mais envoûtante à souhait conférant un cachet unique au jeu le démarquant de toutes les autres productions du genre. Visuellement unique en son genre, Union prend des airs de dystopie en proie à un chaos innommable généré par le STEM. Les intérieurs sont clairement les meilleurs passages du jeu : étouffants, glauques et profitant d'angles morts de caméra donnant un super effet claustrophobique à l'ensemble. C'est durant ces moments que la tension est la plus soutenue, que le côté survie ressort (en particulier en cauchemar) et surtout que le jeu laisse exprimer son plein potentiel horrifique. À l'inverse les phases en extérieur ne se voient pas auréolées du même cachet frissonnant, ce qui s'impute en premier lieu au côté plus ouvert des quartiers explorables. Quand bien même ces phases à l'air libre viennent pondérer ce côté effrayant en brisant quelque peu ce rythme de flippe, elles ne déméritent clairement pas en termes d'immersion et mettront plus en avant ce côté soufflette (bien que le bordel ambiant face partie intégrante du tableau) tout en forçant le joueur à explorer son environnement pour se recharger en ressources (indispensable en cauchemar) et mener quelques quêtes de-ci de-là à bien ce qui se montre tout à fait grisant et plutôt rafraîchissant surtout dans un jeu ce type. Le jeu ne réinvente pas la formule du survival-horror mais il reste indéniablement efficace dans sa façon de la mettre à exécution.

Le jeu se termine en une vingtaine d'heures en cauchemar (si on va assez vite), mode dans lequel je recommande chaudement de commencer la première partie afin de faire face à un challenge corsé et bien dosé, prônant la mise en place de stratégies pour composer avec ses adversaires sans finir par se retrouver à sec ou acculé. Le système de visée s'est affiné donnant lieu à des affrontements plus précis et globalement mieux finis. Le craft est très bien intégré.

Personnellement j'ai adoré le scénario. L'adoption d'une trame plus personnelle permet de tisser un lien plus fort et direct avec un Sebastian beaucoup plus sensible et humain, bien mieux écrit que dans le premier épisode. Il y a eu un vrai effort d'écriture sur le personnage et l'impact sur l'histoire s'en ressent.

Franchement ce The Evil Within 2 est un excellent crû que je conseille à ceux ayant aimé le premier ainsi qu'aux amateurs d'expériences intenses et singulières. Il ne va pas vous glacer le sang mais son ambiance à couper le souffle ainsi que ses améliorations de gameplay jouent très clairement en sa faveur.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (111)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2  3  4  5  6  7  8 
Page suivanteFin
18/20
GuilK67
Alerte
Niveau 3
Posté le 13 oct. 2017 à 12:29

Après avoir lu le test de mister Deriv, et toutes les améliorations par rapport aux premier opus, l'accumulation de points positifs énoncés, j'aurais clairement cru qu'il le noterait 16 voire 17. Les points négatifs étant, pour ma part, plutôt anecdotiques.

Les bémols :

- Graphismes améliorés certes, mais il faut rester objectif : parfois, ça pique toujours les yeux. Comme pour le 1er, certaines textures mettent 1 ou 2 secondes à s'afficher. Et certaines sont dégueulasses. Du clipping également, dans Union, la zone plus ouverte. Quant aux cut scenes, elles sont d'un autre âge. Sans parler de la synchronisation labiale, perfectible.

- Le bestiaire est bon (plus varié par exemple qu'un RE7 ; c'était pas compliqué) mais quelques types de monstres en plus n'auraient pas été de refus.

- Le scénario est beaucoup plus simple, clair, moins "mind fuck", plus convenu, américanisé. Le second antagoniste est un amas de stéréotypes et de clichés, mais ce n'est pas franchement dérangeant.

+ The evil within 2 est une perle d'horreur. Le rythme est plus abouti, avec des phases plus calmes quand on explore la ville en quête de ressources, essentielles, ou pour accomplir des tâches annexes. Ça dynamite un peu la peur, mais le 1er, qui ne laissait aucun répit, pouvait être usant. Donc une très bonne évolution.

+ Le gameplay est bien plus souple, fluide, si tant est qu'on améliore rapidement la capacité de courir plus longtemps avant de s’essouffler, les esquives, les éliminations d'angles, etc. La caméra reste tout de même assez proche du personnage, pour un sentiment de claustrophobie idéal.

