CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Narita Boy
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16.5/20
16 à 20
3
11 à 15
1
6 à 10
0
0 à 5
0
Donnez
votre avis
4 notes

Les avis les plus utiles

17/20
_ZHI_VAGO_
Alerte
Posté le 06 avr. 2021 à 12:17

Narita est un jeu qui risque de diviser, certains vont adorer et d'autres le détester.

Heureusement, je suis de celles qui ont apprécié ce jeu et à juste titre.

Narita boy est un action plate-forme et non pas un Metroidvania comme certains le prétendent.

Le jeu à une structure qui sera sensiblement la même du début jusqu'à la fin, on explore les niveaux à la recherches de clefs magnétiques pour pouvoir accéder à de nouvelles pièces, on bat des monstres, des boss pour découvrir les souvenirs du créateur du jeu (oui oui) et ainsi de suite.

La progression est alternée par de l'explorastion, quelques énigmes, des affrontements et quelques passages narratifs.

D'un point de vue de la réalisation, Narita boy est un petit bijou visuel, la DA est très inspirée et chaque tableau a été réalisé avec minutie et un sens du détail vraiment appréciable.
L'ambiance et l'atmosphère qui s'en dégagent sont tout simplement incroyables.

Niveau gameplay, notre héros se contrôle bien même si on regrette de ne pas pouvoir utiliser la croix directionnelle pour se déplacer, on utilise les sticks analogiques, ce qui, pour un jeu d'action plate-formes en 2D, n'est pas le plus optimal pour la précision. Sinon pour les combats, le tout répond bien.

Les combats ont une mise en scène magistrale grâce notamment a une qualité d'annimation à couper le soufle, que se soit le héros, les ennemis ou de simples effets de puissance, c'est très bien animé et fluide.

Les musiques sont juste incroyables et sont parfaitement adaptées à l'ambiance rétro futuriste 80's du jeu.

Pour terminer et résumer, selon moi Narita boy est un petit bijou mais je peux comprendre qu'il risque de diviser.
Tout le monde ne sera pas sensible à l'histoire, à l'ambiance ou a quelques passages laborieux mais il reste à mes yeux, une production assez unique qui mérite d'être découverte.

Lire la suite...
18/20
max1me69
Alerte
Posté le 10 avr. 2021 à 21:48

Sublime madeleine de Proust, pour qui est né pendant, ou appréciant, les années 80, les références sont subtiles mais nombreuses. L’ambiance graphique, mais aussi sonore vous renvoie directement à cette époque; tout en ayant une musique électro dans la droite ligne de ce que pouvait réaliser les Daft Punk.

C’est simple, au début du jeu on a vraiment l’impression de plonger dans Tron (pour ceux qui connaissent).

Le jeu en lui même repose sur une mécanique de clés à trouver, pour accéder à de nouvelles zones, et surtout des mémoires; permettant de faire avancer le récit (qui peut par moment sembler brouillon, d’où l’intérêt de le faire sans trop espacer les sessions, histoire de garder le fil). Le tout agréablement mise en valeur par des musiques toujours adaptées au lieu, ou à l’ambiance des scènes que vous traversez.

Graphiquement en pixel art, mais avec des effets très actuels, et excellemment bien rendu.

Le jeu se laisse facilement prendre en main, même si il peut se montrer un poil ardu (voir frustrant sur certains passages), mais une fois les mécaniques assimilées, on avance sans trop de difficultés !

Bref pour moi ce jeu est une vraie réussite, à tout les niveaux, qui mériterait amplement d’être plus connu, et joué !
Surtout en ce moment, disponible sans rien déboursé de plus dans le Game Pass; il fait clairement partie des perles indé a faire d’urgence !!!

Bref, foncez 👌🏻

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (4)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
17/20
_ZHI_VAGO_
Alerte
Posté le 06 avr. 2021 à 12:17

Narita est un jeu qui risque de diviser, certains vont adorer et d'autres le détester.

Heureusement, je suis de celles qui ont apprécié ce jeu et à juste titre.

Narita boy est un action plate-forme et non pas un Metroidvania comme certains le prétendent.

