CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Test high tech « C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?
5
Profil de Hadrien Leclercq aka « Warial » ,  Jeuxvideo.com
Hadrien suit de près toutes les sorties de produits tech et il possède un master de recherche (et mention TB s’il vous plait). Sa curiosité, sa capacité à lire des papiers scientifiques et son amour pour la tech le poussent à suivre de près les dernières avancées.

Avons-nous déjà trouvé le meilleur écran PC gamer de 2024 ? Sur le papier, l'Alienware AW3225QF affiche des caractéristiques de dingue : 4K, QD OLED, connectique ultra complète, Dolby Vision, G-Sync, 240 Hz, 0,03 ms... testons la bête en profondeur pour voir ce qu'elle a vraiment dans le ventre.

Diagonale32 pouces
Format16:9
Définition3840x2160 (4K)
Courbure1700R
Taux de rafraîchissement240 Hz
Temps de réponse0,03 ms gray to gray
Type de dalleQD OLED
HDROui (Display HDR True Black 400 et Dolby Vision)
VRROui (certifié G-Sync, pas de FreeSync Premium)
Connectique1x DP 1.4 (HDCP 1.4 et 2.3) ; 2x HDMI 2.1 (dont port e-ARC) ; 1x USB-B 3.2 ; 3x USB-A 3.2 ; 1x USB-C 3.2
Haut-parleursNon
Prix de lancement1120,30€

Voir l'Alienware AW3225QF sur le site officiel

Sommaire

  • Design, connectique, OSD... Alienware sort encore un écran PC gamer magnifique
    • Tout est beau, simple, intuitif
    • OSD : des menus simples et efficaces pour l'écran PC Alienware AW3225QF
  • Image : L'Alienware AW3225QF est choquant tellement il est bon
    • Tout comprendre à la technologie QD-OLED : cet écran n'est pas comme les autres !
    • Les deux problèmes de l'OLED enfin résolus ?
    • 4K, QD-OLED, eARC, 32 pouces et Dolby Vision : un écran parfait pour... le cinéma
  • Mesures : que vaut l'image de l'Alienware AW3225QF en chiffres !
    • Luminosité : Toujours le point faible de l'OLED, mais de très bonnes performances
    • Delta E : des couleurs de dingue sans calibrage
    • Nombre de couleurs : attention les yeux
    • Une dalle "glossy" = plus de reflets ? Même pas !
  • Jeux video : on a peut-être déjà trouvé le meilleur écran PC gamer de 2024
  • Conclusion du test de l'Alienware AW3225QF

Design, connectique, OSD... Alienware sort encore un écran PC gamer magnifique

Tout est beau, simple, intuitif

Dès la sortie du carton, on sent que cet écran PC gamer n'est pas comme les autres. Nous avons à faire à du matériel haut de gamme et ça se voit. Ce qui nous a directement sauté aux yeux, c'est la dalle brillante aux bordures fines, des caractéristiques extrêmement rares sur un moniteur. Puis, vient le soin apporté aux détails. Dell (rappel : Alienware est une marque de Dell) n'a rien laissé au hasard : les matériaux utilisés et la qualité de finition sentent le premium à plein nez.

Le montage prend littéralement 2 minutes et vous n'avez même pas besoin d'un tournevis pour installer la dalle solidement sur son pied. L'écran 32 pouces (format 16:9) pivote dans tous les sens avec une belle amplitude et est également réglable de bas en haut. La très légère courbure de 1700 R rend le moniteur plus immersif, sans trop déformer l'image, ce qui est génial pour un écran polyvalent, utilisable par des graphistes, des joueurs ou à peu près n'importe qui. A priori, rien à redire niveau design.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

OSD : des menus simples et efficaces pour l'écran PC Alienware AW3225QF

Naviguer dans les menus de ce produit est un réel bonheur, comme c'est le cas pour tous les moniteurs équipés d'un petit joystick central. L'interface est assez simple, mais elle a le mérite d'être à la fois intuitive et complète.