+ Le craft est classique mais fait vraiment bien le boulot : confection de munitions, améliorations des sacoches des balles, des armes et des capacités de Sebastian (qui influent sur le type de gameplay que vous voulez favoriser).

+ Sebastian est plus développé, consistant, plus touchant, forçant directement l'empathie.

+ Les ambiances, visuelle (DA), sonore, sont admirables. Grâce à la ville ouverte, elle sait instaurer des moments relativement paisibles pour laisser respirer le joueur, avant de laisser violemment la tension et la peur resurgir.

+ Les boss sont toujours extras, moins nombreux, mais ce n'est pas pour me déplaire.

+ Toujours un challenge énorme, très légèrement inférieur à celui du premier. 3 modes de difficulté dès le début, et le mode cauchemar à débloquer. / La durée de vie est excellente. Quand je l'ai commencé, j'ai joué 7h d'affilée, explorant toute la 1ère partie disponible d'Union, simplement pour me retrouver au chapitre 4, sur 17...

Un must-have pour tous les amateurs de survival-horror. Abouti, efficace, incroyablement prenant et charismatique

Lire la suite...
17/20
coastal-dream76
Alerte
Niveau 11
Posté le 13 oct. 2017 à 15:54

Une suite d'excellente facture.

Je n'ai pas été surpris par la qualité de cette deuxième itération étant donné que je m'y attendais (le premier ayant été très bon lui aussi).
On reconnaît bien la patte du petit Shinji Mikami qui opère un joli retour tonitruant dans les affres de la folie.

La ville d'Union jouit d'un soin évident dans sa création aussi bien en extérieur qu'en intérieur. Déambuler dans ces quartiers infestés de hantés fait vraiment son petit effet. Une technique relativement solide (malgré un peu de clipping et quelques textures assez crades) couplée à une véritable maîtrise artistique ainsi qu'à un sound design travaillé participe à la consolidation de cette atmosphère délétère mais envoûtante à souhait conférant un cachet unique au jeu le démarquant de toutes les autres productions du genre. Visuellement unique en son genre, Union prend des airs de dystopie en proie à un chaos innommable généré par le STEM. Les intérieurs sont clairement les meilleurs passages du jeu : étouffants, glauques et profitant d'angles morts de caméra donnant un super effet claustrophobique à l'ensemble. C'est durant ces moments que la tension est la plus soutenue, que le côté survie ressort (en particulier en cauchemar) et surtout que le jeu laisse exprimer son plein potentiel horrifique. À l'inverse les phases en extérieur ne se voient pas auréolées du même cachet frissonnant, ce qui s'impute en premier lieu au côté plus ouvert des quartiers explorables. Quand bien même ces phases à l'air libre viennent pondérer ce côté effrayant en brisant quelque peu ce rythme de flippe, elles ne déméritent clairement pas en termes d'immersion et mettront plus en avant ce côté soufflette (bien que le bordel ambiant face partie intégrante du tableau) tout en forçant le joueur à explorer son environnement pour se recharger en ressources (indispensable en cauchemar) et mener quelques quêtes de-ci de-là à bien ce qui se montre tout à fait grisant et plutôt rafraîchissant surtout dans un jeu ce type. Le jeu ne réinvente pas la formule du survival-horror mais il reste indéniablement efficace dans sa façon de la mettre à exécution.

Le jeu se termine en une vingtaine d'heures en cauchemar (si on va assez vite), mode dans lequel je recommande chaudement de commencer la première partie afin de faire face à un challenge corsé et bien dosé, prônant la mise en place de stratégies pour composer avec ses adversaires sans finir par se retrouver à sec ou acculé. Le système de visée s'est affiné donnant lieu à des affrontements plus précis et globalement mieux finis. Le craft est très bien intégré.

Personnellement j'ai adoré le scénario. L'adoption d'une trame plus personnelle permet de tisser un lien plus fort et direct avec un Sebastian beaucoup plus sensible et humain, bien mieux écrit que dans le premier épisode. Il y a eu un vrai effort d'écriture sur le personnage et l'impact sur l'histoire s'en ressent.

