Menu
Créer un contenu
Test high tech Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud
4
Par akazan -

Smartphone Android sorti il y a seulement quelques semaines, le Sony Xperia 5 III se présente comme une alternative compacte au Sony Xperia 1 III, quant à lui sorti plus tôt cette année. Vaut-il le détour ? Réponse avec notre test.

Sommaire

  • Sony Xperia 5 III : la fiche technique
  • Un smartphone qui se veut compact
  • Des boutons pour tous
  • Un écran agréable au doigt, et à l’oeil
  • Des performances qui chauffent
  • Gros plan sur le mode jeu
  • Une partie photo convaincante, mais pas sans défaut
  • Une autonomie à géométrie variable

En juin dernier, Sony sortait dans le commerce son Xperia 1 III, un smartphone 5G Android de 6,5 pouces haut de gamme dont l’une des caractéristiques les plus saillantes est son téléobjectif à focale dynamique. Avec ce modèle, la marque cible clairement les amateurs de photophones. Mais avec un prix fixé à 1299 euros, le Xperia 1 III s’avère inabordable pour une partie des mobinautes. Pour tenter de séduire de nouveaux adeptes, Sony a donc dégainé en septembre dernier son Xperia 5 III, un modèle de 6,1 pouces qui reprend de nombreuses caractéristiques du précédent modèle, tout en passant sous la barre symbolique et psychologique des 1000 euros.

Mais cela reste un tarif élevé pour un smartphone, à l’heure où d’autres marques, comme Xiaomi et Google par exemple, arrivent à proposer des modèles compétitifs et performants pour moins de 700 euros. Il convient donc de s’intéresser à ce que le Sony Xperia 5 III a dans le ventre pour déterminer s’il vaut, ou non, le détour.

Sony Xperia 5 III : la fiche technique

Pour commencer, il semble intéressant de comparer les caractéristiques du Sony Xperia 1 III et du Sony Xperia 5 III : si le premier modèle n’a pas été testé dans nos colonnes, cela donne une idée assez concrète des différences entre ces smartphones de la même famille.

Xperia 1 IIIXperia 5 III
Taille d'écran6,5 pouces6,1 pouces
Type d'écranOLEDOLED
Définition d'écran1644 x 3840 pixels1080 x 2520 pixels
Taux de rafraichissement120 Hz120 Hz
SoCQualcomm Snapdragon 888 5GQualcomm Snapdragon 888 5G
Mémoire vive12 Go8 Go
Stockage256 / 512 Go128 / 256 Go
Batterie4500 mAh4500 mAh
Charge rapideFilaire 30WFilaire 30W
Connectivité5G / WiFi 6E / BT 5.25G / WiFi 6E / BT 5.2
Capteurs photo principal12 Mpx + 12 Mpx + 12 Mpx + TOF 3D12 Mpx + 12 Mpx + 12 Mpx
Capteurs photo secondaire8 Mpx8 Mpx
ÉtanchéitéOui (IP68)Oui (IP68)
Dimensions165 x 71 x 8,2 mm157 x 68 x 8,2 mm
Poids186 grammes168 grammes
PrixA partir de 1299€A partir de 999€

Acheter le Sony Xperia 5 III en promotion avec un casque Sony offert

Un smartphone qui se veut compact

Avec sa diagonale de 6,1 pouces, le Sony Xperia 5 III se place dans la moyenne basse des smartphones haut de gamme du moment, qui ont plutôt tendance à flirter avec les 6,5 pouces en moyenne. Cela donne un terminal compact, qui tient dans la main et qui est facile à manipuler. Cette maniabilité est renforcée par les bordures très fines, qui contribuent à éliminer toute surface inutile pour atteindre seulement 68 mm de large, ainsi que par une finesse qui se traduit par une épaisseur de seulement 8,2 mm. Côté poids, il ne pèse que 168 grammes, ce qui est, là aussi, appréciable.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

Au toucher, ce smartphone Sony se révèle aussi très agréable. Sa coque est équipée d’un revêtement Gorilla Glass 6 des deux côtés. Elle est froide au toucher et très peu de reliefs sont à constater, à l'exception de deux des quatre boutons présents sur la tranche droite et du bloc photo qui ressort légèrement à l’arrière. Le tout est conçu pour résister à une immersion dans l’eau, selon la certification IP68 (résiste à une chute dans 1,50 mètre d’eau durant 30 minutes). Clairement, le Sony Xperia 5 III donne confiance dès la première prise en main et c’est un peu la base de ce que l’on peut attendre d’un smartphone vendu 999 euros.