Le jeu à une structure qui sera sensiblement la même du début jusqu'à la fin, on explore les niveaux à la recherches de clefs magnétiques pour pouvoir accéder à de nouvelles pièces, on bat des monstres, des boss pour découvrir les souvenirs du créateur du jeu (oui oui) et ainsi de suite.

La progression est alternée par de l'explorastion, quelques énigmes, des affrontements et quelques passages narratifs.

D'un point de vue de la réalisation, Narita boy est un petit bijou visuel, la DA est très inspirée et chaque tableau a été réalisé avec minutie et un sens du détail vraiment appréciable.
L'ambiance et l'atmosphère qui s'en dégagent sont tout simplement incroyables.

Niveau gameplay, notre héros se contrôle bien même si on regrette de ne pas pouvoir utiliser la croix directionnelle pour se déplacer, on utilise les sticks analogiques, ce qui, pour un jeu d'action plate-formes en 2D, n'est pas le plus optimal pour la précision. Sinon pour les combats, le tout répond bien.

Les combats ont une mise en scène magistrale grâce notamment a une qualité d'annimation à couper le soufle, que se soit le héros, les ennemis ou de simples effets de puissance, c'est très bien animé et fluide.

Les musiques sont juste incroyables et sont parfaitement adaptées à l'ambiance rétro futuriste 80's du jeu.

Pour terminer et résumer, selon moi Narita boy est un petit bijou mais je peux comprendre qu'il risque de diviser.
Tout le monde ne sera pas sensible à l'histoire, à l'ambiance ou a quelques passages laborieux mais il reste à mes yeux, une production assez unique qui mérite d'être découverte.

Lire la suite...
18/20
max1me69
Alerte
Posté le 10 avr. 2021 à 21:48

Sublime madeleine de Proust, pour qui est né pendant, ou appréciant, les années 80, les références sont subtiles mais nombreuses. L’ambiance graphique, mais aussi sonore vous renvoie directement à cette époque; tout en ayant une musique électro dans la droite ligne de ce que pouvait réaliser les Daft Punk.

C’est simple, au début du jeu on a vraiment l’impression de plonger dans Tron (pour ceux qui connaissent).

Le jeu en lui même repose sur une mécanique de clés à trouver, pour accéder à de nouvelles zones, et surtout des mémoires; permettant de faire avancer le récit (qui peut par moment sembler brouillon, d’où l’intérêt de le faire sans trop espacer les sessions, histoire de garder le fil). Le tout agréablement mise en valeur par des musiques toujours adaptées au lieu, ou à l’ambiance des scènes que vous traversez.

Graphiquement en pixel art, mais avec des effets très actuels, et excellemment bien rendu.

Le jeu se laisse facilement prendre en main, même si il peut se montrer un poil ardu (voir frustrant sur certains passages), mais une fois les mécaniques assimilées, on avance sans trop de difficultés !

Bref pour moi ce jeu est une vraie réussite, à tout les niveaux, qui mériterait amplement d’être plus connu, et joué !
Surtout en ce moment, disponible sans rien déboursé de plus dans le Game Pass; il fait clairement partie des perles indé a faire d’urgence !!!

Bref, foncez 👌🏻

Lire la suite...
13/20
atoub
Alerte
Posté le 21 mars à 22:48

Obtenu avec le Xbox Game Pass Ultimate.
Config : CPU AMD Ryzen 5 3600, GPU Nvidia RTX 2060 Super, RAM 16Go DDR4 3200CL16, SSD NVMe.

Vous incarnez un adolescent des années 80 qui se retrouve aspiré dans un jeu vidéo. Devenu Narita Boy, héros du Royaume Numérique, vous devrez déjouer les plans de LUI, entité maléfique agissant comme un virus. Il faudra pour ce faire restaurer une à une les Mémoires du Créateur, l'homme à l'origine du jeu, et défaire les Étalons, émissaires de LUI. Mais votre aventure atteindra bientôt une profondeur bien plus intime.

L'histoire est plutôt simple dans le fond, mais la narration est d'une lourdeur rébarbative. Les dialogues sont des pavés indigestes, interminables, débordant de verbiage informatico-crypto-ésotérique complétement abscons. J'ai cessé de m'y intéresser après quelques heures. Seules les scènes de flash-back interactives établissent un lien émotionnel et logique, ce qui permet de ne pas perdre le fil. Se concentrer sur le cœur du récit, c'est-à-dire les personnages, eût été judicieux.