Franchement ce The Evil Within 2 est un excellent crû que je conseille à ceux ayant aimé le premier ainsi qu'aux amateurs d'expériences intenses et singulières. Il ne va pas vous glacer le sang mais son ambiance à couper le souffle ainsi que ses améliorations de gameplay jouent très clairement en sa faveur.

Lire la suite...
19/20
Matanger1
Alerte
Niveau 32
Posté le 04 août 2019 à 21:44

L'un des meilleurs jeu d'horreur depuis c'est dernière années vraiment, tout est présent, les graphismes, la direction artistique, le gameplay vraiment meilleur que le premier, un scénario vraiment sympa, Une ambiance de dingue, ambiance sonore comme visuel ils on était très fort, en plus nous avons le droit à de bonne voix française c'est un régal personnellement de pouvoir jouer et suivre les dialogues sans devoir lire.
Je n'est pas finis le premier, alors que le 2 je les finis c'est pour dire qu'il est vraiment bon, j'ai jouez au jeu avec la plus petite difficulté possible avec la visée auto, et j'ai finis le jeu en un peu moins de 18h espacé sur 9 jours.
C'est un jeu à découvrir à vivre, il n'y pas de screamer ou alors un seul mais on si attend et c'est au début du jeu donc franchement de se coter vous vez rien à craindre, le jeu est bon dans son ambiance horrifique et c'est parfait ainsi.
Je n'en dit pas plus car c'est à vous dé découvrir se jeu magnifique.
Il y à toujours les améliorations de personnage, d'arme, du craft bref tout y est pour passé un excellent moment et en plus un new game + que demander de plus à se jeu, peut-être moins de bug oui car en 18h de jeu j'ai eu 4 bugs qui ma obligé de recharger une sauvegarde précédente voilà pourquoi pas 20/20 mais sans c'est bug les 20 aurait était mérité.
Bref au prix de 10€ franchement si vous hésitiez, n’hésite plus ;)
Mon pc: i5 8600k - GTX 1080 8Go - 16Go DDR4
Bizarrement le jeu tourne en ultra 60fps mais j'ai parfois des saccades mais les fps ne baisse pas je ne sait pas à quoi c'est dû.

Lire la suite...
18/20
BoubouV12
Alerte
Niveau 6
Posté le 15 oct. 2017 à 01:49

bon voilà le survival horror que j'attendais le plus cette année, Mikami est un grand maitre et il ne déçoit pas avec evil within 2 qui est une véritable tuerie !! le jeu s'impose comme le digne héritier de résident evil 4! variété des environnement et des situations, des combat de boss épique qui exigent habilité et intelligence, des énigmes, du challenge, un bestiaire varié, de l'infiltration, de la tension, du stress et une bonne dose d'action de temps en temps! le jeu est un cocktail à savourer sans modération !! une super durée de vie pour un jeu de ce genre!!

Lire la suite...
18/20
deskjet94
Alerte
Niveau 6
Posté le 11 nov. 2017 à 14:51

Je ne comprend pas comment le jeu a pu seulement avoir 15/20. Un jeu solo avec une bonne durée de vie sans microtransactions, sans annonce d'un bon gros season pass des familles, franchement que demandez de plus? Le seul reproche que je lui fais est son bestiaire ainsi que des boss un peu moins marquant que le 1er. Pour ce qui est du reste, c'est tout en mieux que le 1er. Je le conseille à tous les fans de survival horror, très bonne pioche!

Lire la suite...
18/20
FernanDell
Alerte
Niveau 6
Posté le 12 mars 2020 à 23:51

Le premier Evil Within était très bon, sa suite est vraiment excellente. L'histoire de cet opus est plus centré autour de Sebastian Castellanos que j'ai trouvé bien plus attachant que dans le 1er épisode. Le jeu alterne cette fois les phases "couloirs" avec des phases plus open world, ou vous devrez fouiller un peu partout pour trouver des munitions et du matériel, prenant le risque de faire de mauvaises rencontres. Ca ajoute un côté survie plus poussé que j'ai vraiment apprécié. Excellente durée de vie pour un survival horror en plus. A faire en difficulté Cauchemar, j'ai trouvé la difficulté très bien dosée dans ce mode. Bref, si vous aimez les survival horror, foncez, c'est une perle! (mais faites d'abord le 1 si vous ne l'avez pas fais, où vous ne comprendrez pas grand chose à celui là.)