Des boutons pour tous

Comme à son habitude, Sony ne lésine pas sur les boutons : on en trouve quatre à droite, tandis que le côté gauche propose les emplacements pour carte SIM et carte microSD, bien plus discrets. A droite, donc, on trouve de haut en bas le bouton du réglage du son, le bouton d’allumage et d’extinction du smartphone qui intègre un capteur d’empreinte digitale, un bouton pour déclencher Google Assistant, et enfin un bouton qui lance l’application photo et offre un déclenchement manuel.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

On ne va pas se mentir, cela fait beaucoup de boutons, surtout pour certaines fonctions qui n’intéressent potentiellement pas l'utilisateur : si vous n’utilisez jamais l’assistant vocal de Google, l’un d’eux ne vous sert à rien. Le bouton photo peut cependant s’avérer utile pour dégainer rapidement l’application sans avoir à déverrouiller totalement l’appareil.

Le capteur d’empreinte digitale présent sur la tranche droite est loin d’être une mauvaise idée, mais notons tout de même que son utilisation est plus intuitive pour les droitiers que pour les gauchers. Les premiers n’ont qu’à positionner leur pouce sur le bouton, tandis que les autres doivent choisir le doigt le plus « confortable » pour procéder à l’opération. Heureusement, le capteur est très réactif.

Un écran agréable au doigt, et à l’oeil

Le smartphone de Sony propose ici un écran OLED de 6,1 pouces, qui affiche une définition de 1080 x 2550 pixels. Il bénéficie aussi d’un taux de rafraîchissement qui monte jusqu’à 120 Hz, non adaptatif. Il est possible de verrouiller ce taux à 60 Hz pour faire des économies de batterie au besoin. Notons que, par défaut, le 60 Hz est activé : il faut vous rendre dans les paramètres pour lancer le 120 Hz.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

La densité de pixels de l’écran du Xperia 5 III est de 449 ppp et elle contribue à offrir une finesse d'image particulièrement agréable à l'oeil. Il en va de même côté luminosité et contraste, ce qui permet de profiter d’une belle qualité visuelle à tout moment de la journée. Si l’on veut chercher la petite bête, on peut souligner que le revêtement brillant que l’on trouve sur la dalle a quand même tendance à accrocher pas mal de reflets, mais rien qu’un ajustement d’inclinaison ne peut régler rapidement. Quant à la réactivité de l'écran, rien à dire ici aussi, elle est au rendez-vous.

Des performances qui chauffent

Le cœur du système du Xperia 5 III est basé sur le processeur Qualcomm Snapdragon 888. Il s’agit de l’un des modèles les plus performants sortis cette année, tout simplement : cela augure du très bon sur le papier et en pratique, l’expérience est également très satisfaisante dans la plupart des usages du quotidien, y compris le gaming. Le smartphone profite également de 8 Go de mémoire vive, et s’il fait moins bien que le Xperia 1 III sur ce point, cela reste largement suffisant pour jouer aux jeux du moment, y compris les plus gourmands. Call of Duty Mobile, Fortnite ou encore Genshin Impact tournent sans sourciller sur ce smartphone Sony.

Cependant, si vous êtes un adepte des longues sessions de jeux mobiles, vous remarquerez rapidement que le terminal chauffe beaucoup. Comme en témoigne notre Wild Life Stress Test réalisé à l’aide de l’application 3D Mark, la température du Xperia 5 III est passée de 24°C à 42°C en l’espace de 20 minutes. Un écart de 18 °C qui est notamment plus élevé que celui du Pixel 6 , sorti à la même période, et qui affiche quant à lui un écart de 14°C sur le même test. La batterie passe de son côté de 67 à 58%, une baisse de 9 points là où le smartphone de Google en perdait 10.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

On imagine que le côté compact du Sony Xperia 5 III n’aide pas la chaleur à se dissiper plus efficacement. Cependant, même on sent le terminal chauffer en l’utilisant pour jouer, il n’y a pas de risques pour les composants qui restent à une température raisonnable, et cela ne se ressent pas sur les performances.