  • 11 modes d'affichage sont disponibles, on apprécie particulièrement l'ultra-fidèle mode "Créateur". Bien entendu, tout est réglable dans les détails, mais si vous n'avez pas de connaissance poussée, on vous conseille de rester sur ces différents modes précalibrés.
  • Les fonctionnalités importantes liées aux gaming sont bien là. Le booster de luminosité des zones sombres, les réticules, le mode Picture in Picture pour intégrer une vidéo, un live ou une soluce à votre écran de jeu...
  • Bien entendu, il est possible de gérer le discret éclairage RGB présent au dos de l'écran via l'OSD.

Image : L'Alienware AW3225QF est choquant tellement il est bon

Depuis quelque temps maintenant, on a vu apparaître de plus en plus d'écrans OLED et QD-OLED sur le marché des moniteurs. Même imparfaite, cette technologie d'affichage est à nos yeux la plus performante du marché au niveau de la qualité d'image. Et vous savez quoi ? Dell lui fait gravir une nouvelle marche avec l'Alienware AW3225QF grâce à l'arrivée de la 4K sur un écran gaming QD-OLED.

Tout comprendre à la technologie QD-OLED : cet écran n'est pas comme les autres !

Commençons par un rappel autour de la technologie OLED en général.

Les écrans OLED n'ont rien à voir avec ce qu'il se faisait avant eux. L'idée est d'utiliser des pixels qui produisent leur propre lumière, ils sont dits "organiques" ou "auto-émissifs". Passons le charabia technique : la conséquence de l'utilisation de ces diodes d'un nouveau genre est le retrait de la dalle de rétroéclairage derrière l’écran du téléviseur.

Quand un pixel est noir, sur un écran OLED, il est tout simplement éteint. Le noir est parfait, on parle alors de contraste infini. La profondeur de l'image, l'espace colorimétrique couvert, la balance entre les pics lumineux et les zones sombres... tous ces éléments sont bouleversés. À l’usage, un écran OLED se remarque immédiatement et sa qualité supérieure aux écrans LED classiques saute aux yeux, même quand on n'y connait rien.

La technologie OLED est encore assez jeune : elle évolue d'année en année. En 2022, avec la naissance du QD-OLED dans les usines de Samsung Display, le petit monde des technologies d'affichage a à nouveau fait un grand pas.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Quand on parle de diodes autoémissives, on parle en réalité de lumière blanche. D'habitude, on pose un filtre rouge / vert / bleu par-dessus cette lumière blanche pour obtenir toutes les nuances de couleur à l'écran.

C'est là la grande différence avec ce que propose le QD-OLED. Les diodes autoémissives de Samsung Display ne possèdent pas de sous-pixel blanc pour booster la luminosité, mais des sous-pixels bleus boostés. Ici, pas de filtre, mais les fameux "Quantum Dots" (points quantiques) caractéristiques de la technologie QLED. Ces Quantum Dot sont des nanocristaux qui réagissent au passage de la lumière. Ce sont ces nanocristaux qui vont s'occuper du vert et du rouge.

En retirant le filtre, on retire un frein à la lumière. Les dalles QD-OLED se présentent donc comme les dalles OLED les plus lumineuses du marché en 2022. En combinant QLED et OLED, Samsung promet également une couverture de l'espace colorimétrique absolument monstrueuse et des angles de vision améliorés. La promesse est tenue : d'après nos tests, le QD-OLED est bel et bien une technologie bluffante.

Un contraste parfait

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Les deux problèmes de l'OLED enfin résolus ?

Ceci étant dit, notez tout de même une chose importante. La technologie OLED s'est toujours traîné un problème fondamental : le burn-in. En français, on traduit ça par brûlure ou marquage d'écran. Si une télé ou un moniteur affiche une image fixe de couleur vive pendant trop longtemps, il y a un risque que cette image marque l'écran... pour toujours. Petit logo d'une chaîne de télé, barre de vie sur un jeu vidéo, bandeau d'information, icônes de MacOS ou Windows... si vous laissez ces éléments trop longtemps à l'écran, il y a danger.