Lire la suite...
18/20
action17
Alerte
Niveau 7
Posté le 13 oct. 2017 à 17:10

J'hésitais beaucoup avant de l'acheter car étant un peu réfractaire à ce type de jeu. Mais chez un pote, j'en ai vu un passage et il m'a quand même tenté ! Alors jl'ai commencé et là punaise jn'ai plus décroché pendant des heures. Un putain de jeu qui vous prend au ventre un max. Jtrouve une aventure palpitante et qui accroche et ou nous flippons souvent. Graphismes ? Bein oui ya mieux mais bon cela reste néanmoins très acceptable . Ceux qui sont réfractaires à ce genre comme jl'étais, essayez le et vous serez tout comme moi surpris ! Finalement aucun regret. :play:

Lire la suite...
18/20
Nophrotz
Alerte
Niveau 10
Posté le 14 oct. 2017 à 19:22

La suite que j'attendais depuis un petit moment, car le 1er c'etait deja parfait, un bon jeu solo, d'horreur, c'est ce que j'aime, la on retrouve le 2, des bons graphismes avec quelques bugs de collision mais rien de bien grave et j'ai du en avoir que 1 ou 2 et j'en suis a 13h de jeu chapitre 11, des bons frissons, on ose parfois pas avancer de peur de voir ce qu'il nous attend derriere une porte, je conseil de mettre un niveau de difficulté assez haut, sinon ca gache mais bon, c'est mon avis

Lire la suite...
18/20
weezy68_Da_Boss
Alerte
Niveau 2
Posté le 10 avr. 2020 à 16:25

Après une premier volet marquant pour ma part, faisant partie de mes expériences vidéoludiques préférées, j'ai mis du temps à m'atteler à la tâche concernant ce deuxième volet.
Cette suite se passe quelques années après les incidents ayants eu lieu dans l'hôpital psychiatrique Beacon. On y trouve un Sebastian Castellanos plus alcoolique que jamais, au fond du trou, à la recherche de Mobius. Finalement, c'est l'entreprise qui le trouve, un autre incident s'étant produit dans un autre STEM. La carotte pour attirer Sebastian dans ce nouveau cauchemar : sa fille, Lily, serait dans le STEM. Cette nouvelle aventure prend des allures de quête personnelle pour Sebastian, bien plus qu'il ne pouvait le penser de prime abord.

Au tout début, j'étais légèrement sceptique, tout en ayant l'impression que j'avais affaire à un bon jeu : en effet, on se rend rapidement compte des changements qu'il y a eu par rapport au premier épisode. Nous sommes parachuté dans la ville d'Union. La zone de jeu est semi-ouverte, on peut même y faire des quêtes annexes. Dans le fond, le jeu reste linéaire mais il y a quand même une petite tentative d'ouverture, qui rend le jeu un peu moins intense. Le gameplay est également un peu moins rigide, un peu plus souple, plus précis, notamment au niveau des tirs et des déplacements, la caméra est moins prise en défaut (sûrement dû au fait que les environnements sont moins étroits, plus vastes) et la difficulté est davantage basse, même si elle reste supérieur à la plupart des jeux, et ce dès le niveau normal. Le système de couverture, bien que perfectible et manquant parfois de précision, rajoute un plus aux séquences d'infiltrations. Le fait que le jeu soit légèrement plus ouvert dilue quelque peu l'ambiance, bien qu'elle reste au rendez-vous, aucun soucis là-dessus. C'est d'ailleurs dans les intérieurs qu'elle se fait meilleure, plus intense, avec une mise en scène très maîtrisée, et une patte artistique très solide. Les améliorations dont on bénéficie via la récolte de gel vert font vraiment évoluer notre personnage, on le ressent manette en main. Concernant la partie technique, il y a de l'amélioration, que ce soit graphiquement ou dans les animations. Ça reste encore perfectible. Quelques bugs subsistent, notamment d'affichage de textures et surtout, de collisions. Rien qui m'a fait charger une partie, cependant. La bande son réserve quelques bons moments et les voix et bruitages font le job.