Gros plan sur le mode jeu

Sony étant tout de même impliqué comme il faut dans le domaine du jeu vidéo, il s’avère plutôt cohérent que ses smartphones possèdent un mode jeu digne de ce nom. Une surcouche apparaît la première fois que vous lancez un jeu compatible, et elle donne accès à un très vaste choix de réglages. Il est notamment possible de désactiver certaines fonctionnalités du terminal pour qu’elles n’interfèrent pas avec l’expérience de jeu, de favoriser les performances au détriment de l’autonomie ou l’inverse, mais aussi de bénéficier de différents modes permettant de réaliser des captures d’écran ou encore des vidéos de vos parties. La proposition du constructeur est donc vraiment complète sur ce point et elle est à saluer : le Xperia 5 III se révèle aussi bien adapté au gaming pour ce qui est des performances et de l’optimisation en général.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

Une partie photo convaincante, mais pas sans défaut

Le Xperia 5 III embarque trois capteurs photo au sein de sa caméra principale : un capteur principal de 12 mégapixels f/1,7, un capteur ultra grand-angle de 12 mégapixels f/2,2 et enfin, un téléobjectif de 12 mégapixels en f/2,3 et f/2,8 qui était déjà l'un des points forts du Xperia 1 III. Évidemment, Sony est une marque reconnue dans le domaine de la photo, et elle utilise donc des technologies que l’on trouve notamment dans ses compacts numériques au sein de ses smartphones. Celui-ci ne fait pas exception.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

En pleine journée, réaliser des photos nettes et précises, avec des couleurs naturelles et des contrastes très bien gérés automatiquement par l’appareil, est un jeu d’enfant. On peut saluer l’interface de la partie photo, qui peut être utilisée en version « Basique », qui reprend les éléments que l’on a l’habitude de voir sur un smartphone, mais aussi en mode « Auto », « Manuel » et quelques autres, hérités des appareils photo numériques traditionnels. Il existe même une possibilité d’enregistrer les photos au format RAW, mais dans ce cas, attention au stockage. Par ailleurs, le sentiment d’utiliser un véritable APN est positivement accentué par la présence d’un bouton physique dédié, que vous avez le choix, ou non, d’utiliser.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

Il est possible de réaliser des photos en 0,7x à 12,5x grâce aux différents capteurs et au zoom numérique. En ultra grand-angle, la déformation sur les côtés est cependant visible assez nettement, ce qui est susceptible de vous déranger un peu si vous êtes exigeant sur ce point et que vous n'avez pas envie de perdre de temps à corriger la distortion.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

Pour ce qui est des photos prises dans l’obscurité, nous avons pu remarquer durant notre test que l’appareil photo avait parfois besoin d’un temps d’accommodation plutôt long avant d’être capable de clairement identifier quel mode était le plus adapté à la prise de vue, et nous permettre de prendre la photo désirée. Dans certaines situations, c’est un peu frustrant, surtout quand on désire réaliser un cliché sur le vif. Quant au résultat, il s’avère convaincant, à condition de ne pas trop zoomer dans l’image, au risque de déceler un manque évident d’informations. On touche à l’un des principaux défauts du Xperia 5 III par rapport au Xperia 1 III, à savoir l’absence du capteur ToF, qui joue un rôle important en basse luminosité.

Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud Test du smartphone Sony Xperia 5 III : petit, mais costaud

Le capteur avant, de 8 mégapixels, réalise quant à lui des photos correctes, mais sans chichi, à savoir pas d’effet bokeh et des réglages finalement assez sobres au regard de ce que proposent d’autres constructeurs. Ce constat est assez paradoxal lorsque l’on voit la quantité impressionnante de réglages proposés avec la caméra arrière du smartphone de Sony.