Sur une télé, les problèmes de marquage appartiennent au passé. Les différents constructeurs ont mis en place plusieurs protections très efficaces. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article entièrement consacré à cette question. Sur un écran PC, qui affiche très souvent des vignettes fixes durant de longues heures, c'est plus délicat. Surtout avec la technologie QD-OLED, sur laquelle nous avons moins de recul. Les experts de chez Rtings ont rédigé un article récent pour tester le risque marquage des dalles QD-OLED, qui semble plus important que celui présent sur les dalles OLED classiques.

L'Alienware AW3225QF possède un réglage conçu pour protéger la dalle du marquage : toutes les 4h, un gros pop up surgit en plein milieu de l'écran et vous demande de nettoyer les pixels un petit coup, ce qui rend l'écran inutilisable pendant 6 minutes. Le problème est qu'un gamer aura vite envie de désactiver cette option qui peut pourrir une game d'un jeu compétitif. Notons aussi que cet écran est garanti 3 ans sans brûlure. Dans tous les cas le risque 0 n'existe pas.

L'autre problème propre aux écrans PC OLED et QD OLED est un peu plus technique à expliquer. Il faut comprendre qu'un pixel est composé de plusieurs sous-pixels de couleurs primaires, qui, une fois combinés à la juste dose, permettent d'afficher toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Le placement de ces sous-pixels (en triangle avec le QD-OLED) est visible en prenant une photo macro de l'écran. Voici les sous-pixels de ce modèle AW3225QF signé Alienware.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Comme vous pouvez le voir, le pixel vert est situé au-dessus des autres. Lorsqu'un texte ou une bordure blanche sont affichés, on peut donc souvent distinguer ce que l'on appelle une aberration chromatique. Ici, une bande verte peut apparaître au-dessus de l'élément blanc. Si ce problème est assez visible sur la plupart des moniteurs OLED et QD-OLED que j'ai pu tester, il l'est beaucoup moins ici. Pourquoi ? La 4K, tout simplement. La densité de pixels est tellement élevée qu'on ne distingue presque jamais d'aberrations chromatiques à moins d'être extrêmement proche de la dalle (et personne ne fait ça).

4K, QD-OLED, eARC, 32 pouces et Dolby Vision : un écran parfait pour... le cinéma

Même si Alienware est une marque gaming, le constructeur américain vient de sortir l'une des meilleures dalles pour le cinéma. Regarder un Blu-Ray 4K en Dolby Vision n'est souvent pas possible ou loin d'être optimal sur la plupart des moniteurs de jeu. Ici, visionner du contenu est un bonheur.

Le format 32 pouces 16:9 est très confortable même à bonne distance, la norme Dolby Vision pensée pour le cinéma change beaucoup de choses et la qualité de la dalle QD-OLED rend tout plus beau. Notez que vous avez même un port eARC disponible afin de brancher une barre de son en Dolby Atmos à l'écran pour une vraie expérience ciné !

Mesures : que vaut l'image de l'Alienware AW3225QF en chiffres !

Les explications techniques étant faites, posons notre sonde sur cet écran si prometteur. Aurons-nous une confirmation empirique de tous ces paragraphes de théorie ?

Luminosité : Toujours le point faible de l'OLED, mais de très bonnes performances

En sortie de carton sur du contenu SDR, ce à quoi vous aurez droit la plupart du temps, j'ai mesuré 178 candélas par mètre carré sur une fenêtre de 10%, la méthode de mesure la plus classique. C'est pas mal, sans être étincelant. En poussant la luminosité dans les réglages, toujours en SDR, je monte à 249,9 candélas.