Pour ce qui est de l'histoire, quelques clichés subsistent mais on en apprend clairement plus sur Sebastian, son ressenti, sa psyché, il est davantage loquace et on se prend au jeu, on souhaite en savoir plus sur lui et le voir réussir sa mission, qui est une sorte de véritable descente aux enfers psychologique pour mieux se retrouver si la santé mentale arrive à tenir le coup. Plus on avance, plus on descend dans les méandres de sa psyché détruite, on essaie doucement de recoller les morceaux. Dommage que les antagonistes soient davantage irréguliers : pour éviter tout spoil, certains avaient un vrai potentiel et pouvaient rajouter une grosse plus valu, d'autres moins. En l'état, aucun n'est à la hauteur de Ruvik. Ils font cependant le job. Certains boss sont très réussis, d'autres moins. Ceux du 1 me semblent supérieurs, ceux du 2 restent tout de même corrects.

La durée de vie est solide : si on se ballade réellement dans Union, qu'on tente de récupérer le plus de matos possible et qu'on fait les quêtes secondaires, on peut clairement compter sur une bonne vingtaine d'heures.

En définitive, j'ai préféré le 1er volet en raison de l'intensité de l'aventure, quasiment d'un bout à l'autre, qui ne nous laissait que très peu de répit pour encore mieux nous torturer, et de son côté davantage sauvage, hardcore. Cette nouvelle itération reste tout de même un excellent jeu, perfectible certes, mais avec une envie de bien faire, de très grosses qualités. Malgré son envie d'ouverture à un plus large public (certainement la cause d'une difficulté moins accrue, d'un aspect un peu moins gore et hardcore et de la ville semi-ouverte), il reste un survival-horror d'excellente facture à posséder pour tout amateur du genre et il reste... pour un public de niche, le jeu ne tombant pas dans le pur TPS horrifique mais restant un vrai jeu d'horreur comme les grosses boites de l'industrie vidéoludique n'en font plus. Un must-have.

Lire la suite...
20/20
foxstrife
Alerte
Niveau 3
Posté le 07 sept. 2018 à 01:45

Parfait de bout en bout je me suis éclater comme rarement sur un jeu depuis longtemps on sent la patte de Mikami et ce mec est un génie, long, beau, prenant, généreux ce jeu est une pépite !

Lire la suite...
18/20
Viaforce2
Alerte
Niveau 28
Posté le 06 nov. 2017 à 03:55

The Evil Within 2 est une très bonne expérience vidéo-ludique ! Il dispose d'un gameplay amélioré par rapport au 1, un scénario prenant avec une fin que je trouve excellente ainsi qu'une ambiance certes moins gore que le jeu précédent mais tout aussi réussie. Je ne peux que vous le conseillez si vous êtes féru d'aventure horrifique ou d'un jeu avec une narration aux petits oignons.

Personnellement j'ai été comblé !

Lire la suite...
17/20
Serkeril
Alerte
Niveau 10
Posté le 10 déc. 2017 à 22:48

Je ne comprends pas les points négatifs des gens qui se plaignent d'un jeu qui fait clairement le taf dans sa catégorie. Le coté "open world " ( subjectif car ça reste tout de même cloisonné ) est clairement une bonne option: Le fait de laisser au joueur des moments calmes permet d'accentuer la peur et la tension quand on retourne à des phases plus tendues. Je m'étais habitué au 1er car le rythme ne baissait jamais dans l'horreur et du coup après quelques heures, perso j'étais moins en pression. Reste l'aspect technique en dessous des productions actuelles et le scénario un peu cliché. Mais si vous voulez du survival horror, c'est un must have, point barre.

Lire la suite...
18/20
-Le_[Kaaren]
Alerte
Niveau 1
Posté le 15 oct. 2017 à 09:16

15/20 ?
Sérieusement il mérite bien plus que ca , la narrations, l'écriture ? la bande son , tout a éter travailler afin de nous mettre dans la peau de l'ex-inspecteur Sebastian Castellanos . L'horreur et la difficulté qui feisait le succès du 1 sont au rendez-vous et le terrain de jeu qui s'offre à nous bien qu'un peu petit reste complet et on s'y sent constament en danger . Le gameplay et l'infiltration sont tout deux jouissifs et la direction artistique a éter soigneusement travaillé pour que l'on ai cette sensations de danger qui avait disparue dans les jeux d'horreur . The Evil Within 2 n'et pas un chef d'oeuvre mais reste une merveille pour cette année 2017 .