Une autonomie à géométrie variable

Équipé d’une carte SIM 5G et dans le cadre d’une utilisation « standard », pour prendre des photos, passer quelques appels et utiliser des applications du quotidien, le terminal tient la charge du soir au matin sans difficulté. Il dépasse même les 24 heures d’autonomie lorsqu’il n’est pas sollicité à outrance. En revanche, si vous jouez beaucoup, ou bien que vous visionnez des vidéos sur Netflix ou YouTube tout au long de la journée, attendez-vous à devoir le recharger bien plus tôt, car la batterie de 4500 mAh a tendance à se vider bien plus rapidement.

Concernant la recharge, justement, si Sony propose un chargeur rapide 30W avec son smartphone, elle peut se révéler décevante à l’usage. En branchant simplement l’appareil lorsqu’il est proche de 0%, il faut un peu plus de 1h30 pour le recharger entièrement. Si vous l’éteignez durant le processus, comptez environ 1h. Cela reste important au regard de ce que peut proposer la concurrence.

Acheter le Sony Xperia 5 III en promotion avec un casque Sony offert

Conclusion

Points forts

  • Un design compact et très qualitatif
  • Un écran OLED efficace
  • Un processeur au top pour la polyvalence
  • Efficace en photo
  • Mode jeu très complet

Points faibles

  • Une chauffe rapide durant les sessions gaming
  • Quelques faiblesses en photo de nuit
  • Une charge rapide décevante
  • Un prix trop élevé à la sortie

Note de la rédaction

Le Sony Xperial 5 III propose une expérience agréable pour le jeu vidéo, le divertissement en général et, bien évidemment, pour tous les usages du quotidien, puisque qui peut le plus peu le moins. Son écran de belle qualité, couplé au 120 Hz, participe activement à cette bonne impression générale. Du côté de la photo, si des défauts se constatent, on peut saluer la pléthore d’options qui n’enlève rien à l’accessibilité de l’ensemble. Enfin, son côté compact malgré sa diagonale d’écran de 6,1 pouces est aussi à saluer. Cependant, compte tenu du prix affiché par le terminal — 999 euros — on aurait pu espérer un peu mieux que cela. Certes, ce terminal 5G sous Android 11 est polyvalent et puissant, mais il lui manque ce petit je-ne-sais-quoi capable de justifier ce tarif, là où des smartphones concurrents parviennent à faire aussi bien, si ce n’est mieux, pour souvent moins cher. Le Pixel 6 de 6,4 pouces, par exemple, est plusieurs centaines d’euros moins chers, et même le Samsung Galaxy S21 est plus abordable, avec un écran AMOLED de 6,2 pouces. On le sait, les smartphones ont tendance à baisser de prix plutôt rapidement ces derniers temps, et une réduction serait clairement à la faveur du Sony Xperia 5 III, qui reste l’une des valeurs sûres du moment en matière de performances.

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. En savoir plus.
Nos derniers tests High-Tech
Test du Casque Stéréo Xbox : Le raté de Microsoft
2.5
Microsoft
Test Huawei Mateview GT : un écran ultrawide parfait pour jouer et pour travailler sur PC
4.5
Huawei
Test de la Nacon MG-X : une bonne manette pour jouer au Game Pass sur smartphone ?
3
Nacon
Test du Realme GT Neo 2 : un très bon smartphone Android sous la barre des 400€
4
Realme
Test de la chaise Recaro Exo FX : prestation haut de gamme pour jouer pendant des heures
4.5
Recaro
Dernières news hardware
PS5 : avoir une console directement sortie des usines Sony ? C'est possible ! 18 janv., 12:00
L'OLED sur iPad se précise... mais pas pour tout de suite 18 janv., 11:49
La RTX 3090 Ti n’arrivera sans doute pas tout de suite 17 janv., 12:09
Apple veut vous forcer à passer à iOS 15 ! 14 janv., 17:20
Comparatifs et guides d'achat
Comparatif des meilleures manettes compatibles PC Hier, 16:29
Comparatif des meilleurs PC portables gamer 21 janv., 15:00
Comparatif des meilleures TV 4K 55 pouces 20 janv., 17:09
Comparatif des meilleures manettes Nintendo Switch et Joy Con 18 janv., 16:50
Comparatif des meilleurs écouteurs sans fil et bluetooth 15 janv., 11:40
Quel casque Bluetooth choisir ? 15 nov. 2021, 15:41