Avec la même méthode de mesure en HDR, je suis monté à 482 candélas sur une fenêtre de 10%. Le meilleur chiffre jamais mesuré par JVTECH sur un écran PC OLED. En pic, sur une fenêtre de 2% donc, j'ai frôlé les 1000 cd/m², ce qui est vraiment très bon, même si certaines dalles permettent d'atteindre les 4 chiffres sans problème.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Delta E : des couleurs de dingue sans calibrage

Le Delta E mesure l'écart entre les couleurs affichées par l'écran et celles demandées par l'utilisateur. La sonde teste un large spectre de couleurs et on obtient un chiffre de fidélité. Plus ce chiffre est faible, plus l'écran est fidèle car un faible delta E signifie un faible écart entre couleurs demandées et couleurs affichées. Généralement, on aime bien dire qu'un Delta E inférieur à 3 est déjà excellent et que nos yeux ne sont pas vraiment capables de faire la différence entre deux couleurs à partir de ce chiffre.

En sortie de carton, sans toucher au moindre réglage, j'obtiens ici un Delta E de 2,47, ce qui est très bon. En calibrant le produit grâce aux réglages ultra précis du moniteur, j'ai pu obtenir un Delta E de 0,9. De la pure folie. Sachez qu'en utilisant simplement le mode "créateur", conçu pour être le plus fidèle, le Delta E passe sous la barre des 2.

Nombre de couleurs : attention les yeux

Dans la communication officielle de Dell, on peut voir que le constructeur met en avant le fait que son produit couvre 99,1% de l'espace colorimétrique DCI-P3, utilisé comme référence par la plupart des testeurs. Lors de mes tests, j'ai obtenu un résultat encore plus bluffant : 101% du DCI-P3 était couvert. Le très exigeant gamut BT.2020, lui, était couvert à 68%, un très bon chiffre là encore.

Notez qu'en HDR, l'AW3225QF est encore plus bluffant. Ici, 104,77% de l'espace DCI-P3 était couvert. Vous pouvez voir sur l'image ci-dessous les excellentes performances du moniteur notamment dans les verts. Le BT.2020, lui, était couvert à 71%.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Le contraste est évidemment "infini" puisqu'il s'agit d'un écran OLED. Les noirs sont parfaits. Quant à la température moyenne de l'écran, j'ai mesuré 6489 K. C'est, là encore, parfait puisque l'on vise les 6500 Kelvin, température moyenne de la lumière du soleil.

Une dalle "glossy" = plus de reflets ? Même pas !

Généralement, les écrans PC ont droit à des dalles mates. Ici, on a une finition brillante, dites "glossy", qui permet notamment de faire mieux vibrer les couleurs. Vous vous dites peut-être qu'une dalle brillante sur un moniteur est étrange et que vous aurez de gros problèmes de reflets. Sachez que nous testons toujours la réflectance des écrans qui passent entre nos mains. Le verdict est clair : il n'y a pas plus de reflets sur l'Alienware AW3225QF que sur la plupart des écrans mats classiques. Il y en a même moins. L'effet brillant donne plus de peps aux images sans aucun impact négatif constatable. Constatez-le par vous-même. Voici l'effet d'un flash, bien diffracté par le filtre antireflet de la dalle brillante d'un côté et très mal géré par mon écran mat entré de gamme de l'autre côté.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

Jeux video : on a peut-être déjà trouvé le meilleur écran PC gamer de 2024

Pour le jeu vidéo, on regarde principalement 2 caractéristiques : le temps de réponse et la fluidité de la dalle. Commençons donc par parler temps de réponse.

Cet écran est incroyablement réactif. La latence est si faible qu'il faut des appareils de mesure hyper pointus pour réussir à la mesurer. Dell annonce un temps de réponse de 0,03 ms gris à gris... et on ne peut pas les contredire.

Concernant la fluidité, ce fut un bonheur de jouer en 240 FPS (car il s'agit d'un écran 240 Hz) sur des titres compétitifs. J'ai même eu la surprise de constater que Valorant est un jeu tellement bien optimisé que je n'ai pas eu à dégainer la RTX 4090 pour le faire tourner en 4K 240, loin de là même.

En parlant de cartes graphiques, notons la certification G-Sync, pas si fréquente, car payante pour les constructeurs. Avec le G-Sync, les GPU Nvidia s'accordent parfaitement avec le moniteur. Je lui ai fait passer des tests de saccades et de déchirures exigeants, et l'Alienware AW3225QF les a tous passé les doigts dans le nez. Il est assez étonnant de ne pas voir de certification FreeSync Premium Pro, pourtant présente sur beaucoup d'autres produits de la marque, mais je n'ai pas rencontré de soucis en jouant avec un GPU AMD pour autant.