Lire la suite...
16/20
Judubbing
Alerte
Niveau 5
Posté le 24 févr. 2020 à 00:15

Mes points positifs :
- Une aventure plaisante qui nous permet de découvrir Sebastian plus en profondeur
- Une pression constante en intérieur
- Visuellement très convainquant (les modèles surtout)...
- Une horreur psychologique toujours présente...
- Une direction artistique qui n'est pas sans rappeler Silent Hill
- Une bande sonore (OST comprise) qui fait son effet
- Une remontée en terme de rythme dans les derniers chapitres
- La nostalgie du 1 qui nous rattrape de plus belle durant le dernier quart du jeu
- Le système de craft, d'amélioration du personnage et des armes, très utiles au fur et à mesure que l'on progresse

Mes points négatifs :
-... Malgré certaines textures d'un autre âge
-... Mais limitée comparée au premier jeu
- Des personnages secondaires pas suffisamment développés pour être marquants
- Des expressions faciales in game minimes
- Les environnements extérieurs font chuter la pression
- Moins effrayant et stressant que le 1
- Les cheveux d'Himiko
- Une cadence plus molle au milieu du jeu

Lire la suite...
20/20
napalm2812
Alerte
Niveau 3
Posté le 13 oct. 2017 à 22:03

Après avoir lu le test de mister Deriv, et toutes les améliorations par rapport aux premier opus, l'accumulation de points positifs énoncés, j'aurais clairement cru qu'il le noterait 16 voire 17. Les points négatifs étant, pour ma part, plutôt anecdotiques.

Les bémols :

- Graphismes améliorés certes, mais il faut rester objectif : parfois, ça pique toujours les yeux. Comme pour le 1er, certaines textures mettent 1 ou 2 secondes à s'afficher. Et certaines sont dégueulasses. Du clipping également, dans Union, la zone plus ouverte. Quant aux cut scenes, elles sont d'un autre âge. Sans parler de la synchronisation labiale, perfectible.

- Le bestiaire est bon (plus varié par exemple qu'un RE7 ; c'était pas compliqué) mais quelques types de monstres en plus n'auraient pas été de refus.

- Le scénario est beaucoup plus simple, clair, moins "mind fuck", plus convenu, américanisé. Le second antagoniste est un amas de stéréotypes et de clichés, mais ce n'est pas franchement dérangeant.

+ The evil within 2 est une perle d'horreur. Le rythme est plus abouti, avec des phases plus calmes quand on explore la ville en quête de ressources, essentielles, ou pour accomplir des tâches annexes. Ça dynamite un peu la peur, mais le 1er, qui ne laissait aucun répit, pouvait être usant. Donc une très bonne évolution.

+ Le gameplay est bien plus souple, fluide, si tant est qu'on améliore rapidement la capacité de courir plus longtemps avant de s’essouffler, les esquives, les éliminations d'angles, etc. La caméra reste tout de même assez proche du personnage, pour un sentiment de claustrophobie idéal.

+ Le craft est classique mais fait vraiment bien le boulot : confection de munitions, améliorations des sacoches des balles, des armes et des capacités de Sebastian (qui influent sur le type de gameplay que vous voulez favoriser).

+ Sebastian est plus développé, consistant, plus touchant, forçant directement l'empathie.

+ Les ambiances, visuelle (DA), sonore, sont admirables. Grâce à la ville ouverte, elle sait instaurer des moments relativement paisibles pour laisser respirer le joueur, avant de laisser violemment la tension et la peur resurgir.

+ Les boss sont toujours extras, moins nombreux, mais ce n'est pas pour me déplaire.

+ Toujours un challenge énorme, très légèrement inférieur à celui du premier. 3 modes de difficulté dès le début, et le mode cauchemar à débloquer. / La durée de vie est excellente. Quand je l'ai commencé, j'ai joué 7h d'affilée, explorant toute la 1ère partie disponible d'Union, simplement pour me retrouver au chapitre 4, sur 17...

Un must-have pour tous les amateurs de survival-horror. Abouti, efficace, incroyablement prenant et charismatique

Lire la suite...
1  2  3  4  5  6  7  8 
Page suivanteFin
Meilleures offres
Achetez vos jeux au meilleur prix :
- Dispo sur PC - 26.99€