Jeu d'action/plateformes 2D avec une structure de Metroidvania, il s'agira donc de trouver des clés pour déverrouiller des portes, et collecter des séries de 3 symboles pour ouvrir des portails dimensionnels. Le tout entrecoupé de combats en arène et de bosses. On guerroiera au sabre laser, acquérant de nouvelles techniques et pouvoirs (dashs, invocations, etc.). Les déplacements sont trop glissants au sol, et flottants en l'air, ce qui occasionne pas mal d'imprécision, aggravée de hit boxes approximatives. Difficile parfois aussi de distinguer les éléments du décor et les éléments interactifs, ce qui induit un manque de lisibilité quand l'écran est chargé en ennemis.

La direction artistique est fantastique, avec un pixel art de toute beauté. On pense tout de suite à un mélange entre Another World et Tron, l'écran titre fait référence à l'affiche de Star Wars Episode IV, et on a même droit à une DeLorean pour finir. Les effets de lumière sont très travaillés, offrant de sublimes tableaux. La palette de couleurs néon est respectée, et le filtre tube cathodique confère à l'image des artefacts esthétisants : déformation des angles, aberrations chromatiques, flou lumineux (bloom). La totale.

Techniquement, pas grand-chose à dire. Minimaliste, il ne propose aucune option graphique, si ce n'est le choix de désactiver le filtre cathodique. J'ai quand-même noté quelques rares chutes de frame-rate assez incompréhensibles pour un titre aussi peu gourmand en théorie. Par ailleurs, les animations sont tout particulièrement soignées.

L'inévitable musique synthwave remplit assurément son office, avec ses charges épiques et ses nappes mystiques appuyées par des chœurs synthétiques. Salvador Fornieles, aka Salvinsky, fait preuve d'un certain talent, mais sans rien proposer d'inoubliable dans le genre. Tous les textes sont traduits en français (heureusement, hein), et je félicite au passage les adaptateurs, qui ont dû bien se prendre la tête. Le sound design est globalement réussi, notamment pour tout ce qui concerne les combats.

Comptez environ 8h pour arriver au bout. Une durée appropriée pour ce type de jeu, d'autant plus qu'ici la boucle de gameplay se fait un brin répétitive et la narration poussive. Les Espagnols du Studio Koba ne déméritent pas, mais entrent en scène au moment où la formule éprouvée du jeu indé rétro 80s commence à sérieusement s'essouffler. Encore une fois, le charme esthétique opère, et c'est le principal attrait de Narita Boy, mais attention à ce que le marché de la nostalgie n'arrive pas à saturation.

Lire la suite...
18/20
Madmike76
Alerte
Posté le 10 nov. 2021 à 13:18

Je pense faire partie des "vieux gamers" 😁, en tout cas je le suis suffisamment pour avoir grandi avec les films de Spielberg et tout l'univers qui va autour : E.T, Les Goonies, Star wars, ainsi que le fameux film Tron sorti en 1982, duquel Narita boy s'est TRES FORTEMENT inspiré pour la réalisation artistique de sa jaquette ! J'invite les curieux à rechercher la vraie affiche originale de Tron (1982) et vous verrez par vous même 😂 (pas le remake en carton récent de Disney).

En tout cas, je dois avouer qu'en regardant la vidéo jointe à ce test, à partir de 7:14 la musique m'a littéralement hypnotisé ! Le pur vrai son qui tue des années 80 ! Quel kiff ! 😁

Je ne peux absolument pas passer à coté d'une pépite comme ça et bien que beaucoup d'éditeurs surfent sur la vague de nostalgie des vieux gamers comme moi, on ressent clairement ici la sincérité des développeurs qui sont probablement des "dinosaurs" de cette merveilleuse époque eux aussi ! Une telle bande son, ça ne trompe pas ! Les mecs ont vraiment bossé dessus et c'est tant mieux 😁!

En ce qui me concerne, c'est donc un grand OUI pour ce titre susceptible de devenir culte voir collector !
C'est reparti avec Marty pour un flashback dans les années 80 à bord de la DeLorean ! 🤣

Lire la suite...
1