Enfin, il faut impérativement parler du gaming console. Une dalle de 32 pouces 4K en 16:9 n'est pas forcément la plus adaptée pour l'e-sport. En général, on recommande de telles caractéristiques pour les amateurs de jeux console et de gros RPG narratifs. Grâce aux ports HDMI 2.1, on peut profiter de la PS5 ou de la Xbox Series X en 4K 120 FPS (même si à peu près aucun titre n'est capable d'afficher un tel rendu). C'était un bonheur de se plonger dans The Last of Us 2 Remaster avec l'AW3225QF.

« C'est tout simplement du jamais vu » : je teste enfin le premier écran PC gamer QD-OLED 4K au monde ! Que vaut l'Alienware AW3225QF ?

En tant que joueurs et joueuses, vous serez souvent amené à utiliser votre écran dans une pièce sombre. Dans ces conditions, il n'y a rien de mieux qu'un écran OLED. Noirs parfaits, aucun blooming (sorte d'effet de halo autour des objets lumineux)... c'est un bonheur de passer des heures à geeker sur l'Alienware AW3423DWF. Attention tout de même : dans une pièce très lumineuse, si vous êtes en SDR, la luminosité limitée peut poser problème.

Conclusion du test de l'Alienware AW3225QF

Notez que la rédaction de JVTECH a fait le choix de ne pas prendre en compte le rapport qualité prix des produits dans ses notes. Les prix changent tout le temps, pas les caractéristiques. Ceci étant dit, nous pouvons tout de même mentionner cette caractéristique extrêmement importante lors des prises de décision d'achat (et si vous lisez un test, c'est peut-être que vous souhaitez acheter le produit tester). Ici, je tiens à dire que je trouve le rapport qualité prix de ce produit excellent au lancement. À n'en pas douter, en promo, la bête passera sous la barre des 1000€ et deviendra alors extrêmement intéressante. Pour cette taille, en 4K QD-OLED 240 Hz et avec une telle qualité d'image, je trouve le prix plus que raisonnable. Parce que oui, à date (février 2024), on parle bien de l'un des meilleurs écrans PC gaming au monde, soyons clairs.

Un écran PC gamer d'exception, qu'on vous recommande chaudement

Points forts

  • Design et OSD élégants et complets
  • Enfin un écran 4K QD-OLED !
  • Tous les plaisirs de l'OLED (contraste infini, angles de vision, pas de blooming...)
  • 240 Hz, 3 ms, G-Sync, HDMI 2.1... un bonheur en jeu sur PC et consoles.
  • Très large couverture de l'espace colorimétrique et excellente calibration par défaut
  • Un écran gaming génial pour regarder des films : 4K, port eARC, Dolby Vision, beaux pics HDR...

Points faibles

  • Risque de marquage permanent de la dalle
  • Luminosité perfectible en SDR

Note de la rédaction

Après avoir sorti l'excellent AW3423DWF début 2023, Alienware bluff à nouveau le monde début 2024 avec l'AW3225QF ! Indéniablement l'un des meilleurs écran PC gamer au monde, cette pépite s'est avérée extrêmement performante sur tous les plans et pour tous les usages. Beau, ergonomique, image fluide et sublime... une réussite totale.

Voir l'Alienware AW3225QF sur le site officiel

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. Les prix indiqués dans l'article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l'article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans que JV n'en soit informé. En savoir plus.
Dernières news JVTECH
Le BlackShark V2 Pro débarque enfin sur console PlayStation et Xbox : Razer nous explique ce qui change pour les joueurs ! Il y a 8 heures Sponsorisé
« On dirait un tampon géant » : cette icône du sport a complètement affolé les fans d'Apple en se pointant à son match avec un produit Beats inédit Il y a 8 heures
La vidéo du moment